Mon AlloCiné
    Les Nerfs à vif : le secret derrière les terrifiants tatouages de Robert de Niro
    10 mai 2021 à 20:00
    Olivier Pallaruelo
    Olivier Pallaruelo
    -Journaliste cinéma / Responsable éditorial Jeux vidéo
    Biberonné par la VHS et les films de genres, Olivier Pallaruelo délaisse volontiers la fiction pour se plonger dans le réel avec les documentaires et les sujets d'actualité. Amoureux transi du support physique, il passe aussi beaucoup de temps devant les jeux vidéo depuis sa plus tendre enfance.

    Diffusé ce soir sur France 5, "Les Nerfs à vif", porté par un Robert de Niro terrifiant de perversité et de sadisme dans son rôle, a son lot de petites histoires sur les coulisses de sa création. Parmi elles, les géniaux tatouages de l'acteur...

    Universal Pictures

    Interpellé par la police, Max Cady est emmené au poste de commissariat pour être fouillé et interrogé. Se déshabillant devant une vitre sans tain, il est observé par l'avocat Sam Bowden (Nick Nolte) et le lieutenant de police Elgart (Robert Mitchum). Cady révèle alors les tatouages imprimés dans sa chair, comme une terrifiante carte de visite de celui qui a passé 14 ans en prison pour viol.

    A moi la vengeance... Le temps est proche... Mon heure n'est pas encore venue... Vérité et Justice, gravés comme une allégorie de la balance de la Justice, fixée sur la croix du Christ... Le spectacle méduse Bowden et Elgart, qui lance : "Merde ! Est-ce qu'il faut le regarder ou lire sa peau ?"

    Une scène culte du formidable fim de Martin Scorsese, Les Nerfs à vif, avec un Robert de Niro au sommet de sa forme, absolument génial dans son rôle. La film a beau avoir été multi rediffusé depuis sa sortie en 1991, on ne se lasse pas de le revoir. Et ca sera encore le cas ce soir à 20h50, sur France 5.

    En bon adepte de la Method Acting, l'acteur s'est bien entendu investi à fond dans son rôle, que ce soit pour se sculpter un corps d'athlète durant des mois, jusqu'à donner 5000 $ à un dentiste afin qu'il lui triture les dents pour les rendre plus menaçantes. Après le tournage, il lâcha encore 20.000 $ pour se les faire réarranger...

    Les Nerfs à vif
    Les Nerfs à vif
    Sortie le 18 mars 1992 | 2h 08min
    De Martin Scorsese
    Avec Robert De Niro, Nick Nolte, Jessica Lange, Juliette Lewis, Joe Don Baker
    Presse
    4,6
    Spectateurs
    3,8
    louer ou acheter

    Mais c'est sur ses tatouages que de Niro a fait fort. Il est allé chercher un homme du nom de Paul Jacobs, installé à Edimbourg en Ecosse. Ce dernier avait créé au début des années 80 une société installée à Londres, Temptu Europa, spécialisée dans la création de tatouages éphémères pour les films et séries TV. Pas des créations qui s'estompent au premier coup de savon ou au bout de 2-3 jours, mais des tatouages capables de tenir durant des mois, fait avec de l'encre végétale. Une vraie révolution. La société travailla d'ailleurs avec Martin Scorsese sur Les Affranchis.

    Investi, de Niro participa activement à la création de ses tatouages, en plus d'en avoir eu l'idée, et décida même d'en faire la surprise à son vieil ami Scorsese. Lorsqu'il arriva sur le plateau avec ses tatouages sans l'avoir averti, Scorsese lui déclara qu'on y comprenait rien et que son corps avait l'air d'une grille de mots croisés. Vexé, de Niro ne lui a pas adressé la parole pendant trois jours...

    Toujours est-il que la société Temptu existe encore. Dans un post publié sur son blog en 2010, elle revenait sur sa collaboration avec de Niro sur Les Nerfs à vif, qui reste une de ses collaborations préférées : "les tatouages étaient si nombreux et mêlés les uns aux autres qu'il fallait 1h30 pour les appliquer, bien qu'ils ne l'étaient pas quotidiennement, mais juste retouchés. De Niro est allé tellement loin dans son personnage que nous avons dû augmenter la taille des tatouages de 10%, en raison de la masse musculaire prise par l'acteur". 

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    • Mort de Jacques Frantz, légendaire voix française de Robert de Niro et Mel Gibson
    • Casino, ultime film de Saul Bass, l'homme qui a révolutionné les génériques de films
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top