Notez des films
Mon AlloCiné
    Bons baisers de Russie
    note moyenne
    3,7
    7779 notes dont 344 critiques
    répartition des 344 critiques par note
    78 critiques
    109 critiques
    79 critiques
    57 critiques
    18 critiques
    3 critiques
    Votre avis sur Bons baisers de Russie ?

    344 critiques spectateurs

    Mulder13
    Mulder13

    Suivre son activité 15 abonnés Lire ses 866 critiques

    2,5
    Publiée le 21 mai 2010
    Ce "Bons baisers de Russie", deuxième volet de la saga 007, est plutôt bon. Sean Connery y est toujours convaincant et l'histoire sur fond de guerre froide est assez intéressante. Il y a malgré tout quelques longueurs dans le film et un scénario qui se révèle être un peu trop linéaire.
    lemiwings
    lemiwings

    Suivre son activité 13 abonnés Lire ses 475 critiques

    4,0
    Publiée le 16 août 2007
    Un Bond tourné en pleine guerre froide,donc l'histoire a considéeablement vieilli. Mais le charme opère.
    the_fan_of_inception
    the_fan_of_inception

    Suivre son activité 15 abonnés Lire ses 582 critiques

    1,0
    Publiée le 25 décembre 2013
    "Bons baisers de Russie" est toujours aujourd'hui considéré comme le meilleur James Bond. Mais peut-être que ses ardents clients ne l'ont pas revu depuis longtemps car le film a extrêmement mal vieilli que ce soit dans une mauvaise gestation du rythme, un jeu d'acteurs limite, un scénario partant dans tous les sens... Cela est dommage car le film partait sur de bonnes bases et comportent quelques scènes intéressantes comme cet affrontement dans l'Orient Express entre Grant et 007.
    anonyme
    Un visiteur
    4,5
    Publiée le 2 février 2014
    Tout le charme et la redoutable efficacité de James Bond sont au rendez vous de ce classique , toujours signé Térence Young et interprété par l'immense Sean Connery, deuxième volet de la saga. Réussi!
    ocelot
    ocelot

    Suivre son activité 10 abonnés Lire ses 927 critiques

    3,5
    Publiée le 27 février 2012
    Suite logique de Dr. No, vite voir la suite :p :p :p
    pelu
    pelu

    Suivre son activité 9 abonnés Lire ses 951 critiques

    1,5
    Publiée le 2 mars 2013
    second opus de la saga bon baiser de Russie voit la confirmation de sean connery dans son rôle de l'agent britannique prenant a pleine main ce role il s'affirme avec facilité. je le trouve très orienté "espionnage" ce qui n'est pas si mal car si on se réfère aux romans de flemmings , James bond est un agent espion et non pas un agent sauveur du monde a chaque épisode. je pense que la mise en scène pèche un peu : molle , lente ; des scènes inutiles ... pourtant le scénario nous dévoile des nouveautés : les premiers gadgets de bond , le personnage de Q, une histoire a travers plusieurs pays... l'histoire est contemporaine en pleine guerre froide on en apprend plus sur les pires ennemis de bond "le spectre" qui se met en place gentiment... l'univers s'enrichit et devient mure. je trouve que ces lenteurs pèsent sur le films souvent du moins durant 1 h 25 âpres tout cela se décante mais c'est un peu long et toujours des faux raccord rigolos... sympa on est pas encore sur le film qui a fait découvrir James bond au monde entier mais on sent que on est pas loin il manque juste quelque chose.
    Julien Vasquez
    Julien Vasquez

    Suivre son activité 13 abonnés Lire ses 822 critiques

    2,5
    Publiée le 8 octobre 2011
    Sean Connery encore très bon en James Bond. Bond doit relever de nombreux défis mais le rythme du film retombe entre ces duels.
    Movie_Fan
    Movie_Fan

    Suivre son activité 10 abonnés Lire ses 431 critiques

    3,0
    Publiée le 3 novembre 2012
    Un film d'espionnage JB pas trop mal. Mais un peu long j'ai trouvé.
    Cédric Grellier
    Cédric Grellier

    Suivre son activité 11 abonnés Lire ses 132 critiques

    5,0
    Publiée le 5 novembre 2011
    Un des meilleurs films sur James Bond.
    Ricco92
    Ricco92

    Suivre son activité 79 abonnés Lire ses 1 490 critiques

    4,5
    Publiée le 30 août 2018
    Bons baisers de Russie est une étape importante de la série James Bond. En effet, bien qu’étant le second film il introduit beaucoup de codes de la saga : 1er gunbarrel accompagné intégralement du James Bond Theme de Monty Norman, 1er pré-générique, 1er générique typiquement bondien (celui de Dr. No était essentiellement constitué de formes géométriques), 1ère apparition de Blofeld et plus généralement du Spectre (même si on découvre que le Dr. No en était en des memebres) qui remplace le SMERSH du roman (reléguant ainsi les services soviétiques également au rang de victimes, ce qui évite d’augmenter les tensions avec l’U.R.S.S.), première apparition de Desmond Llewelyn dans le rôle de Q qui est encore appelé au générique sous son vrai nom de Boothroyd (il était interprété par Peter Burton dans le premier film) et 1ère apparition du célèbre morceau intitulé 007 qui marque également la première composition de John Barry (il n’était qu’arrangeur sur Dr. No, la musique étant signée Monty Norman). Outre ces aspects fondateurs de la saga, Bons baisers de Russie fait partie des très bons épisodes de celle-ci. En effet, il a l’intelligence de ne pas trop abuser des scènes d’action et de les rendre réalistes (on est très loin des délires de la période Roger Moore). On est essentiellement devant un film d’espionnage assez traditionnel où l’intrigue est privilégiée, ce qui n’empêche pas le film d’être très bien rythmé. On retrouve également l’exotisme qui fait tout le charme de la saga puisque notre agent secret voyage à Istanbul et à Venise. Côté exotisme, on peut noter qu’il flirte avec la caricature sans que cela soit choquant dans le camp Tzigane spoiler: où on assiste à une danse du ventre puis au combat entre deux gitanes (parmi lesquelles se trouve Martine Beswick qui tiendra un autre rôle plus conséquent dans Opération Tonnerre) . Pour ce qui est des clichés, ils ne sont pas toujours évités spoiler: comme dans la séquences où Grant explique son plan à 007 alors qu’il aurait pu le tuer aussitôt (on pense désormais constamment à Last action hero quand on voit ce type de séquence) . Toutefois, on peut être surpris que les personnages féminins principaux ne sombrent pas dans la caricature de la James Bond girl écervelée et potiche (une fois encore, aspect qui sera surtout présent dans la période Roger Moore) spoiler: puisque Tatiana n’hésite pas à répondre à James Bond quand il adopte l’attitude machiste de lui taper sur les fesses et puisque parmi les grands méchants du film se trouve une femme, la machiavélique et charismatique Rosa Klebb (qui de plus n’a pas un physique de sex-symbol). Pour ce qui est des femmes, on peut également noter que la première séquence où apparaît véritablement James Bond (vu que ce n’était pas réellement lui dans la séquence pré-générique) marque le retour de Sylvia Trench qui était sensée être la petite amie régulièrement de Bond qui reviendrait au début de chaque film. Cependant, dès le film suivant (Goldfinger), l’idée sera abandonnée . Scénario travaillé et exotisme sont également servis par une mise en scène assez discrète mais très efficace. spoiler: On peut noter notamment, à propos de cela, que la séquence où Blofeld expose leur mission à Rosa Klebb et Kronsteen présente des astuces techniques permettant de rattraper des plans oubliés. Ainsi, Terence Young remontera à l’envers un plan où Rosa Klebb s’éloigne du bocal de poissons quelques secondes avant pour qu’elle s’en approche et lui fera réciter un dialogue en se superposant elle-même sur un autre plan. Enfin, il est difficile de ne pas citer les nombreuses références que le cinéaste fait à Alfred Hitchcock spoiler: dont on peut voir facilement planer l’ombre dans la séquence du train et dans celle où on hélicoptère tente de tuer un Bond essayant de lui échapper à pied (La Mort aux trousses avait été réalisée 4 ans plus tôt) . Bons baisers de Russie est donc un excellent épisode, servi par un Sean Connery toujours aussi à l’aise dans le rôle de l’agent britannique, qui permet de poursuivre une série qui n’en est qu’à ses débuts et qui verra encore un de ses fleurons avec le film suivant, Goldfinger.
    ned123
    ned123

    Suivre son activité 64 abonnés Lire ses 1 325 critiques

    4,0
    Publiée le 13 avril 2016
    J'ai vu un film.. qui pose les fondamentaux de James Bond, avec une lecture assez misogyne du personnage, et des évolutions de sociétés assez amusantes, voire étonnantes... Sacré James, toujours prêt à rendre service... de la reine. Les scénario est vraiment intéressant, et ce 2nd opus, bien plus dense que le premier. On retrouve énormément de référence à des films d'espionnage classique sur la guerre froide, mais avec toujours la Bond's touch et le charme de Sean Connery... Les références à la Mort au Trousse est assez évidente, et semble être un hommage.La musique est également une réussite... Vivement le prochain...
    GyzmoCA
    GyzmoCA

    Suivre son activité 44 abonnés Lire ses 1 320 critiques

    3,5
    Publiée le 24 janvier 2016
    Deuxième opus des aventures de James Bond avec un Sean Connery toujours au sommet de sa forme. On est baladé dans une Turquie du temps de la guerre froide avec une organisation (Le Spectre) qui pointe son nez pour mettre la zizanie entre les deux blocs. Un peu en dessous de Docteur No, il possède néanmoins des scènes d'anthologie tel que la scène dans le train avec un combat au corps à corps épique.
    Stephenballade
    Stephenballade

    Suivre son activité 230 abonnés Lire ses 1 231 critiques

    3,5
    Publiée le 27 novembre 2019
    Devant le très bon accueil commercial de "James Bond 007 contre Dr. No" malgré son budget minimaliste (et c’est un euphémisme), on n’a pas tardé à reprendre les mêmes pour rempiler. Il faut battre le fer tant qu’il est chaud, comme on dit… Pour l’adaptation du cinquième roman de Ian Fleming mettant en scène l’espion le plus séducteur de la Royauté britannique, on retrouve Sean Connery dans la peau de… « Bond, James Bond », comme il s’était amusé à se présenter un an et demi plus tôt. Nous retrouvons également Bernard Lee sous les traits de « M », Lois Maxwell dans le rôle de Miss Moneypenny, ainsi que Anthony Dawson sauf que lui... ce n’est pas pour le même rôle ! En effet, après avoir incarné le Pr Dent, le voici en Ernst Blofeld, ennemi juré de James Bond et à la tête de l’organisation criminelle Le Spectre. Et pour la seconde fois en ce qui concerne les aventures de 007, tout ce joli petit monde est dirigé par Terence Young à qui on doit, en dépit d’une réalisation imparfaite et d’un montage par moments foireux, la naissance d’une saga qui ne cessera de prendre de l’importance au fil des épisodes. Le succès pour ainsi dire inespéré du premier film donna des ailes aux producteurs qui doublèrent la mise en matière de budget. C’est donc avec deux millions de dollars que "Bons baisers de Russie" doit se faire. Concrètement, ça se voit à l’écran, ne serait-ce que par les petits gadgets en plus fournis par l’intarissable « Q » ou par les changements de décors, eux aussi plus nombreux. Mais ça se voit surtout par la scène de l’hélicoptère ! Plus de moyens donc, et l’effet s’est fait sentir avec un casting plus conséquent, notamment dans les seconds rôles, et même ceux d’arrière-plan, comme cette danseuse du ventre. Ainsi, Desmond Llewelyn fait son entrée en scène en lieu et place de Peter Burton dans le rôle de « Q », de même que le regretté Robert Shaw en Red Grant malheureusement décédé seulement trois ans après son rôle mémorable dans "Les dents de la mer" à l’âge de 51 ans. Mais nous avons aussi de nouvelles James Bond girls. Après tout, ce cher James n’a pas volé sa réputation ! Dans les faits, c’est plutôt une nouvelle James Bond girl, en la personne de Tatiana Romanova, incarnée par la délicieuse italienne Daniela Bianchi. Parce qu’à côté, Miss Moneypenny est toujours prête à fondre pour l’agent 007, tellement prête que ses moindres faits et gestes se sentent à des kilomètres. N’est-ce pas, « M » ? Et parce qu’on retrouve également Eunice Gayson, vous savez la Sylvia Trench, désormais considérée comme étant un vieux dossier… trop drôle soit dit en passant. Bon, ce n’est pas tout ça, mais que vaut ce "Bons baisers de Russie" ? Outre le fait que nous sommes heureux de retrouver le générique de début et le thème musical principal qui font la marque de fabrique des James Bond au cinéma, nous avons affaire à un scénario plus ambitieux. En tout cas plus étoffé. Mais contrairement à la tendance générale, je garde tout de même une petite préférence pour le James Bond premier du nom. La raison ? Il y en a plusieurs en fait. Je vais commencer par l’effet de surprise : il n’y est plus. Ensuite, j’ai senti Sean Connery un peu moins à son avantage. Je ne sais pas, j’ai le sentiment qu’il s’est un peu moins amusé. Et je finirai par le fait que, d’une façon générale, j’ai été un peu moins pris par l’intrigue. Attention, je ne dis pas que j’ai trouvé "Bons baisers de Russie" mauvais, non, loin de là. J’apprécie le fait que les scénaristes aient réussi à s’inscrire dans la continuité du premier film, en partant du principe que les membres du Spectre veulent faire d’une pierre deux coups, sans compter que les nouveaux adversaires de 007 semblent d’une toute autre carrure, que ce soit chez Robert Shaw, Vladev Sheybal (Tov Kronsteen, le champion d’échec) ou encore Lotte Lenya (la colonel Rosa Klebb, véritable furie en dormance). Et comme je l’ai dit plus haut, on voyage davantage. Alors autant ne pas bouder son plaisir et profiter comme il se doit d’un bon divertissement des années 60, et dont le titre est on ne peut plus approprié.
    dougray
    dougray

    Suivre son activité 139 abonnés Lire ses 1 904 critiques

    4,0
    Publiée le 18 janvier 2012
    Dès la surprenante sequence pré-générique, on s'en rend compte : le 2e Bond est meilleur que le 1er. Sean Connery est toujours aussi à l'aise dans le costume de 007 (charismatique, cynique, séducteur...), la James Bond girl Daniela Bianchi est plutot pas mal (bien qu'un peu "soumise") et on retrouve le legendaire theme de John Barry (accompagné d'une superbe BO). Mais ce qui fait la difference ici, c'est un meilleur scénario, une mise en scène plus rythmée (avec plus d'action) et encore plus de méchants (le tueur Grant incarné par Robert Shaw, la terrible Rosa Klebb...). De plus, on en apprend davantage sur le SPECTRE (avec son mystérieux chef, n°1) et Bond est desormais armé des gadgets du génial Q. Côté allié, on notera le rôle étonnament important de Pedro Almendariz. Petit défaut cependant : Bond ne reprend pas encore toutes ses habitudes (sa phrase fétiche, son vodka Martini, sa voiture...).
    vive-le-cine123654789
    vive-le-cine123654789

    Suivre son activité 70 abonnés Lire ses 621 critiques

    4,0
    Publiée le 30 décembre 2013
    Je n'avais encore jamais vu ce James Bond (qui est donc le deuxième de cette saga), et je dois dire que je m'en veux d'avoir attendu si longtemps. Bon, même s'il m'en reste pas mal à visionner, je pense pouvoir dire que celui-là est dans le haut du panier des films de cette saga. Et même à la surface. Je me suis régalé, il n'y a pas d'autres mots. L'histoire est une pure histoire d'espionnage, avec ses complots, ses trahisons, ses contacts secrets, ses passages de clandestinité, son tueur professionnel...J'adore ! Bon, bien sûr, en soit ça reste assez simple, même pour un James Bond, mais c'est le mélange de plusieurs petits trucs vraiment chouette qui rendent ce film aussi intéressant. Certains des dialogues sont même géniaux. Sean Connery est toujours aussi impérial dans son rôle, confirmant qu'il est sans nul doute le meilleur des meilleurs, mais il n'est pas seul. Daniela Bianchi apporte la fraicheur et la légèreté nécessaire pour qu'on s'attache à son personnage, qui reste néanmoins fort consistant pour un rôle féminin de cette importance et à cette époque. Elle interprète presque à la perfection la jeune transfuge russe faussement naïve. Robert Shaw donne quant à lui toute la froideur et l'implacabilité de son personnage, le rendant fort inquiétant et pourtant si chaleureux lorsque la situation l'exige. Le reste du casting s'en sort également fort bien. Les fans du célèbre thème seront aux anges grâce à son utilisation (trop ?) fréquente tout au long du film, accompagné de temps en temps par d'autres thèmes tout aussi superbes. Les cascades et les effets spéciaux sont assez incroyables, surtout pour l'époque, réussissant parfaitement à créer l'illusion sans erreur (ouais bon, c'est vrai, on le voit qu'ils sont pas sur le bateau/en train de conduire, mais qu'est-ce qu'on s'en moque ?). La mise en scène est pas mal du tout, avec quelques plans très très intéressants et brillamment réalisés. Enfin, les décors sont toujours aussi extraordinaires, que ce soit les décors réels ou ceux en studio. Un très bon cru de la part de l'espion le plus connu du monde !
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top