Mon compte
    Une femme dans le vent
    Note moyenne
    3,8
    42 notes En savoir plus sur les notes spectateurs d'AlloCiné
    Votre avis sur Une femme dans le vent ?

    5 critiques spectateurs

    5
    1 critique
    4
    1 critique
    3
    2 critiques
    2
    1 critique
    1
    0 critique
    0
    0 critique
    Trier par :
    Les plus utiles Les plus récentes Membres avec le plus de critiques Membres avec le plus d'abonnés
    Pascal
    Pascal

    117 abonnés 1 380 critiques Suivre son activité

    4,0
    Publiée le 27 octobre 2023
    La sortie récente en salles de deux opus de Y.Ozu rarement diffusés dans l'Hexagone permet de voir " une femme dans le vent" ( le traduction exacte du titre en japonais serait d'ailleurs plutôt " une poule dans le vent").

    Ozu s'attache ici à décrire le quotidien d'une jeune mère, au sortir de la guerre, dans un contexte de grande pénurie et de vie quotidienne difficile. A son retour d'un camp de prisonniers, le mari s'aperçoit que son épouse s'est prostituée pour survivre.

    Il va sans dire que ce n'est pas un des meilleurs opus du cinéaste, mais il mérite sans conteste d'être vu et connu, ne serait ce que par la curiosité qu'il inspire.

    Cette période tragique et de souffrance à été traitée par tous les grands cinéastes nippons du moment, dans les films qu'ils réaliseront dans les années d'après guerre .

    Ozu y met un peu de son ton optimisme ( le personnage principal interprété par la fameuse Kinuyo Tanaka offre quelques sourires même dans les scènes difficiles, la fin laisse espérer le bonheur ), on y voit de la solidarité, de l'amitié même et finalement de la compréhension.

    L'univers décrit est beaucoup moins empreint de noirceur que chez Naruse " nuages flottant", Mizoguchi " femmes dans la nuit", Kobayashi " la rivière noire", ou même des opus de Kurosawa qui se déroulent à cette période ( chez Ozu pas de trace de mafia locale).

    On pourra reprocher au scénario sa grande simplicité, le peu de personnages secondaires, de surcroît rapidement exposés ( l'amie de la jeune femme, celui du mari, de la jeune prostituée, un couple de voisins), mais pourtant " une femme dans le vent" comporte une grande charge émotionnelle que Ozu parvient à distiller avec délicatesse ( il y aura neammoins une scène de violence qui laisse un instant le spectateur craindre le pire)

    Saluons, le montage dès plus serré qui n'autorise aucune faute de rythme. On peut aussi remarquer que le cinéaste n'a pas encore totalement fixé son type de cadrage qui sera sa marque de fabrique et signeront ses plans d'un seul coup d'oeil.

    La photo n'a rien d'exceptionnelle, mais on on trouve ( en ce qui me concerne du moins) un grand plaisir à la projection de " une femme dans le vent".

    La prestation de Kinuyo Tanaka ( le film porte essentiellement sur ses épaules) renforce toute la valeur et le plaisir que produisent le visionnage de cette rareté.
    Plume231
    Plume231

    3 456 abonnés 4 639 critiques Suivre son activité

    3,0
    Publiée le 30 novembre 2012
    Un Ozu qui est loin d'être un de ses films les plus personnels et les plus connus, rejeté par son cinéaste lui-même qui le considérait comme un mauvais échec...bref un Ozu méconnu, certainement mineur mais qui mérite un petit détour et certainement pas le jugement très sévère de son réalisateur. Comme dans "Récit d'un propriétaire", Ozu montre le cauchemar du Japon de l'immédiat Après-guerre, peut-être pas d'une manière aussi désespérée qu'un Mikio Naruse pour "Nuages flottants" mais c'est pas la joie quand même, avec un sujet qu'on aurait plus vu entre les mains d'un Kenji Mizoguchi mais qu'il traite tout de même avec son propre ton et qu'il filme de la façon qu'on lui connait (même s'il fait encore quelques entorses notamment avec de très beaux travellings !!!). Avec toute la subtilité dont il était capable, il vise toujours à être le plus juste possible dans les relations humaines, fait comprendre beaucoup de choses avec peu, et laisse sur une touche d'espoir ; ce qui ne peut pas faire de mal, on ne va pas s'en plaindre.
    ferdinand
    ferdinand

    12 abonnés 452 critiques Suivre son activité

    3,0
    Publiée le 28 novembre 2023
    Parmi les 17 films d'Ozu que j'ai vus, , c'est l'un des rares, sinon le seul, à évoquer vraiment la guerre-toute récente- et ses conséquences sur l'héroïne du film. Film malheureusement à demi convaincant, le comportement du mari étant difficile à admettre -pour un esprit occidental du moins. Reste un mélo assez lourd, dans un décor occupé par ce qui me semble être un gazogène...!
    weihnachtsmann
    weihnachtsmann

    906 abonnés 4 823 critiques Suivre son activité

    2,5
    Publiée le 8 novembre 2023
    Ozu filme un drame intimiste où le sujet sensible rend muet les protagonistes.
    J'ai moins aimé cet opus de jeunesse dans lequel l'homme qui punit en quelque sorte la femme va à la fin du film lui faire la morale pour revivre en pleine harmonie.
    soulman
    soulman

    67 abonnés 1 151 critiques Suivre son activité

    5,0
    Publiée le 28 janvier 2024
    Moins connu que ses films des années 50, "Une femme dans le vent" est pourtant l'un des plus beaux Ozu, plus âpre et plus violent, proche de l'univers de Naruse. On est ici plongé dans le Japon d'après-guerre où la misère est omniprésente et le travail rare. Kinuyo Tanaka est particulièrement émouvante dans le rôle d'une femme sacrifiant son honneur pour sauver son fils malade et les scènes où elle retrouve, après plusieurs années, son mari déporté font naître une tension palpable rarement atteinte dans le cinéma du réalisateur. Un mélodrame magnifique.
    Les meilleurs films de tous les temps
    Back to Top