Mon compte
    Coco
    note moyenne
    4,5
    28576 notes En savoir plus sur les notes spectateurs d'AlloCiné
    Votre avis sur Coco ?

    1 200 critiques spectateurs

    5
    638 critiques
    4
    402 critiques
    3
    107 critiques
    2
    34 critiques
    1
    8 critiques
    0
    11 critiques
    Housecoat
    Housecoat

    Suivre son activité 76 abonnés Lire ses 376 critiques

    4,5
    Publiée le 27 novembre 2017
    Après les suites que personne n'attendait au moment où Pixar subit une baisse de régime assez significative malgré quelques fulgurances, Coco s'annonçait comme le renouveau attendu qui ouvrirait la voie à Pixar vers une nouvelle ère de lumière. On a bien fait d'attendre car Lee Unkrich qui prend en main son premier film 100% original accompagné d'Adrian Molina nous donnent tout ce qu'on était sur le point d'oublier chez ce studio mythique, la magie, l'inventivité, la sincérité qui ont fait que leurs films sont devenus aussi magiques et sensationnels.

    Coco nous raconte l'histoire du jeune Miguel qui cherche à devenir artiste musical contre l'avis de sa famille qui exècre la musique pour des raisons obscurs. Un point de départ basique mais qui déborde pleinement d'inventivité en prenant comme base la traditionnelle Dia de los Muertos au Mexique. Le cadre est parfait pour exercer les thèmes chers au studio qui s'imbriquent parfaitement dans l'esprit de cette fête solennelle en mémoire aux êtres chers disparus.

    Si la confrontation du rêve artistique de Miguel forme la base de l'histoire, le véritable cœur du film se trouve en réalité sur la place de la famille dans notre vie, l'amour qu'elle nous transmet à travers son aventure qui porte sur le regard qu'il se fait de la sienne.
    Chacune de ses rencontres avec des membres décédés de sa famille sont l'occasion de révéler un peu plus ce qui les relie tous, par mémoire ou par amour, le cocon familial représente ce qui doit être préservé mais pas au prix d'en oublier un membre, l'oubli représente à ce stade un sort pire que la mort car l'amour reste le seul moteur qui traverse les frontières qui soit capable de nous préserver dans la vie et la disparition. Un sort parfaitement représenté par le personnage d'Hector tout d'abord comic-relief qui se révèle comme beaucoup d'autres personnages Pixariens servir subtilement tout l'esprit du film sur ce que représente le souvenir lorsqu'on se retrouve coupé malgré-soi de notre famille à cause de nos actes passés envers elle. Le compromis entre passion et respect des notre prend un sens fort à partir du moment où les raisons qui poussent les protagonistes à dériver se révèlent.
    Le fonctionnement du monde des morts inventif et clinquant devient l'occasion de délivrer un message magnifique sur la filiation pour se conclure sur une fin magnifiquement larmoyante à classer parmi les plus belles conclusions que le studio à la petite lampe nous ai donné.

    Ce qui en revanche est regrettablement contrebalancé par le fonctionnement de la famille de Miguel dont la haine de la musique est tellement excessivement unidimensionnelle (et inutilement cartoonesque) qu'elle en retire la crédibilité qui soit capable de rendre les motivations de Miguel plus fortes. A ce manque de véracité émotionnelle viennent s'ajouter des facilités d'écritures grossières.

    spoiler: Pourquoi les Rivera décédés ne disent pas à Miguel qu'Ernesto de la Cruz n'est pas son ancêtre ? Et si Hector a vraiment quitté ce monde et sa famille de cette manière, pourquoi tant de haine envers lui en sachant qu'il ne l'a pas fait de son plein gré et qu'il n'a jamais coupé les ponts avec sa fille ?


    Des erreurs vraiment dommageables quand on voit avec quel contraste les actes des personnages Pixar surprennent pour leur naturel.
    A l'inverse, Mama Coco dégage quelque chose, mais la plus forte du film pour la moindre de ses interactions qui provoque irrémédiablement une émotion d'une puissance insoupçonnée. Impossible de résister à l'envie de pleurer devant elle. Les chansons prennent sens, en particulier Remember Me qui se magnifie à chaque écoute jusqu'à l'apothéose. Le meilleur moyen de rendre honneur à la musique en place centrale du film.

    Pixar a bien retrouvé toute son énergie. On le ressent grâce à l'animation et les trouvailles visuelles présente dans la dépeinte du Monde des Morts jouissive, colorée et surtout festive. Leur sincérité dans la dépeinte des émotions. La technique toujours au service de la narration. Pixar est bien de retour pour le meilleur.
    Laurence G
    Laurence G

    Suivre son activité 19 abonnés Lire ses 193 critiques

    5,0
    Publiée le 1 décembre 2017
    Magistral ! Phénoménal! Ce film est un bijou!! Super bien réalisé ou on y croit vraiment ! Les morts sont très bien réalisés et Miguel est geniall! Bravo à Pixar ! A la fin beaucoup d émotion, vraiment super et bien sûr il y a une morale, franchement, courrez vite le voir, ce film plaira à tout public
    Arnaud75016
    Arnaud75016

    Suivre son activité 7 abonnés Lire ses 106 critiques

    3,5
    Publiée le 2 décembre 2017
    Coco excellent film d’animation avec un graphisme remarquable.
    Coco, un très bon film pour enfants avec un scénario fluide mais pas simpliste.
    Coco, un bon film tout court pour Monsieur tout le monde: de vraies émotions au service des bons sentiments ....
    gimliamideselfes
    gimliamideselfes

    Suivre son activité 2 054 abonnés Lire ses 3 critiques

    3,5
    Publiée le 7 décembre 2017
    Cela faisait vraiment longtemps que je n'avais pas été emporté par un Pixar, alors j'ai bien quelques réserves, comme pour Vice Versa, qui avait des péripéties ma foi assez convenues, mais c'était vraiment bien malgré tout.
    En fait j'ai plein de choses à reprocher au film notamment le fait que ça m'ait quand même fait atrocement penser à La légende de Manolo, mais sans que visuellement ça soit aussi ébouriffant, que l'histoire est en elle-même cousue de fil blanc et atrocement prévisible... Mais, mine de rien, le film fait mouche sur le seul truc qui compte : l'émotion.

    Et vraiment, au niveau de l'émotion ça a fait mouche chez moi. Le film brasse plusieurs thématiques, notamment la famille dont je me fous un peu, c'est un peu le cliché par excellence du film américain absolument insupportable, mais lorsqu'il s'intéresse à l'oubli et à la vieillesse c'est déjà autre chose. En effet, tout comme pour Vice Versa un des thèmes est l'oubli. On se souvient de cet ami imaginaire qu'il fallait oublier pour avancer dans la vie et bien là c'est pareil, la vraie mort c'est l'oubli. Rien n'est définitif que l'oubli. Et ça c'est assez fort, surtout qu'on se permet de mettre une mamie gâteuse dans le film, mais là pour une fois les maladies neurodégénératives ne servent pas uniquement à faire des blagues sur la vieillesse, mais au contraire, elle est un enjeu, pour exister dans le monde des morts il faut que ces gens qui perdent la mémoire arrivent à se souvenir. L'enjeu a été savamment travaillé.

    Le film ne dupe personne sur les identités réelles d'untel ou untel, mais tout ça ne sert que de prétexte à une montée en tension dramatique réellement puissante. Alors bien sûr, ça aurait pu être plus fin, notamment avec l'arrière grand-mère qui se met soudainement à sortir de son état léthargique, là où un sourire, où un regard, une larme auraient pu suffire... Mais il ne faut pas oublier qu'on est dans un film américain, produit par Disney et que vu de là où on part, avec le handicap que c'est, c'est plutôt pas mal.

    On chante pas mal dans le film, mais sans que ça soit gratuit, on n'est pas dans la Reine des Neiges où c'était juste insupportable. J'ai vu le film en VF et même là les chansons passaient plutôt bien, avec quelques mots d'espagnol pour faire un peu exotique, sans qu'elles ça soient mémorables non plus.

    Bref, le film a su jouer sur mes cordes sensibles, c'est-à-dire à parler de vieillesse et d'oubli, je l'apprécie pour ça, malgré le classicisme de ses péripéties.

    Il faut cependant noter que si le film est visuellement plus fade que La légende de Manolo, qu'on a une sorte de panthère qui brille de mille feux et de couleurs fluorescentes qui en jette réellement durant le film. D'ailleurs en parlant de créature, même l'animal qui sert de mascotte rigolote est plutôt réussie et arrive à ne pas être trop lourde.

    Une réussite.
    Margaux V.
    Margaux V.

    Suivre son activité Lire sa critique

    5,0
    Publiée le 5 décembre 2017
    Ce film d'animation Pixar est une merveille. Outre le fait connu que les studios d'animation Pixar sont à la pointe de l'animation (l'eau est un chef d'oeuvre dans ce long métrage), il est aussi reconnu pour son univers poétique et ses films à double lecture. Coco ne fait pas seulement parti des autres Pixar, il montre toute l'étendue des savoirs de l'équipe.
    J'ai adoré ce film d'animation parce qu'en plus de m'instruire sur des traditions étrangères, de m'éblouir devant les nombreuses couleurs et prouesses techniques, il est VRAI. Il nous fait ressentir de vraies émotions, il nous montre de vraies relations et il nous fait remonter de vrais souvenirs. On ne peut s'empêcher de penser à notre famille et à nos proches décédés. De plus la scène à la fin avec Coco est si lourde en sentiments que les larmes ont coulées.
    Je ne suis pas d'accord avec Hugues Daillez qui dit que Disney a mangé Pixar (il n'y a pas beaucoup de chansons malgré le thème!). Je pense que cette fois Pixar est allé plus loin dans son oeuvre et dans son approche des sentiments. Il n'est pas gnangnan. Il est Juste. C'est une superbe façon de faire comprendre la Mort aux enfants. Parce que n'oublions pas que Pixar fait des films d'animation d'abord pour les enfants.

    En bref je vous le conseil chaudement!!
    Miranda Rivera
    Miranda Rivera

    Suivre son activité Lire sa critique

    5,0
    Publiée le 27 novembre 2020
    Ce film est totalement une oeuvre d'art! Personalement je l'ai adoré, c'est une répresentation de la culture mexicaine et d'une fete tres important dans ce pays, qui est le jour du morts, cette maniere de présenter la culture mexicaine comme une culture vivant, joyeux et amusant et aussi la répresentation de mexicaines, que dans ce film on peut voir qu'ils sont des gens festives, vivants et qui aiment beaucoup ces traditions et sa culture, c'est totalement jolie et trés intéressante!! je me suis tombée amoureuse de ce film totalement et je le regarderais toujours! c'est un film obligatoire de regarder en Novembre!!
    the Lord hyppimeal
    the Lord hyppimeal

    Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 7 critiques

    2,0
    Publiée le 5 décembre 2017
    En lisant les différents commentaires, j’ai la désagréable sensation d’être complètement passé à côté du film.
    Coco est visuellement magnifique et un tel niveau d’animation 3D montre que Pixar / Disney maîtrisent parfaitement cet art.
    Le film présente une histoire assez intéressante et aborde de vrais thèmes fondamentaux pour les enfants comme pour les adultes (la vie, l’amour, la famille, la mort, la filiation...) avec une certaine réussite et une grande émotion.
    Toutefois j’ai parfois regardé le plafond car le film comporte certaines longueurs. Les enfants se sont plusieurs fois ennuyés et l’histoire peine vraiment à démarrer. 1h45 pour un enfant qui découvre la magie de ses premiers Disney c’est trop long.
    De plus, le film place la musique comme un art qui transcende la vie/la mort et construit son histoire autour de cette thématique. Ceci est un vrai bémol pour moi car aucune chanson du film ne m’aura entêté (dommage pour un film estampillé Disney). Les mélodies restent plaisantes mais peu présentes pour un film qui construit son histoire autour d’un jeune garçon désirant devenir chanteur.
    Outre cela, certains personnages manquent de personnalité et de caractère (et oui nous étions habitués au côté manichéen des Disney les gentils des vrais gentils et les méchants des vrais méchants). On se perdra même dans la multitude de personnages présentés.
    Coco n’est pas du tout un raté, bien au contraire mais je n’ai visiblement pas réussi à pénétrer dans le film aussi profondément que les autres spectateurs.
    Ludovic D.
    Ludovic D.

    Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 65 critiques

    3,0
    Publiée le 18 janvier 2018
    Il a le look, Coco !
    Ce film était attendu et a eu bonne presse avant même d'être sorti. Il faut le dire, sans que ce soit un échec, loin de là, les éloges ont certainement été excessifs. Rares, voire inexistants, sont les récents dessins-animés Disney à ne pas être drôles ; celui-ci ne l'est pas. Ce n'est pas sa vocation première, direz-vous ? Peut-être. Mais alors comment le positionner ? S'il ne divertit pas beaucoup les enfants, risquant même d'effrayer les plus jeunes, et qu'il n'apporte pas non plus grand-chose aux adultes qui n'y trouvent pas le moindre second degré, qui donc est la cible ? Probablement de précoces adolescents intellectuels...
    À côté de cela, certaines qualités sont indéniables. On peut détecter quelques codes empruntés au cinéma, avec des portraits dépeints à la «Amélie Poulain», ou de splendides paysages à la «Cinquième élément», riches en couleurs chatoyantes. L'histoire, quant à elle, invite à découvrir une civilisation, ce qui n'est pas inédit mais est réalisé dans un registre différent, novateur.
    Coco est finalement une œuvre un peu plate, cependant esthétique, graphiquement réussie et culturellement intéressante.
    EricDebarnot
    EricDebarnot

    Suivre son activité 158 abonnés Lire sa critique

    4,0
    Publiée le 16 décembre 2017
    Quiconque connaît dans sa famille le drame d'Alzheimer ressortira de "Coco" le cœur brisé et l'âme grandie. Cette scène immense qui voit la mémoire revenir irriguer le cerveau abîmé de Coco, par la magie d'une simple chanson, bouleversera tous ceux qui attendent - la plupart du temps en vain - sur le visage éteint de ceux qui nous aimaient et qui nous ont oubliés que revienne la lumière de la reconnaissance.

    A partir de là, il m'est impossible de juger "Coco" avec la moindre objectivité. Et si le dernier Pixar souffre de quelques défauts qui le placent peut-être un poil en-dessous des plus grandes réussites du studio, cela ne me paraît pas le moins du monde important.

    Car l'honneur de la bande à Lasseter (bande qui ne doit plus vraiment exister, mais rêvons un peu...) défendu bravement par Lee Unkrich et Adrian Molina, c'est aussi d'aborder dans "Coco" la belle culture mexicaine avec le même respect mêlé de passion dont "Ratatouille" avait témoigné dans sa compréhension de la substance profonde de la gastronomie française : il est d'ailleurs éclairant que dans les deux films, c'est fondamentalement la mémoire que la tradition défend et protège ! Le film ayant été semble-t-il un triomphe au Mexique, on peut donc sans réserve louer la véritable résistance que représente cette démarche au sein même de l'une des machines désormais les plus monstrueuses de l'Empire Américain.

    Film graphiquement magnifique, remplissant généreusement le cœur de ses spectateurs des plus belles couleurs de la vie (même si ces couleurs sont ici, joli paradoxe conceptuel bien dans l'esprit Pixar, l'apanage du monde des esprits...), "Coco" dépasse allègrement les habituels ressassements américains sur l'importance de la famille pour nous rappeler le plus beau des secrets, celui que l'Art nous révèle encore et toujours : c'est bien l'Amour qui nous enchante, et qui fait monter à nos lèvres nos plus belles chansons. Un secret que, même sans souffrir (encore...) de la maladie d'Alzheimer, nous n'arrêtons pas d'oublier.
    JulienAllard
    JulienAllard

    Suivre son activité 22 abonnés Lire ses 387 critiques

    5,0
    Publiée le 15 janvier 2018
    Un sublime film comme seul Pixar sait les faire : touchant et émouvant à la fois. Et on te demanderai volontiers d'autres comme cela.
    Le cinéphile
    Le cinéphile

    Suivre son activité 303 abonnés Lire ses 2 critiques

    3,5
    Publiée le 11 décembre 2019
    Le nouveau Pixar ne renouvèle pas le genre, et reste finalement très commun, surtout pour cette firme qui nous a fait tant rêver. Pour autant, Coco permet la découverte d'un nouvel univers, l'appréhension d'une culture passionnante, et dessert quelques grands moments d'émotions.

    https://polartsite.wordpress.com/2017/12/03/critique-de-coco-le-nouveau-pixar/
    Jonathan M
    Jonathan M

    Suivre son activité 88 abonnés Lire sa critique

    3,5
    Publiée le 4 janvier 2018
    Coco renoue avec l'âme d'un Pixar universel. En nous immergeant dans ce monde mexicain trop méconnu pour l'occidental que je suis, il véhicule une image positive du dessin animé. Il émane comme ce film fédérateur qui ne peut que faire du bien. Teinté d'un humour potache, il rejoint le rang d'un "Vice Versa" avec cette volonté de prendre des idée préconçues de l'humain pour en faire un monde parallèle fait de féérie. Car après l'observation des tréfonds de la mémoire dans le film de Pete Docter, ici on rationalise l'idée d'une vie après la mort. De nouveaux terrains de jeu qui régalent les studios de production Disney. Bonne pioche, çà nous replonge à deux pieds joints en enfance.
    Angelina.J
    Angelina.J

    Suivre son activité 29 abonnés Lire ses 265 critiques

    4,5
    Publiée le 3 décembre 2017
    Un voyage initiatique dans la culture mexicaine, un hommage à la fête des morts et sa signification profonde. qui véhicule le sens de valeurs et de la famille de l'amour des être aimés pour toujours. Porté par un petit gamin fougueux réveur attachant, un monde merveilleux travaillé par les studios Pixar ou les décors somptueux lumineux colorés baroques s'entre-mèlent avec ces celèbres têtes de morts qu'on adore tant, mais dont on ignorait souvent la genêse. On adorera l'originalité et la beauté des petits animaux fantastiques qui accompagnent les morts, ils sont extrêmement originaux divins !!!!!!On en prend plein les yeux et on adore ces fantômes on apprend et on aime cette culture, un peu trop de chansons à voix à mon humble avis ( ca c'est Disney hélas), un big up spécial au compagnon de Miguel ce chien sans poil déguingandé et fûté on l'adore
    Ti Nou
    Ti Nou

    Suivre son activité 244 abonnés Lire ses 2 critiques

    4,0
    Publiée le 11 juillet 2018
    Pixar n’a pas son pareil pour aborder des thèmes complexes et parfois sombres en sachant les adapter à un public large. "Coco" est un très joli film sur le deuil et l’abandon magnifié par une belle richesse visuelle. Beau et émouvant.
    L_huitre
    L_huitre

    Suivre son activité 35 abonnés Lire ses 312 critiques

    5,0
    Publiée le 26 décembre 2017
    La bande dessinée ou le dessin animé est un art mineur, c’est bien connu… Un truc essentiellement pour les enfants. Jusqu’au jour où Pixar se décide à travailler dur sur un projet de film, en essayant d’élever son jeune public à sa qualité d’être humain à part entière. Il en sort « Coco », un dessin animé, à nul autre pareil. C’est normal car c’est un pur chef d’oeuvre… Quelle idée audacieuse de parler de la mort à un jeune public qui ne fait que commencer sa vie. Parler de la famille, des ancêtres, de la filiation, de l’arbre généalogique. Et des disparus qu’on honore le jour des morts. C’était casse-gueule, à n’en pas douter, car la mort fait peur. Elle ne se raconte pas… L’idée géniale est de situer l’histoire au Mexique dans un pays où le culte des morts est très vivace. Un peuple joyeux, qui plus est, qui adore chanter et jouer de la musique. Avec des traditions fortes qui permettent de donner une belle consistance à l’histoire. Et quelle histoire ! Une histoire de cimetières en fêtes, de plongée dans l’au-delà, de communauté des morts qui essayent de se rappeler au bon souvenir des vivants. Le tout dans une science de l’image qui est de l’ordre du génie. Tout est merveilleusement beau dans ce dessin animé. Le spectateur reste sans voix devant cette débauche de couleurs et dans les trouvailles géniales du scénario. Miguel, petit bonhomme au visage poupin, est un héros absolument charmant. Sa passion de la musique est touchante. Mais l’autre grand personnage du film est le groupe familial dont personne ne se détache vraiment, en dehors des deux plus vieilles, les grands-mères. Le dilemme du personnage, partagé entre ses aspirations personnelles et la pression familiale, donne à l’histoire une dimension universelle. Nous voilà embarqués dans un scénario de grand-huit de fête foraine pour 1h45 de pur bonheur. L’émotion est aussi vive que lors de la disparition de la maman de Bambi. C’est tout dire… Coco se termine sur un feu d’artifice de bons sentiments, mais aussi de vraies réflexions sur le sens de la vie. A la fin, le spectateur a presque envie d’applaudir les scénaristes d’un tel film. S’il y a encore de tels bons hommes à la création, c’est que le monde n’est pas si pourri. Réjouissant…
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Meilleurs films
    • Meilleurs films selon la presse
    Back to Top