Mon compte
    Netflix : la meilleure série politique des années 2010 est de retour
    2 juin 2022 à 19:00
    Emilie Semiramoth
    Emilie Semiramoth
    Cheffe du pôle streaming, elle a été biberonnée aux séries et au cinéma d'auteur. Elle ne cache pas son penchant pour la pop culture dans toutes ses excentricités. De la bromance entre Spock et Kirk dans Star Trek aux désillusions de Mulholland Drive de Lynch, elle ignore les frontières des genres.

    Après presque dix ans d’absence, l’excellente série danoise Borgen fait son grand retour sur Netflix. A sa tête, Sidse Babett Knudsen reprend du service dans le rôle de Birgitte Nyborg.

    Mike Kollöffel / Netflix

    On l’a découverte en France en 2012 sur Arte. Borgen, une femme au pouvoir s’est immédiatement imposée comme un A la maison blanche européen. En examinant les rouages d’une démocratie européenne, et en propulsant une femme Première Ministre, la série d’Adam Price a rendu la politique passionnante.

    Presque dix ans plus tard, la série revient sur Netflix sous le titre Borgen : Le pouvoir et la gloire. Birgitte Nyborg (Sidse Babett Knudsen), qui était devenue la première femme Première Ministre du Danemark dans la saison 1, est désormais ministre des Affaires étrangères. Elle se trouve aux prises avec les retombées politiques potentiellement explosives de la découverte de pétrole au Groenland, un territoire danois.

    Borgen : Le pouvoir et la gloire
    Borgen : Le pouvoir et la gloire
    Sortie : 13 février 2022 | 55 min
    Série : Borgen : Le pouvoir et la gloire
    Avec Sidse Babett Knudsen, Birgitte Hjort Sørensen, Mikael Birkkjær, Lars Mikkelsen, Peter Mygind
    Spectateurs
    4,0
    Voir sur Netflix
    Dans le réel

    Arguant avec colère que le Danemark ne peut pas faire affaire avec une société de forage dont les investisseurs comprennent un oligarque russe, elle cite le fait que "la Russie est sanctionnée au niveau international pour avoir attaqué l'Ukraine". La scène semble avoir été tournée il y a seulement quelques semaines, or Adam Price fait en réalité référence à l’annexion de la Crimée en 2014.

    Cet arc narratif qui prend de l’ampleur fait office de préscience de l’auteur quant à l’actualité politique du moment. C’est en partie ce qui a fait de Borgen la meilleure série politique des années 2010. Et aujourd'hui encore. 

    Mike Kollöffel / Netflix
    Johanne Louise Schmidt (la Première Ministre Signe Kragh) et Sidse Babett Knudsen (Birgitte Nyborg)

    Borgen se démarque des autres séries du genre en créant un équilibre parfait. Birgitte est une idéaliste, mais aussi une politicienne réaliste et intransigeante. Les intrigues de la série mêlent habilement dilemmes personnels et fourberies politiques, tout en injectant des thèmes touchant au féminisme et aux médias. A son centre, on trouve Birgitte – une femme humaine, à qui on peut s’identifier, mais un vrai génie politique – et la thématique du pouvoir (et ses perversions).

    Le monde d’aujourd’hui

    Aujourd'hui, après presque 10 ans d’absence, Birgitte est ministre des Affaires étrangères, elle a de nouveau affaire à un Premier ministre d'un parti adverse, une femme d'une décennie plus jeune qu'elle. Cette Première Ministre est très présente sur les réseaux sociaux, publie des photos sur Instagram avec le hashtag #TheFutureIsFemale, et met en place un stratagème de relations publiques pour entraîner Birgitte dans une illusion factice de sororité.

    En coulisses, les deux femmes sont de féroces rivales, sans cesse en désaccord, essayant d'utiliser l’une et l’autre à des fins personnelles. Et lorsque le pétrole est découvert au Groenland, Birgitte fait face à un dilemme éthique. Elle a fait campagne sur un programme écologique et s'oppose au forage des combustibles fossiles. Mais l’exploitation du site rapporterait plus de 185 milliards d’euros, dont une grande partie irait au Danemark. Et la Première Ministre y est favorable pour des raisons économiques.

    Mike Kollöffel / Netflix
    Birgitte Hjort Sørensen dans le rôle de Katrine Fonsmark

    Quant à la journaliste Katrine Fonsmark (Birgitte Hjort Sørensen), elle est également de retour et se trouve désormais responsable de l'information à TV1, l’ancienne première chaîne du pays. Une fois encore, Adam Price sonde avec intelligence et pragmatisme le thème des femmes et du pouvoir.

    S’appuyant sur l'air du temps, cette saison met l'accent sur le changement climatique et les relations internationales. Dans la vraie vie, la glace du Groenland fond encore plus vite que prévu par les scientifiques. Et l'Arctique est crucial sur le plan géopolitique, les États-Unis, la Russie et la Chine essayant tous d'y affirmer leur influence. Birgitte se trouve alors au milieu d’un ring où les grandes puissances jouent des coudes pour avoir leur part du gâteau.

    La série semble alors plus actuelle que jamais, directement aux prises avec l’urgence politique et écologique du moment.

    Borgen : Le pouvoir et la gloire, une série créée par Adam Price et Emilie Lebech Kaae avec Sidse Babett Knudsen, Birgitte Hjort Sørensen... Disponible sur Netflix (épisodes vus : 2 sur 8)

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    • CANNESERIES : Adam Price nous parle de Borgen, sa série devenue culte, et de son retour sur Netflix
    • De Borgen à La Fille de Brest, rencontre avec Sidse Babett Knudsen
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top