Mon compte
    Vampire Diaries : Nina Dobrev avait raté son audition !
    27 juin 2022 à 18:00
    Isabelle Ratane
    Isabelle Ratane
    Basée à Londres et grande consommatrice de séries en streaming, elle aime découvrir et (surtout) faire découvrir les incontournables et les pépites des différentes plateformes (Netflix, Disney+, Prime Video...)

    Découvrez comment Nina Dobrev a complètement raté sa 1ère audition et a eu besoin d’une seconde chance pour pouvoir obtenir le rôle principal de Vampire Diaries.

    La performance de Nina Dobrev dans la peau d’Elena Gilbert est un élément clé de Vampire Diaries. Et l’actrice n’a pas incarné qu’un seul rôle dans la série mais plutôt trois : trois sosies – ou doppelgängers dans la version originale – d’Elena, aux personnalités différentes. Alors imaginer la célèbre série de la CW sans Nina Dobrev, du moins à ses débuts, semble impensable et pourtant l’actrice a bien failli ne pas être de la partie.

    En effet, son audition pour le rôle principal de la série était… complètement banale ! Et c’est la créatrice et productrice exécutive du show, Julie Plec en personne, qui l’a dit : “L’histoire la plus drôle à propos de la première impression de Nina est qu’elle n’a pas fait forte impression. Aucun de nous ne se souvenait de l’avoir vue pour la première fois”. Le jour de sa grande audition, Nina est en effet malade et ne convainc pas les foules.

    Les producteurs de la série, de toute façon, sont à la recherche d’une Elena blonde aux yeux bleus, comme décrite dans les livres qui ont inspiré la série à succès. Ashley Tisdale, l’ancienne élève de High School Musical, et Ashlee Simpson sont alors pressenties pour le rôle.

    QUAND L’AUDACE FINIT PAR PAYER

    Mais Nina n’en démord pas et contacte finalement les producteurs en allant directement au but : “Écoutez, j’étais malade ce jour-là, je n’ai pas fait de mon mieux, je veux vraiment vraiment ce rôle”. Elle passe alors une toute nouvelle audition, dont l'enregistrement est directement envoyé à Julie Plec : “C’était si magique et si parfait qu’elle a eu le rôle dans la minute”. (Entertainment Weekly, mai 2015).

    Le stratagème a donc fonctionné et le rôle tant convoité est à elle. Elena sera donc brune… et devra faire face aux critiques ! Les fans des livres de L. J. Smith, sont furieux. Mais le tournage continue. Ce n’est qu’une fois la série dévoilée que les adeptes découvrent que ce n’est pas la seule chose qui a changé : dans les livres, Elena est une “mean girl” populaire alors que dans la série, elle est devenue la “girl next dorr”, gentille et bien élevée. Et à l’inverse, Katherine, son sosie, est innocente et naïve, alors que sa version télévisée, elle, est diabolique à souhait. Les créateurs ont donc échangé leur personnalité, ce qui ne plaît toujours pas à certains.

    IAN SOMERHALDER ÉCHOUE À SON TOUR

    Mais Nina Dobrev n’est pas la seule à avoir connu des débuts compliqués. Figurez-vous que Ian Somerhalder et Paul Wesley ont également eu des petits problèmes de casting. L’interprète du célèbre Damon Salvatore passe tout d’abord avec succès sa première audition face aux dirigeants de studio produisant la série. Mais lorsque le temps vient de convaincre les dirigeants de la chaîne, les choses se compliquent. “Est-ce que c’était trop de café ou ce shot de [vitamine] B12 que je me suis fait, qui sait ? J’étais bloqué”, raconte Ian Somerhalder. Lorsqu’il sort de la salle, Kevin Williamson, le co-créateur de la série, le prend à part et lui dit : “Ce n’était pas bon, n’est-ce pas ?”. Mais heureusement, Williamson, lui, est convaincu que Ian est fait pour incarner Damon et lui donne une nouvelle chance. Alors qu’il se prépare à re-rentrer dans la salle, l’acteur se souvient alors avoir aperçu un autre candidat qui attendait pour passer son audition, et à ce moment-là, il se dit : “Tu sais quoi ? J’en ai rien à faire. Ce rôle est à moi. Ce n’est pas le sien”. Déterminé, il y retourne. “Je suis entré et je l’ai fait et, curieusement, j’ai fini par recevoir l’appel. Mais après 10 jours d’enfer virtuel !” (Paleyfest, mars 2012).

    PAUL WESLEY ? NOUS EN AVONS MARRE DE CE GAMIN !

    Pour celui qui a incarné Stefan Salvatore toutefois, les auditions ont été encore plus complexes. “C'était l’une de ces auditions pour lesquelles tout le monde se battait, tous les jeunes acteurs se disputaient [le rôle de] Damon et Stefan [...]”, raconte Paul Wesley. “Et [les producteurs] ne voulaient pas me laisser auditionner pour Stefan parce qu’ils pensaient que j’étais trop vieux. [Rires] Alors je suis entré et j’ai lu pour le rôle de Damon”.

    L’acteur est alors rappelé pour une nouvelle audition : plutôt bon signe. Et puis… plus rien jusqu’à ce qu’il reçoive un nouvel appel parce que la production a du mal à trouver quelqu’un. “Stefan était le plus difficile à trouver. C’est le genre de rôle dans lequel vous ne pouvez pas simplement jouer le joli garçon parce qu’il y a une telle profondeur, de la perte et de la solitude dans ce personnage. Donc vous avez besoin d’un vrai acteur”, précise Julie Plec. Ainsi, une fois Ian Somerhalder casté, Paul revient dans la course : il est plus jeune que Ian donc le rôle de Stefan pourrait finalement lui aller…

    Selon Paul Wesley, c’est la directrice de casting, Lesli Gelles-Raymond, qui insistera pour qu’il soit à nouveau reçu. “Lesli disait : ‘Revoyez-le juste une fois de plus !’ Et ils ont dit : ‘D’accord, nous reverrons Paul Wesley, peu importe. Nous en avons marre de ce gamin.” [Rires] Alors Lesli m’a remis dans la pièce, cette fois pour le rôle de Stefan”. Et là… ce n’est toujours pas gagné ! Les producteurs n’arrivent pas à le voir dans le rôle et passent presque à côté d’une belle opportunité.

    Ce n’est finalement que lorsque vient l’heure des fameux “chemistry readings” (tests d’alchimie) avec Nina Dobrev que la chance tourne enfin. À l’audition, près de 15 potentiels Stefan sont présents, tous prêts à s’affronter pour le rôle. Paul se souvient alors avoir adopté une stratégie : ne pas parler à Nina Dobrev avant l’audition, comme les autres le faisaient, et faire que leur premiers mots échangés soient en tant qu’Elena et Stefan, et ce pour une question d’authenticité.

    Dès lors, à la fin de l’audition, lorsqu’on demande à l’actrice avec qui elle a eu le plus d’affinités, elle répond : “Certainement pas avec ce type, Paul Wesley”. Mais il y a pourtant une certaine alchimie entre les deux acteurs puisque Kevin Williamson commence finalement à voir le comédien sous un nouveau jour. “Nous ne voulions pas de Paul jusqu’à ce que nous rencontrions Nina. Paul est venu environ 100 fois et à chaque fois qu’il entrait, nous nous disions : ‘D’accord, revoilà Paul Wesley.’ Je l’aimais bien ; je ne l’adorais tout simplement pas. Et ce n’est qu’une fois que nous avons trouvé Nina et que nous les avons mis ensemble que je me suis dit : ‘Oh, il est vraiment bon, qui est-ce ? C’est le gars que nous avons croisé 15 fois.” [Rires] (Entertainment Weekly, septembre 2019). Finalement, tout est bien qui finit bien pour le trio phare de The Vampire Diaries. “Apparemment, mon petit plan idiot a fonctionné”, rajoute celui qui enfin détient le rôle de Stefan. Toutes ces auditions ratées ont finalement été un mal pour un bien et ont participé au succès de la série qui a propulsé Nina DobrevIan Somerhalder et Paul Wesley au rang de célébrités.

    AlloCiné avait interviewé Nina Dobrev au festival de Monte-Carlo en 2011 !

     

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top