Mon compte
    Lui par Guillaume Canet : "Est-ce qu'on peut parler à cette petite voix qui nous emmerde ?"
    27 oct. 2021 à 10:00
    Marine de Guilhermier
    Marine de Guilhermier
    -Journaliste
    Passionnée par le grand et le petit écran et fascinée par les acteurs, Marine a des goûts très éclectiques. Elle a néanmoins une préférence pour le cinéma américain et dévore tout ce qui lui passe devant les yeux, de l'immense blockbuster au plus petit film indépendant.

    Ce 27 octobre sort en salles Lui, nouveau film écrit, produit, réalisé et joué par Guillaume Canet. Rencontre avec cet artiste aux multiples casquettes et Virginie Efira qui incarne sa femme à l'écran.

    Un compositeur en mal d’inspiration, qui vient de quitter femme et enfants, pense trouver refuge dans une vieille maison à flanc de falaise, sur une île bretonne déserte. Dans ce lieu étrange et isolé, il ne va trouver qu’un piano désaccordé et des visiteurs bien décidés à ne pas le laisser en paix…

    Tel est le résumé de Lui, film très personnel de Guillaume Canet, qu’il a évoqué à notre micro en compagnie de Virginie Efira, sa partenaire à l'écran. Retrouvez notre entretien avec le duo dans la vidéo ci-dessus, ainsi que quelques questions supplémentaires ci-dessous.

    Lui
    Lui
    1h 28min
    De Guillaume Canet
    Avec Guillaume Canet, Virginie Efira, Mathieu Kassovitz, Laetitia Casta, Nathalie Baye
    Presse
    2,0
    Spectateurs
    1,8
    Séances (33)

    AlloCiné : Guillaume, le film commence comme un thriller mais il emmène ensuite le spectateur vers autre chose, est-ce que c'est ce qui vous intéressait en tant qu'auteur de surprendre le public ?

    Oui, moi ce qui m’intéressait c’était d’avoir une multitude de genres. Je n’aime pas les films qui sont que drôles ou qui sont que tristes, comme je n’aime pas les gens qui sont que drôles ou que tristes (rires). J’aime les émotions différentes, j’aime les surprises. Ce qui m’émeut c’est de passer du rire aux larmes, d’avoir quelque chose d’assez léger qui tout à coup vient me cueillir.

    D’abord, beaucoup de mes films sont comme ça et sur celui-ci, j’avais vraiment envie d’amener les gens au départ vers un thriller, vers ses angoisses, vers ce qui tend cet homme et puis au fur à mesure de partir dans un truc un peu plus cocasse, un peu plus décalé. Mais oui c’est un cinéma que j’aime, que j’aime en tant que spectateur et que j’aime en tant que réalisateur, [L’idée est] de ne pas se figer dans un genre à proprement dit.

    Je trouve ça triste de voir des réalisateurs que j’aime beaucoup qui font irrémédiablement le même film, tout le temps, de manière un peu différente mais ça reste toujours un peu le même film, voire même font des remakes de leurs propres films. Je trouve que c’est important d’essayer de se renouveler et d’essayer de faire des choses un peu différentes.

    Et vous Virginie, est-ce que ça faisait partie des choses qui vous ont séduite ?

    Ce qui est chouette, c’est qu’il y a un lien dans tout le film et j’adore quand le seul lien finalement c’est la sensibilité du personnage. Ça peut être décousu, il peut y avoir un moment où c’est un thriller parce que lui-même à une perception des choses (...) paranoïaques, tout peut être quelque chose contre lui, et donc c’est vu de cette manière-là.

    Et puis, il y a l’absurde mais c’est parce que lui-même se sent bien ridicule. Donc en fait il y a toujours une cohérence, mais c’est la cohérence d’une intériorité et ça c’est drôlement chouette, on ressent plus les choses que quand on se fige sur un genre bien particulier qui limite un peu les libertés.

    La bande-annonce de Lui : 

     

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top