Notez des films
Mon AlloCiné
    Midnight Globe
    note moyenne
    3,3
    37 notes dont 15 critiques
    répartition des 15 critiques par note
    1 critique
    6 critiques
    2 critiques
    5 critiques
    0 critique
    1 critique
    Votre avis sur Midnight Globe ?

    15 critiques spectateurs

    AM11
    AM11

    Suivre son activité 2910 abonnés Lire ses 6 012 critiques

    2,0
    Publiée le 26 mai 2014
    Midnight Globe est un film indépendant qui à la particularité d'être produit grâce à l'aide des internautes. C'est un film qui mélange SF et thriller ou des personnes peuvent voyager dans l'espace temps à travers un jeu le Wiphala. C'est un film doté d'un faible budget mais de coté là rien de préjudiciable les décors sont simplistes mais ça colle avec le reste, les acteurs sont convaincants et pour finir le plus important le scénario qui est original. J'ai pas vraiment accroché au film il y a un manque de rythme et je n'ai jamais accroché à l'histoire puis je trouve dommage ce mélange franco anglais pas que j'aime pas lire les sous titres car je regarde plus de film en VO qu'en Français mais pour un film 100% français ce mélange peut être un frein.
    Erick D.
    Erick D.

    Suivre son activité 54 abonnés Lire ses 70 critiques

    2,5
    Publiée le 9 février 2014
    Alors, déjà la moyenne pour la note, car le rapport qualité technique et budget est remarquable…. En ce qui concerne l'histoire, beaucoup de difficulté à comprendre, un sujet compliqué à mette en oeuvre…cependant une poésie en ressort….
    Audrey B
    Audrey B

    Suivre son activité 10 abonnés Lire sa critique

    4,0
    Publiée le 3 décembre 2013
    A voir, à revoir même. Avec en partie pour sujet les problèmes de communication, Jonathan Musset nous embarque dans un voyage Jules Vernien. Superbes lumières & photographie, belle direction des comédiens. Ne jugez pas trop vite, voilà la leçon du film
    Hervé Eratosthène
    Hervé Eratosthène

    Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 37 critiques

    4,5
    Publiée le 8 février 2014
    Film qui paraît très déroutant au début. Le réalisateur y sème tout au long des indices et la fin nous donne une belle leçon d'humanité. A voir et à revoir ! Côté réalisation, un style très novateur et original. Comme quoi on peu faire des merveilles avec des petits budgets !
    ned123
    ned123

    Suivre son activité 72 abonnés Lire ses 1 331 critiques

    3,0
    Publiée le 19 novembre 2014
    J'ai vu un film... bourré d'intentions, mais tellement "bizarre" que j'ai oscillé entre lui mettre 0.5 étoile et 4 tellement les partis-pris étaient là, et des choix graphiques, de mises en scènes étaient faits... Mais au final, je ne suis pas vraiment sûr d'avoir tout compris (en toute humilité...). Ce film est une expérience, et il convient de le vivre comme tel... mais, je suis aussi passé à côté de beaucoup de ces intentions... La réalisation, le cadrage, la BO étaient vraiment bien. Mais on peut aussi se dire que la barre est tellement haute depuis Inception qu'on se pose la question de la pertinence.. Mais bon, c'est une oeuvre personnelle, et il convient de la saluer en tant que telle... Pas de formatage, pas de scénario prévisible, pas de tête d'affiche, mais beaucoup d'originalité, beaucoup d'impulsion, beaucoup de maîtrise dans l'image et du talent pour les comédiens... Et on imagine bien que le budget de ce film a dû être serré, mais ce que révèle la photographie est de bon niveau (cadrage, lumière, mouvement de caméra...). Donc, c'est cette note, mais je n'ai toujours pas vraiment compris... :)
    Gustave Aurèle
    Gustave Aurèle

    Suivre son activité 37 abonnés Lire ses 1 750 critiques

    2,0
    Publiée le 5 juillet 2019
    Une atmosphère qui rappelle les films de Chris Marker, ça manque de rythme et les dialogues anglais/français=bof.
    Cinéphiles 44
    Cinéphiles 44

    Suivre son activité 472 abonnés Lire ses 3 205 critiques

    3,0
    Publiée le 10 mars 2015
    Midnight Globe est avant tout, un film réalisé par un nantais avec des nantais et tourné à Nantes. C’est un film à l’image soignée que nous propose le jeune cinéaste. Les gros plans sur les visages et les objets font penser à l’univers de David Lynch. Effectivement, ceux-ci apparaissent parfois sans se justifier pour mieux réapparaître plus tard. C’est un thriller d’ambiance donc. Beaucoup d’incompréhension au début, qui pourrait en démotiver plus d’un. Mais à l’inverse du maître Lynch, on a l’impression de rater beaucoup de réponses quant à la signification de certaines situations. Pourquoi Jonathan Musset a-t-il voulu faire autant de mystères inutiles ? Il est certain que la globalité donne une belle approche d’esthétisme. Mais la lumière et les cadrages, aussi magnifiques soit-ils ne devraient-ils pas être secondaires à l’histoire. L’histoire est un hommage à Helen Keller, sourde, muette et aveugle qui luttera toute sa vie pour accéder à l’éducation et au savoir. C’est également un très bel hommage à la ville de Nantes. Dans Midnight Globe, on y découvre la ville sous une lumière précise dans des lieux de rares beautés. Alors pourquoi il est difficile d’accrocher à cette poésie. Tout d’abord à cause d’une musique omniprésente mal choisie, qui donne un ton beaucoup trop dramatique pour pouvoir s’évader dans le lyrisme. Ensuite le jeu des acteurs est bien trop amateur. Bruno Henry qui incarne le méchant dévoile des traits bien trop aimables pour le rendre crédible. Anthony Bertaud, l’acteur principal en fait des tonnes. Ses mimiques sont parfois insupportables. Il atteint le summum de l’absurdité lors d’une scène dans un stade qui rappelle la folie de Darren Aronofsky dans Requiem for a Dream. Premier long-métrage de Jonathan Musset, Midnight Globes est un film d’une extrême qualité visuelle. Cependant, le petit budget financé en partie grâce aux plateformes participatives fait défaut au casting et à la musique. Le jeune réalisateur propose un genre rare mais trop mystérieux pour que tous accrochent. D'autres critiques sur ma page Facebook : Cinéphiles 44
    sylvaleil
    sylvaleil

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 15 critiques

    2,0
    Publiée le 23 mai 2014
    midnight globle est un film en hommage à Helen Keller , qui ,sourde muette , aveugle a fait de grandes choses dans sa vie. Mais ce film , qui ce veut être un jeu , le wiphala , basé sur les sens, les odeurs, les sons, les couleurs et qui veut nous amener dans une intrigue ou l'on ne comprend rien est ,bien que poétique plutôt décevant. On commence à regarder en se disant que l'on va nous donner des clefs pour comprendre et non, juste à la fin nous comprendrons que ce film est un hommage à Helen Killer et que le but était de nous forcer à imaginer un monde par la perception de quelqu'un qui ne le voit pas, ne l'entend pas , le tout à travers le cinéma . Donc grosse deception car ce film plein de bonnes intentions ne me touche pas et je préfère lire la biographie d'Helen Keller que de me forcer à comprendre ce film ! pourtant j'étais prête à jouer le jeu !
    ratatate M.
    ratatate M.

    Suivre son activité Lire ses 2 critiques

    5,0
    Publiée le 6 décembre 2013
    Super film, mystérieux, poétique, à voir absolument! Je suis complètement d'accord avec cette critique publiée dans le monde le jour de la sortie nationale: " Une fois entré, on se perd : il y a de tout, du théâtre et du poème, des acteurs qui tâtonnent, la vie rêvée de quelqu'un que nous connaissons tous, des rencontres de son et d'image superbes. Presque tout est fragile, mais il y a dans cette fragilité, celle du produit comme celle de la démarche, quelque chose d'absolument neuf, qui vous touche, puis vous happe."
    Pierre M.
    Pierre M.

    Suivre son activité Lire sa critique

    4,0
    Publiée le 11 décembre 2013
    Voici un cinéaste qui ose s'affranchir des impératifs commerciaux liés à l'industrie du cinéma pour lui rendre certaines de ses plus belles lettres de noblesse. Ici l'image appelle l'imaginaire, et des sensations quasi organiques s'instillent chez le spectateur. Film où l'atmosphère est aussi tendue que poétique, au sens fantastique du terme. Film ouvert à la rêverie, où l'on n'en finira pas de chercher du sens à travers symboles et signes, ellipses et zones d'ombre. Un film qui échappe à toute captation définitive, un film déroutant et âpre, où la dureté des situations est contrebalancée par des lumières très douces et un montage assez fluide. Il est question de voyage, mais c'est à un voyage mental, presque onirique que le spectateur est convié. Un crime a été commis. Il est question de chiffre magique, le 7 des couleurs de l'arc-en-ciel, des notes de l'octave. Nous sommes plongés dans un monde étrange, où rien ne semble solide, où le danger tourne tel un corbeau. A travers des signes discrets et fugaces, « Midnight Globe » évoque le monde des aveugles et des sourds-muets. Mais, emporté dans un flux d'images aux charmes incisifs, envahi de sensations puissantes, dérangé dans son interprétation, le spectateur se met lui aussi à voyager dans son cerveau. Car ici toutes les couches s'entremêlent en une sorte de puzzle invisible. Quant aux qualités esthétiques du film, elles manifestent leur évidence : cadrage, lumières, arrière-plan soyeux et presque mystique (ce Mont St-Michel la nuit, joyau parlant au ciel limpide!), musique discrète et soyeuse. Des acteurs tous en place, crédibles et même habités. Et quelle atmosphère, où le polar exhale son haleine, dans la salle de jeu où se menacent les prétendants au pouvoir du Maître. Il y a au moins deux genres de films, très typés : ceux qui, de plus en plus rares hélas, sollicitent l'imaginaire et l'intelligence, quitte à malmener le spectateur. Ils font de lui un homme sensible, et le ramènent à l'homme sensé, à travers des chemins insensés et des espaces ardus. On en sort habité d'une sensation bizarre, quelque chose a changé, le monde semble avoir tourné, et tout redevient vivant. Et, aux antipodes de ce type de film, il y a ceux où tout est montré, pré-pensé, je dirais déjà digéré. Le spectateur en sort groggy, presque saoul, il a eu son compte, c'est ce qu'il venait chercher. Mais là le cinéma stagne. Or un art qui n'avance pas est un art qui régresse, se contentant de ronfler. J'ignore ce que le cinéma deviendra, mais Hollywood le menace, dans ce qu'il a de créatif. Les blockbusters prennent tant de place. Par chance, le public s’essouffle. C'est qu'il a faim de films vivants, vivants de l'âme de leur créateur. Ce Globe de minuit est une nourriture pour le corps, comme il l'est pour l'esprit. Malgré le seul défaut que je lui trouve : son dénouement, hommage à Helen Keller, qui m'a semblé artificiel, plaqué et comme parachuté afin de rendre de l'intelligible là où le fantastique régnait, avec ses précieux alliés : le songe, l'insolite et la cruauté. Un détail sans gravité pour un cinéaste avec lequel nous devrons compter, lui qui a sa manière de conter ce qui est peut-être irracontable, et que je salue pour toutes ses ardentes qualités.
    Enola C.
    Enola C.

    Suivre son activité Lire ses 4 critiques

    4,0
    Publiée le 21 mai 2014
    Au début, je dois avouer que le rythme lent et décousus m'a un peu désarçonné, mais juste au moment ou je put être perdu, l'histoire démarrait et je compris qu'elle allait m'être diffusé par "éléments de puzzles", apportés fur et à mesure du fil de l'histoire, narration par chapitres, que j'ai finalement trouvée très intéressante. Et là, je suis entré dans le récit et me suis laissé agréablement guidé par lui. Avec des comédiens très convainquant qui campent des personnages haut en couleurs, j'ai particulièrement aimé la jeune Carole, fraiche et spontanée, Bruno Henry excellent dans ce rôle de champion dur à cuire, et l'espiègle Anthony Bertaud en jeune loup aux dents longues, et aussi cet étrange gardien du temps, sorte de "Merlin" de l'espace-temps, très intéressant. Une très habile exploitation de décors naturels nantais. Enfin, une très belle photo. L'histoire de ce voyage dans l'espace-temps-perception avec cette jeune femme (dont je tairai le secret) au milieu de ces rivalités entre surdoués de cet étrange jeu, le Wiphala (est-ce inspiré du "oui-ya" ?), m'a vraiment enchanté. Bien sur, j'y ai vu aussi quelques lacunes, surement celles du débutant, peut-être un manque de clarté dans le propos, des séquences peut-être "un peu bavardes". Je pense qu’une vraie version française aurait été, à mon avis, vraiment bien, que ce mélange Anglo/français pas très heureux à mon gout. Des cadrages un peu trop "classiques", plus d'originalité de ce coté, auraient peut-être mieux servit le fantastique du film. J'ai crus aussi reconnaitre quelques influences de certain "grands", mais qui n'est pas influencé ! Mais au final vu le ratio temps de réalisation/résultat et au rapport finalité/moyens le cinéaste s'en tire haut la main et nous livre un très bon film.
    Régine M.
    Régine M.

    Suivre son activité 4 abonnés Lire sa critique

    4,5
    Publiée le 7 décembre 2013
    Je suis allée voir ce film au cinéma et je me suis pas contentée de le regarder sur Internet pour y apporter ma critique. La première séquence explique très bien comment fonctionne le jeu du Wi ... Au fur et à mesure qu'avance l'histoire on comprend toute l'importance qu'à ce jeu dans le scénario. Les Chapitres défilent mais comme il vous manque toujours un petit quelque chose, vous êtes happé pour en savoir davantage au chapitre suivant et ce jusqu'aux cinq dernières minutes du film. Tout le long du film vous vous posez des questions, vous vous bousculez pour pouvoir vous donner des réponses, vous cherchez un dénouement, vous triez des indices qui vous aideront à comprendre ou veut vous emmenez le réalisateur, finalement vous portez un jugement sur ce que peut être la fin du film. Il vient de se passer 1h22, vous n'avez pas loupé une miette de ces belles images et musiques, vous vous êtes inventé votre propre dénouement pour découvrir que ce qui vous a travaillé tout au long du film n'est en réalité pas le dénouement auquel vous aviez pensé. C'est vraiment un triller poétique avec du suspens jusqu'aux cinq dernières minutes du film. A voir ou a revoir.
    brice T.
    brice T.

    Suivre son activité Lire ses 2 critiques

    0,5
    Publiée le 9 décembre 2013
    nul et prétentieux sous prétexte d'un pseudo doc sur une malade handicapée, ce film esttotalement incompréhensible
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top