Mon compte
    Pour aller au ciel, il faut mourir
    note moyenne
    2,9
    25 notes dont 10 critiques
    répartition des 10 critiques par note
    1 critique
    2 critiques
    0 critique
    3 critiques
    4 critiques
    0 critique
    Votre avis sur Pour aller au ciel, il faut mourir ?

    10 critiques spectateurs

    velocio
    velocio

    Suivre son activité 539 abonnés Lire ses 2 373 critiques

    2,5
    Publiée le 14 novembre 2009
    Le titre aurait dû être : "pour aller au 7ème ciel, il faut tuer". Cela étant, ce film au rythme lent se voit sans ennui et prouve qu'il y a du cinéma intéressant un peu partout dans le monde.
    norman06
    norman06

    Suivre son activité 131 abonnés Lire ses 1 336 critiques

    2,5
    Publiée le 11 janvier 2007
    Une oeuvre modeste mais attachante dans la description des désarrois d'un jeune mari. Original.
    al111
    al111

    Suivre son activité 13 abonnés Lire ses 346 critiques

    1,0
    Publiée le 9 octobre 2006
    Dans ce film venu du Tadjikistan, Kamal n’y arrive pas, avec sa femme. Le médecin lui conseille d’essayer avec une autre, pour le guérir de son impuissance. Du moins le suppose-t-on, car la scène de ce prétendu conseil n’est pas montrée. C’est l’une des quelques ellipses (d’importance) que le récit réserve au spectateur.
    Le jeu consiste ensuite à deviner laquelle des femmes rencontrées lui permettra d’accéder "au ciel". Le cinéaste prend son temps, et là où une ou deux scènes suffiraient pour faire passer un message, il en rajoute, encore et encore, avec d’infimes variations (en exemple, Kemar attend une femme à l’arrêt du bus, on voit arriver un autobus rempli de femmes, puis un autre, puis encore un… Il y en a une bonne dizaine !). Cela finit par ressembler à un procédé, un peu lassant.
    Pour insuffler un peu d’intérêt dans cette quête, un truand passablement déjanté entraîne Kamal dans ses forfaits. C’est alors un peu plus drôle, mais aussi beaucoup plus sordide.
    Certes il y a un ton personnel, le scénario n’est pas commun, mais le jeu des comédiens, volontairement neutre, et le regard froid que le réalisateur pose sur ses personnages, n’aident absolument pas le spectateur à se sentir concerné.
    didbail
    didbail

    Suivre son activité 12 abonnés Lire ses 459 critiques

    4,0
    Publiée le 29 novembre 2008
    Usmonov nous entraîne ici dans un voyage initiatique original : le héros, 20 ans, marié depuis 3 mois, n'arrive pas à faire l'amour à sa jeune épouse. Alors il part à la recherche de celle qui saura éveiller sa sexualité.
    Mais pour aller au 7ème ciel il devra mourir un peu et perdre sa part d'innocence et de pureté.
    leventinvite
    leventinvite

    Suivre son activité 9 abonnés Lire ses 67 critiques

    2,5
    Publiée le 10 juin 2007
    Un très beau film qui ne laisse pas indifférent. C'est même plutôt dérangeant, on sort retourné. Aujourd'hui il en reste une trace dans ma tête sans pourtant pouvoir dire si j'ai aimé ou non ce film...
    dura-lexx
    dura-lexx

    Suivre son activité 5 abonnés Lire ses 205 critiques

    1,0
    Publiée le 25 octobre 2006
    Kamal n’arrive pas à faire l’amour avec sa femme. Son médecin lui prescrit alors une infidélité thérapeutique :
    aller faire son initiation sexuelle avec une autre femme. Kamal erre donc dans les rues et poursuit sans conviction
    de ses assiduités quelques femmes rencontrées au hasard de ses pérégrinations. C’est ainsi qu’il rencontre
    dans le tram la femme d’un truand (Dinara Droukarova, qu’on a préférée dans « Depuis qu’Otar est parti »). Mais
    toujours sans succès. Surpris par le mari, Kamal est entrainé, on ne sait trop pourquoi ni comment, dans une
    série de casses minables. Dès lors, le film qui était déjà d’une lenteur pénible, se retrouve en plus hors sujet,
    et se termine en une morale plus que douteuse sur comment on devient un homme, un vrai. Noter quand meme
    la bonne prestation de l’inquiétant Maruf Polodzoda.
    anonyme
    Un visiteur
    4,0
    Publiée le 14 novembre 2009
    Le réalisateur nous brosse, entre autres, le portrait d'un jeune de 20 ans, Kamal, tout frais marié, mais sans expériences sexuelles. Il devra débloquer sa situation en allant chercher ailleurs (d'après le conseil de son toubib, en gros, d'aller aux putes)
    À travers ce parcours initiatique, nous percevrons, par les images, les désirs de Kamal.
    C'est touchant, sincère, fragile et même sadique.
    À voir en VO uniquement.
    anonyme
    Un visiteur
    1,0
    Publiée le 10 octobre 2006
    lors c'est la deuxième fois que je m'endors devant un film ce n'est pas que le film est nul hein, mais c'est très différent de ce que j'ai l'habitude de voir et c'est vraiment très lent. Presque du temps réel. Un exemple : Kamal a repéré une jolie ouvrière qu'il se ferait bien (enfin si ça veut enfin fonctionner) il va à l'arret de bus à l'heure de l'embauche, les bus passent plein d'ouvrières, on a à peu près compris après deux bus qu'il la cherche, et bien le réalisateur nous fait voir tous les bus qui passent et déchargent les filles (6 en tout).
    Alors je veux bien comme la presse l'a dit : "ce cinéma là a la pureté d'un diamant" mais bon personnellement je me suis un peu ennuyée ( j'étais aussi un peu fatiguée il faut dire également).

    Je tiens tout de même à souligner le jeu exceptionnel de tous les acteurs de ce film qui sont d'une justesse et d'un naturel rare au cinéma.
    Reste la découverte du Tadjikistan, ancienne république de l'URSS, au fait vous savez où celà se trouve ?
    anonyme
    Un visiteur
    1,0
    Publiée le 29 novembre 2006
    Un scénario intéressant mais alors qu'est que c'est mal interpretait, trés bizarre cet homme qui n'arrive pas a faire l'amour avec sa femme il part donc en ville pour se dépucelé ... oui fallait y penser c'est vrai.
    Qu'est que le réalisateur a eu en tête ? Le festival de Canne en selection officielle ? à la suite de ce jeu d'acteur. Le mari qui ne sort de nul part, le personnage principal (Kamal) nous fait pitié à suivre toutes ces femmes qui l'interesse Est il accros? pervers? malade? surement car au debut il va voir son medecin. Toutes ces question sans reponses. Avant de voir je penser que ce film n'allait pas me plaire et bien sa etait le cas il n'y a que le scenario banal certe mais interessant Dommage!
    anonyme
    Un visiteur
    5,0
    Publiée le 9 octobre 2006
    Un film magnifique, d’une grande pureté tant sur le fond que dans la forme!
    Kamal, 20 ans, vient de se marier mais ne parvient pas à honorer sa femme. Sous les conseils avisés d’un médecin, il quitte son village pour faire son apprentissage auprès de femmes plus mûres. Après quelques drôles de rencontres, qui malheureusement pour lui n’aboutissent à rien, Kamal tombe sur la jeune femme du tramway, celle par qui tout va commencer. D’abord comique, le récit bascule alors dans le genre dramatique, pour se rapprocher finalement du film à suspens. Kamal se retrouve en effet sous l’emprise du mari de cette jeune femme, qui va l’entraîner dans de sombres affaires. "Pour aller au ciel…" aborde ainsi toutes les facettes du récit d’apprentissage… A la fois drôle, dur et émouvant, ce très beau film est à voir absolument.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top