Mon AlloCiné
    Cleveland contre Wall Street
    note moyenne
    3,8
    319 notes dont 67 critiques
    répartition des 67 critiques par note
    7 critiques
    22 critiques
    28 critiques
    6 critiques
    4 critiques
    0 critique
    Votre avis sur Cleveland contre Wall Street ?

    67 critiques spectateurs

    Tumtumtree
    Tumtumtree

    Suivre son activité 60 abonnés Lire ses 401 critiques

    3,5
    Publiée le 30 août 2010
    Voilà un film qui permet d'y voir plus clair dans la récente crise des subprimes. Et pourtant, la situation est si complexe, la responsabilité si diluée, qu'on ne sait pas au final ce qu'on aurait voté si on avait été juré. Les pauvres qui veulent une maison plus belle ; les traders qui veulent encore plus d'argent : l'humanité apparaît ici comme obnubilée par l'envie et la vanité. Mais on se range sans problème du côté des pauvres à qui on ne donne pas les outils de connaissance pour gérer leur situation et qui sont à la recherche de leur dignité (pendant que les traders amassent leurs futiles millions). Le film est bien fait, édifiant comme il se doit. Mais il repose tout de même sur une accusation contre un adversaire trop abstrait: Wallstreet. L'avocat de la défense a vite fait de démolir certains arguments des plaignants.
    anonyme
    Un visiteur
    4,0
    Publiée le 29 août 2010
    Hum ... Tous coupables ? Le film a le mérite d exister mais tous les protagonistes ne sont pas dans le box ... Donc un sentiment d inachevé ...
    anonyme
    Un visiteur
    5,0
    Publiée le 29 août 2010
    Un genre nouveau pour le documentaire a mi chemin entre réalité et fiction avec un sujet lourd et des interventions poignante. L'issue donne un éclairage vrai sur la société américaine et occidentale d'aujourd'hui
    pyvarlet
    pyvarlet

    Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 60 critiques

    5,0
    Publiée le 29 août 2010
    JS Bron était allé à Cleveland pour tourner un reportage sur le vrai procès qui devait s'ouvrir suite à la plainte de la ville de Cleveland contre les banques qu'elle estime responsables de sa ruine provoquée par celle d'un nombre considérable de ses habitants (crise dite des subprimes). Les banques ont réussi à faire retarder le procès. Comprenant au bout de quelques temps que ce procès n'aurait jamais lieu (sic?) JS Bron a eu l'idée de tourner un film dont le sujet est le procès tel que, selon lui, il aurait pu être. Idée géniale. D'autant que comme acteurs il a choisi des personnes qui auraient été citées comme témoins lors du vrai procès. Ce film est très pédagogique et très didactique. Il fait constamment voir les deux points de vue (et c'est parfois insupportable). À voir assurément.
    anonyme
    Un visiteur
    4,5
    Publiée le 28 août 2010
    Excellent documentaire. Sur le principe de la mise en scène d'un procès j'étais un peu sur la réserve et n'arrivais pas à me décider pour le voir. Et puis la rareté de bons films actuellement en salle m'a décidé à pousser la porte d'un cinéma. Résultat une immersion intelligente et subtile dans la crise économique US avec une confrontation entre les protagonistes instructive. Un mécanisme économique déconstruit et expliqué dans le détail avec pédagogie des deux côtés sans sombrer dans la facilité. De l'émotion retenue et digne. à voir avant de signer votre futur crédit immobilier.
    tixou0
    tixou0

    Suivre son activité 417 abonnés Lire ses 1 830 critiques

    1,0
    Publiée le 27 août 2010
    Ce "Cleveland contre Wall Street", dont on dit un peu partout grand bien, ne réussit pourtant pas à s'élever au-delà d'un modeste "Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur la crise des subprimes" pour "Les Nuls", largement teinté de charge miltante, façon "à bas les profiteurs". Ce docu-fiction suisse, qui revêt la forme d'une "class action" fictive, est trop simpliste pour pouvoir répondre à la complexe question des responsabilités en la matière : Wall Street, ses banques impitoyables et ses traders sans foi ni loi, comme il le propose comme postulat, ou bien les pouvoirs publics, ou encore le capitalisme, finalement ... ou ?.. Les drames humains en rafale, l'enfoncement des damnés de la terre dans la paupérisation (ceux de Cleveland, Ohio, comme d'ailleurs), qui avaient la naïveté de croire que le fameux "rêve américain" est accessible à tous, c'est triste, et même révoltant, mais axer toute une démonstration presque uniquement sur la douleur des humbles, enfoncer le clou des témoignages poignants, ce n'est pas convaincant (comme l’admettent 3 des 8 jurés de fiction, rendant impossible le verdict souhaité de culpabilité).
    PrivateToan
    PrivateToan

    Suivre son activité Lire ses 41 critiques

    3,0
    Publiée le 27 août 2010
    Etant un documentaire, on ne peut vraiment juger les protagonistes, le montage ou même le scénario. Mais on se doit de se poser certaines questions : Le sujet est-il légitime ? Oui, ce documentaire se devait d'être fait. A-t-il eu raison de sortir en salle ? Oui, cela permet d'avoir un plus grand impact (que par ex sur Arte). En ce qui concerne le procés lui-même, selon moi il aurait dû avoir lieu, ET il doit avoir lieu. Mais dans ce documentaire une partie a été prise plus qu'une autre, c'est dommage.
    anonyme
    Un visiteur
    1,0
    Publiée le 26 août 2010
    Franchement le film n'apporte aucun complément d'information, dénonce ce que tout le monde sait déjà, ne révèle pas vraiment la tragédie que vivent certaines familles... Surfe sur un thème d'actu mais pas d'intérêt. Capital dimanche soir aurait pu le faire...
    ffred
    ffred

    Suivre son activité 829 abonnés Lire ses 3 459 critiques

    3,0
    Publiée le 25 août 2010
    Contrairement à ce qu'on pourrait croire ce documentaire est franco-suisse. Ce faux procès se déroule exactement comme un vrai. C'est tellement bien fait qu'on oublie très vite qu'il n'est pas réel. L'image n'est pas très belle, ce qui donne encore plus une impression de vérité. Rien n'est scénarisé, les témoignages sont poignants. Surtout ceux des victimes bien sûr. Les premières images de la ville et le premier témoin (le flic) nous serrent la gorge d'entrée. Les témoignages plus techniques des courtiers ou des officiels sont moins émouvants bien entendu mais le tout reste passionnant et on comprend un peu mieux la crise qui a ébranlé les États Unis puis le monde entier, et mis ces pauvres gens à la rue. Malheureusement le film ne permet que de mettre un peu plus en avant l'impuissance de ces victimes et des pouvoirs publics locaux, même bien défendus, devant la toute puissance des banques. Renflouées par un gouvernement qui du coup, les abandonne...Consternant...Un peu inégal dans son intensité dramatique, Cleveland contre Wall Street reste édifiant. A voir.
    lecrevisse
    lecrevisse

    Suivre son activité 9 abonnés Lire ses 396 critiques

    2,5
    Publiée le 25 août 2010
    Ou les particuliers sont ils responsables dans leur acceptation des subprimes accordes par les banques , est ce qu ils achètent des biens au dessus de leurs moyens ou est ce que les banques en profitent et quelle est l incidence de tout cela sur la crise . Vaste sujet , ce ne sont des acteurs de ce problème et non des acteurs professionnels , mais qui a raison, qui manipule qui , qui se fait avoir ou est mal renseigne, a vous de voir , en tout cas l avocat de Wall Street est a claquer .
    Benito G
    Benito G

    Suivre son activité 308 abonnés Lire ses 2 865 critiques

    3,5
    Publiée le 11 février 2013
    Un docu interessant qui a été médiatisé dans le monde entier. Noble ambition que de donner la parole aux victimes, à ceux qui se retrouvent à la rue, tout en évitant intelligemment le piège de la diabolisation à outrance des grands groupes bancaires. En un mot, un bon film qui malheureusement n'interessera pas tout le monde et, qui aurait sans doute pu gagner à creuser davantage au niveau de sa propre mise en scène. Le cinéaste cherche moins à condamner qu'à mesurer l'iniquité implicite du capitalisme libéral et à rendre aux victimes cette parole et cette dignité dont ils ont été privés. Une belle idée de la démocratie. MAis lors du générique de fin, on se rend compte que l'ensemble est étonnant tant au niveau de sa forme et amène un résultat plutôt constructif, interessant et édifiant dans son résultat. En expliquant clairement au spectateur ce qu'est le scandale des subprimes, en lui montrant un procès qui n'aura sans doute jamais lieu, Bron fait du cinéma un usage pédagogique, mais qui pourrait être contestable. Dès qu'il s'écarte un peu des victimes, le film devient assez passionnant, en abordant la crise sous un angle un peu oblique, de manière un peu détournée. Mais le coté victime reste inévitable à traiter. Un vrai procès de cinéma [...] dans la tradition de Hollywood, en distillant un vrai suspense et en rendant impitoyables les joutes oratoires entre avocats de la défense et l'accusation, brillants et rusés^^. Un film docu interessant donc, qui interprête le procès dans toute sa forme et l'exploite habillement.
    anonyme
    Un visiteur
    5,0
    Publiée le 23 août 2010
    Une édifiante explication d'un système politico-économique basé sur l'avarice et l'égoïsme et un exposé courageux de la part de tous les intervenants ; témoins ulcérés comme Anderson la militante ou Cohen l'avocat, acteurs consternés comme Osinski l'informaticien ou Taylor le trader, et ces travailleurs qui s'échinent pour avoir leur part du "rêve américain" et ont le seul tort de succomber aux sirènes qu'ils n'ont pas appris à entendre, comme l'explique si bien le juré Gallagher. Peu distribué, hélas encore un excellent film que n'iront voir que ceux qui s'intéressent au sujet.
    anonyme
    Un visiteur
    5,0
    Publiée le 23 août 2010
    Un excellent film qui nous permet de mieux comprendre la crise des "subprimes". On y voit la détresse de tous ces gens qui perdent leur maison qui en fait n'est même pas ensuite habitée par d'autres personnes, juste laissée à l'abandon ou bien détruite. Le quartier devient alors une sorte de zone favorable au développement de tous les trafics. On voit que tout ceci est injuste et parfaitement stupide de tous points de vue. Pendant ce temps, les milliards du gouvernement américain ont comblé le trou laissé à Wall Street par la crise. Les "traders" de tous niveaux s'en sont mis plein les poches sur le dos des pauvres et des contribuables.
    Bien sûr, certains ont été imprudents en contractant des emprunts qu'ils ne pouvaient pas rembourser, mais cela a été fait en les abusant largement avec la totale bienveillance des banques et organismes de crédit.
    La question posée était : "Wall Street est-il responsable ?" La réponse sera "non" à la fin, parce que la question était trop tranchée. Il aurait fallu demander si Wall Street était EN PARTIE responsable. Là, la question aurait forcément été oui.
    Minh Tran
    Minh Tran

    Suivre son activité Lire sa critique

    5,0
    Publiée le 22 août 2010
    Excellent
    anonyme
    Un visiteur
    4,5
    Publiée le 21 août 2010
    Edifiant et bouleversant. On comprend mieux ce que sont les subprimes, on en sort ulcéré.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top