Mon compte
    Star Wars : le court métrage animé avec Boba Fett mis en ligne sur Disney+
    2 sept. 2021 à 17:30
    Corentin Palanchini
    Corentin Palanchini
    -Chef de rubrique Infotainment
    Passionné par le cinéma hollywoodien des années 10 à 70, il suit avec intérêt l’évolution actuelle de l’industrie du 7e Art, et regarde tout ce qui lui passe devant les yeux : comédie française, polar des années 90, Palme d’or oubliée ou films du moment. Et avec le temps qu’il lui reste, des séries.

    Disney+ a discrètement mis en ligne le court métrage animé "L'histoire du fidèle Wookiee", qui faisait partie du redouté et redoutable "Star Wars Holiday Special", renié par George Lucas, marquant la première apparition officielle de Boba Fett.

    Lucasfilm Ltd.

    17 novembre 1978. Les jeunes Américains attendent fébrilement sur CBS la diffusion d'un "épisode spécial" de Star Wars, qu'ils imaginent comme la suite ou le complément du long métrage qu'ils ont découvert au cinéma le 25 mai 1977 et qui était sobrement intitulé Star Wars (en France La Guerre des étoiles, plus tard retitré Un nouvel espoir).

    C'est dans ce contexte qu'est diffusé à la télévision The Star Wars Holiday Special, en français Au temps de la guerre des étoiles. Mais les fans sont vite décontenancés face au programme qui leur est proposé. Bien qu'il y ait une partie live-action utilisant de très courtes scènes coupées de La Guerre des étoiles, le résultat est tragique.

    Créateur de la saga, George Lucas a décidé de mettre l'accent sur les parents de Chewbacca et leur vie quotidienne à regarder des émissions de télévision étranges. Par ailleurs, on ne comprend pas ce que disent les Wookiees, puisque Han ou C-3PO ne sont pas là pour assurer la traduction.

    Lucasfilm Ltd.
    Luke et ses compagnons dans le court métrage animé du Holiday Special

    On a aussi droit à une chanson par Carrie Fisher costumée en Leia, un fil rouge inutile des Wookiees qui préparent une fête sur la planète Kashyyyk et globalement des acteurs qui ne savent pas très bien ce qu'ils font là et/ou venant à reculons.

    Cet événement télévisuel déceptif contient cependant une pépite : un court métrage animé présentant une aventure se situant entre les épisodes IV et V. Han et Chewie sont en fâcheuse posture et écrasent le Faucon Millénium sur une "planète d'eau" habitée par une créature mâcheuse de métal. Luke et Leia viennent à leur rescousse et s'allient à Boba Fett, avant que celui-ci ne les trahisse.

    Lucasfilm Ltd.
    La première apparition officielle de Boba Fett

    Il s'agit donc de la première rencontre entre les héros de la saga et le célèbre chasseur de primes qui a rendu ce court métrage intitulé L'histoire du fidèle wookiee culte auprès des fans, malgré sa présence dans un téléfilm que Lucas lui-même a renié.

    En effet, et ce n'est pas une légende urbaine du cinéma, George Lucas a essayé de racheter toutes les copies de ce Holiday Special afin qu'il n'en reste plus une. Il a cependant échoué, puisqu'on en a retrouvé plusieurs en mauvaise qualité sur internet. Le court lui était présent (caché) dans le coffret Blu-ray Complete Star Wars Saga, et est depuis peu sur la plateforme Disney+.

    Malgré une qualité d'animation contestable, Lucas refera appel à la société Nelvana pour deux séries, l'une intitulée Droïdes et l'autre Ewoks, elles aussi disponibles sur Disney+.

    Mais saviez-vous que Boba Fett était apparu avant le Holiday Special ?

    Origin Story : Boba Fett

     

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    • Star Wars : 6 choses à savoir sur les Ewoks
    • Star Wars : les faux raccords de Solo, Clone Wars et Les Ewoks
    Commentaires
    • gto-diver
      Si, c'est présent dans la vF mais redoublé defaçon soft même si on comprend quand même quand on est assez matûre (pas un gosse de 8 ans) avec neurones. Ou alors il y a une version encore pire que ce que j'ai vu.
    • trjtjtjrtsqjr
      J’ai du mal avec cette phrase :“un court métrage animé présentant une aventure se situant entre les épisodes IV et V. Han et Chewie sont en fâcheuse posture. Luke et Leia viennent à leur rescousse“. ----- Comment parler d’épisodes 4 et 5 alors que star wars est une trilogie terminé en 1983 ?(Le reste c’est de la merde commerciale qui n’existe pas (ben ouai, je suis un fan et pas un gogo prêt à bouffer n’importe quoi) ----- Comment ces 4 personnages peuvent se connaitre avant le premier film (1977) puisqu’ils se rencontre dans ce même film ? Je comprends que Lucas, du temps où il avait encore une âme, à chercher à faire disparaitre ce truc !
    • Mad Man In The Blue Box
      Créateur de la saga, George Lucas a décidé de mettre l'accent sur les parents de Chewbacca et leur vie quotidienne à regarder des émissions de télévision étranges.Dans ce Holiday Spécial, il y a même une scène où le père de Chewie regarde, comment le dire autrement, une sorte de porno VR expérimental, séquence qui n'est pas présente d'ailleurs dans la version française du film, si je ne m'abuse. Je connaissais déjà le film, mais le hasard fait que j'ai regardé l'excellent épisode du joueur du Grenier consacré à l'objet il y a quelques jours (il y cause aussi d'un épisode spécial Noël des Maîtres de l'Univers qui a l'air, lui aussi, pas piqué des vers). C'est juste indescriptible avec des séquences de meublages ahurissantes (des wookies qui discutent sans sous titre, un homme qui va faire les boutiques pour acheter un plastique, du télé-achat...), Carrie Fischer visiblement totalement stone et Mark Hamill sorti de l’hôpital juste après son accident de voiture et qui ressemble à son mannequin de cire. Harrison Ford, lui, paraît au comble de la consternation. Bon, je n'apprend rien aux fans de Star Wars, mais il faut vraiment le voir pour le croire. On en vient même à se dire que ce passage animé est ce qu'il y a de plus réussi dans le film, c'est dire.
    • mekah
      Ces dessins animés ne sont apparemment disponibles qu'en VOST. Dommage pour mes enfants.
    • Laurent D.
      Encore que l'on pourrait retconner ce court métrage animé pour en faire la première histoire de Din Djarin.
    Voir les commentaires
    Back to Top