Mon compte
    The Grand Budapest Hotel
    note moyenne
    4,2
    24929 notes dont 1252 critiques En savoir plus sur les notes spectateurs d'AlloCiné
    répartition des 1252 critiques par note
    256 critiques
    525 critiques
    285 critiques
    110 critiques
    45 critiques
    31 critiques
    Votre avis sur The Grand Budapest Hotel ?

    1252 critiques spectateurs

    Marc  Régis
    Marc Régis

    Suivre son activité 24 abonnés Lire ses 244 critiques

    2,0
    Publiée le 13 mars 2014
    Je reprends une partie de la critique d'un spectateur (Poet75) : ""The Grand Budapest Hotel" ne manque pas d'atouts: l'imagination folle de Wes Anderson est à l'oeuvre. On a droit à des décors fantastiques, à des personnages loufoques à souhait, à une mise en scène des plus inventives... Mais alors, me dira-t-on, que faut-il de plus? Il faut une histoire! Il ne faut pas uniquement inventer des personnages étonnants, il faut les faire vivre de manière à toucher le spectateur... " Ça résume bien mon sentiment. Je suis resté totalement extérieur face à ce pudding cinématographique, un peu comme une belle pomme sans aucune saveur. Un Américain qui prend un accent anglais. Il a beau faire, il n'aura jamais la classe d'un British.
    Caine78
    Caine78

    Suivre son activité 3811 abonnés Lire ses 7 395 critiques

    3,0
    Publiée le 9 septembre 2014
    C'est presque gêné face à toutes ces critiques criant au génie que je ne mets que trois étoiles au « Grand Budapest Hotel »... Attention, loin de moi l'idée de vouloir nier les qualités du film : c'est intelligent, ludique, parfois drôle et offrant assurément le casting de l'année grâce à un nombre d'excellents seconds rôles assez hallucinant. Reste que j'ai trouvé ici ce que je reproche parfois au cinéma de Wes Anderson : une mécanique tournant parfois à vide, ayant du mal à se renouveler de scène en scène au point d'apparaître parfois répétitive. Malgré tout, et bien que la lassitude ne soit parfois pas loin, difficile de rester insensible aux soins apportés à la musique (un régal), aux décors, aux costumes, à la reconstitution d'époque et au fait que l'œuvre soit parfois réellement touchante, les prestations toute en subtilité de Ralph Fiennes, Tony Revolori et Saoirse Ronan n'y étant certainement pas étrangères. Bref, si je n'ai pas été aussi transporté que certains par cet étonnant voyage en Europe de l'Est inspiré de nouvelles du grand Stefan Zweig, je ne regrette pour autant pas un seul instant le déplacement : voilà bien l'essentiel.
    tdeleau
    tdeleau

    Suivre son activité 68 abonnés Lire ses 491 critiques

    4,0
    Publiée le 24 février 2014
    Fini le thème de la famille dysfonctionnelle ? Avec The Grand Budapest Hotel, Wes Anderson se lance dans une comédie noire façon whodunit, toujours armé de cette charmante naïveté.
    Pendant l’entre deux guerres, tout le monde se presse aux portes du Grand Budapest Hotel. La réputation de l’établissement n’est plus à faire grâce à M. Gustave, légendaire concierge qui gère le palace d’une main de maître. Tout va pour le mieux jusqu’à ce qu’une riche cliente, la comtesse Céline Villeneuve Desgoffe und Taxis, décède. Alors que les prémices de la Seconde Guerre mondiale se font sentir, M. Gustave et son lobby boy se retrouvent impliqués dans une histoire faite de tableau volé et d’héritage familial.
    Inspiré par les oeuvres de Stefan Zweig et les comédies d’avant la censure des années 30, Wes Anderson nous plonge dans une dimension parallèle à la nôtre. Théâtre d’une intrigue burlesque, presque parodique, l’hôtel aux couleurs pastel semble tout droit sorti d’un rêve à l’esthétique folle. Outre la beauté de la mise en scène, on est séduit par la troupe d’acteurs entièrement dévouée au réalisateur, Ralph Fiennes en tête. Pour sa première incursion dans l’univers du cinéaste, l’acteur britannique délivre une performance irrésistible dans le rôle du concierge très estimé, qui se fourre dans des situations toujours plus rocambolesques. Scènes vaudevillesques grâce auxquelles le réalisateur met à profit ses plans préférés.
    Wes Anderson signe ici son meilleur film, une comédie douce-amère empreinte de nostalgie pour un passé révolu devant laquelle...

    Venez découvrir la suite de ma critique sur mon site ScreenReview !
    MaxLaMenace89
    MaxLaMenace89

    Suivre son activité 46 abonnés Lire ses 282 critiques

    4,5
    Publiée le 27 février 2014
    À deux doigts de livrer son chef d'œuvre, Wes Anderson atteint l'apogée de son art formel avec THE GRAND BUDAPEST HOTEL, grande aventure rocambolesque dont les ambitions recouvrent trois couches temporelles et autant de formats d'écran. Porté par un duo de tête à la fois hilarant et touchant, le film offre sans surprise une réalisation à la symétrie chirurgicale savoureuse, conduite par un superbe sens du rythme. Mais Anderson nous contamine progressivement d'un arrière-goût bouleversant avec cette quête perpétuelle et inatteignable du beau et du bon, le fantasme coude-à-coude avec le désespoir dans un entre-deux-guerres aux illusions magnifiques et spectrales.
    MC4815162342
    MC4815162342

    Suivre son activité 317 abonnés Lire ses 1 489 critiques

    5,0
    Publiée le 7 avril 2014
    Ayant adoré "Moonrise Kingdom" le seul film de Wes Anderson que j'ai vu, ce fameux "The Grand Budapest Hotel" me tentait énormément et encore plus après avoir visionné la bande annonce donc j'avais forcement de plus en plus envie de voir cet ovni, et bien voilà aujourd'hui c'est chose faite et c'est bien ce à quoi je m'attendais.
    On suit tout le long les mésaventures de M. Gustave brillamment interprété par Ralph Fiennes et Zero alias Tony Revolori que je ne connaissais pas et qui se révèle fort bon, tout du long de leurs délirantes histoires ils croiseront les chemins de bons nombres de personnages tous aussi louche et fun les uns que les autres comme Adrien Brody (moustachu), Willem Dafoe (effrayant), Jeff Goldblum (euh bah avocat^^), Harvey Keitel (chauve et rempli de tatouage), Mathieu Amalric (stressé), Bill Murray (simplement classe), Edward Norton (flic), Saoirse Ronan (avec une drôle de tache de vin), Tilda Swinton (84 ans), Léa Seydoux, Owen Wilson, Bob Balaban, Fisher Stevens et à d'autres époques dans le film car il en contient quatre mais on en suit principalement une on retrouve F. Murray Abraham, Jude Law, Jason Schwartzman ou encore Tom Wilkinson.
    Autant dire que ce casting est incontestablement TITANESQUE.
    Niveau scénario c'est gros, surréaliste, fun, déjanté, drôle, hyper bien foutu, pas ennuyant une seconde, les personnages sont juste tous géniaux, les décors sont bluffants, si beaux, si colorés, si inventifs, si originaux, le maquillage lui non plus n'est pas sans reste surtout pour Tilda Swinton, pratiquement méconnaissable, la bande son est superbe, aucun défauts, la réalisation est réglée au millimètre près, toujours fabuleusement impeccable et encore une fois hyper inventive et la mise en scène est.........hum hum comment dire...............prodigieuse !

    Un véritable petit bijou signé par un homme très talentueux et qui ne manque pas d'imagination.
    Nyns
    Nyns

    Suivre son activité 155 abonnés Lire ses 749 critiques

    4,5
    Publiée le 8 janvier 2017
    Je crois qu'on peut affirmer sans craintes que Wes Anderson a livré ici sa plus belle œuvre. Il réitère avec son univers fantaisiste, pétillant et naïf donc en 2013 avec The Grand Budapest Hotel. Il est très difficile de bouder son plaisir devant cette aventure endiablée réalisée avec le même panache que ces précédentes œuvres. Il sait raconter des histoires simples sur le papier mais qui derrière sa caméra basculent dans l'extraordinaire, ou le vice des personnages devient ce qui a de plus drôle et attachant, ou l'absurde est une facilité quasi innée et omniprésente, ou le meurtre le plus assassin soit-il se réalise sans violence visuelle, la liste est longue. Visuellement c'est toujours aussi bien travaillé, rien que pour le plaisir des yeux d'ailleurs The GBH mérite d'être vu et revu. Peut-être que l'histoire en elle-même, avec ses tenants et aboutissants correspond à ce que l'on retient le moins. Mais ce n'est qu'un gentil prétexte pour une aventure hôtelière originale, le moins qu'on puisse dire, fédératrice et pleine de généreuse bonne humeur.
    Florian Malnoe
    Florian Malnoe

    Suivre son activité 77 abonnés Lire ses 557 critiques

    4,5
    Publiée le 3 septembre 2015
    Une excellente adaptation qui a su retranscrire merveilleusement bien cet univers si singulier avec une pléiade de personnages truculents, une direction artistique haute en couleurs avec une photographie exploitant superbement bien ces idées graphiques, une mise en scène inventive, rythmée, bourrée d'idées et de trouvailles, une qualité d'écriture géniale alternant humour fin, scènes burlesques prenantes, et ton sérieux... Bref, un divertissement de premier choix tout à fait recommandable qui souffre de peu de temps mort car bénéficiant d'un format adéquat. On pourrait critiquer le fait que les seconds-rôle soient sous-exploités mais si c'est pour nous donner deux principaux si bien étudiés je ne dirais rien. Franchement ce film est un pur petit bijou tragi-comique quasiment irréprochable dans la veine d'un style British que j'affectionne particulièrement. J'ai passé un très bon moment.
    Yves G.
    Yves G.

    Suivre son activité 684 abonnés Lire ses 2 398 critiques

    2,0
    Publiée le 12 mars 2014
    Wes Anderson est lentement entré dans la cour des grands
    Avec Quentin Tarantino, Jim Jarmusch ou Terence Mallick, iIl fait désormais partie de ces (rares) réalisateurs qui attirent un large public sur la foi de leur seule signature.
    Cette signature est reconnaissable entre mille de "La Famille Tenenbaum" à "Moonrise kingdom" en passant par "La vie aquatique" ou "A bord du Darjeeling Limited" : des histoires de transmission entre un père et le fils qu'il s'est choisi, une bande d'acteurs fidèles (Bill Muray, Owen Wilson Jason Schartzmann, Adrien Brodie, Willem Dafoe ...), un comique de situation qui flirte avec l'absurde, des enfants déjà vieillis et des adultes jamais matures, des plans tirés au cordeau qui rappellent la bande dessinée, des costumes qui ressemblent à des déguisements, des couleurs primaires qui piquent les yeux ...

    "The Grand Budapest Hotel" reprend tous ces ingrédients dans un film d'1h40 qui passe aussi vite que la lecture d'un album de 64 pages de Tintin.
    L'action est une course poursuite qui nous tient en haleine - sans jamais nous essouffler.
    Comme le résume parfaitement Le NouvelObs : c'est Stephan Zweig aux pays des Pieds Nickelés !

    La critique crie au génie. Et elle a raison.
    Nombreux parmi vous ont déjà vu ce film et m'ont dit le plaisir qu'ils y avaient pris.
    Et pourtant je peine à communier dans ce torrent de louanges.
    je reconnais volontiers que "The Grand Budapest ..." est travaillé, abouti, complexe, riche, délicat.
    Le problème : "The "Grand Budapest ..." ne m'émeut pas, comme si tous ces échafaudages ne conduisaient nulle part, si ce n'est plus près du ciel un jour de printemps, alors que j'ai oublié mes lunettes de soleil.
    Shephard69
    Shephard69

    Suivre son activité 181 abonnés Lire ses 2 156 critiques

    4,5
    Publiée le 14 septembre 2014
    Un OVNI incroyablement stylisé, avec un humour qui fonctionne à merveille, totalement décalé, truculent comme rarement, une mise en scène et des plans parfaitement cadrés ou l'art absolu du contre-pied. Une œuvre dantesque avec ce qui est peut-être l'un des plus imposants castings modernes que l'on puisse rêver de réunir où chaque acteur livre une excellente prestation. Gigantesque, délirant, à la limite du génial.
    Vivien19
    Vivien19

    Suivre son activité 41 abonnés Lire ses 443 critiques

    4,5
    Publiée le 26 février 2014
    Je ne pense pas me tromper en disant que Wes Anderson est l'une des raisons de ma cinéphilie. "La Vie Aquatique" avait été un énorme coup de cœur et m'avait incité, pour la première fois, à m'intéresser à la filmographie d'un réalisateur dans son ensemble. J'avais ensuite découvert "Fantastic Mr. Fox" en salles que je considère encore aujourd'hui comme l'un des meilleurs film d'animation qu'il m'est été donné de voir. Si "Moonrise Kingdom" m'avait laissé sur ma faim malgré le consensus qui semble dire que c'est son meilleur film (je trouve "Fantastic Mr. Fox" et "Rushmore" largement supérieurs), le casting, la bande-annonce et le pitch de "The Grand Budapest Hotel" me faisaient trépigner d'impatience.

    Wes Anderson ne délaisse pas sa forme habituelle : que ce soit dans les tics de mise en scène, dans l'écriture, dans l'architecture des décors ou dans les couleurs, c'est du Anderson tout craché, pas de doute là-dessus. Mais dans le fond on sent quelque chose de neuf : le scénario en lui même (sorte de polar thriller décalé aux accents est-européen) ne sonne pas comme ses films habituels. Pas de fresque familiale ou de relations père-fils (biologique en tout cas) comme c'est souvent le cas : ici on parle d'héritage (à la fois moral et pécunier), de bagnards, de nazis roses et de courses-poursuites dans tous les lieux possibles et imaginables.
    C'est une succession d'idées plus inventives les unes que les autres. Chaque plan démontre une nouvelle recherche créative, une construction exemplaire et une cohérence qui - au milieu de ce fourre-tout d'imagination - brille par sa réussite. Le casting est lui aussi impeccable : si les noms sur l'affiche sont un peu menteurs parce que la plupart des stars se contentent d'une apparition en guest au grès d'une scénette amusante, il est indéniable que les têtes d'affiche s'en sortent incroyablement bien : Ralph Fiennes est impressionnant, y a pas d'autres mots, dans un rôle presque à contre-emploi où il excelle à chaque instant, chacune de ses répliques est savoureuse et il est vraiment imprégné de ce "M. Gustave". On en oublierai presque le débutant Tony Revolori, qui pour son premier grand rôle s'en sort à merveille lui aussi.

    Alors oui, il est évident que ceux qui n'apprécient pas le cinéma de Wes Anderson n'aimeront pas. Je suis même certain que quelques fans du réalisateur ne s'y retrouveront pas, je pense notamment à ceux qui ont pu le découvrir avec "Moonrise Kingdom" - peut-être parce que ce dernier était plus premier degré (enfin pas vraiment) à la fois dans l'émotion et dans l'humour. Le temps nous dira si "The Grand Budapest Hotel" sera une simple "originalité" dans la filmographie de Wes Anderson, un peu comme "Fantastic Mr. Fox", ou s'il marquera un véritablement tournant dans sa carrière, dans laquelle il se tournera vers des genres plus variés au-delà de celui de la fresque familiale. Dans tous les cas, ce nouveau film se déguste sans modération, un plaisir de tous les instants qui fait d'ors et déjà parti du panthéon de l'année 2014.
    louis-de-bourvil
    louis-de-bourvil

    Suivre son activité Lire ses 7 critiques

    5,0
    Publiée le 26 février 2014
    Absolument sublime ! Wes Anderson est définitivement le génie que tout le monde vante, une merveille d'inventivité et les décors, quels décors !
    7eme critique
    7eme critique

    Suivre son activité 313 abonnés Lire ses 2 778 critiques

    4,0
    Publiée le 21 décembre 2014
    Un casting bien entendu hallucinant et surtout, une maîtrise de la mise en scène où la notion de réalisation prendra tout son sens. Wes Anderson nous livre un travail minutieux d'une main de maître tout en symétrie. C'est une véritable prouesse artistique que le cinéaste propose pour accompagner ce conte original où la poésie s'accentue avec la musique d'Alexandre Desplat. Quant au scénario, on n'est pas à l'abri de s'endormir ; même si la cadence des acteurs est accélérée, la lenteur pointe le bout de son nez par moment... Le genre de film que l'on regarde pour sa qualité visuelle en se laissant bercer par l'imagination et le perfectionnisme de son créateur, Wes Anderson. Une patte unique pour un bien joli travail.
    AMANO JAKU
    AMANO JAKU

    Suivre son activité 249 abonnés Lire ses 797 critiques

    4,5
    Publiée le 5 mars 2014
    Wes Anderson n’est pas le premier venu puisque sa carrière à débuté depuis presque 20 ans ("Bottle Rocket", "Rushmore", "La Famille Tenenbaum", "La Vie Aquatique", "A Bord du Darjeeling Limited", "Fantastic Mr. Fox", "Moonrise Kingdom") et pourtant, je n’ai jamais vu l’un de ses films (oui, je sais : pour un cinéphile, c’est honteux…). Alors j’ai profité de la sortie de son dernier bébé, "The Grand Budapest Hotel", pour enfin me lancer dans l’aventure. Et bien, quelle première expérience, quelle putain de claque dans la gueule je viens de prendre !! En partant d’une histoire toute con (l’auteur d’un best seller nous explique comment il a rencontré le personnage principal de son livre et comment ce dernier lui a raconté sa jeunesse dans un hôtel), Anderson nous livre une incroyable pellicule : 01) Tout d’abord, Anderson est un véritable virtuose de la mise en scène, il sait se servir de sa caméra et utilise une multitude de techniques : il use et abuse de travelling verticaux ou horizontaux, il a recours à des zooms optiques dynamiques, il enchaîne des panoramiques très rapides de droite à gauche et de gauche à droite, il arrive à nous proposer des ellipses surprenantes entre deux plans représentées par des changements d'angle vraiment peu communs, pour souligner le changement de ligne temporelle il passe d’un format à un autre (cinémascope pour le présent et 4:3 pour le passé). Rien à redire : un vrai travail d’orfèvre ! 02) Il n’y a pas que la réalisation qui est extraordinaire, la direction artistique l’est tout autant : le film beigne entre de superbes tonalités naturelles et des teintes acidulées hallucinantes qui nous donnent l’impression de voir un tableau d’Andy Warhol vivant ! Les décors bénéficient eux aussi d’un tour de force car on passe de somptueux décors naturels à des fabrications artificielles (maquettes, murs peints, couloirs et chambres reconstruits…) certes kitchs, mais toutes aussi somptueuses : j’en ai vu des films dans ma vie, mais jamais je n’ai vu quelque chose de si « faux » qui paraisse si réel !! Cela nous donne véritablement l’impression d’assister à un conte vivant ! 03) Tout le film est un véritable hommage au comique burlesque que se soit dans les situations improbables ou les dialogues fous (le chat de l’avocat, le plan d'évasion farfelu qui fait passer « Prison Break » pour un dessin animé pour enfant, la scène totalement jouissive de la poursuite en ski / luge, la fusillade dans l’hôtel, Monsieur Gustave qui récite un poème lors de la pause déjeuner de ses employés, les évadés qui restent tranquillement sur place à bavarder alors que l'alarme de la prison retentit…). Tout est parfaitement orchestré pour faire travailler à mort nos zygomatiques ! 04) Autre point remarquable du film, le casting : qu’il s’agisse des rôles principaux ou des nombreux rôles secondaires, Anderson a choisi un panel d’acteurs fantastiques, même si parfois ce n’est pour que quelques courtes secondes d’apparition à l’écran. Soulignons tout de même la performance de Ralph Fiennes absolument délicieux dans le rôle de Monsieur Gustave ainsi que celle de Willem Dafoe parfait en homme de main terrifiant et sans pitié. Ajoutons que cela fait plaisir de revoir (même si c’est court) de bons acteurs tel que Adrien Brody, Jude Law, Jeff Goldblum, Tilda Swinton Harvey Keitel, Edward Norton et même notre Mathieu Almaric national.
    Véritable cartoon live au visuel époustouflant, "The Grand Budapest Hotel" est le genre du film qui fait du bien car il vous amuse autant qu’il vous fait réfléchir (ne passez pas à côté de la réflexion sur la seconde guerre mondiale, sur la famille et les conséquences d’un héritage), une vraie bouffée d’air pur comme nous n’en avons malheureusement plus trop l’habitude au milieu de toutes ses daubes sans saveur pré-formatése pour plaire au plus grand nombre et faire du pognon. Alors arrêtez d’aller voir ses pathétiques pellicules et faites-vous plaisir devant "The Grand Budapest Hotel", LA bonne surprise de ce début d’année 2014.
    titicaca120
    titicaca120

    Suivre son activité 281 abonnés Lire ses 2 179 critiques

    4,5
    Publiée le 28 février 2014
    une originalité et un divertissement haut de gamme avec des scènes jubilatoires.
    je l'ai vu en français mais le doublage est bon.
    du grand, du beau, du vrai cinéma.
    Jeanluc.M
    Jeanluc.M

    Suivre son activité 19 abonnés Lire ses 219 critiques

    5,0
    Publiée le 1 mars 2014
    Ne nécessite pas de critique, hormis : "Courez le voir en V.O" car ceci est un Film.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top