Mon compte
    Snowden
    note moyenne
    4,0
    6995 notes En savoir plus sur les notes spectateurs d'AlloCiné
    Votre avis sur Snowden ?

    404 critiques spectateurs

    5
    48 critiques
    4
    169 critiques
    3
    124 critiques
    2
    47 critiques
    1
    12 critiques
    0
    4 critiques
    cylon86
    cylon86

    Suivre son activité 1 695 abonnés Lire ses 4 430 critiques

    3,0
    Publiée le 9 novembre 2016
    Après "Savages", petite récréation ensoleillée dans sa filmographie, Oliver Stone retrouve la route d'un cinéma plus engagé avec "Snowden", biopic sur Edward Snowden, le lanceur d'alerte qui a révélé que la NSA et la CIA surveillait quasiment tous les citoyens américains en permanence et sans avoir besoin d'autorisation spéciale. Le sujet, encore brûlant, tient à cœur au cinéaste qui se jette à corps perdu dans le film en manquant un peu de recul. Malgré la force de sa dénonciation, il s'attache alors plus au portrait du jeune homme complexe qu'est Snowden plutôt que de montrer avec virulence la toute-puissance d'un pays et tous les dangers que cela implique. Reste malgré tout un film diablement efficace dont le visionnage complète celui du documentaire "Citizenfour" et qui permet de nous donner un aperçu de ce qui a mené Snowden à lancer l'alerte quitte à ne jamais pouvoir rentrer dans son pays. Personnage complexe amoureux de son pays, Snowden est interprété par Joseph Gordon-Levitt qui s'est investi dans le rôle avec ferveur, allant jusqu'à reprendre les tons, les nuances de voix et les postures de Snowden. Oliver Stone réunit autour de lui un casting solide (Rhys Ifans, Scott Eastwood, Zachary Quinto, Melissa Leo, Tom Wilkinson, Timothy Olyphant et même Nicolas Cage que l'on retrouve avec plaisir), donnant au passage à Shailene Woodley un beau rôle en la personne de Lindsay Mills, la petite amie de Snowden. Leur histoire d'amour est un des points forts du film, Mills servant de point d'ancrage à son compagnon qui manque de se perdre plusieurs fois dans les méandres d'un système de surveillance qu'il répudie. Sans avoir le recul nécessaire à cette histoire et sans en faire des tonnes dans sa mise en scène, Stone livre un film solide qui a le mérite d'être assez limpide dans ses enjeux et dans son propos, critiquant vivement la préférence d'un pays pour la sécurité par dessus la liberté.
    dagrey1
    dagrey1

    Suivre son activité 70 abonnés Lire ses 655 critiques

    3,5
    Publiée le 9 novembre 2016
    atriote idéaliste et enthousiaste, le jeune Edward Snowden pense réaliser son rêve quand il rejoint les équipes de la CIA puis de la NSA. Il découvre alors au cœur des Services de Renseignements américains l’ampleur insoupçonnée de la cyber-surveillance qui collecte des montagnes de données et piste toutes les formes de télécommunications à un niveau planétaire.
    Pour ce faire, il rencontre une équipe de journalistes à Hong-Kong.
    Choqué par cette intrusion systématique dans nos vies privées, Snowden décide en juin 2013 de rassembler des preuves et de tout divulguer. Devenu lanceur d’alerte, il sacrifiera sa liberté et sa vie privée.

    "Snowden", dernier film d'Oliver Stone est un biopic consacré à l'expert informatique du gouvernement américain qui a révélé au monde la cyber surveillance dont nous faisons l'objet. Le film présente l'avantage de pointer les faits ayant convaincu d'agir le jeune patriote, désireux à l'origine de rejoindre l'armée US pour la guerre en Irak, empêché pour des problèmes de santé. Oliver Stone met bien en exergue le cheminement d'un garçon à la base plutôt conservateur et peu critique qui confronté empiriquement à des situations choquantes a décidé de dénoncer. Le film est éclairant et permet de réfléchir aux excès de la politique étrangère américaine conduite depuis le début de la guerre froide, sous les administrations républicaine et démocrate alors que ce pays est souvent considéré comme "le phare de la liberté"*.

    Le film est bien réalisé et bien interprété avec notamment dans le rôle principal Joseph Gordon Levitt et Shailene Woodley dans le rôle de Lindsey MiIls.
    SuperJS
    SuperJS

    Suivre son activité 15 abonnés Lire ses 190 critiques

    3,0
    Publiée le 6 novembre 2016
    Un bon film, instructif, Avec de bons acteurs, Mais qui souffre de quelques longueurs et d'un rythme très très très... plat ! Peu d'action, peu de suspense....
    anonyme
    Un visiteur
    5,0
    Publiée le 2 novembre 2016
    Une Vértiable Claque. Aprés quelques années d"errance, le réalisateur Oliver Stone fait son grand retour en force avec son nouveau Long Métrage inspiré d'une histoire vraie qui marqua un enorme scandale a travers le monde. Grace a une Mise en Scéne tres méticuleusement soignée et qui est servie par une BO discrete mais prenante de Craig Armstrong et Adam Peters qui s'accordent parfaitement a l'univers du long métrage. Ensuite le Scénario est quand a lui Captivant du début a la fin qui se permet d'y quelques réflexions trés intéressants sur la technologie et les méthodes de surveillance qui font toujours débat en faisant partie de l'actualité dont le rythme est soutenue de bout en bout au cours des 2h15 de film,ajouter a cela un Suspense oppressant qui joue avec habilité avec nos nerfs tout en y ajustant quelques notes d'Humour et D'Emotion qui n'en font jamais trop avec en prime un dénouement finale qui nous laisse pas indifférent. Enfin le Casting est quand a lui Magistralement choisi et qui livrent au passage avec justesse une interprétation de qualité a ces nombreux protagonistes retrouver mêler a cette incroyable histoire qui a fait scandale dont on retrouve parmi eux le jeune et talentueux Joseph Gordon Levitt qui est époustouflant dans son jeu d'acteurs en prêtant ses traits au célèbre Edward Snowden un informaticien de la CIA idéaliste et intellectuel qui se retrouve malgré lui empetrer dans cette sordide histoire, a ses cotés la ravissante Shailene Woodley est trés convaicante dans la peau de Lindsay Mills la petite amie de notre héros dont la romance est tres bien amener sans entrer la miéverie sans oublier quelques Seconds Couteaux au diapason viennent contribuer a la réussite de ce Thiller Paranoiaque tels que Melissa Léo,Zachary Quinto,Rhys Ifans,Nicolas Cage,Tom Wilkinson,Timothy Olyphant,Logan Marshall-Green et Scott Eastwood. En Conclusion, Snowden marque le retour tromphale de Oliver Stone qui livre un Thriller Politique de haute volée qui parvient au passage a retranscrire avec authenticité ce douloureux Scandale tout en étant une oeuvre a la fois Engagé,Brillant,Poignant et Intriguant dont on en ressort totalement déboussolé et Instruit aprés visionnage de ce nouveau Chef D'Oeuvre signé Oliver Stone qui livre ici l'un des films incontournables de cette décennie a ne pas rater sous aucun prétexte.
    Caine78
    Caine78

    Suivre son activité 4 306 abonnés Lire ses 7 395 critiques

    3,0
    Publiée le 9 février 2017
    Et oui, encore un biopic ! C'est vrai qu'il y en a de plus en plus et que notre attirance pour le film dépend beaucoup du fait que l'on s'intéresse ou pas à la figure qui est abordée. Concernant Edward Snowden, c'était clairement mon cas et le résultat ne m'a pas déplu, surtout lorsque c'est Oliver Stone qui est derrière la caméra. D'ailleurs, il faut reconnaître que c'était assez courageux de sa part d'aborder un tel sujet en prenant clairement fait et cause pour le lanceur d'alerte, et ce quasiment sans ambiguïté (sans doute pas assez d'ailleurs). À ce titre, que ceux ayant un minimum suivi l'affaire en temps réel ne s'attendent pas à de grandes révélations (encore moins ceux qui, comme moi, ont vu auparavant « Citizenfour »), mais plus à un bon dégrossissement et aux étapes majeures de la vie du bonhomme qui l'ont amené à prendre cette décision cruciale qui changera sa vie à jamais. Formellement, c'est propre : moi qui lui reproche souvent ses excès, je trouve que pour le coup l'auteur de « Platoon » reste même un peu sage ! Quelques bonnes idées toutefois, notamment cette scène volontiers paranoïaque où spoiler: Snowden voit son patron prendre une taille démesurée sur un écran géant
     : la meilleure du film. Dommage également que l'ami Oliver n'ait en définitive pas plus cherché à percer le mystère de son héros : celui-ci reste jusqu'au bout un personnage intrigant et intéressant, mais sans doute aurait-il fallu trouver plus d'éléments capables de le cerner. Côté interprétation, si la plupart des seconds rôles auraient gagné à plus d'épaisseur (l'excellent Rhys Ifans excepté et même si j'avoue avoir plutôt aimé Nicolas Cage dans ce curieux rôle de mentor!), Joseph Gordon-Levitt prouve en revanche qu'il est l'une des valeurs sûres d'Hollywood aujourd'hui à travers cette prestation très maîtrisée. Cela aurait pu être mieux, certainement. Mais bon, parfois il faut se satisfaire de ce qu'on a : « Snowden » est un « biopic-thriller » plutôt réussi et le témoignage assez juste du courage d'un homme pour une société meilleure : c'est déjà pas mal.
    Cinemadourg
    Cinemadourg

    Suivre son activité 401 abonnés Lire ses 1 129 critiques

    4,0
    Publiée le 15 novembre 2016
    Oliver Stone nous propose, après Né un 4 Juillet (1989), JFK (1991), Nixon (1995), World Trade Center (2006), W. : L'improbable président (2008), Wall Street : L'argent ne dort jamais (2010), un thriller politico-militaire sur le parcours d'Edward Snowden, ce jeune américain génie en informatique, qui va passer d'un engagement total pour son pays aux révélations spectaculaires en 2013 sur les écoutes mondiales des services secrets américains.
    Ce biopic, à défaut d'être hyper rythmé, nous propose une étude approfondie du personnage de Snowden, son côté humain, son engagement total, ses désillusions du système ainsi que sa vie privée.
    On va finalement traverser presque 10 ans de sa vie en comprenant comment ce jeune geek va pouvoir passer d'un patriote à un quasi "traître" de sa nation.
    Joseph Gordon-Levitt est totalement bluffant de réalisme ! Il est, de plus, accompagné d'une belle brochette talentueuse pour l'épauler : Shailene Woodley (Tris !!!!!), Nicolas Cage, Zachary Quinto (Spock !!!)...
    J'ai vraiment adoré cette plongée au coeur du système de défense US avec toutes ses forces et toutes ses limites... Et bien sûr, on ressort de là en se posant pas mal de questions sur notre monde hyper-digitalisé...
    Vraiment très bon !
    Benito G
    Benito G

    Suivre son activité 389 abonnés Lire ses 3 028 critiques

    3,5
    Publiée le 17 novembre 2019
    Ayant toujours eu un peu de mal avec de nombreux biopic. Celui-ci (réalisé en plus par Oliver .S , que l'on avait pas vu depuis un bail et qui atteint maintenant les 70 ans^^) m'a plutôt tenter ayant vaguement suivit l'affaire et ayant vu une BA assez alléchante. JE tiens néanmoins à rectifier, que tous ceux qui se fit à la BA et au genre "thriller" seront surement déçu. La cadre général est effectivement à classer comme tel, mais la BA ; le montre comme un block US au suspens insoutenable, des choses que l'Etat se permets mais que grâce à Mr Snowden ; il arrive à soulever et mettre le problème en avant... Cela reste avant tout, un biopic ; touchant même un peu au coté documentaire (et cela est cité que très vaguement dans la BA). Oliver S. nous a habituer à des films de mauvais goût (souvent controversé), donneur de leçon... Mais pour le coup, convergent de vrais pris de mise en scène, ainsi que de bons acteurs et une histoire que l'on peut l'on peut classifier "d'héroisme" (car pour Mr Snowden, il fallait quand même plus qu'osé). Alliant donc plus un réel biopic et des passages documentarisés que ce à quoi il nous a habitué. "Snowden" est étonnamment calme et fervent sur l'ensemble. Entraînant même malheureusement quelques longueurs ; mais que l'on "oublie" assez vite ; une fois ; la chose reprise. Globalement on sent une réelle profondeur et une vérité que l'on peut considérer constante (les moments documentaires étant là de plus, pour le démontrer et nous en apprendre davantage pour ceux qui ne connaîtrait pas du tout le sujet qu'une simple bride Le réalisateur n'a pas réaliser ce film à la va vite comme on pourrait le penser puisqu'il s'ahit d'un biopic, de documents... Mais nous présente un dossier à l'ancienne vraiment solide et vérifiable pour les plus septique. Pesant le pour et le contre et s'inquiétant pour l'avenir général de la société. Et mettant en scène de façon plutôt effroyable les dangers d'une société que l on pourrait nommé "Big Brother", se dissimule partout. Que ce soit au cœur de votre chambre ou dans une autre pièce. Même quant vous pensez et que vous avez éteint votre ordinateur, tablette ou smartphone. Conclusions, Oliver S. signe un biopic passionnant une fois que l'on ait vraiment entré au cœur de l'histoire donnant l'alerte (même si "à l'époque, le sujet avait fait vivement polémique et l'on comprends pourquoi vis à vis de ce qui se cache derrière...) qui a révélé au public les détails des programmes de surveillance de la NSA (National Security Agency). certains trouveront évidemment quelques failles ou la théorie est parfois seulement "effleuré" (pour certains, mais bon le film durait déjà 2h...^^) et un peu trop terre à terre. Tous les bouleversements politiques contemporains auront inévitablement toujours plus d'imagination que n'importe quel autre personne (scientifique ou non). On regrettera donc le coté peut être pas "thriller" justement comme l'annonce le genre du film et un peu la BA ; lorsqu'on la visionne. Un petit hic ou durant les 2h ; il est difficile de trouver au film le juste rythme ou tout simplement la dimension qui conviendrait insaisisablement à cet héros (car c'est bien le mot que l'on peut employer). Bref, de quoi en mener plus d'un à la réflexion tandis que d'autres seront quant à eux surement déçu de ne pas être tomber sur un "thriller" digne de certains films d'Oliver S. il y a des dizaines d'années... Cela sera quitte ou double.
    Ricco92
    Ricco92

    Suivre son activité 124 abonnés Lire ses 1 870 critiques

    4,0
    Publiée le 29 novembre 2016
    Après Nixon, Alexandre ou W. : L’improbable Président, Oliver Stone signe une nouveau film biographique. Il nous montre l’impact des révélations d’Edward Snowden à la presse sur sa vie privée, le tout d’une manière intéressante. On regrettera juste que le cinéaste ne focalise pas plus sur ces fameuses révélations, sur leur aspect politique et sur la manière dont le gouvernement américain bafoue les droits fondamentaux des américains et des peuples des autres pays. Malgré cet aspect un peu décevant (et surprenant de la part d’un cinéaste aussi adepte de la polémique), Snowden reste un très bon moyen de découvrir cette affaire qui ébranla le gouvernement américain.
    Scorcm83
    Scorcm83

    Suivre son activité 77 abonnés Lire ses 508 critiques

    3,5
    Publiée le 8 janvier 2017
    Un traitement très hollywoodien d'un sujet critique sur les Etats-Unis et leur politique de la suprématie de la sécurité en dépit de la liberté. Je n'ai pas vu le documentaire *Citizenfour* donc je me base uniquement sur le film d'Oliver Stone. A vrai dire, j'ai trouvé la construction et le rythme très bons, on est constamment captivé par ce qu'on nous raconte du fait de la mise en scène nerveuse du réalisateur et du charisme des protagonistes principaux. Seulement, j'ai un peu l'impression que le film s'adresse à ceux qui ont eu la flemme de regarder le documentaire, car concrètement, il s'agit de romancer et de rendre attractif le discours d'Edward Snowden pour le grand public. Effectivement, il ne s'agit pas d'un complément au documentaire sorti en 2013 mais plus une sorte d'introduction au personnage, ses origines, une sorte de "spin-off" sur le pourquoi du comment il en est arrivé là. On ne rentre donc jamais vraiment en profondeur sur le sujet, les élémenents sont vulgarisés de sorte à nous faire intégrer le propos de la manière la plus digeste possible. Selon moi, le film ne se suffit pas à lui même, il est nécessaire de regarder par la suite le documentaire qui apporte certainement beaucoup de recul, de nuances et de profondeur aux propos d'Ed Snowden.

    Un film utile donc, dans le sens où celui ci nous présente un sujet, une problématique, au spectateur ensuite de faire la part des choses et d'approfondir.
    The Rotisseur
    The Rotisseur

    Suivre son activité 33 abonnés Lire ses 494 critiques

    4,0
    Publiée le 8 janvier 2017
    Inspiré de faits réels dont j'ignorais l'histoire, je dois dire que je me suis facilement laissé emporter par ce film. Non pas original dans sa manière de raconter, ni incroyable dans sa réalisation, bien que cette dernière s'en sort de manière admirable, Snowden tient surtout le mérite de traiter un sujet intéressant et important dans sa globalité. Sans être marquant, ça reste un film à voir.
    Cinéphiles 44
    Cinéphiles 44

    Suivre son activité 752 abonnés Lire ses 3 661 critiques

    4,0
    Publiée le 19 mars 2017
    On s’est demandé l’intérêt de scénariser l’histoire d’Edward Snowden, lui qui avait déjà fait l’objet d’un documentaire récompensé par un Oscar en 2015. Mais Oliver Stone aime parler politique et généralement il le fait bien. Quant au comédien Joseph Gordon-Levitt c’est tout ou rien. Heureusement ici, l’acteur incarne tellement bien son rôle qu’il prend inconsciemment cette distance pour ne pas nous faire oublier que son traitement est réel. Seule l’amourette avec Shailene Woodley semble mal traitée, voir inutile. Quoi qu’il en soit, si nous n’êtes pas trop documentaire et langage un peu trop complexe, ce long-métrage est une excellente alternative pour comprendre l’affaire de cet ex agent de la CIA puis de la NSA qui découvrira l’intrusion sidérante des services de renseignements dans nos vies privées pour être revendues à des sociétés. Devenant l’ennemi public numéro un, Snowden devra s’expatrier après avoir fait la révélation du plus grand scandale d’espionnage. Malheureusement pour Stone, Snowden est une grosse pointure qui fera d’autres révélations et nous sommes bien au-delà de ce que le cinéma peut traduire.
    D'autres critiques sur notre page Facebook : Cinéphiles 44
    Anthony O
    Anthony O

    Suivre son activité 48 abonnés Lire ses 686 critiques

    4,0
    Publiée le 26 septembre 2016
    Un excellent film. L'acteur principal joue à la perfection. Tout est factuel.
    Bravo à Stone et surtout, à Snowden.
    anonyme
    Un visiteur
    4,0
    Publiée le 11 janvier 2017
    « Snowden » est un film passionnant qui offre de bonnes séquences dignes des meilleurs thrillers. L’histoire est prenante, même si on la connaît. L’intrigue est bonne et la construction narrative est bien orchestrée. La photographie est plaisante et le casting délivre de très bonnes performances, notamment Joseph Gordon-Levitt qui offre un personnage calme, posé, réfléchi, intelligent. Un métrage qui aurait mérité un meilleur sort.
    JulienAllard
    JulienAllard

    Suivre son activité 25 abonnés Lire ses 387 critiques

    4,0
    Publiée le 1 janvier 2017
    Un enième film engagé pour Oliver Stone qui revient ici sur l'affaire Snowden, scandale politique qui éclaboussa les Etats Unis en 2013. Il s'agit d'écoutes mondiales organisées par la NSA.
    Le film se trouve bien plus réussi que les précédents du bonhomme, voir Wall Street II par exemple. Le point fort du film est qu'on s'attache bien au perso principal.
    Pour conclure, un bon Oliver Stone sans être un chef d'oeuvre.
    lhomme-grenouille
    lhomme-grenouille

    Suivre son activité 2 589 abonnés Lire ses 3 170 critiques

    2,0
    Publiée le 18 novembre 2016
    Pour ne pas avoir vu « W », la seule expérience que j’avais jusqu’à présent d’Oliver Stone traitant de l’actualité c’était « World Trade Center ». Vous comprendrez du coup certainement pourquoi je n’étais pas forcément optimiste en allant voir ce « Snowden »… Pourtant, s’il y a bien un terme que je ne pensais pas utiliser pour décrire ce film là, c’est bien celui de « malaisant ». (Oui ça existe : c’est québécois !) Bah oui, ce « Snowden » paradoxalement, il m’a refilé un sacré malaise, du début jusqu’à la fin. Et pour le coup, s’il y a bien quelque-chose à blâmer par rapport à ça, ce sont les choix formels de l’ami Oliver Stone. Pour moi, l’affaire Snowden c’est un cas d’actualité ; un cas finalement déjà très illustré visuellement, notamment au cinéma avec le documentaire « Citizenfour ». Du coup, à mes yeux, et cela pourra paraître bête à dire, mais, face à un tel cas de figure, déjà bien ancré visuellement dans les esprits, je trouve que le choix d’un visuel épuré, ou du moins très proche de celui du reportage télé, s’impose presque inévitablement… Or, à adopter un visuel très ancré dans les codes de la fable américaine, avec tous ses clichés de mise en scène grossiers, je trouve que le film créé une drôle de sensation d’irréalité qui dessert totalement son propos. Déjà, le fait de commencer par la rencontre entre Snowden et les journalistes, je trouve ça super-maladroit. Oser confronter tout de suite les images qu’on a tous vu à cette imagerie factice de production U.-S., ça se fait forcément au détriment du film qui passe pour une vieille reconstitution Disney World au regard de l’image qu’on a du réel … Et puis il y a cette façon si hollywoodienne de présenter le personnage ( spoiler: façon qui se traduit par un gars qui débarque le visage hors-champ, un rubik's cube qu’il manipule comme un beau-gosse à une seule main. Ça fait vraiment l’entrée théâtrale du héros trop balaise, musique surfaite à la clef !
    ) : cette seule entrée en scène du personnage, elle traduit finalement tout ce qui m’a dérangé dans la démarche du film. C’est vrai que c’est la classe de présenter Snowden comme ça… Mais c’est tellement surfait, artificiel et codifié, que ce genre de présentation ne PEUT être utilisé pour un personnage réel ; encore plus pour un personnage réel qui existe encore fraîchement dans les esprits ! Moi, cette démarche là, elle m’a fait aborder tout le film avec ce même sentiment et cette même question. A chaque scène, je me disais : « Et ça, qu’est-ce que je dois en tirer ? » D’un côté la scène fait totalement refaite pour correspondre aux enjeux d’un thriller lambda, de l’autre on nous dit qu’on nous parle d’Edward Snowden. Et moi, dans mon cerveau, ça ne matche pas. Ça ne matche jamais même. D’un côté je n’arrive pas à me dire que je m’informe sur l’affaire Snowden avec ce film tant tout fait bien trop artificialisé, codifié, caricaturé… D’un autre côté, je ne peux pas profiter d’une histoire qui, somme toute, est parfois pas trop mal ficelée, parce que je me dis en permanence que je n’ai pas affaire à n’importe quelle intrigue : j’ai affaire au film sur Snowden et je n’arrive pas à me déconnecter de l’image que je me fais de ce gars là ! Et c’est vraiment con, parce qu’il y a quand même des trucs qui sont tentés. Que Stone profite de l’intrigue pour développer tout un argumentaire sur le pour et le contre concernant cette question brûlante du renseignement, franchement, pourquoi pas. Après tout, c’est tout l’intérêt d’avoir une histoire romancée plutôt qu’un simple documentaire : on a un regard, une interprétation, un propos… De la même manière, dans tout ce patchwork de mise en scène bien codifiée, il y a quand même quelques idées formelles qui fonctionnent pas mal ( spoiler: Je pense notamment à cette scène où Snowden parle à son supérieur projeté démesurément sur un mur : le ressenti fonctionne très bien je trouve
    ). Mais c’est juste triste qu’au final, la seule idée que je retienne, c’est que ce méli-mélo ressemble avant tout à un drôle de patchwork d’images et de situations clichées à base de jolis visuels emblématiques, de belle histoire d’amour mises en balance, ou bien encore de surlignements musicaux absolument abusés. D’ailleurs, en cela, le casting n’aide pas. Nicolas Cage pour jouer un second rôle inaperçu ? Sérieux ? Son apparition, on croirait plus une blague qu’un rôle ! Et puis Shailene Woodley pour jouer le rôle de la petite amie ? Alors attention : je ne remets absolument pas en cause le talent de l’actrice. Je dis juste que cette fille est tellement identifiée à un style de rôle que forcément ça déteint sur ma façon de percevoir l’intrigue amoureuse. Et l’identification est d’autant plus trompeuse pour le spectateur quand en plus de ça le film se décide derrière d’user de ces mêmes codes qui correspondent aux soupes hollywoodiennes dans lesquels on les a vu ! Non mais franchement ! Comment voulez-vous que je prenne au sérieux cette intrigue quand je vois le Tom de « (500) jours ensemble » filer la belle amourette avec « Miss Divergente », le tout sous le regard complice de Benjamin Gates, mais aussi sous la surveillance malsaine d’un chroniqueur pirate de « Good Morning England » ?! Non mais c’est vraiment dommage ce film parce que, prises séparément, il y a de bonnes composantes là-dedans, mais mélangées avec toutes les autres guimauveries, et tout cela selon une logique totalement absurde, ça donne un patchwork informe dont on ne sait ce qu’il faut vraiment en tirer… Surtout qu’en plus, pour couronner le tout, il faut que le film se conclut sur une véritable iconisation du héros ! Comme l’ensemble n’était pas suffisamment scabreux formellement et intellectuellement, il a fallu que le film se conclut en hagiographie ( spoiler: …et avec apparition du vrai Snowden par-dessus le marché ! Ça veut donc dire que le gars a été au courant du film qu’on allait faire sur lui ? Et il a laissé faire ça ? Enfin bon…
    ) Bref, tout ça pour dire que ça m’étonne qu’au final, ce soit un film comme « Snowden » qui m’ait refilé l’un des plus gros malaises filmiques de l’année. Drôle de choix ; drôle de casting, drôle de forme, drôle de propos… Rien ne colle vraiment et je ne suis pas sûr qu’à l’avenir, quand cette histoire s’éloignera de nos esprits, ce film en sorte grandi… Pas de quoi se réjouir en somme, et malheureusement, ces dernières décennies, ça devient une habitudes avec Oliver Stone… Triste quand même…
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Meilleurs films
    • Meilleurs films selon la presse
    Back to Top