Notez des films
Mon AlloCiné
    Un Si Grand Soleil : "Alex sait qu'il risque d'en baver avec Julie" selon Benjamin Bourgois
    Par Julia Fernandez — 13 avr. 2021 à 19:45

    Lors d'une mission en filature, Alex tombe sous le charme de Julie (Sophie Staub), une femme liée à un dangereux trafiquant. Va-t-il se rapprocher d'elle au point de compromettre son insigne et sa relation avec Virginie ? Son interprète nous répond.

    Alexandre, votre personnage, est de retour dans une intrigue de premier plan depuis la semaine dernière dans Un Si Grand Soleil. Etiez-vous heureux d'aborder une histoire plus légère pour lui, après l'intrigue autour de la fusillade et du "retour" de Gaëlle Lestrac ?

    Benjamin Bourgois : En effet ! J'aimerais sur le long terme pouvoir travailler sur le côté comique d'Alex. C'est un genre que j'aime explorer en tant que comédien, et j'étais donc ravi qu'on me propose plus de légèreté ! Lorsqu'on a fait le briefing sur la trame de cette histoire, on me l'a présentée comme quelque chose où il fallait s'amuser, avec une certaine forme de liberté à trouver. Or j'aime aller là-dedans, j'aime faire de la comédie et surtout de cette manière. Ce sont souvent les situations qui sont drôles, grâce au travail des auteurs, et nous on navigue à l'intérieur, et on rajoute notre petite touche dans les dialogues. 

    Dans cette intrigue, le personnage de Julie dont Alex tombe amoureux est incarné par Sophie Staub, qui se trouve être votre partenaire à la ville. Comment ce concours de circonstances est-il arrivé ? Etait-ce en partie pour pallier aux mesures sanitaires sur le tournage qui empêchent les comédiens de s'embrasser à l'écran ?

    On est sur des protocoles assez stricts, et on s'est très bien adaptés depuis le début de la crise sanitaire. S'il avait fallu trouver des subterfuges pour tourner cette romance, on l'aurait fait, ce qui est le cas pour mes autres partenaires. Ce n'était pas le critère de sélection pour mon épouse : elle avait déjà passé des castings pour d'autres rôles de la série, celui de Sofia notamment. France 2 la connaît bien, elle a déjà participé à plusieurs téléfilms de la chaîne, et quand ce rôle a été proposé, elle a bien travaillé pour l'obtenir. Evidemment, c'est un petit peu biaisé car j'ai pu lui donner la réplique et l'aider à préparer les scènes avant, on a improvisé le jour du casting, on s'est amusés à trouver des choses en amont... C'est sûr qu'elle a eu plus de préparation que les autres comédiennes. Mais elle a été prise pour ses qualités avant tout ! Après, c'est sûr que ça aide de pouvoir se faire des bisous sans être embêtés par des problématiques sanitaires - même si ça les multiplie par deux si l'un des deux attrape le virus ! (rires)

    Un Si Grand Soleil
    Un Si Grand Soleil
    Sortie le 27 août 2018 | 26min
    Série : Un Si Grand Soleil
    Avec Melanie Maudran, Jérémy Banster, Moïse Santamaria, Emma Colberti, Valérie Kaprisky
    Presse
    2,8
    Spectateurs
    1,7
    Voir sur Salto

    Jusqu'à présent, Alex semblait plutôt apaisé et heureux avec Virginie. Va-t-il tout compromettre pour se lancer à nouveau dans une relation dangereuse pour lui ?

    Comme pas mal de garçons en fait. On aime que ce soit mouvementé, qu'il y ait du piment ! (rires) Dans l'histoire que je me raconte de lui, Alex, c'est un garçon qui essaie depuis toujours d'aller au-devant de son caractère un peu souple et tempéré. C'est un avocat qui veut devenir flic, qui a besoin du terrain, de se pousser aux fesses... et je pense que c'est pareil dans ses relations amoureuses. Il fonctionne beaucoup au coup de foudre : il est tombé fou amoureux de Gaëlle (Hélène Degy) la première fois qu'il l'a vue, car il sentait bien que c'était une femme au tempérament racé, avec une pointe de danger... On a l'impression avec Julie comme pour Gaëlle, que ce sont pour lui des femmes qu'il n'arriverait pas à atteindre. Il tombe sous le charme de Julie par ce qu'elle dégage, et aussi car le contexte de leur rencontre doit pimenter la situation. Il sait bien que ça va être compliqué, qu'il va sans doute en baver plus tard, s'il y arrive - mais vous vous doutez bien que cette histoire va se conclure. Avec Virginie, c'était plus simple, plus "normal".

    En étant constamment rattrapé par ce besoin d'être bousculé en amour, Alex aurait-il peur d'être heureux ? 

    Alexandre ne recule pas devant le bonheur, mais il a besoin de compétition et de stimulation pour être heureux. Il avait toutes les clés en main pour être heureux avec Virginie, mais je pense qu'il a besoin de se dépasser; c'est peut-être quelqu'un qui a besoin d'un pendant plus énergique que lui. Devoir discuter de la couleur des rideaux, ça l'angoisse ! (rires) C'est amusant car ce sont des choses qui correspondent un peu à nos personnages avec ma compagne : je suis quelqu'un de très mesuré, avec des côtés excentriques mais toujours sous contrôle, et elle au contraire a un tempérament de feu, un côté plus sanguin. 

    A côté de ça, vous avez récemment accueilli un nouveau venu au commissariat : Yann Cross, joué par Constantin Balsan. Etes-vous heureux de voir l'équipe s'agrandir ?

    Je ne connais pas Constantin, on ne s'est pas encore croisés pour l'instant, mais je suis très content qu'on ait plus de monde ! Je sais qu'il y a beaucoup de fans qui préfèrent avoir des acteurs récurrents dans la série, qui soit assez stables pour que tout le monde puisse comprendre les différentes histoires. Or dans une quotidienne c'est une contrainte inévitable de devoir exposer l'intrigue de façon claire, quitte à répéter les informations plusieurs fois pour que tout le monde puisse suivre, c'est le canevas qui veut ça. Toutefois, je pense que c'est bien d'élargir les personnages pour multiplier les interactions; les gens s'y retrouveront toujours. C'est une erreur d'imaginer qu'il faut rassurer le public en leur expliquant tout, avec toujours les mêmes personnages. Si quelque chose de captivant se passe à l'écran, on accroche quoi qu'il arrive ! Si les personnages se multiplient, il y aura plus d'interactions, ça va faire vivre le commissariat. D'un point de vue pratique, nous les comédiens récurrents seront plus libres de faire d'autres choses si on le souhaite, donc c'est une très bonne chose. Je suis très content de pouvoir sortir de temps en temps de mon statut de side-kick de Manu, par conséquent ça me va très bien que l'équipe s'agrandisse !

    Auriez-vous un genre de prédilection dans lequel vous aimeriez tourner ?

    Que je joue un salaud ou un enfant de choeur, tout m'intéresse, du moment que je peux avoir quelque chose d'intéressant à faire. Il y a des fonctions qui peuvent m'intéresser en revanche : j'aimerais bien jouer un avocat par exemple. Comme je suis un verbeux, un palabreur, je peux bien m'éclater dans un rôle comme ça. Evidemment, si on nous en donne l'opportunité, faire une série d'époque en costumes, c'est toujours un défi qui nous sort du quotidien, c'est génial à faire !

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top