Mon AlloCiné
    La Princesse du Nebraska
    Note moyenne
    3,6
    16 titres de presse
    • Le Nouvel Observateur
    • TéléCinéObs
    • L'Humanité
    • Le Monde
    • Le Parisien
    • Les Inrockuptibles
    • MCinéma.com
    • Positif
    • Télérama
    • Brazil
    • Ciné Live
    • La Croix
    • Le Journal du Dimanche
    • Ouest France
    • Studio Magazine
    • Paris Match

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    16 critiques presse

    Le Nouvel Observateur

    par François Froment

    Un film libre, lâche, quasi improvisé (...) Fin styliste, il [Wang] sait capter l'atmosphère de la rue et l'émotion du silence. Il y a du Bresson et du Godard en lui, qui se combattent...

    La critique complète est disponible sur le site Le Nouvel Observateur

    TéléCinéObs

    par Francois Forestier

    Wayne Wang, ici, a adopté un style plus enjoué, plus libre : il y a une exubérance, une sorte de folie gaie, générée par Sasha elle-même. (...) Incontestablement, c'est du beau cinéma.

    L'Humanité

    par Vincent Ostria

    Un précis de décomposition, une vision presque abstraite d'une jeunesse happée par les sirènes de la modernité. Ce que Wang a réalisé de plus audacieux.

    Le Monde

    par Thomas Sotinel

    La Princesse du Nebraska met en scène cette journée en ville comme une bousculade perpétuelle, frénétique, qui obéit aux règles d'un mode de cohabitation entre cultures.

    La critique complète est disponible sur le site Le Monde

    Le Parisien

    par Hubert Lizé

    Réalisé au plus près des visages, des corps et des sentiment, [il] se dégage une mélancolie urbaine et une impression de solitude (...) Wang réfute l'image de la femme asiatique véhiculée par le cinéma de Hollywood.

    La critique complète est disponible sur le site Le Parisien

    Les Inrockuptibles

    par Léo Soesanto

    Un millier d'années... semble avoir été poli pour que La princesse du Nebraska nous surprenne. (...) le portrait est ici plus intéressant.

    MCinéma.com

    par Rémy Batteault

    Le portrait de cette jeune femme insaisissable, qui semble intéressée par son simple plaisir, peut agacer. Il n'en demeure pas moins captivant.

    Positif

    par Adrien Gombeaud

    (...) Wayne Wang propose un étonnant diptyque, portrait d'être perdus qui glissent à la surface du monde.

    La critique complète est disponible sur le site Positif

    Télérama

    par Samuel Douhaire

    Avec Un millier d'années de bonnes prières Loin d'être gais, les deux films sont pourtant porteurs d'un optimisme réconfortant quant au mélange des cultures. (...) Wayne Wang suggère que la non-maîtrise de la langue n'empêche pas la communication.

    La critique complète est disponible sur le site Télérama

    Brazil

    par Benzédrine

    L'histoire y est plus confuse, plus difficile à cerner [qu'Un Millier d'années...] (...) si ce n'est qu'on ressent la même volonté de faire passer l'émotion.

    La critique complète est disponible sur le site Brazil

    Ciné Live

    par Emmanuel Cirodde

    Voir le site www.cinelive.com

    La critique complète est disponible sur le site Ciné Live

    La Croix

    par Sophie Conrard

    Coloré, centré sur une modernité très urbaine, La princesse... manque hélas de liant.

    La critique complète est disponible sur le site La Croix

    Le Journal du Dimanche

    par Stéphanie Belpêche

    Sur un ton à la fois mélancolique, drôle et poétique, toujours empreint d'une grande sensibilité, le cinéaste (...) raconte (...) le choc des cultures et des mentalités entre Orient et Occident.

    La critique complète est disponible sur le site Le Journal du Dimanche

    Ouest France

    par La Rédaction

    Rien à voir avec Un bon millier d'années de bonnes prières. Dans le fond comme dans la forme, plus démonstrative, appuyée et insistante dans sa volonté de faire de belles images. Au point de parasiter le propos parfois.

    Studio Magazine

    par Thierry Cheze

    Voir le site www.studiomag.com

    La critique complète est disponible sur le site Studio Magazine

    Paris Match

    par Christine Haas

    Bavard, agité, tourné de façon approximative avec des acteurs non professionnels égarés dans un docu-fiction aux couleurs criardes et à la musique agressive (...).

    La critique complète est disponible sur le site Paris Match
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top