Notez des films
Mon AlloCiné
    Les Interdits
    Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "Les Interdits" et de son tournage !

    Classe verte

    Après un séjour en Israël, la réalisatrice Anne Weil a décidé de s’inscrire avec une amie à un cours d’hébreu. C’est ainsi qu’elles ont fait la rencontre de Shlomo, organisateur de rencontres avec des refuzniks (terme désignant majoritairement des Juifs soviétiques à qui le visa d'émigration était refusé par les autorités de l'Union soviétique) : "Nous lui avons expliqué que nous n’étions pas militantes, que nous n’allions pas adopter un discours imposé. Cela n’avait aucune importance, tout ce qui comptait, c’était que des volontaires partent régulièrement voir ces Juifs très isolés afin de maintenir un contact régulier avec eux, leur montrer que le monde ne les oubliait pas. Il nous a donné des directives à suivre, notamment celle de coudre de fausses poches à l’intérieur des vêtements pour y cacher livres et journaux interdits. Les Russes étant très pudiques, les douaniers ne nous palperaient pas. Nous sommes parties, angoissées et excitées à la fois. La journée, c’était visites guidées à la gloire du régime, le soir, une plongée brutale dans le monde soviétique. J’ai compris là-bas que j’étais libre par le simple hasard de ma naissance. J’ai trouvé cela absurde et injuste. J’avais 18 ans et tout cela m’a profondément bouleversée."

    Monteur, monteur

    Malgré quelques courts métrages, Anne Weil et Philippe Kotlarski étaient à la base monteurs. Ils réalisent avec Les Interdits leur premier long-métrage.

    Casse-tête soviet

    Restituer les décors et l’univers des pays de l’Est dans les années 70 alors qu’ils n’existent plus s’est avéré être un véritable challenge. Sauf exception, la majorité des films soviétiques étaient rarement objectifs et l’équipe de Les Interdits ne pouvait donc pas puiser dedans. Par chance, le chef décorateur Bruno Margery a pu s’inspirer de photos prises par Anne Weil lors de son voyage ainsi que de décors trouvés en ex-Allemagne de l’Est.

    Casting polyglotte

    Les cinéastes souhaitaient réunir un casting international et multilingue comme le précise Anne Weil : "Vladimir Friedman (Viktor) ne parlait pas le français, pas plus que Jérémie Lippmann (Jérôme) ne parlait le russe ou Soko (Carole) l’hébreu."

    Amour, paradoxe et communauté

    La religion juive repose sur la transmission des savoirs et des traditions, d’où cette volonté de se marier entre juifs afin d’empêcher cette culture de disparaitre. Or, le personnage de Jérôme, pourtant de confession juive, ne se sent pas spécialement rattaché à sa communauté. Mais il est curieusement amoureux d’une Juive, qui n’est autre que sa cousine. Les Interdits n’est donc pas seulement un drame explorant l’appartenance à une communauté. Il s’agit également d’une histoire d’amour, secrète et interdite.

    Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
    • En Passant Pécho (2021)
    • La Mission (2020)
    • Green Book : Sur les routes du sud (2018)
    • Malcolm & Marie (2021)
    • The Dig (2021)
    • Monster Hunter (2020)
    • Mortal Kombat (2021)
    • There Will Be Blood (2007)
    • xXx (2002)
    • Tarzan (2016)
    • Fast & Furious 9 (2021)
    • Wonder Woman 1984 (2020)
    • Les Choses qu’on dit, les choses qu’on fait (2020)
    • Avatar 2 (2022)
    • La Faille (2007)
    • Manchester By the Sea (2016)
    • Independence Day : Resurgence (2016)
    • Première année (2018)
    • The Suicide Squad (2021)
    • Godzilla vs Kong (2021)
    Back to Top