Notez des films
Mon AlloCiné
    Jamais de la vie
    Note moyenne
    3,7
    20 titres de presse
    • Femme Actuelle
    • L'Express
    • Marianne
    • Ouest France
    • Paris Match
    • Positif
    • CinemaTeaser
    • La Voix du Nord
    • Le Journal du Dimanche
    • Le Parisien
    • Studio Ciné Live
    • Télérama
    • La Croix
    • Les Fiches du Cinéma
    • Les Inrockuptibles
    • Première
    • Le Dauphiné Libéré
    • Le Monde
    • Libération
    • Cahiers du Cinéma

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    20 critiques presse

    Femme Actuelle

    par Isabelle Giordano

    On sort de là le coeur gonflé à bloc, avec l'envie de lutter contre les injustices. Mais le coeur lourd aussi. On n’en dira pas plus pour vous laisser découvrir le plus beau film du mois.

    La critique complète est disponible sur le site Femme Actuelle

    L'Express

    par Eric Libiot

    "Jamais de la vie" est un des meilleurs film de Pierre Jolivet. Il dit l'homme et l'époque avec une telle justesse que l'émotion qu'il dégage patine la dureté du temps et fait briller la noirceur du ciel.

    Marianne

    par Danièle Heymann

    Un beau film accompli, maîtrisé, plein d'humanité et de probité. Et, dans l'audacieuse rédemption d'un homme broyé par la modernité, Olivier Gourmet à son sommet, que l'on n'oubliera pas. Jamais de la vie.

    Ouest France

    par Pierre Fornerod

    C'était un rôle pour Olivier Gourmet qui a pu se croire débarquant dans le monde des frères Dardenne. Il est le maître du jeu, avec sa sensibilité, sa force, son expression.

    Paris Match

    par Alain Spira

    Plus près du drame social que du polar, Pierre Jolivet signe un film anthracite couleur du béton et d'aube froide. Reposant sur les épaules d'envergure de Gourmet, ce film aurait pu être signé par Lucas Belvaux. Et c'est un compliment…

    La critique complète est disponible sur le site Paris Match

    Positif

    par Pierre Eisenreich

    L'apport esthétique est indéniable à cette réussite à filmer la complexité du réel. Au moyen d'un format scope, Pierre Jolivet représente avec une minutie exceptionnelle les différentes réalités professionnelles et sociales, ménageant des effets de lumière et de pénombre que nous pourrions qualifier de lueur expressioniste.

    CinemaTeaser

    par Emmanuelle Spadacenta

    Un thriller en zone commerciale hypnotique. 

    La critique complète est disponible sur le site CinemaTeaser

    La Voix du Nord

    par Philippe Lagouche

    On pense à certains polars purs et durs. À certains héros solitaires tel que les campaient Sterling Hayden et Alain Delon à leur époque samouraï. Et on n’a pas tort.

    La critique complète est disponible sur le site La Voix du Nord

    Le Journal du Dimanche

    par Baptiste Thion

    Si Pierre Jolivet a souvent mis le social au cœur de son cinéma, le réalisateur offre une radiographie très noire, mais jamais plombante ni misérabiliste, d'une époque économiquement et humainement désenchantée.

    Le Parisien

    par Pierre Vavasseur

    Pierre Jolivet signe un film tout en tension qui assemble implacablement les éléments de l'intrigue. Olivier Gourmet était idéal pour enfiler le blouson fatigué de cet homme qui n'a rien perdu de sa droiture. Valérie Bonneton est impeccable, les seconds rôles très travaillés.

    La critique complète est disponible sur le site Le Parisien

    Studio Ciné Live

    par Sandra Benedetti

    Un polar comme une étoile noire. Terrassant.

    La critique complète est disponible sur le site Studio Ciné Live

    Télérama

    par Pierre Murat

    Le thriller permet à Pierre Jolivet d'exalter tous ces solitaires. D'en faire, surtout, des porte-parole, des sentinelles qui résistent à l'indifférence générale. Leurs luttes sont parfois drôles, comme dans "Ma petite entreprise" et "Zim and Co."

    La critique complète est disponible sur le site Télérama

    La Croix

    par Arnaud Schwartz

    On peut reprocher au scénario quelques situations un peu appuyées, des dialogues parfois surlignés, mais "Jamais de la vie" est un film bien construit, qui mêle avec fluidité plusieurs genres cinématographiques et touche juste.

    La critique complète est disponible sur le site La Croix

    Les Fiches du Cinéma

    par Nicolas Marcadé

    Une réalisation élégante et des acteurs investis, mais au service d'un scénario sans conviction.

    La critique complète est disponible sur le site Les Fiches du Cinéma

    Les Inrockuptibles

    par Serge Kaganski

    Si "Jamais de la Vie" ne se départ pas d'un aspect "qualité française", il dépeint plutôt bien la déréliction sociale et psychologique qui est en train de ronger la France.

    La critique complète est disponible sur le site Les Inrockuptibles

    Première

    par Christophe Narbonne

    En dépit de sa tendance à enfoncer un peu trop fortement le clou de la misère (...) "Jamais de la vie" capte quelque chose de l’air du temps avec une sincérité évidente. La sous-intrigue polardeuse, elle, donne du relief à cette tragédie d’un homme pas ridicule.

    La critique complète est disponible sur le site Première

    Le Dauphiné Libéré

    par La Rédaction

    La vision sombre d’un homme désabusé qui trouve une façon de redonner sens à sa vie, dans un film qui appuie un peu trop complaisamment sur la misère sociale.

    Le Monde

    par Jacques Mandelbaum

    Pierre Jolivet aime à varier les genres. Le voici aux prises, dans ce film, avec le polar social. (…). Voilà qui fait, en termes de précision et de profondeur dans le traitement, un peu beaucoup, en dépit du talent indéniable de l’acteur.

    La critique complète est disponible sur le site Le Monde

    Libération

    par Clémentine Gallot

    La dramaturgie prévisible - signée de son complice Simon Michaël - s’enlise dans un sombre règlement de comptes qui fait de son vigile un vigilante, tributaire de son cahier des charges social-réaliste, alignant sa galerie de personnages croqués (Julie Ferrier et, tiens, Bénabar).

    La critique complète est disponible sur le site Libération

    Cahiers du Cinéma

    par Vincent Malausa

    Malgré sa cuirasse de polar, "Jamais de la vie" n’est qu’un reportage un peu trop cuisiné sur une sorte de néant socioprofessionnel devenu refuge en kit de la chronique sociale franchouillarde.

    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top