Mon compte
    Szamanka
    note moyenne
    2,6
    17 notes En savoir plus sur les notes spectateurs d'AlloCiné
    Votre avis sur Szamanka ?

    2 critiques spectateurs

    5
    0 critique
    4
    1 critique
    3
    0 critique
    2
    1 critique
    1
    0 critique
    0
    0 critique
    Vareche
    Vareche

    Suivre son activité 31 abonnés Lire ses 189 critiques

    4,0
    Publiée le 2 août 2012
    Zulawski l'avait déjà tellement montré, tenu comme une hystérique tient son objet de fureure, qu'il apparaissait sinon vain, presque rachitique dans cette fin de cinéma dans lequel le polonais violent a jeté le cinéma polonais, de refaire un ultime film sur le trajet sinueux de l'âme dans les plis de la chaire. Et pourtant y en a pas des masses des cinéastes qui l'ont fait avec une telle pénètration. Si Zulawski n'a rien à dire de neuf dans ce film à l'efficacité impitoyable, il le dit encore et si bien que peu pourrait s'en réclamer d'une même manière, la virtusité n'a jamais étè aussi pleine de sens que dans Chamanka (comme elle l'était pour La TRoisième Partie de la Nuit, le Diable et le malgré tout le GLOBE D'ARGENT). Elle renifle les chairs, approche et décrit le processus d'une énergie sans fond, mais qui laisse deviner une inquiétude morale permanente. Vers quoi cette énergie ce dirige t'elle ? Vaut-elle à elle seule le prix d'une existence ? En rejoint-elles d'autres qui lui sont mères ? Comme la musique de Korsinsky impose son tempo mécanique et tribal aux ébats des deux amants, Zulawski film et dirige ses acteurs avec son implacable sens d'un réel transformé en spectacle permanent du rythme. TOut à fait juste, Zulawski ne laisse pas une scène seule, et comme toujours arrive à garder une continuïté étonnante loin d'être artificielle, dans l'action et le métapsychique. Pour moi l'un des meilleurs films de ce grand monsieur du cinéma.
    FABULOEUF
    FABULOEUF

    Suivre son activité 7 abonnés Lire ses 392 critiques

    2,5
    Publiée le 13 juillet 2007
    Ouais bof. J'avais jamais vu de Zulavski, mais ce machin correspond vraiment à l'idée que je me faisais de son art : douloureux, torturé, sexuellement et mentalement. Les acteurs masculins sont insipides, très Derrickéen. L'actrice est typique de ce genre de cinéma: folledingue paroxystique. C'est l'art contemporain qui fait son cinéma. Ca rappelle beaucoup certain ballets étranges et scabreux diffusés sur arte. Assez distrayant tout de même quoiqu'un peu déprimant.
    Les meilleurs films de tous les temps
    Back to Top