Notez des films
Mon AlloCiné
    Nous irons vivre ailleurs
    Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "Nous irons vivre ailleurs" et de son tournage !

    Symbolique

    La date de sortie du film, le 11 décembre, n’a pas été choisie au hasard par les producteurs. Ce jour coïncide avec la journée mondiale des droits de l’Homme.

    Double emploi

    Emmanuel Mote joue deux rôles dans ce film : Samy M’bour et l’homme expérimenté ZAPI. L’acteur n’est pas le seul dans ce cas puisque Stéphane Koutouan incarne deux personnages à l’écran : un résident et un homme sur le quai d’une gare.

    Résistance

    Centré autour du thème de l’immigration et de l’intégration, Nous irons vivre ailleurs peut être considéré comme un film de résistance. "Dans la structure narrative, on rejoint ici les codes du film de résistants avec un ennemi identifié et j’aime l’idée très provocatrice que les sans-papiers d’aujourd’hui sont les résistants d’hier. Je rends d’ailleurs un hommage appuyé à la mise en scène de « L’armée des ombres » de Melville dans une séquence", raconte le réalisateur Nicolas Karolszyk.

    Constat précaire

    Ce film, Nicolas Karolszyk le veut comme une photographie de l’évolution de la société française. Avec son personnage de Zola, il souhaite montrer la grande précarité qui s’organise et se développe sur le territoire français. "Puisque l’Histoire se répète et devant l’augmentation significative des bidons-ville en Ile-de-France (...) Je crois qu’il est important de dessiner à nouveau les madones des taudis puisqu’elles sont de retour en grand nombre. Je pense donc ce film comme l’exploration d’un territoire où viennent se cristalliser d’une manière particulièrement dramatique des problèmes qui sont l’effet de conditions salariales épouvantables, de l’installation dans une grande précarité de l’espace existentiel, de la rupture des solidarités de classe et de l’absence totale de perspectives politiques pour maîtriser l’avenir", explique le réalisateur.

    Premières

    Nous irons vivre ailleurs est le premier long-métrage que réalise Nicolas Karolszyk. Ce dernier qui avait commencé comme opérateur caméra dans l’industrie du documentaire, est également photographe et a travaillé pour Tommy Hilfiger ou Calvin Klein. Ce film est également la première production de la société La Vingt-Cinquième Heure.

    Sans le sou

    C’est sans aucun financement que Nicolas Karolszyk et son acteur principal Christian Mupondo ont fait ce film. Ce n’est qu’après le tournage en Afrique que la société La Vingt-Cinquième Heure a rejoint le projet et a apporté son soutien financier.

    Pépites

    Nous irons voir ailleurs a été présenté en sélection officielle lors de la 7ème édition des Pépites du cinéma. Ce festival itinérant du cinéma urbain a notamment été choisi par Michel Gondry pour y projeter en avant-première son film The We and the I en 2012. Le long-métrage de Nicolas Karolszyk a également appartenu à la sélection officielle d’Africolor en 2013. Il en fut même le film d’ouverture.

    Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
    • Soul (2020)
    • Minuit dans l'univers (2020)
    • Tenet (2020)
    • Avatar 2 (2022)
    • Songbird (2021)
    • Wonder Woman 1984 (2020)
    • 3 Billboards, Les Panneaux de la vengeance (2017)
    • xXx (2002)
    • Mourir peut attendre (2021)
    • After - Chapitre 2 (2020)
    • Ready Player One (2018)
    • L'incroyable histoire de l'Île de la Rose (2020)
    • L'Oubli que nous serons (2020)
    • Robin des Bois (2018)
    • Sans identité (2011)
    • Pieces of a Woman (2021)
    • Orgueil et préjugés (2005)
    • Santa & Cie (2017)
    • Brooklyn Affairs (2019)
    • Drunk (2020)
    Back to Top