Mon compte
    Bonne mère
    Note moyenne
    3,7
    23 titres de presse
    • Bande à part
    • Elle
    • Le Parisien
    • 20 Minutes
    • Dernières Nouvelles d'Alsace
    • Ecran Large
    • Le Dauphiné Libéré
    • Le Journal du Dimanche
    • Le Nouvel Observateur
    • Les Echos
    • Les Fiches du Cinéma
    • Les Inrockuptibles
    • Libération
    • Marianne
    • Première
    • CinemaTeaser
    • La Croix
    • La Septième Obsession
    • Le Monde
    • Télérama
    • aVoir-aLire.com
    • Cahiers du Cinéma
    • Critikat.com

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    23 critiques presse

    Bande à part

    par Olivier Pélisson

    Un portrait bouleversant et généreux, qui rend hommage aux mères, aux femmes et à Marseille.

    La critique complète est disponible sur le site Bande à part

    Elle

    par Françoise Delbecq

    Le portrait hommage que Hafsia Herzi dresse de sa mère est magnifique.

    Le Parisien

    par La Rédaction

    « Bonne mère » est un grand film sur la pauvreté, très actuel, mais ce cinéma naturaliste, porté par des interprétations incroyables de vérité, des dialogues savoureux et des personnages attachants, n’accable pas le spectateur.

    La critique complète est disponible sur le site Le Parisien

    20 Minutes

    par Caroline Vié

    Halima Benhamed, actrice non-professionnelle, est éblouissante dans le rôle d'une quinquagénaire courageuse prête à tous les sacrifices pour la survie de sa famille.

    La critique complète est disponible sur le site 20 Minutes

    Dernières Nouvelles d'Alsace

    par Nathalie Chifflet

    Comme Soria Zeroual dans Fatima , de Philippe Faucon, film aux trois César, l’actrice non professionnelle Halima Benhamed crève l’écran dans le rôle de la bonne mère.

    La critique complète est disponible sur le site Dernières Nouvelles d'Alsace

    Ecran Large

    par Simon Riaux

    Débutant comme la chronique humble d'un quotidien dédié aux autres, le récit de vie de cette Bonne Mère prend une folle ampleur à mesure que Hafsia Herzi déploie toute l'étendue d'un cinéma du regard et de la lumière.

    La critique complète est disponible sur le site Ecran Large

    Le Dauphiné Libéré

    par Nathalie Chifflet

    Pour sa deuxième réalisation, après Tu mérites un amour, l’actrice a tourné chez elle Bonne Mère, ce film à la fois modeste et grand sur des gens ordinaires : il dresse un portrait de femme solaire, un beau personnage fort et attachant, servi par une réalisation maîtrisée, délicate et sensible.

    Le Journal du Dimanche

    par Baptiste Thion

    Derrière le deal, la prostitution et le langage fleuri des cités, c'est avant tout l'extrême douceur qui se dégage de ce film, réaliste mais lumineux.

    La critique complète est disponible sur le site Le Journal du Dimanche

    Le Nouvel Observateur

    par Sophie Grassin

    Plus posé, plus mûr que le gracieux « Tu mérites un amour », « Bonne Mère » cueille la vie, la tchatche, l’amour qui circule. On la comparera à Kechiche, elle a l’humanité d’un Renoir.

    La critique complète est disponible sur le site Le Nouvel Observateur

    Les Echos

    par Olivier De Bruyn

    Une fiction qui raconte le quotidien dans les « quartiers difficiles » avec plus de pertinence que la plupart des longs discours sociologiques et politiques.

    La critique complète est disponible sur le site Les Echos

    Les Fiches du Cinéma

    par Margherita Gera

    En suivant le quotidien d’une mère et sa famille dans l’attente du procès du frère aîné, H. Herzi signe un second film sensible et authentique, qui rend hommage à ces femmes dont la vie est consacrée aux autres et qui, malgré les embûches, continuent à avancer.

    La critique complète est disponible sur le site Les Fiches du Cinéma

    Les Inrockuptibles

    par Emily Barnett

    La caméra de Herzi est aussi aspirée par la puissance d’abnégation de cette mater dolorosa dont elle interroge les ressorts sacrificiels. Quand don de soi et dépouillement deviennent un piège.

    La critique complète est disponible sur le site Les Inrockuptibles

    Libération

    par Elisabeth Franck-Dumas

    La mosaïque que le film compose autour de cette femme [...] est électrisée par la tchatche pétaradante d’excellents comédiens, pour la plupart non-professionnels, que Herzi sait magnifier [...], la caméra s’arrêtant sur les gestes du quotidien, petits doigts potelés aidant à la cuisine, tout un naturalisme sous influence Kechiche qui densifie la matière du film à mesure qu’il progresse.

    La critique complète est disponible sur le site Libération

    Marianne

    par Olivier De Bruyn

    Cet éloge fervent d’une héroïne du quotidien (incarnée par une sidérante actrice non professionnelle : Halima Benhamed), à sa manière, renseigne sur une certaine France d’aujourd’hui.

    La critique complète est disponible sur le site Marianne

    Première

    par Thierry Chèze

    Bonne mère est le portrait de cette résistante qui plie mais ne rompt pas. Le regard qu’Hafsia Herzi pose sur elle est bouleversant d’humanité mais dépourvu d’angélisme.

    La critique complète est disponible sur le site Première

    CinemaTeaser

    par Perrine Quennesson

    L’énergie et la gratitude mélancolique que dégage ce double portrait sensible remportent la mise, haut la main

    La critique complète est disponible sur le site CinemaTeaser

    La Croix

    par Céline Rouden

    Adoptant un point de vue essentiellement féminin – les hommes sont absents ou en prison – le film est poignant quand il reste centré sur le personnage de la mère, un peu moins quand il suit les aventures de sa fille, Sabah, tentée par des relations tarifées avec les hommes dans une digression un peu longue qui nous fait perdre le fil du récit.

    La critique complète est disponible sur le site La Croix

    La Septième Obsession

    par Loris Hantzis

    Dans la chronique familiale d'Hafsia Herzi, il s'agit de montrer, sans juger, sans dramatisation.

    Le Monde

    par Véronique Cauhapé

    Un élan de vitalité et de fierté.

    Télérama

    par Marie Sauvion

    Une impression de déjà-vu plane, mais Hafsia Herzi filme ses acteurs avec tendresse.

    La critique complète est disponible sur le site Télérama

    aVoir-aLire.com

    par Thomas Bonicel

    Avec une sincérité confondante, mais sans rien inventer, Hafsia Herzi touche plutôt juste et affirme sa place dans un cinéma français friand de drames sociaux.

    La critique complète est disponible sur le site aVoir-aLire.com

    Cahiers du Cinéma

    par Charlotte Garson

    Rien ici n’est surdramatisé, sortie de prison de son fils ou tentation de sa fille de se prostituer : tout élément potentiellement misérabiliste s’intègre au portrait de famille, à la vie qui continue, à l’insurrection qui ne viendra pas.

    Critikat.com

    par Hugo Mattias

    Sans échapper à une certaine lourdeur démonstrative, Bonne mère produit une tension intéressante par cette construction en miroir, qui oppose l’inébranlable Nora à ses enfants.

    La critique complète est disponible sur le site Critikat.com
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top