Mon compte
    Ready Player One
    Note moyenne
    4,2
    37343 notes En savoir plus sur les notes spectateurs d'AlloCiné
    Votre avis sur Ready Player One ?

    1 680 critiques spectateurs

    5
    535 critiques
    4
    601 critiques
    3
    268 critiques
    2
    151 critiques
    1
    70 critiques
    0
    55 critiques
    Trier par :
    Les plus utiles Les plus récentes Membres avec le plus de critiques Membres avec le plus d'abonnés
    Cinéphilion
    Cinéphilion

    50 abonnés 201 critiques Suivre son activité

    4,0
    Publiée le 28 mars 2018
    « Ready Player One » sonne le glas d’une évolution ultime en terme de concept cinématographique virtuel. Sensationnel, réfléchi et vidéo-ludique, Steven Spieblerg refonde le macrocosme du live action au cœur d’une nouvelle dimension dénommée L’OASIS.
    Expansion d’un genre récent trop peu exploité, le producteur américain se l’approprie et parvient (encore…) à nous surprendre ! Le spectacle dépasse l’entendement visuel dans un condensé de son et de d’images 3D constituant une réinvention vivifiante du cinéma à sensations.
    Deux mondes qui s’entrecroisent, la virtualité se confond avec la civilisation, certains trouveront quelques similarités en rapport à la trilogie « Matrix » mais la quête étant de trouver un Oeuf perdu dans le cosmos, d’autres penseront au ticket d’or de « Charlie et la Chocolaterie ».
    Des couleurs dynamiques, une bande musicale déjà culte et un titre aux graffitis digitaux, le réalisateur conceptualise véritablement un jeu vidéo à part entière pour ce nouveau métrage.
    Créer un monde parallèle où tout, vraiment tout est possible offre une ouverture sans limites à l’imaginaire dans lequel l’OASIS incarne ce monde dans une extension interminable. Ce dernier vante alors un melting-pot multi-générationnel et ultra-référencé où chacun s’y perdra pour finalement s’y retrouver… Batman, Jurassic Park, King-Kong, des courses de voitures à la « Fast & Furious », des costumes de Mickael Jackson jusqu’aux codes Punk & Funky, Steven Spielberg ose les reprises et les réinterprétations en tout genre, sans pour autant faire de zèle.
    Aussi, en utilisant des Rubik’s Cube, des têtes gluantes et même le pixelisé PackMan, l’écriture renvoie l’esprit numérique aux ludismes universels dans une exploration des codes sociaux des années 1990-2000.
    Peu habituel pour un blockbuster, le schéma du synopsis peut être qualifié d’anticipatif. En effet, dans un monde où la civilisation se porte de plus en plus mal, la virtualité prend le dessus sur le quotidien. L’OASIS apparaît alors comme une sorte d’échappatoire illusoire dans lequel chacun se réfugie au gré de sa misère. L’obsession pécuniaire apporte ainsi une attractivité dépendante du numérique où, semblable à un programme télévisé de nos jours, une fois le jeu terminé, on s’imagine que chacun reprendre sa vie dans un individualisme déjà en place. Visionnaire ? Sûrement…
    En revanche, sur les fondements scénaristiques, l’honnêteté nous oblige tout de même à avouer que l’histoire se calque sur une stricte banalité : Le jeune geek sans avenir en passe de devenir un super-héros, une jeune fille dont il tombe amoureux, un méchant qui veut gagner le jeu et dominer le monde, « Ready Player One » mérite une analyse bien plus profonde que cette superficialité déjà vu et réadapté dans tous les sens.
    Bilan : Venez vous perdre dans « Ready Player One »… Vous n’en sortirez plus !
    Vos meilleurs films d'hier, d'aujourd'hui et de demain sur Cinephilion.net !
    Thibault G.
    Thibault G.

    13 abonnés 23 critiques Suivre son activité

    5,0
    Publiée le 30 mars 2018
    Un chef d'oeuvre ! Tres bon film plein de suspens, scenario formidable et tellement proche d'une realité prochaine...
    Joris O.
    Joris O.

    12 abonnés 13 critiques Suivre son activité

    5,0
    Publiée le 30 mars 2018
    Super visuellement et bon scénario !
    Un super moment passé
    Vue en 4DX ->> super expérience qui colle parfaitement avec le film !!
    Ashitaka3
    Ashitaka3

    93 abonnés 1 187 critiques Suivre son activité

    4,0
    Publiée le 12 avril 2018
    Steven Spielberg adapte ce roman d'anticipation de bien belle manière. L'univers est magique et attirant; j'ai pris plaisir à suivre cette aventure référencée à gogo, où le réalisateur se fait plaisir. C'est un hommage florissant pour tous les amoureux des années 80/90 et d'une pop/culture qui nous rend un peu tous nostalgique. Alan Silvestri aux manettes sonores ne fait pas faux bond et réalise une partition honorable. L'interprétation des acteurs est riche et rafraîchissante avec un casting inconnu. Certains raccourcis viennent aider l'histoire à se résoudre plutôt facilement, trop facilement. Des surprises, il y en a, mais elles ne se trouvent pas du côté du scénario, c'est ce qu'il manque à ce film pour surprendre encore plus son auditoire. Bref, je recommande pour un plaisir visuel, un spectacle merveilleux et truffé de détails. Steven Spielberg ne se renouvelle pas mais assume son statut du roi du divertissement.
    L'ombre du 7ème art
    L'ombre du 7ème art

    56 abonnés 396 critiques Suivre son activité

    4,0
    Publiée le 16 avril 2018
    "Ready player one", nouveau blockbuster américain réalisé par l'inventeur en personne de ce terme grâce au film "les dents de la mer" et à son film qui le propulsa au plus haut "ET , l'extraterrestre" mais aussi à des chef d'oeuvre tel que la saga "Indiana Jones", ainsi Steven Spielberg revient ainsi avec un film qui a un grand, je dirais même un énorme potentiel puisqu'il marquera le cinéma grâce à ses nombreux cleins d'oeil à la pop culture que ce soi au niveau du septième art avec alien, shining, king kong, godzilla,...... , au niveau de la musique des anées 70, 80 , les jeux vidéo avec doom, overwatch, resident evil,..... ou même les personnages ou objets fictifs ou réels qui ont rendu la pop culture ce qu'elle est de nos jours. Ainsi tout ce mélange ce présente à merveille dans ce film car même si certains ne servent strictement à rien, ils sont toutefois bien placés évitant ainsi un catalogue de référence collé les uns à la suites des autres sans liens et je dois avouer que c'était ma plus grande crainte. Le film m'a surpris par celà car ce joli cocktail ce mélange à merveille à l'intérieur de l'Oasis un serveur virtuel où toutes les personnes du monde entier peuvent ce rencontrer à travers des avatars dans des mondes differents spoiler: ( boite de nuit, le monde de doom, bibliothèque, course de voiture,....)
    . Toutefois à la mort du créateur, ce dernier cacha 3 clés qui permettront au détenteurs de ces clés de devenir le nouveau chef et dirigeant de cette société virtuel. Ainsi, cette trame nous propose rien de nouveau à l'horizon on a dejà vu cela dans de nombreux film tel que "Tron". Malgré ce scénario assez simpliste à comprendre, les scénes d'action, les effets spéciaux, l'humour et le jeu des acteurs sont magnifiques, rendant le film très divertissant où pour ma part les 2h20 sont passés hyper vite car on n'a pas le temps de s'ennuyer. Malgré tout ces point positifs le film est loin d'être un chef d'oeuvre à cause de trois raisons. Premièrement le film se retrouve entre "deux chaises", je m'explique dans tout le film, deux genres opposés apparaissent, d'un côté on a un film très adultes où les scènes sont à la limite du interdit au moins de 12 ans spoiler: ( la scène de shining ou la scène avec l'alien
    ) et certaines scènes ne sont pas compréhensible pour les jeunes. Tandis que de l'autre côté on a un film pour adolescent où l'histoire d'amour est (désolé du terme) vide, voir fade, et on ne comprend pas à quoi elle sert et on fait passer certaines scènes importantes spoiler: tel que la mort de la tante du protagoniste ou même de la mort des parents de Samanta
    pour une simple histoire de vengeance, manquant ainsi cruellement de saveurs et enlève donc un impact sur le film qui est ainsi peu pris au sérieux. Deuxièment, le déroulement du film est prévisible à 20 kilomètres, toutes les scènes sont certes bien mise en scènes et les scènes de combats sont chorégraphiés à la perfection mais on éprouve aucun sentîment et de tension lors de ces scènes rendant une nouvelle fois le film sans saveur car aucun rebondissement. Troisièment la relation entre les personnages est d'une simplicité rendant ainsi les relations pauvres voir inexistantes. Malgré ces gros points négatifs le film reste dans l'ensemble un bon divertissement à voir en famille ou entre ami. 4/5
    L'Info Tout Court
    L'Info Tout Court

    382 abonnés 1 025 critiques Suivre son activité

    4,5
    Publiée le 28 mars 2018
    Avec ses références à foison, on craignait que Ready Player One tombe dans l’overdose. C’était oublier l’intelligence de tonton Spielberg, véritable maître de ce monde virtuel, qui leur offre un cadre naturel, presque logique, loin de l’enfonçage de portes ouvertes dont se sert souvent Hollywood pour attirer le public. Non, le cinéaste connaît le milieu, il en a lui-même crée de nombreux codes et prend un malin plaisir à interroger sur l’état d’une culture pop devenue consumériste.
    Sheridan V.
    Sheridan V.

    10 abonnés 40 critiques Suivre son activité

    1,5
    Publiée le 28 mars 2018
    Ready player one...

    J'etait déjà pas happé par la bande annonce, mais le visionage du dernier Spielberg ma convaincu de ne plus attendre de film venant de Steven.
    (Depuis Minority Report je trouve qu il régresse.

    Au début du film Wade explique comment fonctionne la machine à réalité virtuelle (L'oasis) comment il se déplace à l intérieur, à l'aide d'un tapis multi directionnelle.
    Mais il en est rien, vu qu'à un momment beaucoup de joueurs perdent,un à un,se trouvent dans des lieux où il n'y a pas de tapis multi...
    EX : bureau de travail, canapé, dans une ruelles etc....
    Comment est-ce possible ?

    Ils peuvent avoir l'avatar avec l'apparence de leurs choix " Wade et la deuxième protagonistes ont pris une apparence humaine. Soit disant elle se plaint de sa tâche de vins au visage ... pfff..

    Leurs altruismes, leurs capacités au combat et leurs aptitudes son similaires à la réalité. Rien de changeant a par leurs soit disant apparences.

    Il y a pas mal d'incohérences.
    (Avec les casque VCR ou tablette de visonage du jeux) breff...

    Le film a des air de dessin animé en image de synthèse comme Final Fantaisy. Il faut aimé. Moi non .

    Il regorges aussi de pas mal de références à la pop culture des année 70,80,90 et c'est la principale qualités du film,mais aussi son point faible car souvent utilisés à l'occasion de caméo ou kaméo.

    Les geeks quadragénaires, reconnaitron la boucle à ceinture de Wade, elle déchire.

    J'ai trouvé l'intrigue nul, la fin nunuche et abêtissant...
    Un film qui frôle le nanar.
    Tellement ennuyant que je ne peux même pas lui donner une seconde chance pour un deuxième visionnage.
    Musique et décor bof, coloris tiré vers le sépia .
    J'ai trouvé que ce film était fait pour les enfants.
    La fin dans le van me laisse perplexe et la je me suis dis que c'était vraiment pour les gosse.
    AlexLaloix
    AlexLaloix

    90 abonnés 916 critiques Suivre son activité

    4,5
    Publiée le 17 juin 2018
    Pleins de référence sur l'univers des jeux vidéo, une belle histoire et des énigmes ! Bref c'est un film à absolument voir pour tous les fans de jeux vidéo !
    Clémentine K.
    Clémentine K.

    165 abonnés 1 427 critiques Suivre son activité

    4,0
    Publiée le 28 mars 2018
    Je ne suis pas du tout une "geek" mais j'ai vraiment adoré ce film ! Il nous emmène loin, très loin de la réalité et ça fait du bien de se changer les idées. 2h20 que je n'ai pas du tout vues passer et où on ne pouvait compter les références de la culture pop tant elles sont nombreuses. Une aventure virtuelle de génie !
    Eponaa
    Eponaa

    178 abonnés 1 084 critiques Suivre son activité

    4,0
    Publiée le 23 mars 2018
    Vu en avant première avec, en prime, un duplex avec Spielberg, l'auteur et les 2 artistes principaux. Le film est virevoltant et se déroule pour les 2/3 dans la partie virtuelle ce qui n'est pas pour être déplaisant. Les jeunes comédiens jouent juste et les effets spéciaux sont à couper le souffle. Néanmoins, pour adhérer au sujet , il faut être fan des jeux vidéo et de la réalité virtuelle.
    anonyme
    Un visiteur
    0,5
    Publiée le 3 avril 2018
    Je viens de le voir. Le film fait 2H20, je mettrai beaucoup moins de temps à l'oublier.
    Ce que j'ai pu apprécier du film :
    spoiler: - la course au début du film - la scène référence à Shinning qui est absolument géniale - les effets spéciaux/visuels qui sont de très bonne facture.

    Tout le reste c'est à jeter.
    Alors je ne connais pas toutes les références mais pour toutes celles que j'ai reconnues c'est déjà trop pour moi, que ça m'en a fait décrocher du film. Il n'y a aucune utilité réelle aux références, on remplace la Dolorean par n'importe quelle voiture stylée ça n'a pas d'impact sur le dénouement de l'histoire.
    spoiler: Les acteurs sont clichés, la romance j'y ai pas cru une seconde. Ça aurait été moins cliché d'avoir un début de romance vers la fin de film mais la il connait la meuf depuis moins d'une journée et il l'aime et elle aussi O_O mes couilles sur ton front putain de film. Le méchant est bidon et les scènes sont pas crédibles putain. Le méchant débarque devant une foule en colère, il est facilement à 1 contre 200 et il sort un gun et tout le monde flippe et le laisse passer ! Mais WHAAAAAT ?! La foule peut le maitriser en 2-2. ET la cerise sur ce gâteau à la merde, et pour moi je crois que c'est le top de la génance, c'est quand même le traitement des personnages asiatiques. Non mais putain de merde c'est quoi leur problème ? Dans un monde où n'importe qui peut être derrière un avatar, il fallait absolument que ce soit un asiat derrière le robot Gundam sérieux ?! Et pire putain, dans le monde réel, Toshiro il butte des drones avec un sabre dans la vraie vie putain ! Et quand ils se font courser en voiture par la IOI et qu'ils risquent leurs vies, il se met dans le fond du van en tailleur et il médite ! Bien que l'action semble se dérouler aux USA, quand il rencontre l''héroïne qui vient de s’échapper de l'entreprise ennemie (et qu'ils la reconnaissent par le plus grand des hasard dans la rue alors qu'ils ne connaissent pas leurs visage respectifs dans la vrai vie), il se présente en lui faisant ... un salut japonais ! Si le film avait un peut plus fouillé sa vie on lui aurait mis quoi comme métier ? Serveur/cuisinier dans un restau asiat ? Vendeur au rayon informatique ou bien hacker de génie qui pirate plus vite que son ombre tout en mangeant des ramen ?!!! Sérieusement ?! Non mais il passé où le respect dans ce film sérieux ? Je tiens à préciser que je ne suis pas asiatique, mais ça ma quand même gêné de ouf. L'histoire est bidon, les personnages sont caricaturaux au possible et n'ont aucun charisme et sont creux. Et les énigmes pour trouver les clés, les persos se cassent pas le cul pour les trouver. Il y a une corporation ultra riche de centaines de salariés qui cherchent à les résoudre et ils on rien trouvé pendant 5 ans ! Alors soit les persos principaux sont des génies soit leurs adversaires sont des demeurés total ! Mais je pense qu'ils sont demeuré en fait. Non mais sérieux le big boss d'une compagnie technologique qui vaut des milliards, il est : - assez stupide pour laisser un postit avec son mot de passe à la vue de tout le monde - assez stupide pour le laisser alors qu'il est en conversation holographique avec son ennemi - assez stupide (et/ou aveugle) pour ne pas voir que le gars a vu le postit - assez stupide pour ne pas avoir changé le mot de passe après avoir remarqué le piratage et compris que c'était à cause du postit ce qui à permis à la meuf d'utiliser son compte une deuxième fois dans son propre bureau.


    Globalement j'ai trouvé le film putassier de la pop-culture : un peu comme Gamer (de Zak Fishman avec Saïd Taghmaoui/Bruno Salomone) mais avec des moyens financier et un vrai réalisateur. Mais ce film ne valait pas la place de ciné que j'ai payé, il ne valait pas d'être réalisé par Steven Spielberg spoiler: (excepté la scène de Shinning).


    J'ai plus l'impression que le film a voulu faire des références aux 80s pour surfer sur la vague rétro qui fonctionnent dans les Gardiens de la galaxie ou plus particulièrement dans Stranger Things. Mais c'est fait sans subtilité et sans justifications scénaristique. Dans Stranger Things l'action se déroule dans les 80s donc c'est normal et dans les Gardiens le protagoniste principal avait son walkman et 2 K7 lors de son abduction dans le vaisseau spatial. Dans Ready Player One, ils sont dans le turfu alors pourquoi de la musique rétro. spoiler: D'où ça sort que le gars il va te faire de la dance rétro sur Saturday Night Fever alors que le disco c'était dans les 70s. L'action se déroule quasiment 70 ans après cette période. Non c’est juste pour gratter encore une référence de plus au public pour jouer sur l’émotion.


    Toute la communication qui a été faite autour de ce film est gigantesque et a porté ses fruits. Les gamers, les nostalgiques des 80s,90s sont clairement la cible de ce produit.
    Mais voilà, pour moi ce film est une escroquerie. Jouer sur la nostalgie est un superbe coup car cela joue sur l’émotion du public et ça fédère le public autour du film, ce qui explique l'engouement que suscite ce film.

    Oui, mais un film vide.
    anonyme
    Un visiteur
    1,0
    Publiée le 9 avril 2018
    En voyant l’affiche et la bande annonce, je me suis dis « oula je n’irai pas le voir ».
    Puis en voyant les notes données par la presse et le public, je me suis laissée tentée et j’ai fait l’erreur de relever mes attentes pour ce film...
    Déçue, manque de profondeur, scénario nunuche. Quelques scènes vraiment sympa et un univers attrayant mais à part ça...
    Encore un film qui nous prend pour des gens stupides, c’est lassant. C’est vraiment à la mode.
    cinono1
    cinono1

    253 abonnés 1 981 critiques Suivre son activité

    3,0
    Publiée le 7 décembre 2021
    Steven Spielberg revient à ses amours SF avec un rollercoaster dont lui seul détient les clefs. Le jeune héros Wade, doit lui trouver 3 clefs au sein de l'Oasis, immense lieu virtuel, auquel Spielberg saura donner des contours féeriques ou conflictuelle à travers une utilisation de références de la pop-culture. Spielberg est trop malin pour résoudre ses énigmes dans une surenchère, mais propose plutot au spectateur d'avoir du recul sur ce qu'il voit et d'agir de plein pied dans le monde réel. Si la critique du monde virtuel est légère, l'héritage de la pop-culture est interrogé ("les gens n'ont plus résolu les problèmes mais se sont contenté de vivre avec"). Sinon, on prend son pied devant ce spectacle formidable avec un ensemble d'acteurs attachants (une forme du club des 5) et une représentation désolée de la terre du futur intéressante. Les couleurs sont chatoyantes, certaines scènes numériques recèlent une vraie poésie comme entre Artémis et Wade dans la boite de nuit. Le film a aussi quelque chose de doux et de nostalgique.
    FAM
    FAM

    3 abonnés 13 critiques Suivre son activité

    2,0
    Publiée le 13 août 2021
    Un film bien fait... mais un film pour (grands) enfants qui fait penser a une super production Walt Disney... avec une belle happy-end un peu ridicule a la fin. Si vous cherchez du bon Spielberg, vous serez déçu.
    Gfa Cro
    Gfa Cro

    46 abonnés 573 critiques Suivre son activité

    1,5
    Publiée le 29 mars 2018
    Vu et avis le 20180328

    Très déçu. Se regarde mais sans plus. A priori bourré de références à des jeux vidéos, des films que je ne connais pas.

    Vers le second tiers, j'ai commencé à vraiment m'interroger sur ce que j'allais bien pouvoir trouver à en dire. J'ai alors commencé à penser à valerian de Luc besson et je m attendais a dire c est pareil, mêmes défauts. J'ai relu mon avis sur valerian et cela me l a remis en mémoire, ready player one est bien bien meilleur.

    Première scène, j ai su que je n allais pas apprécier grand chose du film. La sortie de wade de chez lui m'a complètement déplue, le summum du ridicule était la corde. M'a tu vu, sensationnaliste, fausse bonne idée, démonstratif, maladroit.
    C'est alors qu'il entre dans oasis, et c'est pire : longue séquence pour introduire oasis en visite guidée par la voix de wade : tu peux faire ci, tu peux faire ca, et après 3 minutes et là c'est moi dans oasis. Je ne sais pas quelle est l'idée la plus ridicule : celui qui fait du golf en faisant rebondir sa balle sur des satellites ou l alpiniste sauvé par Batman.

    Commencent alors les références à des jeux doom, survie de aech probablement aussi improbable que des monstres ou des pj se jettent ainsi en pâture pour que aech récupère leurs pièces. Et ainsi de suite jusqu'à la fin. Une série ininterrompue de plates idées invraisemblables (pourquoi les gens de ioi changent de plateforme lorsqu'ils meurent pour recommencer ? Graphiquement cela fait parfois son effet mais c'est quand même une idée qui m a l air stupide. Les 10 minutes de aech pour la moto d art3mis ou le géant de fer sont incompatibles avec son besoin d artefact de la première séquence sur doom. Et ainsi de suite).

    Il y a heureusement quelques petites choses agréable : la solution pour le premier défit. Les sœurs jumelles de shinning. Mais les déceptions sont telles qu'il reste peu de chose à sauver.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Meilleurs films
    • Meilleurs films selon la presse
    Back to Top