Mon AlloCiné
    Parc
    note moyenne
    1,7
    43 notes dont 11 critiques
    répartition des 11 critiques par note
    2 critiques
    1 critique
    0 critique
    1 critique
    2 critiques
    5 critiques
    Votre avis sur Parc ?

    11 critiques spectateurs

    brunetol
    brunetol

    Suivre son activité 132 abonnés Lire ses 176 critiques

    1,0
    Publiée le 26 juin 2013
    Catastrophe artistique et commerciale, "Parc" est un ovni, à la fois ombrageux et gravement malade. Ombrageux parce que Despallières nous toise à coup de citations philosophiques, de télescopages sur-signifiants, prétendant articuler un discours politique, critique, sur la société contemporaine. Surchargé d'effets, d'une lourdeur souvent risible, le film gâche le talent de ses interprètes et de ses techniciens par l'incapacité de son metteur en scène à produire autre chose qu'un foutoir de fragments juxtaposés. On a rarement vu autant de virtuosité au service d'une pareille stérilité, avec aussi peu d'humour, de distance. Passée les deux premières séquences très réussies (le petit-déjeuner et la ballade en voiture), "Parc" sombre vite dans le comique involontaire, puis vire grotesque, avec un esprit de sérieux de plus en plus embarrassant. La fin est un sommet de ridicule, qu'on subit en regardant sa montre, tant rien ne fonctionne, tant on se demande où on est, dans quelle histoire, de quoi ça parle, lassé par les incessants travellings latéraux complètement inutiles, les voix off ampoulées, les situations impossibles et les dialogues débiles. Pathétique.
    anonyme
    Un visiteur
    5,0
    Publiée le 31 octobre 2010
    Arnaud des Pallieres est un réalisateur français d'origine bourgeoise - il n'a pas de talent sauf pour réaliser des films les gens de son espéce - que de longueurs delong moments où l'on voit des plans de gens marcher et ne rien faire - ce qui pousse les spectateur à se droguer ou à s'alccoliser pour trouver de l'intêret à ce film disons le médiocre - tout est à la fois confus et sans intêret - le style est burlesque c'est comme un film de cul mais sans belles femme c'est chiant- je pense que les acteurs n'ont pas su comprendre le désir du réalisateur tellement c'était flou - mais peut-être aurait tu savoir que le film ne tient pas qu'a des acteurs perdu dans un parc mais celà tient à un travail de scénario qui là est inexistant - je le recommande aux cinéphiles avide de film sur rien -
    pitch22
    pitch22

    Suivre son activité 117 abonnés Lire ses 655 critiques

    1,0
    Publiée le 14 janvier 2009
    Grosse déception: plus on avance, plus ça part en couilles, alors qu'au départ j'ai été presque subjugué par le talent esthétique de la réalisation. La beauté des silences, la tristesse infinie de ces paradis artificiels immobiles, le spectacle passif de la vie étrangère à soi utilisent la lenteur, légèrement fluide, par connivence. Malgré tout, la force soporifique de l'oeuvre n'évite pas de se retrouver avec un gros voisin ronflotant, réveillé seulement par la "scène de baise" entre Nathalie Richard et Sergi Lopez (assez réaliste, comme un autre baiser la précédant). L'histoire se noie dans l'inconsistance d'un scénario "d'intello" qui élude la potentialité cathartique d'une révélation à laquelle le spectateur aspire mais qu'il n'atteint jamais: on finit même par se demander si ce n'est pas du grand n'importe nawak. De par une certaine absurdité pathétique, on affleure à l'évidence une symbolique becketienne, avec les M. Marteau et les "Clou" (qui se le prennent donc), sans jouir pour autant suffisamment de cette relation par trop différée et diluée. Si les acteurs-trices principaux-pales sont excellent-e-s, certains cadrages superbes, le montage malin, le film ne remplit finalement par nos attentes. Comme une symphonie inachevée, comme une huître qui se refermerait sur sa (fausse) perle, nous voilà intrigués puis lentement frustrés. On nage en pleine symbolique judéo-christique mais on en regrette une exploitation peu spectaculaire. Les allusions écolos sont incompréhensibles en regard de l'attitude du fils (Géraldine Chaplin n'apparaît que quelques minutes). Bref, on peut passer son chemin à moins de vouloir faire un tour chez les pauvres riches anesthésiés de la vraie joie de vivre.
    oranous
    oranous

    Suivre son activité 110 abonnés Lire ses 1 097 critiques

    4,0
    Publiée le 14 janvier 2009
    Parc est un film étrange. Peut être un peu expérimental. On ne peut pas dire qu’il y ait une réelle histoire. S’il y en a une je n’ai pas encore tout compris. Mais le réalisateur lui même n’a pas non plus tout compris (il le dit lui-même, ce qui est d’un certain coté rassurant pour le spectateur…). Non on suit des personnages, surtout 3, pendant un moment. La faiblesse de l’Homme. Il y a une dénonciation quelque part de ces riches ne pouvant se détacher du luxe. Mais Arnaud des Pallières s’attache d’avantage a la psychologie de ses personnages plus qu’a une histoire pleine de sens, mâché pour que le spectateur puisse tout comprendre. Les personnages sont très fouillés tous manquant de quelque chose que l’argent ne peut pas apporter, des sentiments affectifs ou amoureux. On regrettera cependant la longueur de certaines scènes et surtout un démarrage de l’intrigue (car il y a quand même une intrigue qui comme je l’ai dit est mise de coté afin de développer la psychologie des personnages.) bien trop tard. Malgré tout on ne peut que féliciter les excellents acteurs Jean Marc Barr et Sergi Lopez que l’on ne présente plus mais aussi Laurent Delbecque, remarquables prestations d’acteurs. La musique un peu électronique vient toujours intensifier le moment et appuie bien sur les scènes dérangeantes. Pour conclure, Parc est très étrange, un peu trop long ce qui laisse le temps cependant au spectateur de noter la performance des acteurs.
    cristal
    cristal

    Suivre son activité 149 abonnés Lire ses 789 critiques

    2,5
    Publiée le 14 janvier 2009
    Métaphore des humains et ses nombreux constituants ; l'entraide, l'effroi, la culpabilité, l'enfermement adolescent, le meurtre, la religion... Le film est à tel point une métaphore que les personnages se prénomment Monsieur Clou et Monsieur Marteau, l'un menaçant l'autre dans un acte tragique dont la victime ne prend réellement conscience qu'à la fin, expliquant en quoi les noms des personnages ont de sens avec l'exécution funambuliste qu'entreprend le cinéaste sur les thèmes, pluriels, de la croyance et du bonheur dans les sociétés. A vrai dire, le capharnaüm métaphysique d'Arnaud des Pallières est strictement incompréhensible ; il brasse dans une universalité souvent facile et faible la gamme des comportements humains, jouant de ses personnages comme d'innombrables présences en constante métamorphose, alors que la forme est purement cérébrale et par là même peu accueillante. "Parc", adapté du fameux roman "Bullet Park" de John Cheever, noie alors la pluralité de ces protagonistes dans un surréalisme inquiétant et fort (et qui n'est pas sans rappeler l'ambiance des films de Dominik Moll), mais poli par une fâcheuse tendance à l'universalité du propos (ainsi les médias sont constamment en conquête d'un sens dans le récit, notamment dans l'arrière-fond sur les émeutes des banlieues de 2005). Le film tente alors d'adapter au quotidien bourdonnant d'une famille en proie à la destruction intérieure un climat oppressant de l'écroulement de toute société portée par l'homme, de perte des repères et des illusions, confinant la richesse de ceux-là dans une sphère inconnue quand les batailles éclatent de l'autre côté, captées à travers la reconstitution sonore qu'en fait la radio. Le son joue alors un rôle crucial puisqu'il est la fois le moteur rythmique du film (Arnaud des Pallières montre bien qu'un ennuyeux plan fixe qui n'en finit pas peut devenir saisissant s'il est soutenu par un rythme autre que visuel - ici, les faits énoncés à la radio - ), l'élément voisin avec le
    Catherine V.
    Catherine V.

    Suivre son activité 19 abonnés Lire ses 549 critiques

    0,5
    Publiée le 28 août 2012
    ça ne m'était jamais arrivé..... mais je me suis endormie pendant le film !!.... Comme quoi, il ne faut jamais dire "Fontaine"..... Malgré la présence de deux acteurs que j'apprécie, je n'ai pas du tout accroché et c'est même un euphémisme....
    François B
    François B

    Suivre son activité 6 abonnés Lire ses 31 critiques

    0,5
    Publiée le 18 janvier 2009
    Que dire de ce film?
    Déroutant, dérangeant ( dans le sens d'amoral), lent, pesant, incompréhensible.
    Une intrigue qui aurait pu être intéressante, mais finalement, on ne sait pas qui est MARTEAU, un psychopate irresponsable ou un tueur machiavélique?
    L'affiche et le résumé me faisaient penser à "HARRY , un ami qui vous veut du bien ",et imaginer une histoire de relations de voisinage dans une résidence chicos avec une tension allant crescendo entre les deux protagonistes, mais, rien de tout cela.
    En sortant de la salle, on se dit qu'on aurait pu faire autrechose pendant cette heure et demie
    Philippe T
    Philippe T

    Suivre son activité Lire ses 26 critiques

    5,0
    Publiée le 19 janvier 2009
    Epoustouflant ! Scénario d'une grande intelligence, montage au scalpel bande son chirurgicale.Sergi Lopez, Nathalie Richard et Jean Marc Barr incarnent leur personnage parfaitement. Géraldine Chaplin fait une apparition remarquable, à voir absolument...
    bourbou
    bourbou

    Suivre son activité Lire ses 14 critiques

    0,5
    Publiée le 10 février 2011
    que de longueurs pour une histoire incompréhensible, quelle déception ! et les noms de ces personnages : Marteau et Clou, ridicules, tout cela pour une pseudo crucifixion...
    anonyme
    Un visiteur
    0,5
    Publiée le 27 février 2009
    Ce film n'a pas de scénario, peu de dialogues (les quelques échangent entre les personnages sont grotesques ou pas du tout crédible). Par radinerie et fainéantise sans doute, le réalisateur nous torture avec des plans fixes interminables, au départ on est optimiste on se dit qu'il y'a une raison et bien non.
    Bref, l'existence de ce film et sa diffusion sent bon le copinage.
    NykmerOren
    NykmerOren

    Suivre son activité Lire ses 3 critiques

    0,5
    Publiée le 23 juin 2009
    Aussi prétentieux que médiocre...
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top