Mon compte
    La Grande Aventure Lego
    note moyenne
    3,9
    7455 notes En savoir plus sur les notes spectateurs d'AlloCiné
    Votre avis sur La Grande Aventure Lego ?

    751 critiques spectateurs

    5
    111 critiques
    4
    340 critiques
    3
    180 critiques
    2
    68 critiques
    1
    29 critiques
    0
    23 critiques
    dougray
    dougray

    Suivre son activité 174 abonnés Lire ses 1 904 critiques

    4,5
    Publiée le 26 décembre 2014
    Chris Miller et Phil Lord, le duo de réalisateurs à qui on doit la meilleure comédie de 2012 (l’inattendue "21 Jump Street") s’offrent un fantasme de gamin en signant un film d’animation entièrement en Lego… qui s’avère être la meilleure comédie de 2014 ! Et c’est peu dire que cette "Grande Aventure Lego", toute sympathique soit-elle sur le papier, ne partait pas pour m’emballer outre mesure. Certes, j’étais, comme beaucoup, un grand fan des jeux de constructions Lego et la bande-annonce m’avait bien plu… mais j’étais très loin d’imaginer qu’il était possible de faire un film de cette qualité avec un tel matériau de base. Car, "La Grande Aventure Lego" est tout sauf un divertissement réservé aux enfants (image qui devrait empêcher un bon nombre d’adultes de s’y intéresser) et épate par son ton, non seulement hilarant mais surtout politiquement incorrect (voir les allusions à Big Brother et, plus généralement, la critique du conformisme). Les différents degrés de lecture du film sont assez incroyables puisqu’un gamin de 5 ans pourra autant rire qu’un ado ou qu’un adulte (à condition de ne pas être réfractaire à l’univers bien sûr). Et puis, on retrouve le talent de deux réalisateurs qui poussent à fond l’humour ultra référencé et les hommages à la culture contemporaine. Des détournements de dialogues cultes ("viens avec moi si tu veux ne pas mourir") aux parodies des personnages tout aussi cultes (les scènes entre Superman et Green Lantern, l’extraordinaire exploitation de Batman et sa grosse voix…), difficile de ne pas se régaler… pour peu qu’on ait moins de 40 ans bien sûr. Les personnages sont, également, extrêmement drôles et n’empruntent jamais le chemin qu’on croit tracé pour eux, du héros Emmett et sa brique collé au dos à l’aventurière Lucy et ses problèmes existentielles en passant par le vieux Vitruvius, le méchant Lord Business ou encore l’excellent Gentil flic/ Méchant flic. Même les seconds rôles parviennent à briller et j’avoue avoir une certaine afection pour l’astronaute des années 80 (qui veut, à tout prix, construire un vaisseau spatial) et la mimi Unikitty qui fait tout pour ne pas perdre le contrôle. Mais, là où le film n’aurait pu qu’être une comédie hilarante, "La Grande Aventure Lego" se hisse au rang de petite merveille grâce à un twist scénaristique qui donne tout son sens et magnifie tout ce qu’on a vu à l’écran jusque-là. Plus qu’une idée de génie, cette incursion dans le réel est, également, l’occasion d’une scène invraisemblablement émouvante dans laquelle chaque père devrait se retrouver. Ce twist confirme, enfin, que les réalisateurs ont parfaitement saisi l’essence de jeu de construction et sa place dans le quotidien des enfants et des plus grands. Le respect avec lequel ils ont traité leur sujet, et l’humour dévastateur qu’ils ont su y apporter fait, donc, de cette "Grande Aventure Lego" un petit chef d’œuvre qui déborde d’énergie et qui s’achève sur un climax à se tordre de rire ! A ne pas manquer, enfin : la fantastique (et entêtante) chanson du film "Tout est super génial", qui résume parfaitement l’esprit du film.
    Eselce
    Eselce

    Suivre son activité 689 abonnés Lire ses 4 215 critiques

    5,0
    Publiée le 26 juin 2015
    Terriblement efficace ! Excellent scénario, personnages bien pensé, beaucoup d'humour, des constructions et des mouvements très bien réalisé, quelques bonnes surprises dans l'apparition des personnages légo. J'ai adoré la personnalité d'un grand nombre de personnages, surtout le Batman et la musique est bien vue. Allez, un petit 5 pour cette grande réussite :)
    this is my movies
    this is my movies

    Suivre son activité 457 abonnés Lire ses 3 087 critiques

    4,5
    Publiée le 21 décembre 2014
    Après avoir surpris leur monde avec "empête de boulettes géantes" et "21 Jump Street", le duo Lord-Miller se voit confier un autre projet improbable avec cette adaptation de l'univers Lego. Si le tout compile à la fis leurs qualités et leurs défauts, c'est d'abord et avant tout un film complètement dingue. Comme leur précédent film d'animation, ça démarre pied au plancher et le film enchaîne les gags et les références à un rythme effréné, la narration est également hyper rapide et très vite, le film atteint son but. Une fois les enjeux posés, ça s'enlise un peu avant de repartir pour un final complètement dingue avec une révélation guère surprenante mais on ne peut plus logique car annoncer tout au long du film par de petits indices. Le tout est assez subversif si on arrive à le prendre du bon angle et l'animation est d'une virtuosité assez inouïe avec une multitude de détails. On sent également tout l'amour des auteurs pour l'univers Lego car les références qu'ils font tout comme leur réprésentation sent la passion, loin de toute démarche marketing. Leur univers riche et complètement barré est source de nombreux gags inventifs et on ne s'ennuie pas vraiment durant le film qui est un roller coaster géant qui ne s'arrête jamais. C'est fun, drôle, complètement dingue et vraiment malin donc c'est un pur trip à voir en famille... avant de se replonger dans ses vieilles caisses de jouets. D'autres critiques sur
    Chuck Carrey
    Chuck Carrey

    Suivre son activité 247 abonnés Lire ses 576 critiques

    3,0
    Publiée le 3 mars 2015
    Tout le monde connait ces petites briques que l'on emboite pour créer de belles constructions. Ces morceaux de plastiques multicolores que l'on assemble au gré de notre imagination. Eh bien Warner Bros. en a fait un film. L'idée de base n'était pas du tout intéressante : faire un film sur les Lego. Déjà, comment cela pourrait-il être possible ? Ensuite, qu'est-ce qu'ils vont bien pouvoir raconter ? Enfin, à quoi cela va ressembler ? La réponse ? "La Grande Aventure Lego" ! Ce film d'animation suit les traces d'un ouvrier, Emmet, qui va trouver une pièce étrange et mystique qui aurait le pouvoir de contrecarrer les plans du tyrannique Lord Business. Pour répondre à la question "qu'est-ce qu'ils vont bien pouvoir raconter ?", la réponse est assez simple : ce film n'est en fait rien d'autres qu'un film d'aventure-blockbuster où le héros va être entrainer malgré lui dans des péripéties dangereuses mais tout ça dans le but de sauver le monde. En fait, bien que ce film regorge d'originalité de par son sujet et la façon dont il est traité, l'histoire en elle-même n'a rien d'extraordinaire. Et puisqu'on parle d'originalité, avouons que ce film réserve de bonnes surprises et que Phil Lord et Christopher Miller ont très bien su exploiter les possibilités offerte par le thème de ce film. Maintenant, pour répondre à la question "à quoi cela va ressembler ?", eh bien la réponse est plutôt évidente : cela ressemble à des Lego qui parlent et bougent tout seul dans un monde construit en Lego. De ce côté, le film est vraiment impressionnant, certains plans contiennent un grand nombre de détails et on voit clairement que cela a dû demander beaucoup de travail. Il n'empêche que certaines scènes qui se veulent spectaculaires ont un rendu moindre du fait que ce sont des Lego qui sont en action. Pour finir, "La Grande Aventure Lego" n'est pas un film d'animation drôle. Il fera sourire à la rigueur mais sans plus. En revanche "The Lego Movie" (l'autre titre est trop long) est un film d'animation plutôt intelligent. Phil Lord et Chris Miller n'ont pas seulement profiter de cette œuvre pour faire de la publicité pour Lego, ils en ont profité pour délivrer un message en faveur de la prise l'indépendance que chacun a sur sa propre. Le film nous encourage à être créatif, à ne pas forcément suivre la mode, à développer son propre jugement, son propre sens-critique, bref à ne pas être un mouton de la société. Cela est accompagné d'une musique très entrainante qui stipulerait que tout est super géniale. "The Lego Movie" est au final un bon film d'animation qui plait par son originalité et son visuel mais qui manque d'audace bien qu'il puisse soit accompagné d'une critique de la société.
    Nicolas C
    Nicolas C

    Suivre son activité 144 abonnés Lire ses 55 critiques

    3,5
    Publiée le 28 août 2014
    Un film assez excellent, drôle, rythmé avec plein de références hilarantes tout le long. Il donne envie de se remettre à jouer aux Lego et fait revivre l'enfant que l'on a été le temps d'une séance.Jusqu'à cette fin nulle qui m'a gâché tout le film en cassant toute la magie. Très déçu. Sans cette fin, j'aurais mis une étoile de plus.
    Hastur64
    Hastur64

    Suivre son activité 144 abonnés Lire ses 2 289 critiques

    4,0
    Publiée le 13 février 2015
    Il y a à Hollywood une génération de producteurs/réalisateurs qui font en ce moment dans le trip régressif avec le passage sur grand-écran des personnages qui nous ont servi de jouet pendant notre enfance : G.I. Joe, Transformers, les jeux vidéos et avec ce film les Lego. Mais force est de constater qu’il y a deux types de projets, ceux du type blockbusters macérés dans les testostérone et amputés du scénario qui peinent à cacher leur but uniquement mercantile (“G.I. Joe” et “Transformers”). Et ceux malin, bourrés de références à la pop-culture et de vannes ultra-référencées (“Les mondes de Ralph”) qui redonnent vie avec respect aux jouets de notre enfance et aux bons moments qu’on a passés avec. “La grande aventure Lego” appartient définitivement à la seconde catégorie. Filmé en stop-motion en utilisant les vrais éléments que tous les gamins, ou peu s’en faut, ont manipulé dans leur enfance ce film d’animation ressuscite sur l’écran le plaisir qu’ont eu ceux qui ont un jour rêvé en jouant avec ces jouets et notamment le plaisir qu’on avait à mélanger les mondes et à construire autre chose que ce à quoi était initialement destinés les différents éléments. C’est donc en partant de cet état de fait que les scénaristes ont construit une histoire pleine de gag sur un monde de Lego ultra-formaté où on doit suivre les instructions, bannissant ainsi toute créativité et où une poignée de rêveurs veut remettre en place un monde disparut où tout le monde assemblait les pièces selon son imagination. Éloge de la créativité ce film bourré de gags référencés et un pur bonheur à regarder. Sans violence, sans star et avec des effets spéciaux basés sur une ancienne technique : la stop-motion, le film permet de créer une oeuvre très sympathique qui réussit à réunir parents et enfants sur une histoire très feel-good. On passe une heure quarante merveilleuse devant un film qui glorifie l’imagination et le jeu. Un vrai bon moment à ne pas manquer.
    S-Kayp
    S-Kayp

    Suivre son activité 79 abonnés Lire ses 1 109 critiques

    4,0
    Publiée le 1 septembre 2015
    Une réussite ce film sur l'univers Lego. Il est drôle, bien rythmé, le scénario est inventif et parodique, et la fin est surprenante et bien trouvée.
    Sebi Spilbeurg
    Sebi Spilbeurg

    Suivre son activité 61 abonnés Lire ses 1 005 critiques

    4,0
    Publiée le 1 juillet 2014
    Ils ont envahi les coffres de jouets avant de s’attaquer aux univers et films cultes via les jeux vidéo. Désormais, ils s’attaquent au cinéma même, en s’offrant leur propre long-métrage ! Je veux bien entendu parler des LEGOs, ces petites briques qui peuvent s’emboîter et qui, grâce à l’imagination (et souvent un mode d’emploi), donnent naissance à des bâtiments, des véhicules, des robots… tout ce qu’il faut pour développer notre créativité ! Aux commandes, un duo de réalisateurs devenu célèbre à Hollywood depuis le carton de 21 Jump Street, qui a par ailleurs démarré par l’animation avec Tempête de Boulettes Géantes. Sous la houlette de Phil Lord et Chris Miller, les LEGOs prennent vie sur grand écran. Coup d’essai réussi ?

    Emmet (Chris Pratt/Arnaud Ducret) est une personne ordinaire de Briqueburg, qui rêve d’être reconnu par les autres habitants. Ce jour semble lui tendre les bras quand il est pris par erreur pour le Sauveur. Un titre qui fait de lui le héros qui pourra sauver l’univers ! Avec l’aide du mystique Vitruvius (Morgan Freeman/Bernard Allemane), de la dure à cuire Cool Tag (Elizabeth Banks/Tal) et du célèbre Batman (Will Arnett/Philippe Valmont), Emmet devra faire face au terrible président Business (Will Ferrell/Maurice Decoster) qui désire transformer le monde à son image en usant du Kragle, une machine permettant d’immobiliser n’importe quelle figurine LEGO.

    Énorme coup marketing ? C’est ce que toute personne censée aurait pensé (ou qui a pensé, carrément) à l’annonce du projet. Et pour cause, que peut-il y avoir de mieux qu’un film, susceptible d’attirer des millions d’enfants, pour promouvoir toute une gamme de jouets ? Du coup, La Grande Aventure LEGO se voyait comme un film d’animation purement commercial et sans âme. Surfant sur l’humour et le concept des derniers jeux vidéo en date (mettant en scène Star Wars, Pirates des Caraïbes, Harry Potter, Batman, Le Hobbit…) pour divertir les plus jeunes. Mais c’était sans compter sur l’intervention de Phil Lord et Chris Miller !

    Les LEGOs étant souvent utiliser en tant que références, les réalisateurs se sont amusés à user de ce statut pour parodier bon nombre d’oeuvres. Nous pouvons bien évidemment citer quelques exemples bien précis, certains personnages apparaissant dans ce film : DC Comics (Batman, Superman, Wonder Woman, Green Lantern, Flash), Le Seigneur des Anneaux (Gandalf), Harry Potter (Dumbledore), Star Wars (Han Solo, Chewbacca, C-3PO, Lando Calrissian), Pirates des Caraïbes (le Kragle remplaçant le Kraken, flagrant via la réplique « Libérez le Kragle ! ») et j’en passe ! Mais également des genres en général. Notamment les dessins animés pour filles (roses bonbon, via le personnage d’Uni-Kitty), les films de pirates (quelques séquences maritimes et le personnage de Barbe d’acier), les polars (hilarant Méchant Flic/Gentil Flic, doublé qui plus est en VO par Liam Neeson), l’heroic fantasy (par le biais de l’histoire qui se base sur une prophétie et un élu)… Sans oublier quelques délires bienvenus (Abraham Lincoln assis sur son trône à propulseurs, par exemple). Et tout cela au service d’un script qui délivre des gags et autres vannes à la pelle, pendant 1h40.

    Après, un script 100% humour ne veut pas forcément dire que l’ensemble se montre travaillé. Au contraire, cela fait souvent preuve de vide comblé par le rire, n’ayant finalement rien à raconter. D’ailleurs, en lisant le synopsis, La Grande Aventure LEGO n’a franchement rien à nous mettre sous la dent. Alors, accrochez vos ceintures car ce film d’animation est loin, très loin d’être aussi creux que prévu ! Le scénario se montrant même d’une intelligence implacable qui en surprendra plus d’un, se lisant sur différents niveaux de lecture !

    Hormis une direction souvent enfantine à cause de ces gags à gogo, La Grande Aventure LEGO use de cet univers pour établir une morale. Surtout via le personnage d’Emmet et de son quotidien. Ce personnage qui se retrouve à faire quelque chose de spécial alors que sa vie, comme tant d’autres, ne consistait qu’à suivre des règles. Qu’à mener son existence dans un monde aux trajectoires pré-établies. Et qui l’empêchent de laisser place à son imagination, comme le font les autres personnages qui sont contre ce système de vie. En gros, ceux qui font front à l’ennemi de l’histoire (Cool Tag, Batman et consorts). Mettant ainsi en place divers sujets et thématiques que l’ont n’aurait jamais pensé voir un jour dans un film pour enfants (la dictature, la place des médias, l’endoctrinement…). Le tout magnifié à la fin quand le film alterne entre animation et scènes live (avec de vrais acteurs), lorsque nous apprenons que toute cette histoire est l’œuvre d’un enfant jouant avec les figurines de son père. Séquences inattendus qui permettent de renforcer les deux messages délivrés par ce long-métrage : le classique « C’est en faisant quelque chose de spécial que l’on est quelqu’un, et que c’est à la portée de tout le monde » et « Construisez votre vie, elle en sera que plus fun » ! Un scénario donc aussi bien déjanté que grandement travaillé, proposant rires et critiques.

    Et ce n’est pas fini, le plus fort dans tout cela n’ayant pas été abordé ! Car ce n’est parce que nous avons un film sur les LEGOs que ce dernier doit idolâtrer la firme de jouets. Ici, elle est littéralement massacrée ! Surtout en ce qui concerne les nombreux modes d’emploi délivrés avec chaque boîte de figurines. Le personnage d’Emmet ne pouvant construire quelque chose de soi-même, condamné à suivre les protocoles, symbolise le manque de créativité et donc d’amusement qu’impose ces modes d’emploi. Ou encore l’aspect commercial qui est constamment accroché à la firme via le méchant de l’histoire (rappelez-vous qu’il s’appelle Business). Phil Lord et Chris Miller ont bien compris qu’il s’agissait d’un film pour enfants. Cela ne les a pas empêché d’en mettre plein la figure à différentes cibles (notre société, la firme LEGO elle-même) pour divertir également les adultes et de livrer autre chose qu’une coquille vide.

    Et alors, côté animation, c’est un régal ! Bien que le tout soit réalisé par ordinateur, cette dernière arrive à restituer le côté image par image des nombreux courts-métrages que nous pouvons trouver sur le net. Rendant tout l’aspect que nous connaissons des LEGOs. Et usant à merveille des détails qui les accompagnent (difficulté à sauter, amas de briques pour les explosions, changement de cheveux et de vêtements…). Tout en se permettant des envolées numériques de toute beauté pour rendre l’ensemble spectaculaire et virevoltant. Un véritable délice pour la rétine mais également pour les oreilles, le long-métrage arrivant à restituer les bruitages des jeux vidéo et proposant une bande originale fort sympathique.

    La Grande Aventure LEGO restera sans nul doute comme l’énorme surprise que nous n’espérions jamais voir d’un tel projet. Que nous pouvons dès aujourd’hui qualifier comme l’un des meilleurs films d’animation du moment, car étant déjanté, divertissant, intelligent et créatif. Encore une fois, le film visant par moment plus les enfants que les adultes, certains gags pourront passer non sans indifférence, ce qui est plutôt dommage. Mais le coup d’essai reste amplement réussi. Et même plus que cela !
    T-rhy
    T-rhy

    Suivre son activité 50 abonnés Lire ses 280 critiques

    4,5
    Publiée le 20 février 2014
    Lego Movie est une pure réussite. Un vrai divertissement intelligent, drôle, bourré de références et surtout réalisé de main de maître. Le film est une vrai bouffée d'air frais et vous laisse un sourire béât sur le visage à la fin du générique ainsi qu'un air de musique drôle et mémorable dans la tête. Bref, c'est du fun à l'état brut et c'est aussi bien destiné aux petits qu'aux plus grands. Foncez le voir vous ne le regretterez pas !
    Thierry D
    Thierry D

    Suivre son activité 20 abonnés Lire ses 299 critiques

    4,0
    Publiée le 9 septembre 2014
    Je n'étais pas forcément emballé à l'idée de voir un film lego, me sentant un peu vieux pour ça et ayant du mal avec le concept de film-marque. Bref, je me suis lancé et j'ai bien fait. Le film a différents niveaux de lecture pour les grands et les petits, est super rythmé, franchement drôle. Certains messages sont loin d'être idiots, sur la nécessité de transmettre les connaissances par exemple, sur l'importance du "connaître" et du libre arbitre également. Bizarrement, j'ai l'impression que le film est plus efficace pour les adultes, qui voient dans lego une histoire délirante qui se nourrit de la nostalgie que nous avons tous de ces petits jouets. Vraiment sympa.
    MaCultureGeek
    MaCultureGeek

    Suivre son activité 942 abonnés Lire ses 1 224 critiques

    4,0
    Publiée le 14 octobre 2018
    La Grande Aventure Lego est un coup de génie niveau marketing : prévu sous l'angle de l'hommage à l'enfance de plusieurs générations, il constitue l'un des plus vastes (si ce n'est le plus grand) spots publicitaires passés un jour au cinéma. Propice à de la pub de tout l'éventail de jouets estampillés Lego, il parvient même à rendre l'adaptation logique et intéressante, pleine de beaux sentiments et de passages désarçonnants.

    Riche de ses personnages hauts en couleurs, il semble avoir compris tout ce qui faisait la sève de nos journées à monter et casser des briques, entre ouvriers figurants et super-héros de toutes sortes. Alors on sourit devant un si bel hommage, fourni de références par paquets de douze et de belles paroles s'écoulant comme des litres de fluide sur une fontaine de sky.

    Très bien écrite, cette Grande Aventure part d'un postulat de base très simple pour en faire une leçon de vie certes classique et naïve, mais d'autant plus pertinente qu'elle colle parfaitement à l'état d'esprit que l'on pouvait avoir étant enfants (avec un Will Ferrell détestable). Malin et bien pensé, ce premier film non dtv de la license Lego promet le meilleur pour la suite au niveau références et nostalgie avec, on l'espère, une rencontre des Lego d'encore plus de sagas différentes (notamment les Marvel et DC).

    Outre son écriture, il est aussi visuellement magnifique, donnant des cours d'éclairage à n'importe qui en aurait besoin (Captain Underpants, par exemple). Beneficiant d'un budget conséquent, il se permet un maximum de folie, alternant animation 3D irréprochable à des prises de vue réelle filmée entre la réussite et le fade, sans travail de photographie réellement marquant.

    Et si l'on sent que les deux réalisateurs sont beaucoup plus à l'aise avec l'animation, c'est qu'ils viennent à la base de Clone High et Tempête de boulettes géantes; expérimentés à la fois dans l'humour et le dessin animé, ils amènent une nouvelle manière d'aborder le genre cinématographique, notamment dans une dynamique des mouvements saccadée et proche de ce que l'on pourrait faire en prenant, photos après photos, nos Lego avancer d'une case à l'autre.

    Et si l'on louera les jeux d'ombre et de lumières sublimes (les rayons de soleil sont d'une beauté incomparable), n'oublions pas la portée originellement mercantile de l'oeuvre, qui sous couvert de nostalgie a trouvé le filon idéal à exploiter pour rentabiliser une licence déjà bien assise dans le marché du divertissement mondial.

    Idée de génie que voici, contenter autant les producteurs que les spectateurs en leur donnant plus que l'adaptation qu'ils souhaitaient, alliant à l'hommage un talent de mise en scène, d'écriture et de caractérisation des personnages (le Batman est fantastique) suffisamment conséquent pour que reste en tête, une fois le film achevé, l'impression d'avoir plus vu un film d'animation à thème qu'un simple produit de promotion d'anciennes et nouvelles collections de jouets. Un tour de force parvenant à nous faire réclamer assidument une suite aux aventures de ces joyeux zéro, avec hype et malice. En attendant, tous à vos Lego pour l'imaginer, puisqu'il semble qu'elle ne viendra pas avant 2019.
    Cinéphiles 44
    Cinéphiles 44

    Suivre son activité 685 abonnés Lire ses 3 606 critiques

    4,0
    Publiée le 27 septembre 2016
    Premier long métrage d'animation Lego à sortir au cinéma, La Grande Aventure Lego aurait pu être un film purement marketing en faveur des jeux Lego. Or, les deux réalisateurs nous offre un scénario bourré d’énergie et de rebondissement. C’est un pur film d’action pour petits et grands et on en oublierait presque d’avoir plus de quinze millions de briques devant les yeux. La Grande Aventure Lego fait intervenir pleins de personnages connus des DC Comics avec entre autres Batman, Green Lantern, Superman ou Wonder Woman. L’histoire fait également référence à de nombreux films tels que Le Seigneur des Anneaux ou 2001 : l’Odyssée de l’Espace. Le film ouvre également les yeux sur les deux façons d’avoir des Legos, les enfants joueurs et les adultes collectionneurs. La Grande Aventure Lego est une excellente surprise drôle et inventive.
    D'autres critiques sur ma page Facebook : Cinéphiles 44
    reymi586
    reymi586

    Suivre son activité 293 abonnés Lire ses 2 443 critiques

    5,0
    Publiée le 28 février 2014
    Super bien foutu ! D'un niveau technique c'est très impressionnant et on imagine aisément les millions d'heures de boulot pour créer ce film. Rien que pour ça, le film mérite amplement ses 5 étoiles. L'histoire est mignonne avec de bonnes touches d'humour. J'envie les enfants, j'aurai été dans un rêve éveillée si j"avais vu ça étant gosse, les légos qui prennent vie c'est juste magique. Un grand bravo.
    CeeSnipes
    CeeSnipes

    Suivre son activité 220 abonnés Lire ses 1 708 critiques

    4,0
    Publiée le 17 avril 2014
    Avant, les films d’animations vendaient des jouets en produits dérivés. Avec The Lego Movie, c’est le contraire, les jouets vendent un film, idée très critiquée avant même de voir le résultat…

    Ces gens auraient dû attendre, étant donné que c’est réalisé et écrit par les excellents Phil Lord et Christopher Miller, déjà auteurs de Tempête de Boulettes Géantes et 21 Jump Street. Et comme d’habitude avec eux, The Lego Movie est furieusement drôle, avec des séquences absolument dantesques comme la première chanson. Le film ne semble alors pas faiblir et continue sur un rythme aussi soutenu que le premier acte et force est de constater qu’une certaine lassitude due au trop plein d’action sans pause s’installe chez le spectateur. C’est alors qu’intervient l’idée la plus originale du film, déjà pourtant très créatif : le troisième acte est d’une témérité folle et peut laisser des spectateurs sur le bas-côté. Sans trop en dévoiler, disons qu’on voit Will Ferrell en live-action et que celui-ci est excellent, alors que le troisième acte en lui-même est un peu faiblard et ne va pas réellement au fond des choses. C’est d’ailleurs le courage qui caractérise ce film pourtant chapeauté par une major et une énorme entreprise : Miller et Lord n’ont aucun problème à parodier toutes les licences qu’ils ont entre les mains, licences qu’ils utilisent merveilleusement bien (mention spéciale à l’immense apparition de Shaquille O’Neal).

    C’est donc vraiment dommage que le troisième acte ne soit pas au niveau du premier et que le deuxième soit aussi fatigant car il y avait matière à faire un très grand film. Au final, The Lego Movie est bien meilleur que Les Mondes de Ralph, son équivalent vidéoludique. Mais Phil Lord et Christopher Miller ont fait mieux et peuvent faire mieux avec ce matériel.
    Ewen Blake
    Ewen Blake

    Suivre son activité 95 abonnés Lire ses 1 019 critiques

    4,0
    Publiée le 27 juillet 2014
    La création de Phil Lord et Christopher Miller promeut l'inventivité et a la bonne idée d'en être un excellent exemple. Cet ovni cinématographique tant sur le fond que la forme m'a beaucoup plût. Il fourmille de bonnes idées (et pas seulement dans la mise en scène même si on découvre que Pixar et Dreamworks n'ont pas le monopole du talent) et se révèle beaucoup plus critique que son statut le laissait présager. L'intrigue est assez habile pour ne pas complètement ressembler à une pub d'une heure trente et elle n'hésite pas pendant ce laps de temps à taper sur l'absurdité du business model de Starbuck, la standardisation mondialisée de nos vies ou l'industrie musicale. Le morceau phare de la BO résume bien la contradiction de ce genre de titre ultra aggressif et efficace que le film entend dénoncer. Habile, The Lego movie justifie son coté bric à brac (Ninja, Unicorne, Batman se balade au Far West et à New York au XXIe) par une fin bien sentie.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Meilleurs films
    • Meilleurs films selon la presse
    Back to Top