Mon compte
    Not Quite Hollywood
    Note moyenne
    2,8
    90 notes En savoir plus sur les notes spectateurs d'AlloCiné
    Votre avis sur Not Quite Hollywood ?

    4 critiques spectateurs

    5
    0 critique
    4
    2 critiques
    3
    1 critique
    2
    1 critique
    1
    0 critique
    0
    0 critique
    Trier par :
    Les plus utiles Les plus récentes Membres avec le plus de critiques Membres avec le plus d'abonnés
    landofshit0
    landofshit0

    254 abonnés 1 745 critiques Suivre son activité

    4,5
    Publiée le 7 octobre 2011
    Un documentaire sur le cinéma australien,montrant tout les facettes du cinéma d’exploitation que pouvait produire le pays dans les années 80.Une bande d'allumées au service du cinéma,qui ne souhaitaient qu'une seule chose attiré et divertir les spectateurs.On apprends tout un tas de chose sur la fabrication des films et surtout sur les cascades que celle-ci comportent.La majeure partie d’entre elles étant effectuées par un dingue nommé Grant Page,qui ne recule absolument devant rien.C'est bien pour cela que ces cascades restes d'une incroyable crédibilités et totalement époustouflante a l'image.Un doc passionnant bourré d’anecdote.
    🎬 RENGER 📼
    🎬 RENGER 📼

    6 287 abonnés 7 257 critiques Suivre son activité

    3,0
    Publiée le 26 octobre 2010
    Le cinéma dit "ozploitation" a vu le jour dans les salles obscures (ou plutôt les drive-in) au début des années 70 et avaient toutes un seul point commun, réunir à chaque fois les mêmes ingrédients à savoir : du sexe, des meurtres, des viols, des mutilations, des agressions, de la nudité, de la violence, des voitures, des motos, des cascades et des répliques à faire pâlir Bernard Pivot.
    Ces Séries B, voir Z sont devenues célèbres aujourd’hui, parmi les plus connues, on pourra citer : Les Voitures qui ont mangé Paris (1974), Mad Dog Morgan (1976), Patrick (1978), Long Weekend (1978), Mad Max (1979), Le Plombier (1979), Les Traqués de l'an 2000 (1982), Razorback (1984) ou encore Le Drive in de l'enfer (1986).
    Ces réalisations, pour la plupart réalisées dans l’outback Australien, avaient toutes pour consigne, d’être les plus timbrées et les plus politiquement incorrectes. On pourra aussi citer quelques autres références en la matière, à savoir Stone (1974), L'homme de Hong Kong (1975), Stunt Rock (1978), Réaction en chaîne (1980), Road Games (1981), BMX Bandits (1983), Next of kin (1985) ou encore Dark Age (1987). Ces œuvres corrosives étaient loin de faire l’unanimité à l’époque, ni de faire la fierté nationale et pourtant, bon nombre de cinéastes aujourd’hui s’en inspirent.
    Irrévérencieuses, répugnantes, hilarantes, grotesques, ces œuvres ont marqué toute une génération d’adolescents, à commencer par Quentin Tarantino, qui ne manque pas de faire un clin d’œil à ce cinéma borderline dans certaines de ses réalisations.
    Not Quite Hollywood (2008) est un recueil, un florilège de cette belle époque, un documentaire de 100 minutes dans lequel Tarantino et bon nombre de cinéastes australiens reviennent sur cette incroyable aventure qu’était la "ozploitation" des années 70/80.
    BlindTheseus
    BlindTheseus

    256 abonnés 2 566 critiques Suivre son activité

    2,5
    Publiée le 3 avril 2010
    Une éthique morale sinon artistique: Donc que l'on aime ou non, de bonnes raisons de prendre soin de ces oeuvres.
    Swegen94
    Swegen94

    57 abonnés 23 critiques Suivre son activité

    4,0
    Publiée le 9 novembre 2012
    Un documentaire passionnant et survitaminé sur le cinéma d'exploitation australien riche en images d'archives, extraits de films et interviews (La présence de Tarantino est un atout de poids) qui ne donne qu'une envie : Se ruer sur ces trésors oubliés et méconnus.
    Le hic ? Ils sont quasiment introuvables ...
    Les meilleurs films de tous les temps
    Back to Top