Mon compte
    Free Love
    note moyenne
    3,8
    857 notes dont 79 critiques En savoir plus sur les notes spectateurs d'AlloCiné
    répartition des 79 critiques par note
    15 critiques
    27 critiques
    29 critiques
    7 critiques
    1 critique
    0 critique
    Votre avis sur Free Love ?

    79 critiques spectateurs

    WutheringHeights
    WutheringHeights

    Suivre son activité 81 abonnés Lire ses 930 critiques

    4,0
    Publiée le 12 février 2016
    Un mélodrame politique inspiré d’une histoire vraie. Un film bouleversant et un double combat, contre l’injustice et la maladie, porté par deux actrices exceptionnelles.

    LA SUITE :
    Jorik V
    Jorik V

    Suivre son activité 746 abonnés Lire ses 1 434 critiques

    3,5
    Publiée le 11 février 2016
    Après « Still Alice » qui la voyait atteinte de la maladie d’Alzeihmer voici maintenant Julianne Moore en lesbienne en proie à un cancer et en lutte pour l’égalité des droits entre hétérosexuels et homosexuels dans « Free love ». Si sa prestation est moins impressionnante que dans le film cité précédemment pour lequel elle a enfin reçu un Oscar mérité, elle n’en demeure pas moins impeccable et confirme qu’elle est vraiment une actrice capable de tout jouer, l’une des meilleures actuellement aux côtés de Cate Blanchett ou Charlize Theron. Autour d’elle, une excellente distribution constituée d’Ellen Page (pour qui le sujet du film a dû être cher vu son récent coming-out), Michael Shannon ainsi que Steve Carell. Celui-ci, dans un rôle à contre-emploi qui lui va comme un gant, confirme son revirement de carrière plus sérieux et réussi après « The big short » et « Foxcatcher ».
    Tous ces acteurs sont pour beaucoup dans la réussite d’un film qui pêche par son aspect formel, le faisant presque passer pour un vulgaire téléfilm tout juste bon à passer un après-midi sur M6. Pourtant, Peter Sollett vient d’un cinéma indépendant réussi et plus racé si l’on se souvient ses débuts réussis avec « Long Way Home » il y a près de quinze ans. Ces images peu travaillées, quelques lieux communs et situations clichées n’enlèvent cependant pas le plaisir que l’on à suivre cette histoire vraie qui marque l’un des premiers combats de la cause gay pour l’égalité des droits. Le film est divisé en deux parties, celle de la rencontre entre les deux femmes (moins classique et plus réussie) et celle de la maladie et du combat revendicatif qui en découle (plus attendue).
    Cependant, l’émotion est bien là du début à la fin et on ne s’ennuie pas un instant dans ce beau drame. On ne peut s’empêcher de verser des larmes plusieurs fois dans le derniers tiers du film, réellement poignant. On pourra trouver cela à la limite du lacrymal forcé, voire du pathos exagéré, mais les séquences qui s’enchainent n’y basculent heureusement jamais. Ce n’est pas tant la maladie de cette femme flic qui va nous fendre le cœur mais davantage le soutien sans faille de son entourage qui va participer à lui faire gagner son combat pour l’égalité. Certes, « Free love » n’est pas un film inoubliable et parmi les long-métrages revendicatifs du genre, certains sont plus mémorables, mais il emporte le morceau par sa simplicité et les bonnes intentions qu’il véhicule, accentuées par son casting de haute volée.
    crachou94
    crachou94

    Suivre son activité 18 abonnés Lire ses 426 critiques

    4,5
    Publiée le 11 février 2016
    Un très beau film, sur un sujet très grave , le combat de cette femme flic sans histoire qui a toujours caché son homosexualité mais qui décide, par amour, de se battre pour que sa compagne, pacsée avec elle, puisque le mariage gay n'était pas encore autorisé, touche sa pension à sa mort.
    Julianne Moore est extraordinaire tout en finesse, sans aucun pathos.
    A ne manquer sous aucun prétexte.
    vincentasc
    vincentasc

    Suivre son activité 26 abonnés Lire ses 147 critiques

    2,0
    Publiée le 11 février 2016
    Filmer comme un banal téléfilm de l'après-midi, "free Love" ne séduit jamais. Pire, il en devient ridicule aux pires moments. Les comédiens en font des tonnes et ne sont jamais crédibles. L'histoire d'amour entre ses deux femmes est bâclée et en devient invraisemblable. On est loin de "Philadelphia". Dommage car ce sujet méritait un vrai metteur en scène, un vrai regard. Seul à sortir son épingle du jeu, Steve Carell une nouvelle fois extraordinaire.
    selenie
    selenie

    Suivre son activité 2798 abonnés Lire ses 5 271 critiques

    3,0
    Publiée le 11 février 2016
    Inspiré de faits réels, énième... Le scénario a été écrit sur la base du documentaire éponyme réalisé par Cynthia Wade. Autant dire que le matériau de base est là, scolaire et directement lié aux faits, avec une mise en scène aussi académique qu'ennuyeuse. Le film s'attache donc à une simple reconstitution sans y ajouter le supplément d'âme nécessaire pour le grand écran. Et pourtant quel casting ! On s'agace des caricatures gays (une féminine, l'autre masculine, agression homophobe,...) et on se dit mais si Ellen Page accepte alors pourquoi pas nous ?!
    Pierre B
    Pierre B

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 22 critiques

    4,5
    Publiée le 14 février 2016
    Cela fait du bien de se souvenir que des gens ce sont battus pour obtenir une "égalité " entre tous !!! car ceux qui compare ce film a "Philadelphia" mais version cancer et homosexualité féminine n'ont pas conscience que ce film inspiré d'une histoire vraie et pas si vieille.... 2002 , exprime le désarroi d'une femme "flic" qui a fait carrière pour la justice et l'égalité et qu'il faut des films comme çà pour se souvenir que certains ce sont battus pour que l'acceptation de nos identités et nos droits soient reconnus.Donc courrez y pour Julianne Moore bien sur et tous les autres acteurs ...c'est un suspense émotionnel et authentique sur les faits
    weihnachtsmann
    weihnachtsmann

    Suivre son activité 357 abonnés Lire ses 3 872 critiques

    2,5
    Publiée le 11 février 2016
    Cette biographie romancée est aussi un film joli mais auquel il manque la part d'amour qui conviendrait. En effet la partie romantique du début qui nous fait oublier qu'on est pas dans une reconstitution est trop négligée face à la partie politique qui délivre son message. Ce déséquilibre nuit au film dans son déroulement logique car la fin si attendue nous laisse présager un film un peu ennuyeux et de facture très classique. Étonnamment j'irai même jusqu'à dire qu'on oublie l'interprétation des deux héroïnes tant le réalisateur ne s'attache au final qu'à la réussite de ce procès.
    islander29
    islander29

    Suivre son activité 408 abonnés Lire ses 1 939 critiques

    3,5
    Publiée le 10 février 2016
    C'est avant tout un film militant, qui s'intéresse à un couple assez improbable de deux femmes (Ellen Page et Julianne Moore).....On ne va pas se le cacher , il y a des facilités dans le scénario, notamment dans la première partie, où se forme le couple, le temps semble rétrécit, au regard de l'enchainement des faits amoureux.....
    Passons, ce n'est après tout qu'une quarantaine de minutes, où l'on pourrait presque sourire devant une certaine naïveté de la mise en scène, estampillée, Hollywood....
    Heureusement la seconde partite accroche beaucoup plus, avec un mélange de drame et de mélo qui donne du poids à la relation entre Julianne Moore et Ellen Page.....
    Un personnage sort du lot, c'est l'avocat pro gay Steve Carrel, qui donne par son comportement "facétieux" une belle note d'humour......
    L'histoire est intéressante au demeurant, peut être plus que la relation, traitée de façon trop romanesque, et l'on pense à Philadelphia, à Milk, bref à des films militants grands publics qui atteignent leurs objectifs
    et qui au fond demandent quelque chose d'important, la tolérance......J'ai aimé, mais c'est loin d'être un chef d'œuvre.....
    Dunno The Movie
    Dunno The Movie

    Suivre son activité 51 abonnés Lire ses 239 critiques

    3,5
    Publiée le 10 février 2016
    Malgré la gravité de son histoire, Peter Sollett livre un film lumineux et émouvant, qui parvient à déjouer les écueils mélodramatiques évidents pour mettre en avant une histoire d’amour bouleversante. Entre amour, courage et détermination, Free Love a beau proposé un récit attendu, Julianne Moore et Ellen Page sont tout simplement d’une justesse effarante, incarnant des personnages dont on tombe amoureux immédiatement. Et cela change tout. À voir !
    Julie Richert
    Julie Richert

    Suivre son activité 6 abonnés Lire sa critique

    3,0
    Publiée le 10 février 2016
    Un film intelligent un thème fort des actrices sincères mais que de clichés dommage ça manque d'âme et de tripes
    Benito G
    Benito G

    Suivre son activité 332 abonnés Lire ses 2 881 critiques

    2,0
    Publiée le 9 février 2016
    On commence les présentations avec une femme flic impliquée dans ce qui pourrait être un épisode lambda de l'une de ces séries policières dont la télé nous gave par dizaine chaque semaine et que je ne peux pas voir en peinture. Sauf que pour "agrémenter" le tout la fliquette aime les femmes. Si le fond du film valait le coup d'être conté (il est par ailleurs inspiré d'un docu qui de toute évidence se suffit amplement à lui-même), la forme est tout simplement proche du navet : une love story étouffée de banalités surgissant à chaque recoin de l'écran, de ponctifs rasoirs et carrément soporifiques doublés d'un faux prétexte policier qui ne soulève pas le moindre intérêt (du moins dans sa 1ère partie), le tout emballé par une réalisation vraiment pénible. Dénoncer l'homophobie de la police ? Des politiciens ? Le manque d'égalité des citoyens ? Oui ! Le problème c'est que l'intention commerciale noie le projet : les films de "lesbiennes" ayant le vent en poupe, doublé le d'un drame sur la maladie (rôle à Oscar à la clef) et vous obtenez un produit formaté et -excusez du peu- vraiment chiant à regarder. Heureusement le génial S. Carrell vient épauler deux bonnes actrices mal désservies et le propos tient moins à comprendre l'homosexualité que l'humanité des personnes qui ont fait ce choix. Donc oui, parler de l'homosexualité au cinéma, pourquoi pas. Mais pas mélanger à un coté dramatique et mis en forme de cette façon.
    Stoni
    Stoni

    Suivre son activité 25 abonnés Lire ses 44 critiques

    2,5
    Publiée le 15 février 2016
    La grande aventure humaine et sociale n'a toujours demandé qu'à inspirer celle du cinéma. Mais ce n'est certainement pas parce que l'histoire vraie d'un couple - deux femmes qui s'aiment sont en lutte contre le poids d'une société inégalitaire - est juste, triste et révoltante que le film leur rendant hommage est à coup sûr touchant et mémorable. Entre la maladie et le combat pro-mariage pour tous plus que d'actu, tout est pourtant réunit pour faire de Free Love un film pivot comme Kraemer contre Kraemer a pu l'être au crépuscule des années soixante-dix. Mais il n'en est rien, car en dépit de la présence de Julianne Moore au talent qui n'est plus à défendre et qui a désormais une vraie habitude à jouer les femmes condamnées depuis Still Alice (sorti début 2015), le ton est trop solennel, voire administratif (comme ce satané combat politique) pour émouvoir réellement. Un Michael Shannon plein d'abnégation et une Ellen Page victime collatérale de toute cette affaire n'y changent rien. Petit lot de consolation avec un Steve Carell en juif à kippa représentant la cause gay avec grandiloquence.
    elriad
    elriad

    Suivre son activité 217 abonnés Lire ses 1 531 critiques

    4,0
    Publiée le 9 février 2016
    un duo magnifique entre Julienne Moore et Ellen Page pour retracer ce combat ô combien difficile et douloureux pour l'égalité des droits entre couple de même sexe, afin que le conjoint puisse bénéficier de la pension de l'autre. Pudique, fidèle à la véritable histoire de ce couple de femmes, il permet une lecture historique sur le cheminement de ce combat clivant porté par de nombreuses personnes pour obtenir ce simple et juste droit. Bouleversant, sans pathos, "free love" nous renvoie à la haine profonde qui fit sortir tant de gens dans les rues de France en 2013, prouvant aussi que le travail souvent décrié des associations a permis grandement une avancée dans ce complexe sujet sociétal. Une réussite.
    ffred
    ffred

    Suivre son activité 893 abonnés Lire ses 3 514 critiques

    3,5
    Publiée le 11 février 2016
    Après Carol et ses amours lesbiens réfrigérés, voici Free Love, son strict opposé. Celui-ci est aussi réussi sur le fond que banal sur la forme, tout l'inverse du premier. Le sujet, terriblement fort, et malheureusement toujours d'actualité, est porteur et transcende à lui seul un film qui, sinon, n'a rien d'un chef d'oeuvre. La mise en scène de Peter Sollett (Une nuit à New York) sur un scénario de Ron Nyswaner (Philadelphia, Le voile des illusions) est quelconque, académique, parfois lourde. Mais l'important est que l'on connaisse (découvre même) et apprécie le (vrai) combat de ces deux femmes qui a fait bouger les choses et la cause des homos dans une Amérique plus puritaine que jamais. La seule vraie réussite est l'interprétation. Julianne Moore et Ellen Page sont parfaites, justes et poignantes. Pour une fois tout en retenue dans un rôle « normal », Michael Shannon est aussi émouvant que Steve Carrell est impayable en juif gay militant. Même s'il n'est donc pas totalement réussi, voilà un film qui émeut et nous ébranle véritablement. Il touchera sans doute tout le monde mais peut être plus les homos et autres minorités qui ont toujours du se battre et/ou vivre différemment sous le regard des autres et de la société du fait de leur différence. Même si les choses s'améliorent par endroit, elles reculent aussi à d'autres, l'obscurantisme revient en force et n'est pas prêt d'être éradiqué, lui. A l'instar de Still Alice l'an passé (avec déjà la grande Julianne), le sujet et l'interprétation rendent fort et puissant un film cinématographiquement assez pauvre. Pour une fois, on s'en contentera et on ne fera pas la fine bouche. Il nous a bel et bien secoués et bouleversés. C'est l'essentiel.
    T-rhy
    T-rhy

    Suivre son activité 50 abonnés Lire ses 280 critiques

    3,5
    Publiée le 18 janvier 2016
    Free Love... À sortir le 10 février en salles... Inspiré de faits réels, Free Love nous raconte l'histoire de Laurel, jouée par Julianne Moore (Still Alice, Map to the stars, Crazy Stupid Love, Don Jon, les Hunger games, Jurassic Park Le monde monde perdu, etc...), brillante inspecteur dans le New-Jersey au début des années 2000, qui va rencontrer la jeune Stacie, jouée par Ellen Page (Juno, Inception, X-Men Apocalypse, etc...). Les deux femmes vont tomber amoureuse et vivre une romance, cachées de tous, jusqu'à ce que Laurel soit diagnostiquée en phase terminale d'un cancer. Le dernier souhait de Laurel sera que sa compagne puisse toucher la pension réservée aux conjoints des officiers de police, mais sa hiérarchie va s'y opposer dû au fait que la relation des deux femmes soit justement une relation entre deux femmes. Le couple va donc se battre pour ses droits. Pour l'égalité.
    J'étais tombé sur la bande annonce de ce long métrage aux environs du mois de novembre de l'année dernière, et outre son sujet, qui déjà titillait ma curiosité, c'est son cast qui a retenu mon attention. Ellen Page s'est faite extrêmement rare sur le grand écran ces dernières années depuis son coming out. Et la retrouver dans un film clairement plus personnel dans son propos, intimiste et dans la vague des productions lui ayant permis de gagner en notoriété (Juno en tête), était alléchante. Et puis Julianne Moore... Une actrice qui n'as plus rien à prouver. Michael Shannon... Un vrai acteur à gueule. Je ne sais pas vous, mais je trouve que cet homme transpire de charisme dans tous ses rôles. Un casting trois étoiles. J'ai donc rajouté le film à ma liste de "must see one day or another" (oui, j'ai une liste comme ça, incluant étonnamment énormément de films français). Et lorsque j'ai eu l'opportunité d'assister à l'avant première du film (en plus avec la présence d'Ellen Page...), et bien je n'ai pas trop eu à hésité. Une décision que je ne regrette pas tant le film a rempli son office.
    La réalisation est extrêmement classique. Point d'excentricité ici, ou de volonté d'innover. On a affaire à des plans simples, mais léchés. Avec parfois des effets rappelant le documentaire fiction. C'est agréable à l'œil et scié parfaitement au film, son propos et l'origine de sa trame.
    Le scénario est sommes toutes classique. Inspiré de faits réels, il reprend dans les grandes lignes ce que tout le monde pourrait lire de l'histoire de ces deux femmes en ligne ou dans un article de journal. Les dialogues sont simples et réalistes.
    La bande son est très sobre, et colle bien au ton du film. Pas de thèmes grandiloquents, ou d'envolées lyriques, mais de subtiles notes qui accompagnent en de rares occasions les scènes se déroulant à l'écran. Elle fait donc le travail, mais ne restera certainement pas dans les annales.
    Les acteurs sont tous excellents. Des premiers aux seconds rôles, tous nous offrent une prestation superbe. Avec bien sûr en tête le duo féminin à l'affiche, Ellen Page et Julianne Moore. Julianne Moore en particulier est juste exceptionnelle. Elle et Ellen Page transpirent de sincérité à l'écran, et leur relation ne paraît à aucun moment feinte. Michael Shannon est tout aussi bon. On retrouve aussi avec surprise au casting Steve Carell, qui apporte une bonne dose d'humour à ce drame sociale.
    Bref, Free Love est un très bon film. Une œuvre touchante et émouvante qui ne réinvente rien et n'as pas d'autre prétention que de relater les faits dont il s'inspire. Le genre de drames basé sur des faits réels qu'il est important de découvrir et faire découvrir à notre époque. Un divertissement de qualité que je ne peux que vous conseiller d'aller voir à sa sortie, si le style et le peech de départ vous parle un tant soi peu. À bon entendeur...
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top