Mon compte
    Babysitting sur M6 : c'est quoi cette danse sexy exécutée par la strip-teaseuse ?
    19 août 2022 à 19:00
    Chaïma Tounsi-Chaïbdraa
    Chaïma Tounsi-Chaïbdraa
    -Journaliste streaming
    Experte en binge-watching et plateformes de streaming, Chaïma Tounsi s’amuse tous les soirs à zapper sa télécommande sur Netflix, Disney+, Canal+...

    A l'occasion de la diffusion, ce vendredi soir sur M6, de la comédie"Babysitting", retour sur les coulisses d'une scène culte dans laquelle le héros, campé par Philippe Lacheau, subit un strip-tease plutôt violent.

    Avec son avalanche de gags à la minute, Babysitting s'est rapidement hissée au rang des meilleures comédies françaises de la dernière décennie. L'une des scènes les plus marquantes du film de Philippe Lacheau, diffusé ce vendredi soir sur M6, reste celle où le héros est pris à partie par une strip-teaseuse, incarnée par la danseuse Sylvia Fasolo, qui exécute un mouvement de danse... étourdissant.

    Née au Brésil, la Surra de Bunda consiste, comme on peut le voir dans la séquence, à gifler un homme avec ses fesses au rythme de la musique. Avec un nom qui signifie littéralement "battre avec ses fesses", "martèlement avec les fesses" ou encore plus précisément "punition par le derrière", cette chorégraphie a véritablement pour but de punir les hommes et a été popularisée par le groupe As Tequileiras do Funk en 2010.

    Babysitting
    Babysitting
    Sortie : 16 avril 2014 | 1h 24min
    De Philippe Lacheau, Nicolas Benamou
    Avec Philippe Lacheau, Gérard Jugnot, Clotilde Courau, Alice David, Vincent Desagnat
    Presse
    3,2
    Spectateurs
    3,7
    Voir sur Salto

    Lors de leurs concerts, des membres du public sont invités sur scène et placés au sol. Des danseuses viennent alors exécuter une lap dance avant de s'agenouiller devant eux, les fesses tournées vers leur visage et les chevilles sur leurs épaules. S'ensuit une séance de claquement effréné qui, suivant la force de la danseuse, peut laisser les jeunes hommes dans un état second voire provoquer de légères commotions. Dans une interview pour Mlactu, Philippe Lacheau est justement revenu sur le choix de cette scène et son tournage... douloureux.

    "On cherchait une scène de strip-tease pour humilier le personnage que j'incarne dans le film. [...] On a trouvé ça très original et, pour le coup, très humiliant. Et contrairement à ce qu'on croit, ce n'est pas agréable du tout", révèle-t-il. Car en effet, le tournage de la séquence a nécessité 24 prises assez violentes. Un dur moment à passer pour un résultat hilarant et une scène déjà culte.

    Faux Raccord : les gaffes et erreurs de "Nicky Larson", "Babysitting" et "Alibi.com" (feat. Philippe Lacheau)

     

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    • Babysitting sur M6 : Philippe Lacheau a retrouvé le petit Rémy 7 ans après
    • Divorce Club, Babysitting, Bernie... : 7 comédies françaises trash et décalées
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top