Mon compte
    Fast and Furious 9 : John Cena aimerait affronter Dwayne Johnson dans un crossover
    28 juin 2021 à 17:00
    Vincent Formica
    Vincent Formica
    -Journaliste cinéma
    Bercé dès son plus jeune âge par le cinéma du Nouvel Hollywood, Vincent Formica découvre très tôt les œuvres de Martin Scorsese, Coppola, De Palma ou Steven Spielberg. Grâce à ces parrains du cinéma, il va apprendre à aimer profondément le 7ème art, se forgeant une cinéphilie éclectique.

    John Cena, qui interprète Jakob Toretto dans Fast and Furious 9, a bien envie de se confronter à Luke Hobbs dans un crossover. Cette montagne de muscles est campée par Dwayne Johnson depuis le 5ème épisode de la saga mais n'apparaît pas dans le 9ème.

    Les bolides de Fast and Furious 9, pilotés par un Vin Diesel en grande forme, débarqueront le 14 juillet prochain en France !

    En attendant, le nouveau long-métrage de la saga est sorti aux USA, balayant tout sur son passage. L'histoire met en scène un nouveau venu dans l'univers rapide et furieux : Jakob Toretto. Ce dernier, campé par John Cena, va s'opposer à son frère, Dom, à qui Vin Diesel prête toujours ses traits.

    Fast & Furious 9
    Fast & Furious 9
    De Justin Lin
    Avec Vin Diesel, Michelle Rodriguez, Jordana Brewster, Tyrese Gibson, Ludacris
    Séances (4)

    Interrogé par ComicBook.com, Cena a exprimé son souhait de voir son personnage affronter Luke Hobbs dans un crossover. Ce colosse, campé par Dwayne Johnson dans Fast and Furious 5,6,7 et 8, a aussi eu droit à un spin-off, Hobbs and Shaw.

    "Je ne suis définitivement pas le plus haut placé dans les prises de décision de ce genre, mais je suis un rêveur, tout comme vous", a répondu Cena au sujet d'un éventuel crossover avec The Rock.

    Il ne serait pas illogique que les deux comédiens se livrent une bataille sans merci dans un long-métrage. En effet, ils sont tous les deux issus du monde du catch avant de se faire un nom dans le cinéma hollywoodien.

    Ils partagent également une rivalité née dans cet univers, ayant déjà combattu l'un contre l'autre sur le ring. Un affrontement sur grand écran serait sans doute accueilli avec enthousiasme par les fans de la franchise.

    Dwayne Johnson a acquis une notoriété fulgurante après son passage dans Fast and Furious, enchaînant les blockbusters à succès comme Jumanji ou Alerte à Malibu. Il sera prochainement à l'affiche du film de super-héros Black Adam.

    Quant à Cena, il s'est fait remarquer dans Bumblebee, spin-off de Transformers, avant de transformer l'essai dans Fast and Furious 9. L'acteur fera aussi partie de la bande de cinglés de The Suicide Squad, en salles le 28 juillet. Il affrontera d'ailleurs Dwayne Johnson par super-productions interposées, ce dernier étant à l'affiche de Jungle Cruise le même jour.

    On peut compter sur eux pour nous procurer une bonne dose d'adrénaline cet été !

    DWAYNE JOHNSON VS JOHN CENA EN MODE CATCHEURS

     

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Commentaires
    • Mouton alpha
      le catch c'est comme le cinéma, c'était mieux avant.
    • Mouton alpha
      ça as toujours été un produit de consommation le cinéma, depuis les années 70 avec le nouvel hollywood
    • Mouton alpha
      il devient baby face à la fin, comme le vrai cena
    • El A
      Ou comment spoiler que son perso va survivre.
    • L'indien zarbi
      Entre Diesel persuadé d'être attendu comme le messie dans une saga de Toretto en solo ( bonjour Bloodshot 😁).Dwayne Johnson qui n'est pas prêt a lâcher le tiroir caisse, et des spin off en pagaille (un motor girl power en préparation).Manque plus qu'un reboot avec Hulk Hogan qui reprendrait le rôle de la mère des frères Shaw, et Jean Reno en cantatrice neurasthénique.(Je me suis un peu perdu en route, moi..).Franchement, ca devient risible.
    • L'indien zarbi
      Certes, mais c'est ce que je ressens dans l'instant présent.Bon, je me trompe peut être et je l'espère, mais je trouve cette période hyper anxiogène.Et puis, l'époque dont je parle était celle de la découverte, ( , Memento, Seven).Pour ce qui est du néolibéralisme, je suis bien d'accord.Mais je reste pessimiste.J'avais averti, le vieux con, au début.🙂
    • andiran23
      => Fincher bosse toujours et ses projets sont quasiment toujours d'énormes succès acclamés=> Lynch bosse toujours sauf qu'il a jamais été grand public, ça a pas changé ça=> Kitano, von Trier, Carpenter et Cronenberg pareil, jamais été hyper populaires même si acclamés=> del Toro est très populaire et connu depuis Le labyrinthe de Pan et certains de ses films marchent bien=> Shyamalan pareil, il a réussi à revenir avec trois films appréciés et qui ont bien marché après échecs commerciaux ET critiques ET publics. Après, il est moins bon qu'avant, c'est la vie=> Nolan ? Ce que tu dis n'a aucun sens. Chacun de ses films a été un beau succès, il a trois films qui ont dépassé le milliard, et sans la pandémie Tenet aurait fait le double de son box-office, au moins. Et il est adulé du grand public, et tous ses films ont été super appréciés, même ceux qui ont moins plu sont quand même très appréciés=> Jackson pareil. Le Hobbit ça a essuyé des critiques, mais ça reste une trilogie appréciée, bien qu'imparfaite, et ça a cartonné. Sauf que la production l'a très clairement brisé, et en 7 ans il a fait deux documentaires et produit un seul film (qui a été un échec horrible).Concrètement, tu cites pêle-mêle des réalisateurs qui n'ont jamais été connus du grand public et qui ne le seront jamais, et d'autres dont tous les films sont appréciés et de gros succès au box-office et dont le nom suffit à rameuter les foules. Je comprends pas le propos, pour moi ça n'a aucun sens. Et les artistes de leur trempe, aujourd'hui, je peux t'en citer une tonne. C'est de la mauvaise foi de faire le puriste. C'était PAS mieux avant. C'était différent. Toi aussi t'étais différent. Et pour rappel, il y a 30, 50, 70 ans il y avait déjà l'équivalent des énormes franchises hollywoodiennes, hein. C'est juste que soit on les a oubliés, soit ils sont devenus des classiques et les gens ont oublié que c'étaient aussi des phénomènes du moment au gros marketing. Pour le reste, c'est pas le cinéma qui est responsable, c'est le néo-libéralisme
    • Mickael Bail
      le cinéma est mort a 95% ces plus que des produits de consommations dont les gens raffolent ces qui détruit le cinéma
    • L'indien zarbi
      Je vais refaire mon vieux con, mais je suis heureux d'avoir pu connaître dans ma jeunesse le bonheur de voir en salle les films de Fincher, David Lynch, Takeshi Kitano, Lars von Trier, John Carpenter, Guillermo del Toro, David Cronenberg, M. Night Shyamalan, Christopher Nolan, Peter Jackson et j'en passe.Maintenant j'ai plutôt l'impression que le plus grand nombre n'attend plus que le prochain Marvel ou les interminables suites, reboot, spin off d'anciens catcheurs chargés d'égo et d'anabolisants creatinés dans le marasme putride des productions de vod nauséabondes, plus soucieuses de rendement que de qualité dans une ambiance qui ne donne raison qu'à celui qui mettra le plus de thunes sur la table pour bouffer le voisin.Non, franchement, les gens de ma génération ont eu de la chance, quelque part.Triste.
    Voir les commentaires
    Back to Top