Notez des films
Mon AlloCiné
    The Romanoffs : que vaut la nouvelle série du créateur de Mad Men ?
    Par Clément Cusseau (@ClayMancuso) — 13 oct. 2018 à 08:00
    FBwhatsapp facebook Tweet

    Lancée ce 12 octobre sur la plate-forme Amazon Prime Video, "The Romanoffs" est la nouvelle série signée Matthew Weiner, le créateur de "Mad Men". Nous avons pu découvrir en avant-première quelques épisodes de cette anthologie, voici notre critique !

    1. +
    De quoi ça parle ?

    A chaque épisode, une histoire centrée sur une personne persuadée être une descendante de la célèbre famille royale russe.

    The Romanoffs (8x80 minutes), écrite et réalisée par Matthew Weiner.

    Avec Aaron Eckhart, John Slattery, Isabelle Huppert, Noah Wyle, Corey Stoll, Marthe Keller.

    A partir du vendredi 12 octobre sur Amazon Prime Video

    Ça ressemble à quoi ?
    The Romanoffs - saison 1 Bande-annonce VO

     

    Ça vaut le coup d'oeil ?
    The Romanoffs est une de ces séries impossible à pitcher. Son titre laisse penser l'inverse, et pourtant la série ne dresse pas le portrait de la célèbre famille Romanov, assassinée par les bolchéviks la nuit du 16 octobre 1918. Non, The Romanoffs est une anthologie, dont les épisodes ne sont pas reliés, qui suit à travers le monde l'histoire de plusieurs personnages sans réels liens, si ce n'est qu'ils se prétentent tous héritiers de l'illustre dynastie russe.

    Ainsi, au cours des huit épisode de cette première saison (une seconde pourrait voir le jour selon le créateur Matthew Weiner), nous voyageons à New York, Paris, Londres ou encore Hong Kong pour suivre des intrigues portées par un casting aussi prestigieux qu'international : Aaron Eckhart, Diane LaneMarthe Keller ou encore les françaises Louise Bourgoin et Isabelle Huppert sont quelques-une des stars qui composent cette distribution quatre étoiles.

    Scénariste, producteur et réalisateur de la série, Matthew Weiner signe avec The Romanoffs son grand retour à la télévision, trois ans à peine après l'épisode final de Mad Men, sa précédente création. En adoptant le format anthologique, ce dernier a voulu proposer aux téléspectateurs une succession de petites histoires, et non un récit feuilletonnant, à la lisière du format cinéma, puisque chaque épisode de la série dure environ 80 minutes.

    Amazon Prime Video

    Dans le premier épisode, Greg (Aaron Eckhart) et sa compagne Sophie (Louise Bourgoin) rêvent d'hériter du luxueux appartement parisien d'Anushka (Marthe Keller), mais cette dernière semble davantage disposée à céder ses biens à Hajar (Inès Melab), son auxiliaire de vie. Le second se déroule aux Etats-Unis : Corey Stoll incarne Michael Romanov, un homme dont le mariage en crise le pousse à s'éprendre de Michelle (Janet Montgomery). Pour parvenir à ses fins, Michael n'hésite pas à embrasser de force la jeune femme, une scène qui évoque forcément les récentes accusations de harcèlement sexuel dont a fait l'objet Matthew Weiner.

    L'avantage du format anthologique, c'est qu'on peut détester un épisode, puis adorer le suivant. The Romanoffs fait voyager, amuse et ses dialogues percutants sont délivrés par une troupe d'acteurs épatants. La série ne fera probablement pas l'unanimité auprès du public, mais elle s'impose néanmoins comme un objet étrange et original dans l'actuel paysage audiovisuel américain.
    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top