Notez des films
Mon AlloCiné
    Bons baisers de Russie
    note moyenne
    3,7
    7764 notes dont 344 critiques
    répartition des 344 critiques par note
    78 critiques
    109 critiques
    79 critiques
    57 critiques
    18 critiques
    3 critiques
    Votre avis sur Bons baisers de Russie ?

    344 critiques spectateurs

    selenie
    selenie

    Suivre son activité 1966 abonnés Lire ses 5 060 critiques

    5,0
    Publiée le 9 mars 2020
    Un de mes Bond préféré... Ici pas degrand méchant grandiloquent mais un Spectre mystérieux et pas de scènes d'action abusement successifs. Un scénario franchement efficace avec un véritable jeu du chat et de la souris avec en prime une des plus charmants bond girl... Premiers gadgets en option... Superbe photographie également.
    Chevalier du cinéma
    Chevalier du cinéma

    Suivre son activité 183 abonnés Lire ses 338 critiques

    4,5
    Publiée le 1 novembre 2015
    Sorti en 1963, soit un an après James Bond contre Dr. No, premier volet de la mythique saga cinématographique de l’agent 007, Bons Baisers de Russie connut un grand succès public et critique, confirmant peu à peu la popularité du personnage de James Bond au cinéma. Mais surtout, on retiendra Bons Baisers de Russie comme l’un des épisodes les plus importants de la saga puisqu’il contribua à installer véritablement tous les codes de la saga qui feront le mythe et la popularité de James Bond au cinéma. Et donc forcément, Bons Baisers de Russie est l’un des meilleurs films de la saga, qui n’a quasiment pas pris une ride ! En pleine Guerre Froide, la puissante et mystérieuse organisation criminelle S.P.E.C.T.R.E. élabore un plan machiavélique afin d’éliminer l’agent secret britannique James Bond, responsable de la mort d’un de ses plus hauts membres, le docteur Julius No. Le MI6 reçoit ainsi un message d’une secrétaire russe du consulat soviétique d’Istanbul, Tatiana Romanova, qui propose de lui apporter une machine de déchiffrement de code top secret appelée Lektor, à condition qu’on l’aide à passer à l’Ouest. Et sur la demande de la jeune femme, les services secrets britanniques mettent leur meilleur élément sur cette affaire, James Bond. Mais bien évidemment, Tatiana Romanova ignore totalement que sa supérieure qui l’a chargée de cette mission, Rosa Klebb, travaille pour le S.P.E.C.T.R.E. et que sa mission vise directement à faire assassiner l’agent 007. Réalisé par Terence Young, qui était déjà derrière la caméra pour James Bond contre Dr. No, cette deuxième mission du plus célèbre agent secret du Septième Art fut donc elle aussi un gros succès avec notamment plus de cinq millions d’entrées en France et près de 78 millions de dollars de recettes dans le monde, dépassant ainsi les recettes du précédent film. Adapté du roman éponyme de Ian Fleming, Bons Baisers de Russie est considéré comme étant l’un des films les plus fidèles de l’œuvre de son auteur légendaire. Après un épisode très exotique et aventureux qui se chargeait d’introduire le personnage de James Bond et quelques codes de la saga, Bons Baisers de Russie entraîne cette fois le spectateur dans le vif du sujet, à savoir dans l’univers du film d’espionnage et surtout du thriller de la Guerre Froide. Mené avec efficacité sans jamais perdre le spectateur en cours de route, ce deuxième opus mettant en scène James Bond est sans doute le plus hitchcockien de tous car s’encrant dans une ambiance fascinante qui rappelle les meilleurs thrillers du maître du suspense se déroulant sous la Guerre Froide. Pour de nombreux critiques et spécialistes de l’univers de James Bond au cinéma, Bons Baisers de Russie est un remake quasi déguisé de La Mort aux Trousses où l’on retrouve quelques éléments clés du chef-d’œuvre d’Alfred Hitchcock : un MacGuffin (ici le Lektor), une poursuite entre un homme et une machine volante et des intrigues à suspense dans les wagons de l’Orient Express qui montrent une grande influence hitchcockienne. Après, Bons Baisers de Russie possède certes une histoire globalement très simple mais grâce à l’efficacité de la mise en scène de Terence Young qui dote la saga de quelques morceaux d’anthologie (l’ouverture du film où nous voyons le héros se faire littéralement tuer ou encore le brutal affrontement entre James Bond et Donald Grant dans l’Orient Express tout simplement mémorable) et aussi grâce, il faut bien l’avouer, à l’excellent scénario de Johanna Harwood et Richard Maibaum, ce deuxième opus de la saga James Bond est une pure réussite du genre du thriller de la Guerre Froide mené sans temps mort, et ce genre de film là, j’adore ! Mais si Bons Baisers de Russie demeure l’un des meilleurs Bond à mes yeux c’est bien parce qu’il contribue à installer, presque totalement, le mythe James Bond au cinéma. En effet, nous retrouvons bien sûr le fameux Gunbarrel sous le son de la mythique musique de Monty Norman, mais surtout Terence Young introduit la première scène pré-générique de la saga où le spectateur voit le héros se faire tuer, avant de découvrir qu’il ne s’agissait que d’un entraînement du S.P.E.C.T.R.E. et que la victime n’est pas James Bond mais un homme déguisé. Il s’agit sans doute l’une des ouvertures les plus cultes de la saga. Ensuite, Bons Baisers de Russie enchaîne les premières fois : première apparition de Blofeld, premier gadget avec la fameuse mallette qui constitue l’un des gadgets les plus cool de la saga, et donc logiquement première apparition du personnage de Q interprété par Desmond Llewelyn, première scène d’action avec un hélicoptère, première apparition de la formule « James Bond will return in … » dans le générique de fin,… bref le mythe Bond s’installe de plus en plus même s’il manque quelques éléments comme la traditionnelle chanson du générique de début. Mais de toute façon, il ne faudra pas attendre bien longtemps avant que les codes ne soient définitivement installés puisque la légende 007 sera véritablement en place dans l’épisode le plus culte de la saga, Goldfinger de Guy Hamilton. Mais revenons maintenant aux éléments fondamentaux de la saga qui ont déjà été intégrés par James Bond contre Dr. No en 1962 et que ce deuxième James Bond conserve. D’abord, le film continue d’explorer les arcanes de l’organisation criminelle du S.P.E.C.T.R.E. en nous présentant de nouveaux membres de l’organisation et surtout le plus important comme le numéro 1 qui n’est autre que Blofeld mais aussi les personnages de Rosa Klebb alias numéro 3 ainsi que Kronsteen alias numéro 5. Durant toute cette première ère James Bond portée par Sean Connery, le S.P.E.C.T.R.E. sera le principal ennemi de 007, de quoi nous offrir de palpitante et fascinante aventures avec son plus grand ennemi ! Ensuite, le film nous offre la traditionnelle James Bond Girl qui est ici campée par la séduisante et sublimissime Daniela Bianchi, tout simplement l’une des plus belles conquêtes que 007 ait charmé durant ses 53 ans d’existence au cinéma. Après, parmi les personnages essentiels à la mythologie Bond, apparaît dans Bons Baisers de Russie le premier homme de main, Donald « Red » Grant, ici incarné par un imposant Robert Shaw, notamment identifiable avec sa montre meurtrière armée d’un fil de fer pour étrangler ses ennemis, et franchement l’acteur qui jouera Quint dans Les Dents de la Mer de Steven Spielberg interprète l’un des meilleurs hommes de main de la saga. Et comment ne pas évoquer celui qui incarne James Bond depuis 1962, un acteur écossais qui était jusque-là inconnu du grand public et qui est passé du statut de petit acteur à immense star du cinéma, j’ai nommé monsieur Sean Connery ! Il n’aura fallu qu’un seul film pour que l’acteur s’approprie le personnage de James Bond et ici avec Bons Baisers de Russie, Sean Connery confirme qu’il est et restera James Bond jusqu’à la fin de sa carrière ! Charismatique à souhait, classe et séduisant jusqu’au bout, drôle quand il faut avec quelques répliques bondiènnes bien senties, macho comme le personnage le veut,… Sean Connery est donc logiquement l’un des meilleurs interprètes du personnage avec Roger Moore et bien sûr Daniel Craig, qui lui est pour le coup LE meilleur interprète de 007 de toute la saga. Bons Baisers de Russie demeurera donc comme l’un des meilleurs opus de l’agent 007 car revêtant la forme d’un efficace thriller de la Guerre Froide et sous une grande influence hitchcockienne (ce qui en fait sa qualité indéniable et le plaisir de la revoir à chaque fois), et restera aussi dans la mémoire de tous les Bondophiles comme un épisode fondateur essentiel à la constitution du mythe de James Bond au cinéma. La légende se met donc magnifiquement en place et s’apprête à tous exploser avec le prochain épisode : Goldfinger.
    elbandito
    elbandito

    Suivre son activité 238 abonnés Lire ses 890 critiques

    4,0
    Publiée le 24 octobre 2012
    1963. Sean Connery peaufine son personnage d'agent double zéro à la fois charmeur, brutal et cynique dans cet imbroglio d'espions qui colle parfaitement au roman éponyme : James Bond est ici la cible d'une armée de tueurs du Spectre, organisation criminelle internationale. Un bon cru aidé par de solides moyens financiers suite au succès incontestable et inattendu du premier opus. Apparition également des premiers gadgets !
    ManoCornuta
    ManoCornuta

    Suivre son activité 67 abonnés Lire ses 2 115 critiques

    3,5
    Publiée le 30 novembre 2015
    Pour sa deuxième incursion sur grand écran, Bond rassemble tous les ingrédients qui feront sa légende: flegme, jolies nanas, flirt avec Moneypenny, les gadgets de Q, le Spectre, le générique érotico-psychédélique, l'exotisme... On est encore très loin des cascades délirantes et explosions titanesques qui viendront plus tard, Bons Baisers de Russie est un classique film d'espionnage aux ressorts connus, avec son lot de bagarres et coups de feu, son intrigue à tiroirs. Le film est très ancré dans son époque, très stylé, et s'il n'est pas exempt de défauts (quelques pertes de rythme notamment et un méchant pas très charismatique), la recette fonctionne bien et ne demande qu'à être améliorée.
    AV ciné
    AV ciné

    Suivre son activité 34 abonnés Lire ses 495 critiques

    3,5
    Publiée le 22 août 2020
    Un 2ème volet emblématique de la mythique saga du plus classe des agents secrets ! L’histoire est convenable et l’univers d’espionnage reste plaisant. Le charismatique Sean Connery est toujours aussi convaincant dans la peau du formidable 007 et la très séduisante Daniela Bianchi est agréable, ils vont bien ensemble ! Pedro Armendariz qui interprète Kerim Bey est sympathique et on découvre de nouveaux personnages membres de la terrible organisation SPECTRE comme l’affreuse Rosa Klebb incarnée par Lotte Lenya et le redoutable Grant joué par Robert Shaw qui sont très satisfaisants. Tous les autres acteurs sont encore corrects et les images restent acceptables. Les décors sont toujours aussi bons et la ville d'Istanbul est satisfaisante. Les costumes sont encore bien et les objets et équipements restent efficaces, les gadgets sont toujours aussi appréciables. L’ambiance est encore plaisante et la bande originale est pas mauvaise. Les scènes d'action sont convaincantes et la surprenante séquence pré-générique est très bien faite. Les rebondissements sont pas mal et on reste assez vite emporté dans la mission. Un 2ème opus donc plutôt réussi avec du charme et une dose d'action assez bien élaborée.
    Alex-Stryker59
    Alex-Stryker59

    Suivre son activité 16 abonnés Lire ses 226 critiques

    5,0
    Publiée le 2 novembre 2012
    Un des plus grands James Bond jamais réalisés. Réaliste, hitchcockien, assez sombre, c'est avec "Goldfinger" le meilleur de Sean Connery et un des meilleurs de la saga. Excellent casting. Daniela Bianchi ne joue pas de façon extraordinaire, mais pour les autres c'est excellent. Sean Connery : au top. Comme méchants, Lotte Lenya, Robert Shaw, Vladek Sheybal (Kronsteen, le stratège du SPECTRE) sont excellents. Bernard Lee, Lois Maxwell et Desmond Llewelyn sont géniaux. Pedro Armendariz, excellent acteur, son personnage de Kerim Bey est un des meilleurs alliés de 007 dans toute la saga. Casting international où des acteurs jouent des personnages d'une nationalité différente de la leur souvent, mais ils sont très crédibles. Pedro Armendariz est mexicain, son personnage est turc par exemple. Intrigue excellente, légèrement modifiée par rapport à Ian Fleming. spoiler: Le SMERSH ne prend ici qu'une place en parallèle avec Bond, alors qu'il est l'ennemi dans le roman. Et c'est finalement le SPECTRE qui devient le grand méchant dans ce film. Le SPECTRE qui cherche à manipuler les deux blocs de la Guerre Froide pour provoquer le feu nucléaire. Cette thématique de la manipulation sera reprise dans une poignée de films de James Bond, jusque dans les années 90 dans "Demain ne meurt jamais". Le roman de Fleming était un des préférés du président Kennedy, raison pour laquelle la saga a été lancée au cinéma et que "Bons Baisers de Russie" a été adapté en deuxième. Un côté très hitchockien dans ce film, un suspense bien monté, une scène avec un hélicoptère qui n'est pas sans rappeler celle de l'avion dans "La Mort aux Trousses". 20 ans plus tard dans "Octopussy", deux autres scènes seront inspirées de "La Mort aux Trousses" également (la vente aux enchères et la fille s'accrochant au bord d'une falaise). Des scènes d'action révolutionnaires pour l'époque. Plus de deux décennies avant les Die Hard, Rambo, Indiana Jones... on voyait déjà des explosions, des scènes d'action... alors que le film d'action en tant que genre n'est apparu que dans les années 80. Parmi les meilleures scènes du film : la partie d'échec, la mort de Krilencu, le combat dans l'Orient Express, la poursuite en bateau et le final diablement réaliste, "à taille humaine" et violent à Venise. Quelques répliques cultes. Ceux qui connaissent bien le film reconnaîtront : "Votre technique lui semblait brutale..." "Du vin rouge avec le poisson j'aurais du me méfier." "Ce n'est pas une comédie russe, je vois cela." "Elle avait du piquant." Très grand film, un des plus grands James Bond.
    Shephard69
    Shephard69

    Suivre son activité 124 abonnés Lire ses 2 052 critiques

    5,0
    Publiée le 21 mai 2013
    Le second volet de la saga est vraiment d'excellente facture avec son intrigue linéaire et cohérente, l'apparition des premiers gadgets. Rien d'extravagant, sobre et efficace, probablement le film qui symbolise le mieux James Bond. L'un des trois meilleurs avec "Casino royale" et "Skyfall", personnellement dans mon top 3.
    Estonius
    Estonius

    Suivre son activité 610 abonnés Lire ses 3 703 critiques

    4,0
    Publiée le 7 février 2013
    Vraiment pas mal ! Ce film avait à sa sortie déclenché la colère du journal l'Humanité, organe du parti communiste, notamment parce qu'il osait montrer une femme membre des services secrets soviétiques passer à l'Ouest ! Le scénario est bien ficelé, et comme le cinéma est aussi un spectacle on a droit à une très jolie danse du ventre et à un improbable combat de femmes dans un camp "gitan" (l'une des deux étant Martine Beswick, la future Sister Hyde). Rebondissements, suspense, action, décontraction et humour, bref, un excellent divertissement
    anonyme
    Un visiteur
    3,0
    Publiée le 9 mars 2015
    Deuxième volet de la saga mettant en scène le célèbre agent secret James Bond, Bons baisers de Russie est un opus dans la lignée du précédent : un scénario assez basique mais tout de même meilleur que celui du premier, l'apparition du SPECTRE (déjà mentionné dans le premier), de bons méchants (que ce soit Blofeld, Rosa Klebb ou Red Grant) mais pas assez développés (surtout Grant que j'imaginais plus coriace face à Bond) et incompétents (je pense à la scène où spoiler: Grant tient Bond en joue, et plutôt que de le tuer il lui parle pendant vingt minutes... ). La Bond girl n'est là que pour faire joli mais James Bond est toujours aussi excellent, campé par un Sean Connery toujours aussi flegmatique. Un divertissement sympa, sans plus.
    jasonbourne92
    jasonbourne92

    Suivre son activité 13 abonnés Lire ses 173 critiques

    4,0
    Publiée le 27 juin 2010
    Ce 2ème volet des aventures de James Bond conserve encore aujourd'hui un charme tout particulier, à l'image de sa girl à tomber, la sublisssima Daniela Bianchi. Le scénario est captivant sur fond de guerre froide, Sean Connery est une nouvelle fois parfait, les méchants sont admirables (notamment la général à la chaussure qui tue ou le tueur à gages quasi invincible), les paysages toujours aussi merveilleux et la réalisation élégante. Seul petit bémol, un rythme d'un autre âge. En revanche, je ne me lasse pas de le revoir, ce film étant pour moi le reflet idéal de la légèreté des sixties!
    ClashDoherty
    ClashDoherty

    Suivre son activité 162 abonnés Lire ses 716 critiques

    5,0
    Publiée le 17 décembre 2006
    Nettement mieux que "Dr. No", ce second film est sans conteste une des plus grandes réussites du genre. On est vraiment en plein dans le registre 'espionnage en pleine guerre froide'. Le S.P.E.C.T.R.E. (ou S.M.E.R.S.H. en anglais) fait son apparition. Un film génial.
    CLEM 06
    CLEM 06

    Suivre son activité 9 abonnés Lire ses 198 critiques

    4,5
    Publiée le 5 août 2014
    Avec Bon Baisers de Russie l'action est à son comble. Sean Connery et Daniela Bianchi offrent une performance fracassante dans ce deuxième episode de la saga. Explosions suspense et scène d'anthologie se multiplient : le mythe de James Bond n'est plus à faire
    sly-stallone88
    sly-stallone88

    Suivre son activité 77 abonnés Lire ses 2 223 critiques

    4,0
    Publiée le 4 février 2011
    un bon James Bond, aventurier et sur de lui, ce film apporte une autre touche à la série !!!
    Laurent H
    Laurent H

    Suivre son activité 19 abonnés Lire ses 1 015 critiques

    3,5
    Publiée le 24 octobre 2010
    Les james bons ce ressemblent tous un peu, les critique aussi. Il faut êtres afficionados du genre sinon s'abstenir.
    willydemon
    willydemon

    Suivre son activité 50 abonnés Lire ses 1 544 critiques

    4,0
    Publiée le 28 janvier 2011
    Après un premier Bond qui pose les bases, mais fade et insipide, celui si relève le niveau, de très belle manière avec de l'action, de l'humour, des scènes culte. Un très bon divertissement, un mythe est né.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top