Mon compte
    Shark In Venice
    note moyenne
    1,3
    33 notes dont 13 critiques En savoir plus sur les notes spectateurs d'AlloCiné
    répartition des 13 critiques par note
    0 critique
    0 critique
    2 critiques
    2 critiques
    3 critiques
    6 critiques
    Votre avis sur Shark In Venice ?

    13 critiques spectateurs

    Robin S
    Robin S

    Suivre son activité 11 abonnés Lire ses 153 critiques

    2,0
    Publiée le 3 décembre 2012
    C'est mieux que Shark Attack, mais c'est toujours aussi mauvais, dommage...
    Julien Z.
    Julien Z.

    Suivre son activité 9 abonnés Lire ses 52 critiques

    3,5
    Publiée le 5 janvier 2013
    Je dirais qu'il est regardable d'un certain point. Mais il n'a rien d'extraordinaire non plus, le scénario est quand même assez banale. L'intrigue est assez longue et les effets spéciaux sont un peu minimalisme. C'est du vu et revu, mais ça peut se regarder malgré tout!
    chrischambers86
    chrischambers86

    Suivre son activité 6783 abonnés Lire ses 10 837 critiques

    0,5
    Publiée le 2 juin 2021
    Venise, c'est ici qu'on s'arrête! Deux hommes disparus dans une zone strictement interdite...Non ce n'est pas juste une hèlice ou une histoire de courant mais une attaque de requin dans les canaux de la ville sur l'eau! Après les requins dans l'espace, au pôle nord et sous le sable, c'est Venise qu'un Grand Blanc a choisi pour goûter un peu de chair humaine! On n'a donc un nanar pur jus avec un scènario qui fait dans le besogneux! Encore une histoire sur un trèsor perdu aussi, donc William Baldwin a du pain sur le planche! L'eau est trouble, la visibilitè quasi nulle, les galeries souterraines pleine de pièges! On dit que les canaux de Venise sont connus pour leur grande pollution mais de là à y rajouter le soi-disant trèsor de Mèdicis VI ça fait beaucoup pour un seul film! Une Citè des Doges reconstituèe, du stock-shot à la pelle, une mafia d'opèrette et des attaques de requin en images de synthèse enfoncent le clou encore un peu plus profondèment...
    Bearnais64
    Bearnais64

    Suivre son activité 21 abonnés Lire ses 729 critiques

    1,0
    Publiée le 3 octobre 2020
    L'attaque des requins... oui... mais dans un niveau secondaire... Le scénario est très pauvre, les acteurs très mauvais (on comprend pourquoi la carrière de Stephen Baldwin n'a jamais décollé). Ce film n'a vraiment aucun intérêt, on peut passer notre chemin...
    anonyme
    Un visiteur
    2,5
    Publiée le 31 décembre 2012
    Lorsque l'on place autant de faux-raccords dans un film, on perçoit une forme d'art.
    Je n'ai jamais vu ça.

    Allez... 2,5 !
    Yannickcinéphile
    Yannickcinéphile

    Suivre son activité 1265 abonnés Lire ses 4 028 critiques

    0,5
    Publiée le 4 juin 2013
    Shark in Venice est probablement un des pires métrages avec des requins, à peu près au même niveau que les « Dents de la Mer 5 » de Mattei. Il faut vraiment se lever tôt pour trouver quelque chose à garder.
    L’interprétation d’abord est terrible. On ne peut pas dire que la carrière récente de Stephen Baldwin soit brillante. S’il n’a jamais été un grand acteur, dans des productions plus racées, au milieu d’acteurs plus solides, c’était passable, mais là, plutôt que de chercher à relever le niveau du film, il se met à sa hauteur, c'est-à-dire raz les pâquerettes. Inexpressif, regard bovin la plupart du temps, il joue sans conviction, aussi flasque qu’un blob, un personnage il est vrai sans intérêt. Rien que le nom de David Franks en dit long sur l’épaisseur du personnage. A ses cotés le seul intérêt du film, la sœur de Scarlett Johansson, Vanessa. Malheureusement, comme Dedee Pfeiffer, sœur de Michelle, elle a mal tourné ! Faut dire que le talent n’est pas le même. Au-delà du jeu, elle n’a pas non plus le même charisme et la même capacité à occuper l’image (et ce n’est pas lié au physique). Pour le reste on a un méchant caricatural, quoique l’acteur a le type italien, ce qui est déjà pas mal étant donné que la policière de service est jouée par la très italienne Hilda van der Meulen, blonde aux yeux bleus, charmante au demeurant mais jamais crédible. Pour le reste que dire, quant on voit des Ivaylo Geraskov ou des Vlado Kolev et que l’on apprend que le film est tourné en Bulgarie toutes nos attentes s’évaporent.
    Niveau histoire, ce n’est guère mieux. Le problème c’est que Shark in Venice s’égare terriblement. En fait il veut accrocher le spectateur avec ses requins et son idée de les transférer à Venise, le problème c’est que dans les faits le film se veut un succédané bien nul d’un chapitre d’Indiana Jones et la dernière croisade. Du coup, comme souvent avec ce genre de métrage, les requins sont justes là pour attirer le gogo, et dans les faits ils apparaissent très très peu. Et lorsqu’enfin ils se bougent, les attaques sont tellement rapides (et mal faites au demeurant) qu’on ne voit rien. Étant donné que la partie aventure est d’une profonde nullité (parfois il y a des pastiches honnêtes, mais là c’est vraiment affreux), Shark in Venice loupe le coche sur les deux tableaux. De surcroit très premier degré, il faudra du cœur pour réellement rire aux éclats. Le rythme n’est pas trop mou, mais il faudra supporter beaucoup de clichés, de poncifs, d’incohérences (avec des requins à Venise, évidemment, même les scientifiques n’ont pas de réponse claire !), et je pense qu’il ne faut surtout pas avoir vu Indiana Jones 3, sinon ce n’est plus du dédain ou de la pitié que l’on ressent à l’égard de Shark in Venice, mais une réelle animosité !
    Sur la forme, ce n’est pas mieux. On a tout les défauts habituels de la maison. Une photographie laide, qui tente maladroitement de montrer au spectateur que l’on est bien sous le soleil italien. Les décors sont au diapason. Bien sur on n’attendait pas des séquences époustouflantes dans les canaux vénitiens, mais quand même, c’est à la fois pauvre et totalement dépourvu d’âme. Il y a vraiment le sentiment que les décors servent juste de toile de fond, et cela n’est jamais bon dans un film. La mise en scène est du même acabit. Je ne veux pas être méchant, mais Lerner est un laborieux du cinéma. Je ne sais pas si c’est un laborieux du genre je me les roule, ca suffira bien pour les nigauds qui vont acheter mon film, ou s’il sue, essaye désespérément de rattacher les wagons sans réussite, mais en tout cas le résultat est pathétique. C’est constamment mal foutu, sans imagination, sans âme là encore. A noter par ailleurs que Shark in Venice n’est pas vraiment horrifique, il faut chercher longtemps pour trouver un effet vaguement sanglant. Enfin coté musique il n’y a rien, ce qui pour un film se passant à Venise fait un effet bœuf !
    Bon, en gros vous l’aurez compris, Shark in Venice est presque nul sur le fond, nul sur la forme. Beaucoup trop sérieux par ailleurs, il n’a pas du tout la dimension fun et potache d’un Two-headed shark attack ou d’un Sand Sharks. Croisement improbable entre les Dents de la Mer 5 et Chris Quatermain, il ne mérite pas 1 heure 30 de temps.
    WalkthisWay
    WalkthisWay

    Suivre son activité 11 abonnés Lire ses 670 critiques

    0,5
    Publiée le 3 juillet 2013
    Très très mauvais, dommage car l'idée de départ est originale. La stratégie de faire apparaitre les requins juste à base de raccords avec des images prises dans n'importe quel documentaire sur ces poissons est quant à elle complétement idiote et fait que l'on ne croit pas une seconde aux attaques. Pour rester dans le naturalisme, le réalisateur a cru bon de faire hurler ses requins avec des "voix" provenant du plus féroce des lions. L'esthétique du film fait très kitsch (sauf que cela ne semble pas être un parti prix malheureusement) et les effets visuels sont mal faits et parfois vraiment laids.
    anonyme
    Un visiteur
    0,5
    Publiée le 15 janvier 2014
    Dans la catégorie nanar de requin on peut voir du tout et du grand n’importe quoi. Mais avec Sharks in Venice on frôle l’indignation et ce, même après un visionnage au troisième degré.

    La première catastrophe est sans aucun doute le « scénario ». Les producteurs ont voulu se démarquer du film de requin pur et dur, bête et méchant et ont tenté un renouveau du genre avec un scénario totalement tiré par les cheveux. En effet, exit le requin fou assoiffé de sang, les scénaristiques de Sharks in Venice se prennent au sérieux en inventant une pompeuse et totalement grotesque histoire autour d’un trésor caché sous marin. Bien au-delà des limites des films de requins, Sharks in Venice mêle alors à la fois course poursuite et chasse au trésor. En somme, Sharks in Venice est un Indiana Jones du pauvre qui introduit quelques requins. A chercher à faire dans l’originalité, Sharks in Venice sort carrément des sentiers battus et offre un enchainement d’absurdité scénaristiques et de mauvais repères historiques : les Medicis en voleur de trésor, vraiment ?. Avec un tel scénario, Sharks In Venice offre bien des désillusions à son spectateur car point de requin fou mais plutôt des mafieux aux dents longues. Bien sur, pour parfaire le tout, Sharks In Venice nous assomme avec ses caricatures vomissantes sur les italiens à coups de « capiche » et « bon sera ».

    Mais c’est définitivement au niveau de la réalisation que Sharks in Venice sombre. Au risque de se répéter, Sharks in Venice n’est pas la course poursuite entre un groupe d’homme et un requin. Non, le film se concentre sur la course poursuite entre un homme et la mafia. Qui dit course poursuite, dit scène d’actions. Et, Sharks in Venice présente des scènes d’actions tellement ridicule qu’elles en deviennent risible. On a le droit à tout : de la fausse surprise, aux coups de poings foireux ou encore à des coups de feus façon feu d’artifice. Et, surprise ! On a même le droit à une séquence de bataille moyenâgeuse, qui se passe de commentaires. Mais la palme de l’horreur revient sans aucun doute aux scènes d’attaques de requins. Car oui, même s’ils sont passés au troisième plan du film les requins sont bels et bien là. En effet, les attaques sont dignes d’un documentaire de requin, Thalassa n’a qu’à bien se tenir !. D’ailleurs le montage du film est si désastreux que les raccords laissent apparaître que les séquences des requins sont bel et bien tirées d’un documentaire animalier. Mais le pire reste tout de même les attaques en elle-même avec son faux sang et ses morceaux de viandes lancés aux requins. Bref, une aberration totale !

    Enfin, pour assommer le tout, le casting est poisseux avec son assortiment de mauvais acteurs de seconde zone. Héro principal du film, Stephen Baldwin exaspère et peine à convaincre dans son rôle de grand professeur émérite ; une prestation à oublier de toute urgence. Les rôles italiens : du sergent de police, mafieux en passant par les hommes de mains sont plus que grotesques affublés de leur costume et perruques immondes ! Une réelle caricature !

    Pour finir, Sharks In Venice c’est une belle affiche, un beau titre mais une grande aberration et immondice. Même au sixième degré, ce « film » n’est pas visionnable !
    Caroline G.
    Caroline G.

    Suivre son activité 6 abonnés Lire ses 123 critiques

    1,0
    Publiée le 14 mars 2021
    Le synopsis était intéressant... des requins à Venise, un trésor... mais dès le début semble issue de la bande son d'un autre film, certains acteurs ne sont pas trop mauvais... d'autres nullisimes... c'est à dire du même niveau que les effets spéciaux qui font ressembler les gerbes d'eau soulevées par les requins aux gerbes d'eau envoyées par votre bambin dans sa baignoire. Il y a des vraies images de Venise (une ville sublime quel que soit le fim), d'autres en carton pâte made in USA... Quel dommage, on sent qu'il y a de la matière mais sans doute pas assez de fric pour aller jusqu'au bout d'une belle réalisation.
    M M
    M M

    Suivre son activité Lire ses 9 critiques

    0,5
    Publiée le 26 février 2014
    Film excellent, effets spéciaux à couper le souffle et scénario digne d'une production Hollywoodienne !
    Jack_Burton74
    Jack_Burton74

    Suivre son activité Lire ses 120 critiques

    0,5
    Publiée le 11 décembre 2012
    Des requins à Venise... Et pourquoi pas "les dents de la mer" dans les égouts de Dunkerque ? Déjà, rien que le titre incite à la méfiance. Et effectivement, la première impression est la bonne. Avec des effets spéciaux datant du début du cinéma, des courses poursuites pédestres haletantes et des cascades à moto bien pourries, enfin un wheeling au ralenti, on est content d'éteindre sa TV après le visionnage de cette énorme daube. Il n'y a rien à garder dans ce truc infâme, sauf les vraies images de requins filmées en milieu naturel. Fuyez braves gens, fuyez vite !
    anonyme
    Un visiteur
    1,0
    Publiée le 20 juin 2012
    Remake d'un film italien à succès, cette comédie ne révolutionne pas le genre mais bénéficie d'une bonne interprétation.
    anonyme
    Un visiteur
    3,5
    Publiée le 3 novembre 2016
    Un bon petit nanar, on sent bien l'envie de faire un bon thriller à suspense malheureusement c'est un échec, les effets speciaux sont nazes, les bagarres et les cascades aux ralenties font peine a voir.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top