Mon compte
    Etats-Unis : les studios solidaires
    15 sept. 2001 à 10:00

    L'onde de choc qui a frappé les Etats-Unis s'est répandue jusqu'à Hollywood, où des décisions ont été prises pour ne pas choquer la population.

    L'onde de choc consécutive aux attentats perpétrés le mardi 11 septembre sur New York, le Pentagone et la ville de Pittsburgh, s'est ressentie dans toutes les activités du pays, industrie du septième art comprise. Si le fil de ces événements fait fortement penser aux scénarios d'Independence day (Roland Emmerich), 58 minutes pour vivre (Renny Harlin), ou encore Couvre–feu (Edward Zwick), le constat est terrible : la réalité a bel et bien dépassé la fiction.

    En ces tristes instants, l'heure n'est pas au divertissement. L'industrie des paillettes a donc ralenti son activité, fermant salles de cinéma, parc d'attractions et studios peu de temps après les événements. Très sobrement, l'industrie hollywoodienne a exprimé sa solidarité avec les victimes et leurs familles, en programmant le retrait de tout matériel (films, bandes-annonces, affiches et autres campagnes marketing) susceptible de choquer la population. Ainsi, Warner Bros envisagerait la destruction des bandes-annonces de Collateral damage : dans ce film d'action de Andrew Davis, Arnold Schwarzenegger incarne un homme dont la famille a été tuée sous ses yeux lors de l'explosion d'un gratte-ciel touché par une bombe. Un comité de direction de la Warner Bros se prononcera aujourd'hui sur l'avenir du film, dont la sortie était prévue le 5 octobre prochain. Parallèlement, Touchstone Pictures a déjà décidé de déprogrammer la sortie de Big trouble. Cette comédie de Barry Sonnenfeld met en scène une mystérieuse valise se révélant être une bombe, et qui se retrouve dans un avion. Le film, qui devait sortir le 21 septembre prochain, est maintenant annoncé pour l'année prochaine.

    De surcroît, plusieurs sites américains ont fait état de rumeurs concernant d'éventuels changements dans la campagne marketing de Spiderman de Sam Raimi. Le film, produit par Columbia Pictures, n'évoque pas d'attentats, mais montre à la fin de sa première bande-annonce la toile d'araignée du héros tendue entre les tours jumelles du World Trade Center. Toutefois, selon un officiel du studio, les gratte-ciels ne figureraient pas dans le film lui-même. Ce matin, ce trailer n'était plus disponible sur le site officiel du film : retrait volontaire ou ennui technique, il faudra attendre la réouverture du studio pour disposer de plus amples informations. Enfin plusieurs médias et sites Internet, dont celui de l'Imdb, ont relayé les appels aux dons lancé par la Croix-Rouge, afin de venir en aide aux victimes. Bien loin des préoccupations économiques, l'heure est pour le moment au recueillement et à la solidarité.

    F.M.L Pour plus d'informations sur ces événements : i Télévision.

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top