Mon compte
    Cyborg Cop 2
    note moyenne
    1,8
    9 notes dont 5 critiques En savoir plus sur les notes spectateurs d'AlloCiné
    répartition des 5 critiques par note
    0 critique
    0 critique
    1 critique
    0 critique
    2 critiques
    2 critiques
    Votre avis sur Cyborg Cop 2 ?

    5 critiques spectateurs

    chrischambers86
    chrischambers86

    Suivre son activité 6787 abonnés Lire ses 10 837 critiques

    1,0
    Publiée le 17 janvier 2015
    Le temps du cyborg est arrivè! Sam Firstenberg...David Bradley...On ne change pas une èquipe qui gagne! On prend donc les mêmes et on recommence! Sauf que cette suite de "Cyborg Cop" montre tout de suite ses limites! Nè pour les embrouilles, David Bradley a toujours l'humour facile et roule en Harley Davidson (le casque, il ne connait pas) pour tuer du cyborg qui sont les maîtres de leur propre destin! Tout comme le mèchant Spartacus, cruautè constipèe avec l'ambition de Al Pacino dans "Scarface", à la puissance moins 10! La mise en scène, quant à elle, n'est que fonctionnelle et involontairement comique comme la scène d'action dans la station essence où le père Firstenberg ne lèsine pas sur le ralenti avec un hommage appuyè au "T2" de Cameron! Quand on pense que le but de "Cyborg Cop" ètait de balancer un pavè dans la mare « sèrie B sympatoche de S.F pour vidèoclub » , on s'aperçoit que ce second volet est loin d'atteindre celui qui s'ètait fixè! Rassurons tout de même les fans de la trilogie, "Cyborg Cop III" est bien pire...
    🎬 RENGER 📼
    🎬 RENGER 📼

    Suivre son activité 3081 abonnés Lire ses 6 357 critiques

    0,5
    Publiée le 9 juin 2009
    Après Cyborg Cop (1993), Sam Firstenberg revient avec un second opus (1995) encore plus fauché, plus raté et affligeant que le précédent, bref voici l’exemple même d’une franchise (le troisième est sorti en 1996), un trio 100% nanar pour le plus grand plaisir des aficionados !
    Encore plus testostéroné, avec une B.O immonde, des doublages V.F exécrables, des cascades et des bagarres ridicules où les ralentis ne font qu’empirer les ratages de la mise en scène, où les SFX grotesques ajoutés aux trucages et aux maquettes ne font qu’empirer les choses, rendant encore plus loufoques les scènes d’actions.
    On aura aussi une pensée pour les nombreux costumes kitch et les acteurs qui ne sont pas capable de jouer face caméra.
    Cyborg Cop II (1995) a beau être un nanar raté, il n’en reste pas moins drôle, à force de voir tant d’erreurs au sein d’un même film, cela relève de l’exploit, on se demande bien ce que peut nous réserver le troisième opus !
    Incertitudes
    Incertitudes

    Suivre son activité 102 abonnés Lire ses 2 224 critiques

    3,0
    Publiée le 16 août 2016
    Sur les ruines fumantes de la Cannon, deux frères, Avi et Danny Lerner, anciens de la compagnie de Globan et Globus, fondent Nu Image dont le logo s'affiche fièrement au générique du film. Pour Cyborg Cop, les frérots ont réuni Sam Firstenberg d'American Warrior 1 et 2 derrière la caméra et David Bradley d'American Ninja 3 et 4. Avec ces deux génies, le résultat ne pouvait être qu'explosif. Du reste, les explosions sont bien tout ce qu'il y a de correct tant cette suite est encore plus fauchée, plus mauvaise que le premier épisode. A tel point que je ne sais même pas par où commencer. Allez, à tout seigneur, tout honneur, David Bradley. A son avantage, il a plutôt une belle gueule et un certain charisme. Mais son talent d'acteur proche du zéro absolu (et pas aidé par des dialogues d'une nullité abyssale) fait passer à côté Chuck Norris ou Gary Daniels pour des génies. Il ferait un sujet de choix pour Jacques Pradel dans son émission Perdu de vue. Depuis 1997, on ne sait pas ce qu'il devient le pauvre. Si le métrage a également pour lui un rythme correct, c'est dans le rythme en question que les choses se gâtent. Effets spéciaux pourris, faux-raccords à la pelle, mannequins, doublure visible à l'écran, bond de dix mètres avec ralenti chaque fois qu'un ennemi se prend une bastos, c'est à dire toutes les dix secondes. On se croirait limite dans un film amateur ou dans une parodie des ZAZ. Et encore même là, ce serait mieux fait. Les personnages ne sont pas mieux lotis. Les cyborgs sont inexpressifs au possible. Les femmes ne semblent être là que pour se dénuder à part la brune à la fin que Bradley essaiera quand même d'emballer avec l'aide de plusieurs répliques machistes. Mais comme il est affublé d'un horrible sac-banane, je vous laisse imaginer la crédibilité qu'il a auprès des femmes. Après, c'est à essayer. Sur un malentendu. Le malentendu, ça doit aussi expliquer pourquoi ces cyborgs sont censés être invincibles avec une armure pouvant résister à une chaleur de six mille degrés dixit le savant mais que Bradley arrive à one shot à la fin grâce à son fusil. Hormis un éventuel aspect nostalgique pour ce cinéma de vidéo-club aujourd'hui défunt, Cyborg Cop tient plus de la comédie que du film d'action à effets spéciaux à la Terminator dont il se réclame.
    Yannickcinéphile
    Yannickcinéphile

    Suivre son activité 1267 abonnés Lire ses 4 028 critiques

    0,5
    Publiée le 3 décembre 2014
    Oulà, et ben, une chose est sûre, celui-là il n’incite pas à voir les deux autres (je les regarderai peut-être quand même en espérant malgré tout que ce ne sera pas la dèche). Cyborg Cop 2 est en effet très mauvais, même si, je le précise, il est souvent drôle malgré lui, et bien rythmé.
    Les acteurs sont totalement à la masse. David Bradley se débat comme il peut avec son policier super-héros qui te met la pâté à un cyborg avec ses petits poings. Personnage inconsistant, totalement pas crédible, Bradley essaye de se la jouer cool, mais c’est vraiment plus risible qu’autre chose. Il faut imaginer un mélange de Zorro, d’inspecteur Harry et de Superman pour avoir une vrai impression de qui est Jack Ryan dans le film. Les autres acteurs sont encore pire, c’est terrible, surtout le grand méchant, hallucinant de nullité, et la fille qui ne sert, mais alors strictement à rien (même pas à se dénuder).
    Le scénario est atroce. Certes c’est rythmé, mais alors, c’est un gloubi-boulga total. Les dialogues sont absolument monstrueux. C’est une aberration en tout point. Il y a des séquences absurdes, comme celle où Bradley rencontre une dirigeante, et, sans comprendre pourquoi lui balance un tas de répliques machistes. Les dialogues des cyborgs sont eux aussi très fendards, et le mafieux qui te balance l’insulte suprême « tête de nœuds », ça vaut le détour. Pour en revenir à l’histoire c’est incompréhensible, on ne sait pas pourquoi les cyborgs se réveillent, pourquoi ils sont l’arme suprême alors que Bradley les dézinguent avec un fer à soudé et trois coups de pieds. Enfin c’est du n’importe quoi.
    La réalisation est laborieuse. Firstenberg n’a certes pas une filmographie qui va faire date dans le cinéma, mais bon, cela ne signifiait pas nécessairement un incompétent notoire. Mais bon, si Cyborg Cop 2 n’est peut-être pas entièrement a jeté niveau mise en scène, il y a des passages déplorables. Les usages de ralentis abusifs, les scènes d’action sans aucun rythme (faut voir celle du bureau, même Bradley n’y croit pas), et une séquence avec une moto et un enfant qui va faire rire dans les chaumières tant le réalisateur obtient l’inverse de ce qu’il espérait. Sinon pour les décors ou la photographie, c’est peu réussi, le film manquant de budget c’est très net et n’ayant pas réussi à se dégotter au moins quelques paysages corrects. Les effets spéciaux aussi ne valent pas tripette, les cyborgs étant bien ridicule. Reste quelques effets pyrotechniques acceptables, qui viennent donner un peu de piment à un ensemble très fade. La bande son est présente, elle a été travaillée, mais elle est complétement décalée par rapport au film. Désolé mais mettre de l’orgue au moment d’une scène d’action, qui a pu avoir une idée aussi burlesque ?
    Bon, enfin voilà, Cyborg Cop 2 c’est le genre de film qui fait rire, mais qui n’a pas grand-chose à proposer, voir rien du tout. C’est un nanar assez sympa qui pourra régaler quelques amateurs, mais pour les autres, s’ils ne veulent pas attraper des cheveux blancs avant l’heure, il vaut peut-être mieux l’éviter. 0.5.
    anonyme
    Un visiteur
    1,0
    Publiée le 22 mars 2013
    Personne n'aurait pensé qu'il y aurait une suite à Cyborg Cop, car ce dernier était très mauvais. Le 2 l'est autant et même si le budget est un peu plus élevé, le résultat reste le même. Il est loin le temps d'American Ninja pour David Bradley.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top