Mon compte
    The Dropout : vous avez aimé la série ? Un film est en préparation avec une grande star
    30 avr. 2022 à 09:00
    Emilie Semiramoth
    Emilie Semiramoth
    Cheffe du pôle streaming, elle a été biberonnée aux séries et au cinéma d'auteur. Elle ne cache pas son penchant pour la pop culture dans toutes ses excentricités. De la bromance entre Spock et Kirk dans Star Trek aux désillusions de Mulholland Drive de Lynch, elle ignore les frontières des genres.

    Disney+ diffuse actuellement The Dropout la mini-série sur Elizabeth Holmes, plus jeune milliardaire auto-proclamée, dont l’invention supposée géniale n’a jamais abouti. Adam McKay s’apprête à raconter la même histoire avec Jennifer Lawrence.

    Actuellement sur Disney+, la mini-série The Dropout – portée avec brio par Amanda Seyfried – raconte l’histoire vraie et incroyable d’Elizabeth Holmes, une jeune femme au talent prometteur mais qui s'est enferrée dans de tels mensonges qu’elle a fini par tout perdre.

    Devenue la plus jeune milliardaire d’Amérique au début des années 2000, Elizabeth Holmes a connu une gloire soudaine en inventant une machine capable d’analyser une simple goutte de sang et d’émettre un diagnostic. Seulement, si l’idée est géniale, sa mise en application est laborieuse. Et ce, malgré le travail acharné d’équipes dévouées au projet.

    Si le prototype n’a tenu pas ses promesses, Elizabeth Holmes ne s’est pas privée de faire une présentation falsifiée à partir du seul essai réussi de sa machine. Grâce à cette tromperie, elle est parvenue à convaincre des investisseurs, a levé des millions de dollars, atteint une capitalisation boursière de près de 10 milliards et s’apprête désormais à finir en prison.

    Adam McKay et Jennifer Lawrence de nouveau réunis

    Mais cette histoire qui a fasciné les Etats-Unis sera bientôt adaptée en long métrage. Après avoir travaillé ensemble sur Don't Look Up, le réalisateur Adam McKay et l'actrice Jennifer Lawrence sont sur le point de faire équipe à nouveau pour le film Bad Blood, adapté du livre du même nom, qui raconte l'ascension et la chute d’Elizabeth Holmes et sa startup Theranos.

    Adam McKay en a parlé au site Insider à l’occasion de la promotion du film Netflix. Pour interpréter Elizabeth Holmes de la bonne façon, Jennifer Lawrence doit d’abord réussir à reproduire ce qui rend Elizabeth Holmes immédiatement reconnaissable, sa voix profonde unique.

    Backgrid USA / Bestimage
    Jennifer Lawrence à gauche, Elizabeth Holmes à droite

    Adam McKay a dit à Insider que Bad Blood serait probablement son prochain film et a confié que l'actrice est toujours en train de travailler le personnage : "Je ne lui ai pas encore fait faire pour moi", a-t-il dit à propos de la voix. "Elle a dit qu'elle y travaillait."

    Au moment de l’interview, en janvier 2022, McKay admet qu'il n'a pas encore pressé Lawrence à ce sujet parce qu'elle était encore à ce moment enceinte de son premier enfant. "Elle est née pour jouer ce rôle", a ajouté le réalisateur à propos de Jennifer Lawrence interprétant Elizabeth Holmes. "Pour la voix, elle a dit qu'elle le sentait bien. Elle est excitée."

    Annoncé depuis 2016, Bad Blood tarde cependant à voir le jour. Cependant l’annonce de l’achat des droits du film par Apple TV+ en décembre dernier laisse entendre que sa production ne devrait plus (trop) tarder.

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top