Mon compte
    Les Dix commandements : le péplum biblique en 10 chiffres
    26 déc. 2021 à 21:00
    Corentin Palanchini
    Du noir & blanc au Technicolor, du format 1:33 au 2:35, il a été initié au cinéma par Robert Mitchum, Bette Davis, Elizabeth Taylor, Henry Fonda, James Stewart, Katharine Hepburn... il se délecte de ces visages inoubliables, qu’il retrouve toujours avec bonheur.

    Péplum gigantesque, Les Dix commandements est une œuvre majeure du cinéma, qui en 1956, repousse les limites de ce qu'une grosse production hollywoodienne peut être.

    Paramount Pictures

    Les Dix commandements réalisé par Cecil B. DeMille est un monument du cinéma à plus d'un titre. Film d'une ampleur inégalée pour l'époque, doté d'effets spéciaux ambitieux et gigantesque succès public, il s'agit toujours d'un classique du cinéma porté par Charlton Heston, Edward G. Robinson, Anne Baxter, Yul Brynner, Yvonne De Carlo ou encore John Carradine.

    Les Dix commandements
    Les Dix commandements
    Sortie : 1 janvier 1958 | 3h 40min
    De Cecil B. DeMille
    Avec Charlton Heston, Yul Brynner, Anne Baxter, Edward G. Robinson, Yvonne De Carlo
    Spectateurs
    4,0
    louer ou acheter

    2 : La durée du tournage, en années. Plus que toute la trilogie du Seigneur des anneaux !

    3 : Le nombre de mois qu'avait Fraser Clark Heston, fils de Charlton, lorsqu'il a tourné les scènes de Moïse bébé. Selon la légende, le cinéaste Cecil B. DeMille avait calé le tournage des scènes de ce bébé pile pour ses trois mois, l'âge selon lequel il aurait été mis dans un panier par sa mère.

    Paramount Pictures
    Le fils de Charlton Heston

    7 : Les nominations aux Oscars du film, qui ne remportera "que" celui des Meilleurs effets spéciaux.

    10 : A l'époque, Paramount Pictures dévoile une bande-annonce longue de 10 minutes, accompagnée de commentaires de Cecil B. DeMille lui-même, présentant les intentions du studio avec le film. Vous pouvez voir ce trailer ci-dessous (légèrement tronqué dans sa durée) :

     

     

    45 : C'est le nombre de mètres grimpés par Cecil B. DeMille afin d'aller régler un problème de caméra située tout en haut de l'une des portes de la scène de l'exode. Âgé de 75 ans, ce qui en faisait alors le plus vieux réalisateur au travail à Hollywood, DeMille subit une crise cardiaque suite à cette prouesse physique. Mais après seulement deux jours d'arrêt, il reprend le tournage, contre l'avis de son médecin.

    220 : La durée du film, en minutes. Il faut attendre 207 minutes pour que les dix commandements apparaissent véritablement. Le scénario de tournage est lui aussi très long, avec pas moins de 308 pages au compteur !

    1200 : Le total de storyboards utilisés pour le film, qui contient énormément d'effets spéciaux.

    1923 : La date de sortie de la précédente version des Dix commandements par Cecil B. DeMille. Il s'agissait déjà d'une production pharaonique comme en témoigne le film lui-même (tombé dans le domaine public et disponible légalement sur Youtube). La scène des chars suivante a notamment été complètement improvisée :

     

    14 000 : Le minimum estimé de figurants qui auraient été engagés sur le film, dont 2000 seront employés rien que pour jouer les esclaves. Du reste, environ 15 000 animaux participeront également au tournage.

    631,7 millions : C'est le total de dollars rapportés par le film, réévalué à l'inflation 2021. Il s'agit toujours du plus gros succès en salles pour un film épique à thématique religieuse.

     

    Mais Charlton Heston, ce n'est pas que Ben-Hur et Les Dix commandements :

    Voir le diaporama
    Diaporama
    La Planète des Singes, Les Dix Commandements, Soleil Vert… Charlton Heston n’était pas que Ben-Hur
    6 photos
    FBwhatsapp facebook Tweet
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top