Mon compte
    Tir mortel d'Alec Baldwin : l'armurière de Rust avoue des négligences
    1 déc. 2021 à 11:00
    Vincent Formica
    Vincent Formica
    -Journaliste cinéma
    Bercé dès son plus jeune âge par le cinéma du Nouvel Hollywood, Vincent Formica découvre très tôt les œuvres de Martin Scorsese, Coppola, De Palma ou Steven Spielberg. Grâce à ces parrains du cinéma, il va apprendre à aimer profondément le 7ème art, se forgeant une cinéphilie éclectique.

    Le 21 octobre dernier, la chef-opératrice Halyna Hutchins perdait la vie sur le tournage de Rust, touchée mortellement par un tir accidentel d'Alec Baldwin. L'enquête se poursuit pour déterminer pourquoi l'arme contenait des munitions réelles.

    Bestimage

    Qu'est-ce qui a bien se passer sur le tournage de Rust ? L'enquête visant à déterminer les circonstances qui ont abouti au drame qui a coûté la vie à Halyna Hutchins se poursuit. Le 21 octobre dernier, la directrice de la photographie trouvait la mort sur le plateau du western, touchée par une balle de revolver tirée accidentellement par Alec Baldwin.

    Depuis, la police de Santa Fe, chargée des investigations, tente de clarifier les circonstances qui ont mené à cette tragédie. Hannah Gutierrez-Reed, armurière en chef sur le tournage, a été interrogée par les enquêteurs. Elle a récemment fait des déclarations qui permettent de mieux cerner la situation.

    D'après un document diffusé mardi par les services du shérif de Santa Fe, la jeune femme a confié aux policiers qu'elle avait chargé 5 cartouches factices dans le pistolet juste avant la pause déjeuner. Au moment de reprendre le tournage, elle a précisé avoir retiré le revolver de son coffret, ajouté une 6ème cartouche dedans puis remis à un autre membre de l'équipe.

    Rust
    Rust
    De Joel Souza
    Avec Alec Baldwin, Travis Fimmel, Jensen Ackles, Frances Fisher, Brady Noon
    DES NÉGLIGENCES DE SÉCURITÉ ?

    Reed a ensuite avoué qu'elle n'avait "pas beaucoup vérifié" l'arme à feu car elle était restée enfermée à clé durant la pause déjeuner. L'armurière avait déjà affirmé quelque temps avant qu'elle ne savait pas comment des munitions réelles avaient pu atterrir sur le plateau.

    La police de Santa Fe a saisi plus de 500 munitions sur le tournage, un mélange de balles à blanc, de cartouches factices et de quelques munitions suspectées d'être réelles. Selon les enquêteurs, quelques pistes sont à vérifier pour expliquer la présence de vraies balles sur le tournage. Ces dernières sont formellement interdites sur les plateaux par les règles en vigueur dans l'industrie du cinéma aux USA.

    UNE PISTE SE DESSINE

    Une de ces pistes se tourne vers un des fournisseurs des munitions utilisées sur le tournage de Rust, Seth Kenney. L'homme a déclaré qu'il avait peut-être vendu à la production des balles assemblées de façon artisanale, potentiellement à partir d'éléments recyclés, dont le logo correspond à celui se trouvant sur la cartouche mortelle incriminée.

    Quant au père d'Hannah Guttierez-Reed, Thell Reed, un armurier de cinéma renommé, il a indiqué qu'il avait fourni à Seth Kenney des munitions réelles "artisanales" pour les besoins d'un film sur lequel ils avaient collaboré par le passé.

    Reed soutient que son collègue ne les lui a jamais restituées. De nouveaux éléments qui vont devoir être vérifiés par les policiers et qui aboutiront à un éventuel procès contre les responsables de ce drame. Pour l'instant, aucune arrestation n'a eu lieu.

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top