Mon compte
    La Casa de Papel : toutes les morts marquantes de la série Netflix
    4 déc. 2021 à 17:30
    Mégane Choquet
    Mégane Choquet
    -Journaliste ciné et séries Streaming
    Journaliste spécialisée dans l'offre ciné et séries sur les plateformes quel que soit le genre. Ce qui ne l'empêche pas de rester fidèle à la petite lucarne et au grand écran.

    En 5 parties, les braqueurs de La Casa de Papel ont subi de lourdes et choquantes pertes avant l'issue finale. Retrouvez toutes les morts marquantes de la série espagnole Netflix. Attention, spoilers.

    Attention, spoilers. Il est conseillé d'avoir vu l'intégralité de La Casa de Papel avant de poursuivre la lecture de cet article.

    En deux hold-ups de grande envergure, entre la Fabrique nationale de la monnaie et du timbre et la Banque d’Espagne, les braqueurs de La Casa de Papel ont eu des sueurs froides et ont subi de nombreuses déconvenues malgré des plans millimétrés du Professeur (Álvaro Morte).

    La Casa de Papel
    La Casa de Papel
    Sortie : 2 mai 2017 | 45 min
    Série : La Casa de Papel
    Avec Úrsula Corberó, Álvaro Morte, Pedro Alonso, Úrsula Corberó, Álvaro Morte
    Presse
    2,9
    Spectateurs
    4,1
    Voir sur Netflix

    Jusqu’au bout, les malfaiteurs ont tenu bon contre les forces de l’ordre mais ils n’ont pas pu éviter la perte de certains d’entre eux. Alors que les ultimes épisodes de la série espagnole ont été mis en ligne sur Netflix, retour sur les morts marquantes de La Casa de Papel.

    Oslo (Roberto García)

    Capture d'écran / Netflix

    Oslo (Roberto García) est le premier braqueur à passer l’arme à gauche dans La Casa de Papel. Dans le penultième épisode de la partie 1, le cousin de Helsinki (Darko Peric) se fait violemment assommer par un coup de barre métallique dans le chaos de l’évasion de certains otages. Ce coup le laisse dans un état végétatif. Pour qu’il s’éteigne dignement et par respect pour leur accord, Helsinki met fin aux jours d’Oslo en l’étouffant avec un coussin, dans le premier épisode de la partie 2, et effectue par la suite une cérémonie d’adieux émouvante.

    Moscou (Paco Tous)

    Capture d'écran / Netflix

    C’est le père de Denver (Jaime Lorente) qui, peu après la mort d’Oslo, décède également dans un moment de chaos. Dans l’épisode 6 de la partie 2, lorsque Tokyo (Úrsula Corberó) fait un retour fracassant dans la fabrique nationale de la monnaie et du timbre après avoir été éjectée de l’établissement et jetée en pâture à la police par Berlin (Pedro Alonso), Moscou (Paco Tous) sort sur le parvis pour la protéger avant de rentrer dans la fabrique. Mais ce dernier est atteint par la balle d’un sniper et il décède de ses blessures par la suite.

    Berlin (Pedro Alonso)

    Capture d'écran / Netflix

    Tout au long du hold-up de la fabrique nationale de la monnaie et du timbre, Berlin (Pedro Alonso) a mis plusieurs fois les braqueurs en danger en prenant le commandement de force et en tenant tête à certains de ses compagnons, notamment les femmes. Dans le dernier épisode de la partie 2, il va faire barrage jusqu’à la fin contre la police jusqu’à se sacrifier pour que le reste du groupe s’en sorte et rejoigne le Professeur (Álvaro Morte). Mais il entraîne dans sa chute Ariadna, une des otages qu’il avait manipulée et violée.

    Nairobi (Alba Flores)

    Capture d'écran / Netflix

    Alors qu’elle venait d’être sauvée de l’attaque sournoise d’Alicia Sierra (Najwa Nimri) et guérie de ses blessures par balle, Nairobi (Alba Flores) se fait avoir par Gandia (José Manuel Poga), l'antagoniste de la partie 4 de La Casa de Papel. Cet agent de la sécurité surentraîné de la Banque d'Espagne réussit à s'en prendre à la bande et en particulier à Nairobi qu’il tue d’une balle dans la tête devant les autres dans l’épisode 6 de la partie 4.

    Tokyo (Úrsula Corberó)

    Capture d'écran / Netflix

    Dans l’épisode 5 de la partie 5, c’est la braqueuse Tokyo (Úrsula Corberó) qui disparaît tragiquement de la célèbre bande. Blessée par balles après l’assaut de Gandia et ses hommes de l’armée dans la Banque d’Espagne, la jeune femme est piégée et se sacrifie pour éviter la mort à ses compagnons. Et comme le révèle les derniers épisodes de la série, Tokyo a entraîné le redoutable Gandia (José Manuel Poga) dans sa chute.

    Tous les autres (ou pas)

    Capture d'écran / Netflix

    C'est l'ultime twist des derniers épisodes de La Casa de Papel. Après un face à face tendu entre le Professeur et le Colonel Tamayo (Fernando Cayo), des coups de feu retentissent dans la banque et le représentant de l'ordre annonce en direct à la télévision que tous les braqueurs sont morts. Il s'agit en fait d'un dernier coup de maître du Professeur, qui a fait chanter le Colonel. En échange de leurs vies sauves et cachées du monde, les braqueurs ne révèleront pas qu'ils ont remplacé l'or dans les coffres de la banque par des briques en laiton. De son côté, le Colonel protège les intérêts du pays et cache un énorme scandale d'état en faisant passer les braqueurs pour morts et en prétendant avoir retrouvé l'or volé.

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top