Mon compte
    Tir mortel d'Alec Baldwin : un tournage chaotique et dangereux ? L'équipe du film répond
    10 déc. 2021 à 11:55
    Marine de Guilhermier
    Passionnée par le grand et le petit écran et fascinée par les acteurs, elle a des goûts très éclectiques. Elle a néanmoins une préférence pour les productions américaines et dévore tout ce qui lui passe devant les yeux, de l'immense blockbuster au plus petit film indépendant.

    Après la mort tragique de la chef-opératrice Halyna Hutchins, en octobre dernier sur le tournage de Rust, plusieurs voix ont fait état de négligences sur le plateau. Ce que réfute aujourd’hui dans une lettre ouverte une partie de l’équipe technique.

    Chris Delmas / Bestimage

    Le 21 octobre dernier, un tir accidentel d’Alec Baldwin sur le tournage du western Rust a coûté la vie à la directrice de la photographie Halyna Hutchins. Depuis, l’acteur, également producteur du projet, a été accusé de négligences quant à l’utilisation d’armes à feu sur le plateau. Des plaintes ont même été déposées à son encontre.

    Il a aussi été révélé après le drame que des membres de l’équipe technique avaient démissionné peu de temps avant le tir mortel, notamment à cause d’un manque de sécurité sur le plateau. Mais d’autres personnes ayant travaillé sur ce tournage racontent une toute autre histoire dans une lettre postée par Alec Baldwin sur Instagram.

    Voir cette publication sur Instagram

    Une publication partagée par Alec Baldwin (@alecbaldwininsta)

    Les 25 membres de l’équipe de tournage qui ont signé ce message "estiment que le récit public entourant la tragédie sur (leur) lieu de travail est inadéquat et souhaitent exprimer un compte rendu plus précis de (leur) expérience". Ils précisent également que la lettre n’a pas été "approuvée ou influencée d’une quelconque manière par les producteurs". On y lit notamment :

    Les descriptions de Rust comme un lieu de travail chaotique, dangereux et exploiteur sont fausses et détournent l'attention de ce qui compte le plus : la mémoire de Halyna Hutchins, et la nécessité de trouver des alternatives modernes aux pratiques dépassées de l'industrie en matière d'armes à feu et de sécurité.

    Mais aussi : "Malheureusement, dans l'industrie cinématographique, il est courant de travailler sur des productions non professionnelles ou mouvementées pour acquérir de l'expérience et des crédits. Beaucoup d'entre nous ont travaillé sur ce type de productions. Rust n'était pas l'une d'entre elles.

    Rust était professionnel. Nous reconnaissons qu'aucun plateau n'est parfait et, comme toute production, Rust comportait des zones brillantes et des zones plus difficiles.

    Voir cette publication sur Instagram

    Une publication partagée par Alec Baldwin (@alecbaldwininsta)

    Deux visions s’opposent donc clairement sur les conditions de travail sur le plateau de Rust : celle de ce groupe de personnes qui évoquent également un tournage plein de "rires et d’optimisme", et celle d’autres collaborateurs, dont la scripte Mamie Mitchell qui a porté plainte contre Alec Baldwin pour "agression", "infliction intentionnelle de détresse émotionnelle" et "infliction délibérée de dommage".

    C’est désormais aux enquêteurs du bureau du shérif de Santa Fe d’établir la vérité et de découvrir comment une personne a pu perdre la vie sur ce tournage.

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top