Notez des films
Mon AlloCiné
    La Partition inachevée
    note moyenne
    3,3
    7 notes dont 4 critiques
    répartition des 4 critiques par note
    1 critique
    1 critique
    2 critiques
    0 critique
    0 critique
    0 critique
    Votre avis sur La Partition inachevée ?

    4 critiques spectateurs

    Chris Art
    Chris Art

    Suivre son activité 65 abonnés Lire ses 398 critiques

    3,5
    Publiée le 1 décembre 2014
    (...) En guise de retour, après quelques années d’exil politique, le réalisateur serbe Goran Paskaljevic, décide de s’attaquer à un sujet délicat, que le cinéma local a peu traité (hormis l’incontournable Underground d’Emir Kusturica): celui de l’holocauste dans l’ex-Yougoslavie (...) Le récit de Misa Brankov, un ancien professeur de musique à la retraite interprété par Mustafa Nadarevic, se découvrant adopté et natif de parents juifs victimes de la déportation, est surtout le support d’une réflexion sur le devoir de mémoire (...) Si la première partie, de par son caractère didactique, est la preuve que le public serbo-croate n’est pas au fait du drame qui a frappé l’Europe dans les années 40, la seconde, assimilable à une mise en abyme musicale du travail du réalisable, nous ouvre les yeux sur les difficultés de transmettre le souvenir de ce passé peu glorieux (...) La partition inachevée atteint la dimension d’un véritable drame, celui d’une société ne désirant pas prendre en considération les horreurs vécues par les générations antérieures.
    Corinne M.
    Corinne M.

    Suivre son activité 9 abonnés Lire ses 30 critiques

    4,0
    Publiée le 3 décembre 2014
    un beau film, original, malheureusement quasi pas distribué!!
    LeMagduCiné
    LeMagduCiné

    Suivre son activité 51 abonnés Lire ses 626 critiques

    3,5
    Publiée le 18 avril 2016
    La musique comme seul lien avec le passé ?

    En guise de retour, après quelques années d’exil politique, le réalisateur serbe Goran Paskaljevic, décide de s’attaquer à un sujet délicat, que le cinéma local a peu traité (hormis l’incontournable Underground d’Emir Kusturica): celui de l’holocauste dans l’ex-Yougoslavie. Réalisé en 2012, ce film aura mis du temps à arriver sur le sol français, pour finalement n’être diffusé que dans une poignée de petites salles.

    Le récit de Misa Brankov, un ancien professeur de musique à la retraite interprété par Mustafa Nadarević, se découvrant adopté et natif de parents juifs victimes de la déportation, est surtout le support d’une réflexion sur le devoir de mémoire. En effet, plus que la première partie, assez descriptive, où le vieil homme se fait apprendre, par le rabbin local, l’établissement tragique, en plein cœur du Belgrade des années 30, d’un camp de la mort, puis les témoignages maussades des habitants actuels de la zone, l’intérêt du film réside dans la seconde partie. C’est là que, après avoir découvert et complété une partition musicale rédigée par son père, ce musicien décide de la faire jouer à l’occasion d’une cérémonie commémorative du drame organisée par les derniers survivants.
    amoxicilline
    amoxicilline

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 10 critiques

    5,0
    Publiée le 21 novembre 2012
    ce film dégage une grande émotion et il est original . il y a eu de nombreux fims sur ce theme mais celui developpe une approche unique. à voir.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top