Mon compte
    Basilisk : le monstre du désert
    Note moyenne
    2,8
    6 notes En savoir plus sur les notes spectateurs d'AlloCiné
    Votre avis sur Basilisk : le monstre du désert ?

    2 critiques spectateurs

    5
    0 critique
    4
    0 critique
    3
    1 critique
    2
    1 critique
    1
    0 critique
    0
    0 critique
    Trier par :
    Les plus utiles Les plus récentes Membres avec le plus de critiques Membres avec le plus d'abonnés
    Yannickcinéphile
    Yannickcinéphile

    2 154 abonnés 4 241 critiques Suivre son activité

    3,0
    Publiée le 31 octobre 2013
    Basilisk est un film de monstre ma foi pas déplaisant, car il a le mérite d’être bien rythmé, et plutôt second degré, ce qui, en dépit de défaut inhérent à ce genre de production le rend correct à suivre.
    L’interprétation est un peu foutraque. Les acteurs sont globalement passables, et, habitué pour certains à ce type de production (Griff Furst en tête), il semble faire preuve d’une certaine expérience devant l’écran. Maintenant ca part un peu dans tout les sens, avec des acteurs qui jouent clairement le second degré (Yancy Butler par exemple), tandis que d’autres se montrent plus sérieux, voir prennent leurs rôles avec une conviction étonnante. Du coup il n’y a très clairement surement pas du y avoir une grande direction d’acteur, et cela donne un sentiment éclectique pas des plus réussis, mais bon, le résultat reste dans la moyenne pour une petite série B de la sorte.
    Le scénario est bien sur très basique, avec une course contre la montre face à un Basilic qui menace l’humanité. Si l’on n’est gentil, que l’on n’a rien de particulier contre les poncifs et le classicisme le plus extrême, Basilisk reste un divertissement correct, grâce notamment à son rythme. Le métrage en effet avance bien, assez vite, et il est parsemé de nombreuses scènes d’action assez agréable. Grâce encore à un second degré souvent salvateur, et à un humour assez sympathique, qui apporte une touche de légèreté et de rigolade dans un produit qui très clairement ne vole pas très haut.
    Visuellement le résultat ma plutôt surpris. La mise en scène est très banale bien sur, avec un Furst qui ne se mouille pas trop, livrant un travail simple et sans surprise, voir même parfois un poil paresseux. La photographie est celle d’un téléfilm, sans plus, et les décors sont corrects. Variés, nombreux, pas si mal fait, ils parviennent à faire illusion la plupart du temps. Cependant là ou Basilisk s’en tire bien c’est dans les fx, tout à fait honorable compte tenu de son budget. Le monstre a un bon design, il est plutôt bien incrusté, il nous gratifie de quelques scènes sanglantes bienvenues. Le seul petit bémol vient de certaines transformations en pierre globalement hasardeuses. Enfin la musique aurait mérité une plus grande attention, n’ayant ici rien de mémorable.
    En clair Basilisk reste une petite production monstrueuse d’assez bonne qualité, à condition de savoir à quoi s’attendre. Ca reste fauché, basique, et il ne faut donc pas espérer que le métrage dépasse de loin les attentes que l’on peut avoir d’une série B de ce genre. Pour autant assez généreux et pas si mal fait que cela, je lui accorde volontiers un 3.
    anonyme
    Un visiteur
    2,5
    Publiée le 16 septembre 2009
    Le Basilic (ou Basilisk), un serpent mythique ayant la capacité de transformer tout être vivant en pierre si vous avez le malheur de croiser son regard, se réveille lors d'une éclipse solaire. Il n'a rien trouvé de plus exaltant que de semer la terreur dans une université. Voici un pur produit Sci-Fi Channel dans toute sa splendeur. Un scénario abracadabrantesque, des comédiens de seconde zone interprétant des personnages stéréotypés, peu de surprises et des clichés à foison. On connaît à l'avance la qualité du film que l'on est sur le point de regarder. Les habitués de ce genre de petites productions sans réelles ambitions, si ce n'est de divertir pendant 90 minutes, trouveront leur compte. Ni au-dessus, ni au-dessous des autres films Sci-Fi, Basilisk se concentre davantage sur la vaine tentative de stopper le Basilic que sur les aspects mythologiques et archéologiques de la créature. Un choix d'autant plus regrettable, que l'arme permettant de neutraliser (et non de tuer) est présent tout au long du film. Mais cette bande d'andouilles est plus occupée à (pour)suivre le Basilic et les voleurs du sceptre, à fuir. Ils espèrent sans doute engranger un quelconque bénéfice pécunier sur l'objet en question. Concernant les effets spéciaux, on se retrouve également dans la moyenne du genre. Décevant pour les novices, correct pour les personnes familières de Sci-Fi. En conclusion, Basilisk est une petite série B sans envergures. Une production Sci-Fi qui se révèle du même gabarit que les autres. C'est-à-dire, moyenne et distrayante pour les amateurs de survival animalier.
    Les meilleurs films de tous les temps
    Back to Top