Notez des films
Mon AlloCiné
    Riparo
    note moyenne
    3,0
    37 notes dont 10 critiques
    répartition des 10 critiques par note
    2 critiques
    2 critiques
    0 critique
    6 critiques
    0 critique
    0 critique
    Votre avis sur Riparo ?

    10 critiques spectateurs

    Fabrice G
    Fabrice G

    Suivre son activité 98 abonnés Lire ses 389 critiques

    2,5
    Publiée le 30 octobre 2008
    « Riparo » est un film intéressant mais un peu trop brouillon à mon goût. Le réalisateur attaque de front plusieurs thèmes sans jamais aller au fond des choses. Ainsi, il traite de l’histoire d’Anna et de Mara, jeune couple lesbien, qui rentre d’un séjour en Tunisie avec un jeune marocain dans leur coffre qui profite du « voyage » pour franchir la frontière et venir travailler en Europe. Ainsi en traitant de l’homosexualité, de l’immigration clandestine, mais aussi en filigrane de la lutte des classes (les deux jeunes filles viennent de milieux sociaux très différents), Marco Simon Puccioni prouve qu’il a des choses à dire sur nos sociétés contemporaines mais n’arrive jamais à être vraiment incisif. Il sait nous dessiner des portraits attachants, les 3 héros sont tous touchants, et on est heureux de revoir la très rare Maria De Medeiros (Pulp Fiction) sur grand écran, mais la mise en scène n’a rien de transcendant, et si on suit l’histoire avec intérêt et sans ennui, on se dit que tout ça n’est finalement pas assez percutant pour marquer le spectateur. Dommage. Cependant, « Riparo » a le mérite de nous faire découvrir une très belle actrice en la personne d’Antonia Liskova qui devrait, je l’espère, refaire parler d’elle. Un film politique aux sujets passionnants un peu raté… mais un réalisateur à suivre!
    Nelly M.
    Nelly M.

    Suivre son activité 60 abonnés Lire ses 525 critiques

    5,0
    Publiée le 2 novembre 2008
    Incroyable comme l'Immigration clandestine gêne aux entournures, est balayé d'un revers de main, notamment par les critiques professionnels qui chipotent sur ce sidérant film ! Découvert en v.o. italienne à Nantes dans cadre Cinépride, il repasse enfin : TOUS LES ANGLES DE LA QUESTION sont traités, vont au plus profond de soi, d'une manière au début du film et puis on se surprend à relativiser. Avec l'excellente méridionale Maria de Medeiros face à la fille de l'est non moins sublime Antonia Liskova : intercalé entre ces deux tornades, le jeune Mounir Ouadi avec ses questions embarrassantes, souvent comiques... Dialogues plein de toupet, charme indéniable, cruauté des temps que nous vivons, mais sans doute pour ceux qui acceptent de regarder la question en face. Quand même, vérifiez bien vos bagages en passant les frontières... Cette équipe de virtuoses mériterait davantage de reconnaissance médiatique par les temps qui courent. Le dvd sera idéal pour les scolaires et les amis de longue date bourrés... de contradictions !
    Guiciné
    Guiciné

    Suivre son activité 53 abonnés Lire ses 1 030 critiques

    2,5
    Publiée le 31 octobre 2008
    Un film traitant de sujets actuels assez lourd et difficile a assumer pour certains, mais traité de façon simple et naurel sans surcharge ni artifices, les interpretes sont impeccables mais la réalisation semble peu impliquée pour que notre attention ne diminue après une heure de projection. Reste un film à voir pour ses sujets et son honneteté.
    PhilippeToile
    PhilippeToile

    Suivre son activité 29 abonnés Lire ses 740 critiques

    4,0
    Publiée le 4 novembre 2008
    L’irruption d’un jeune marocain sans papiers vient perturber la relation homosexuelle de deux jeunes femmes. Il en sort une relation triangulaire complexe, propice à une étude de caractères et une chronique sociale qui sortent de l’ordinaire, dans une Italie contemporaine ouverte à tous les vents de l'immigration. Bien réalisé, bien interprété, ce film à petit budget vaut le détour par sa sensibilité et les interrogations qu’il suscite. À ne pas manquer.
    pierreAfeu
    pierreAfeu

    Suivre son activité 39 abonnés Lire ses 276 critiques

    2,5
    Publiée le 30 octobre 2008
    Mêler immigration, identité sexuelle et lutte des classes dans un même film est un projet ambitieux. Anna et Mara reviennent de vacances en Tunisie. Un passager clandestin, Anis, venant lui du Maroc, passe la frontière caché dans leur 4x4 allemand. Puis le trio se retrouve à Udine, Italie du Nord, riche et dominante. Le film fonctionne. Le casting est bon, le scénario bien construit. On a pourtant très vite le sentiment de passer à côté de l'histoire. Chaque thème abordé n'est pas approfondi. Les personnages obéissent au cadre qui leur a été alloué pour finalement ne jamais nous surprendre. C'est dommage car il y avait là matière à combiner trois destins singuliers : l'homosexuelle riche qui veut s'assumer mais reste incapable de résister aux diktats familiaux, l'homosexuelle prolétaire qui souffre de ne pas être considérée, le jeune marocain fleur bleue qui ne comprend rien au lien qui unit les deux femmes… Une mise en scène sans relief et une absence de radicalité rendent le film lisse et transparent alors qu'il aurait dû être abrupte et passionné. Dommage pour un cinéma italien en plein renouveau, dommage pour Maria de Medeiros qu'on aimerait voir plus souvent, dommage enfin pour la superbe Antonia Liskova (mi Hilary Swank, mi Amélie Moresmo) qu'on a hâte de revoir…
    traversay1
    traversay1

    Suivre son activité 1243 abonnés Lire ses 3 489 critiques

    2,5
    Publiée le 29 octobre 2008
    L'immigration clandestine et l'homosexualité féminine sont au coeur de Riparo. Deux thèmes un peu trop "lourds" pour le réalisateur, Marco Simon Puccioni, qui les travaille avec une mollesse qui peut s'apparenter à de la désinvolture. Ce n'est bien entendu pas le cas, mais à trop vouloir jouer en finesse et sans donner de leçons, le cinéaste italien ne fait qu'éfleurer ses sujets, qui auraient mérité traitement plus énergique. On retient cependant son talent pour dessiner des portraits précis de personnages pétris d'ambigüité, et en butte à une certaine intolérance, qui ne dit pas son nom. Un film un peu flou dans sa forme et son fond mais qui pose des questions à défaut d'y répondre.
    jdubouetiez
    jdubouetiez

    Suivre son activité 43 abonnés Lire ses 53 critiques

    2,5
    Publiée le 3 novembre 2008
    Un joli film, subtil, bien joué. Malheureusement, le dénouement n'est pas trés réussi et le film se traîne en longueur.
    kekedec
    kekedec

    Suivre son activité 6 abonnés Lire ses 263 critiques

    5,0
    Publiée le 3 novembre 2008
    Un autre film sur l'immigration clandestine, remarquablement interprété et prenant dans une Italie vacillante. Au retour des vacances de Tunisie, un couple de lesbiennes découvre un jeune marocain dans le coffre de leur voiture. Alors que l'une, interprétée par une excellente Maria de Medeiros, veut l'aider, sans doute pour de fausses raisons (culpabilité de tout avoir alors que d'autres n'ont rien), l'autre ne cherche qu'à rejeter puis ignorer cet immigré clandestin qui va s'installer dans leur appartement et dans leur vie. Avec ses questions déroutantes (il semble découvrir leur relation homosexuelle) et sa vision orientale des rapports homme-femme, le jeune marocain leur tend un "miroir" sur leur propre situation. Le jeune immigré n'a pas sa place au sein du couple de la même manière que la jeune ouvrière n'a pas sa place au sein de la famille bourgeoise. La fin est alors inéluctable.
    draco_eol
    draco_eol

    Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 66 critiques

    2,5
    Publiée le 4 novembre 2008
    Je rejoins les remarques des autres cinéphiles qui ont mis 2 étoiles à ce film. Les problèmes ne sont qu'éfleurés et ne sont pas traités correctement. Une fin assez floue nous laisse à notre faim. Peut-être le réalisateur l'a fait exprès? Sinon le film est bien et le jeud d'acteur est pas mal
    chimere10
    chimere10

    Suivre son activité Lire ses 5 critiques

    4,0
    Publiée le 8 novembre 2008
    Tout sonne "vrai" dans ce film : l'interprétation des acteurs (un vrai plaisir de retrouver Maria de Medeiros et de découvrir Antonia Liskova) et bien sûr, les sujets traités. Traités, mais pas résolus, car c'est à nous (spectateurs et citoyens) d'agir ; et avant tout de regarder en face : l'exploitation de l'immigration clandestine, le refus de l'homosexualité quand elle se manifeste dans sa propre famille, la barrière (invisible?) entre les classes sociales.
    C'est aussi un des grands mérites de ce film, que de poser les bonnes questions et de réveiller (c'est plus que jamais nécessaire) les consciences.
    Réalisateur à suivre !
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top