Notez des films
Mon AlloCiné
    La Petite vertu
    note moyenne
    3,5
    18 notes dont 5 critiques
    répartition des 5 critiques par note
    2 critiques
    1 critique
    2 critiques
    0 critique
    0 critique
    0 critique
    Votre avis sur La Petite vertu ?

    5 critiques spectateurs

    Estonius
    Estonius

    Suivre son activité 805 abonnés Lire ses 3 885 critiques

    5,0
    Publiée le 1 mars 2016
    Un petit bijou d'après James Hadley Chase frisant la perfection. L'histoire est originale, le montage nerveux, l'interprétation impeccable et puis il y a Dany Carrel fabuleuse de beauté, de charme, de talent et de naturel. Le fond est intéressant, se gardant de tout misérabilisme, de tout moralisme, bien au contraire le personnage interprété par Dany Carel banalise sa condition de prostituée avec une décontraction assez cocasse (Tu sais : passer une heure avec Hubert ou passer une heure chez le coiffeur…) La seule chose qui lui coûte c'est de mentir à celui qu'elle aime… Très fort et passionnant.
    Prad12
    Prad12

    Suivre son activité 45 abonnés Lire ses 1 084 critiques

    5,0
    Publiée le 23 février 2014
    Ce film méconnu est un petit chef d'oeuvre.... Dany Carel joue extrêmement juste et porte le film, elle est absolument magnifique. Les rôles masculins sont superbement distribués. Le scénario et les dialogues d'Audiard font de ce film une pépite éloignée de la vague dite nouvelle mais oh combien plus tendre et émotive. Un drôle de réalisateur Serge Korber, pour l'époque pas de messages politiques dans ce film..... quel soulagement ! Merci !
    anonyme
    Un visiteur
    3,5
    Publiée le 3 mai 2012
    Pas très connu comme film, il est vrai qu'il semble coincé entre 2 époques pour sa réalisation et qu'il n'y a pas de moment très fort. Cependant grace à ses interpretres voilà un film très plaisant à visionner.
    soniadidierkmurgia
    soniadidierkmurgia

    Suivre son activité 551 abonnés Lire ses 3 509 critiques

    3,5
    Publiée le 1 juillet 2013
    La collaboration entre Audiard et Korber sur « Un idiot à Paris » s’était soldée par un succès d’estime au cours duquel le «petit cycliste» avait pris en estime le tout jeune réalisateur. C’est donc tout naturellement qu’il le soutient une deuxième fois pour l’adaptation d’un roman de James Hadley Chase beaucoup plus noir que la tendre fable inspirée de René Fallet. La très belle Dany Carrel est à nouveau de l’aventure pour endosser un rôle certes identique à celui d’ « Un idiot à Paris » mais offrant ici le versant noir de la femme de petite vertu qui n’arrive pas à s’extraire de son destin, trop attirée par l’argent facile. C’est donc l’histoire classique de l’amour tragique entre une prostituée au destin scellé et un naïf à qui elle cache ses rechutes successives. Le tout jeune Jacques Perrin est parfait dans le rôle de l’amoureux transi au grand coeur. Robert Hossein quant à lui prête toute sa suave virilité au gigolo qui n’a de cesse de remettre la tête sous l’eau à sa chose qui a osé le laisser sans subsitance. Tout est certes un peu convenu et prévisible mais le jeu des acteurs emporte le tout avec des dialogues d’Audiard ciselés à merveille pour chacun des personnages selon leur capacité à dire le Audiard dans le texte. Citons au passage un petit bijou de réplique quand le fantasque Pierre Brasseur en train de poser pour une photo déclame au tout jeune Perrin "Quand j'avais ton âge, tiens, toutes les bonnes femmes me couraient après. Oh, je n'ai jamais été beau comme mec, j'avais un truc, une sorte de magnétisme , tu vois ce que je veux dire". Ce à quoi Michèle Luccioni sa maîtresse réplique : "Non on voit pas mais on r'constitue". Du grand art. Un cinéma dans la tradition française des années cinquante peu en phase avec le vérisme de la Nouvelle Vague dont était pourtant issu Serge Korber. Le film n’a pas été un franc succès sans doute trop en décalage avec son époque.
    karpathakis y
    karpathakis y

    Suivre son activité 6 abonnés Lire ses 633 critiques

    4,0
    Publiée le 23 octobre 2019
    "Ils faisaient chambre commune et rêve à part", je ne sais pas si c'est d'Audiard ou de Sautet (ils sont tous les deux au scénario), mais c'est joliment dit. Dany Carrel « annamite », qui avait déjà joué dans le très bon (avec Jean Lefebvre mais j'aime Lefebvre), Un idiot à Paris du même Serge Korber. Il redonne donc un premier rôle à la divine Dany. Korber sait filmer les femmes, il utilisera son "savoir-faire" pour réaliser sous pseudo, des films comme L'odyssée de l'extase, ou Hurlements de plaisir (70 ties)...hum. Pardonons-lui ces "escapades" puisqu'il a aussi dirigé Louis de Funès. Robert Hossein en Mac, le trop rare Michel Creton, Pierre Brasseur, Dalban en inspecteur de police... Un film très intéressant !
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top