Mon compte
    District 9 : Neill Blomkamp donne un indice sur l'intrigue de la suite, District 10
    26 juil. 2021 à 11:15
    Vincent Formica
    Vincent Formica
    -Journaliste cinéma
    Bercé dès son plus jeune âge par le cinéma du Nouvel Hollywood, Vincent Formica découvre très tôt les œuvres de Martin Scorsese, Coppola, De Palma ou Steven Spielberg. Grâce à ces parrains du cinéma, il va apprendre à aimer profondément le 7ème art, se forgeant une cinéphilie éclectique.

    En mars dernier, Neill Blomkamp nous révélait qu'il travaillait sur la suite de son film culte District 9. Le cinéaste sort à nouveau de son silence pour donner quelques petits détails sur l'avancement du projet.

    En 2009, Neill Blomkamp sort son premier long-métrage, District 9. Âgé d'à peine 30 ans, le cinéaste apportait du sang neuf au genre SF, s'annonçant comme un des réalisateurs les plus prometteurs de sa génération.

    Son film a cartonné, rapportant 210 millions de dollars de recettes mondiales pour un budget de 30 millions. Malheureusement, le sud-africain a peiné à transformer l'essai, enchaînant plusieurs échecs de suite avec Elysium ou Chappie.

    District 9
    District 9
    Sortie le 16 septembre 2009 | 1h 50min
    De Neill Blomkamp
    Avec Sharlto Copley, Jason Cope, David James (XLII), Vanessa Haywood, Mandla Gaduka
    Presse
    4,0
    Spectateurs
    3,9
    louer ou acheter

    Blomkamp s'éloigne alors des plateaux de cinéma, échouant également dans sa volonté de mettre en scène un épisode de la saga Alien. En 2021, le réalisateur semble bien décidé à se relancer avec le projet District 10, dévoilé en mars dernier.

    Si le développement de la suite a pris plus de 10 ans, c'est parce qu'on ne trouvait pas la bonne idée.

    Le cinéaste est toujours en train de développer le scénario, épaulé par Terri Tatchell et Sharlto Copley, héros du premier volet. Interrogé par IGN, Blomkamp a évoqué la longue attente entre District 9 et sa suite. "District 10 est toujours en cours d'écriture, ça avance bien", a-t-il confié.

    "Si le développement a pris plus de 10 ans, c'est parce qu'on ne savait pas par quel bout prendre cette histoire, on ne trouvait pas la bonne idée. Il a fallu tout ce temps pour qu'on trouve une bonne raison de faire le film sans qu'il ne soit qu'une vulgaire suite", ajoute le cinéaste.

    Blomkamp a aussi fourni un petit indice sur l'intrigue de ce second opus. Si District 9 se concentrait sur l'Histoire sud-africaine et notamment l'Apartheid, District 10 puisera son inspiration du côté des Etats-Unis.

    Il y a un sujet majeur dans l'Histoire américaine qui a une résonance dans l'univers de District 10.

    "Il y a un sujet majeur dans l'Histoire américaine qui a une résonance dans l'univers de District 10 et qui se fond totalement dedans. À la seconde où je l'ai compris, j'ai su que je tenais une raison géniale de faire cette suite. On continue de travailler dessus, on y est presque", conclut Neill Blomkamp.

    Quel est donc ce thème historique américain évoqué par le metteur en scène ? Il faudra patienter encore un peu pour en savoir plus. En attendant, le sud-africain a réalisé Demonic, un thriller d'épouvante sur fond de SF qui sortira le 20 août aux USA. Est-ce le début de la résurrection pour Blomkamp ?

    LA BANDE-ANNONCE DE DEMONIC

     

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    • Blasi B
      oui, je suis d'ailleurs absolument contre ce principe de suite qui efface un ou des opus précédent... pour moi c'est de la fénéantise extrême allié à du fan service aberrant... sans parler du gros manque de respect envers les fans des potentiels suite éffacer , des équipes ayant fait ces films, etc...Puis rien de mieux pour briser la suspension consentit de la crédulité...
    • LeMeilleurPseudoDuMonde
      Oui puis on a vu ce que donnait cette méthode de faire une suite en faisant table rase d'un épisode. Sur Terminator ça a donné Dark Fate et sur Halloween en moins mauvais ça a donné Halloween (2018), des films assez oubliables et finalement injustifiés.
    • LeMeilleurPseudoDuMonde
      Si ça fonctionne on peut espérer une franchise District & Furious avec Vin Diesel en guest et 9 suites.
    • PoD.
      Qu’est ce que vous ne comprenez pas ? Les américains dans Elysium ne sont ils pas montré comme des « méchants riches » qui oppresse les gentils pauvres ? Faut quand même pas s’attendre à ce que quelqu’un que tu critique(voir quasiment que tu insulte en te montrant comme un riche sans cœur ) achète ta critique non ? Et je suis désolé mais oui. Ses films sont pleins de pré-jugés qu’ils soient positif ou négatifs: les riches n’ont pas de cœur et sont des monstres, les nigérians sont des cannibales et des terroristes, les mexicains sont des saints, les femmes sont toutes des demoiselles en détresse etc.,,,Et il a beau dire qu’il n’aime pas les riches le problème c’est qu’il en est devenu un donc bonjour l’ hypocrisie !Après c’est vrai que l’article parlait plutôt de districts 9 que de Eliseum mais c’est presque pareil. On remplace juste les pauvres par des E.T. C’est pour ça que j’affirme qu’il n’arrive pas à se renouveler. En outre ce réalisateur présente le problème mais ne donne pas vraiment de solutions.Il ne montre pas qu’un système économique communiste serait mieux. Il se contente de montrer des tensions sociales poussé à l’extrême dans un contexte de SF et c’est tout.
    • LeMeilleurPseudoDuMonde
      Il me fait beaucoup de peine ce Neil Blomkamp. Un cinéaste de toute évidence bourré de talent mais n'ayant pas réussi à réitérer l'exploit de son premier film. J'espère qu'il pourra avec District 10 revenir à la place qu'il mérite.Pour bâtir son scénario, il est tout à fait possible que le réalisateur se base sur les récents scandales de violence policière aux Etats-Unis pour s'approprier dans la foulée l'actualité politique récente. Wait and see.
    • andiran23
      Mais faut pas espérer qu’ils aiment ton film en retourMais de quoi tu parles ?
    • Mad Man In The Blue Box
      Assez d'accord. J'ai vu Chappie il y a quelques jours et je n'y ai vu qu'une repompe de Robocop et Pinocchio, sans grande inventivité et amenant son histoire vers tout un tas de passages obligés et de poncifs. Je ne dis pas que le bonhomme ne sait pas manier une caméra, c'est lisible, ça reste bien exécuté mais j'ai déjà le sentiment qu'il a tout dit ce qu'il avait à dire et qu'au final, ça restait assez pauvre et oui, plutôt caricatural. Là, il nous parle d'un sujet majeur dans l'Histoire américaine. On peut donc parier qu'on va avoir droit à un truc sur le racisme, et je ne vois pas trop ce qu'il va pouvoir raconter de neuf, alors que le premier avait au moins pu profiter du fait qu'on ne connaissait pas encore son style pour évoquer l'Apartheid d'une manière un peu différente. On verra mais c'est certain qu'il n'a, pour l'instant, jamais vraiment réussi à confirmer la première bonne impression que certains avaient pu avoir et qu'à la limite, le fait qu'il s'attaque à un projet fait limite un peu peur maintenant qu'on l'a vu manier ses gros sabots plusieurs fois de suite. Après la bonne nouvelle d'un District 10, c'est qu'il pourrait rester éloigner encore un temps d'un Alien 5 parce que, preuve encore que le bonhomme manque d'idées, faire une suite des volets qui l'arrange mais pas de celui-ci ou celui-là, c'est assez facile comme approche.
    • Blasi B
      comme pour matrix, j'ai peur du film fait pour de mauvaise raison (à savoir relancer la carrière de leur réal après plusieurs échec consécutif...)comme pour les washowski cela dit, j'ai aimé tout les films du gars , donc au minimum je verrais des trucs originaux et une tentative de bon film... des fois ça me suffit...Pour son alien annulé, je suis mitigé... autant un film alien par blompkamp, ça me parle , autant son synopsis de l'époque , à savoir faire une suite au 2 et oublié le 3, ne me plaisait lui absolument pas...
    • PoD.
      Le problème de ce type c’est qu’il ne sait pas se renouveler et que ses histoires sont finalement trop simplistes et caricaturales. En outre c’est bien gentil de dire qu’on aime pas les « riches ». Mais faut pas espérer qu’ils aiment ton film en retour. Le masochisme a ses limites.
    • Scaar Alexander Trox
      Laissez-moi deviner : si cette suite marche au B.-O., le 3ème opus s'intitulera District 11 ?
    Voir les commentaires
    Back to Top