Notez des films
Mon AlloCiné
    Let Us Prey
    note moyenne
    2,3
    166 notes dont 29 critiques
    répartition des 29 critiques par note
    1 critique
    7 critiques
    6 critiques
    7 critiques
    6 critiques
    2 critiques
    Votre avis sur Let Us Prey ?

    29 critiques spectateurs

    RedArrow
    RedArrow

    Suivre son activité 807 abonnés Lire ses 1 178 critiques

    3,0
    Publiée le 13 juin 2016
    Et bien... Pour le premier jour de sa nouvelle affectation dans une petite bourgade écossaise, la policière Rachel Heggie va en voir de toutes les couleurs : un commissariat rempli de types peu fréquentables (et on ne parle pas que des prisonniers) et surtout la venue d'un homme étrange accompagné de sa bande de copains corbeaux qui semble bien décidé à punir tout ce petit monde pour leurs péchés. Passé une très chouette ouverture, soyons honnêtes, l'angle surnaturel de "Let Us Prey" a énormément de mal à prendre et inquiète même dans les premiers instants. Le fait d'introduire trop vite le caractère omniscient du personnage de Liam Cunnigham casse le mystère qui aurait fait un bien fou à une première partie pas inintéressante mais sans réelle surprise. D'ailleurs, on abandonnera très vite l'idée de croire en cet aspect fantastique tant Cunnigham en sera réduit à lancer sans cesse des regards inquiétants au milieu de répliques biblico-obscuro-inquisitrices sans saveur (les quelques jumpscares gênants et la scène finale convenue sera hélas la parfaite traduction de ce sentiment de potentiel surnaturel inexploité). L'intrigue ne parviendra jamais réellement à surpasser toutes les références auxquelles elle fait irrémédiablement penser ("Assaut" de Carpenter, beaucoup de récurrences avec certaines oeuvres de Stephen King ou même le "Maléfique" d'Éric Valette). Mais, heureusement, Brian O'Malley va totalement se lâcher dans la dernière partie et "Let us prey" va se tranformer en un joyeux jeu de massacre gore et ultra-jouissif. L'influence de l'homme mystérieux pour révéler les fautes dont ces personnes sont elles-mêmes prisonnières va aussi en quelque sorte agir sur le film en lui-même comme une force libératrice de toutes les folies possibles. En effet, comme ce petit village écossais semble avoir la densité de décérébrés du bulbe la plus importante du pays, O'Malley va y aller gaiement dans la violence graphique en traitant leurs confrontations avec une maîtrise visuelle assez dingue (gestion du huis-clos impressionnante) dans une dernière demi-heure barrée, fun et surtout généreuse dans ses effets ! Le personnage du chef de la police, parti totalement en vrille, en sera le parfait représentant, même son acteur se lancera dans un exercice de cabotinage totalement délirant. Notons aussi l'excellence du score électro de Steve Lynch, partie prenante de l'ambiance réussie du film. Oubliez son intrigue faiblarde, "Let Us Prey" est surtout l'occasion pour le réalisateur Brian O'Malley de briller dans un premier film dont la montée en puissance explose dans une dernière partie parfaitement maîtrisée et d'une générosité sanglante. Le tout est emmené par une belle troupe de comédiens à la tête de laquelle Pollyanna McIntosh ("The Woman") impressionne. Anecdotique mais franchement amusant pour les amateurs du genre.
    dagrey1
    dagrey1

    Suivre son activité 64 abonnés Lire ses 655 critiques

    4,0
    Publiée le 2 octobre 2015
    "Let us prey" de Bryan O'Malley est un film irlandais d'épouvante particulièrement réussi dans un genre où les productions passables sont légions. Un inconnu, interprété par Liam Cunnigham (Ser davos dans GOT) est arrêté par la police et conduit au poste suite à un accrochage avec une automobile conduite par un local en état d'hébriété. Une fois au poste, celui va se révèler comme un catalyseur des mauvaises actions de tous ceux qui y travaillent et de ceux qui y sont incarcérés. Le film est une réussite notamment grâce à une séquence d'introduction particulièrement soignée et clippée (qui m'a un peu rappelé le générique de Vikings) et grâce à une bande originale parfaite. Le film multiplie bien sûr les révélations et les réactions qui s'ensuivent déchainent une violence tout azimut à la plus grande joie du spectateur.
    Damien C.
    Damien C.

    Suivre son activité 6 abonnés Lire ses 146 critiques

    1,5
    Publiée le 13 mai 2015
    Malgré ses tentatives de réflexion sur la foi, la culpabilité, le pardon ou la rédemption, ce film n'est rien de plus qu'un exercice de style lourdaud, bien trop démonstratif et vite ennuyeux.
    nicolas T.
    nicolas T.

    Suivre son activité 5 abonnés Lire ses 28 critiques

    4,0
    Publiée le 11 mai 2015
    Un film surprenant qui sombre dans une ambiance infernale , les personnages sont bien développés et les acteurs jouent justes . Je conseille pour les amateurs de thriller fantastique . 4/5
    anonyme
    Un visiteur
    3,0
    Publiée le 23 avril 2016
    Ce film est une histoire étrange et violente (gore même), dans une ville quasi vide, où plane le péché et la mort. Un scénario qui aurait mérité d'être plus travaillé pour complètement convaincre, mais notre intérêt est maintenu jusqu'à la dernière image.
    FeetLover
    FeetLover

    Suivre son activité 17 abonnés Lire ses 289 critiques

    5,0
    Publiée le 19 avril 2016
    Un veritable chef d'oeuvre ! Une vraie surprise, on est gaté en ce moment avec Tiger House, Hush etc. Que du très lourd qui prouve qu'Hollywood se meurt, les pays comme la Suisse, l'Angleterre, l'Irlande etc. font mieux que les USA : le cinéma Américain est mort depuis longtemps, trop de Marvel, trop de suite pourris, trop de pognon sans conviction, donc des films pourris pour attirer les abrutis en salle. Chimères, film suisse, autre chef d'oeuvre, tout comme Frostbiten etc. Bref, ce film est un coup de coeur, à voir absolument !
    nicothrash60
    nicothrash60

    Suivre son activité 139 abonnés Lire ses 1 977 critiques

    2,5
    Publiée le 20 avril 2016
    On s'est tellement habitué aux petites bombes britanniques qu'on en attend toujours des caisses concernant ces sorties et pour le coup, on est ici un ton en dessous. Pour commencer on ne retrouve pas le charme habituelle de la pellicule "made in Britain" et les interprétations de chacun sont assez inégales avec bien sûr Liam Cunningham au dessus du lot. Je me faisais également un plaisir de retrouver Pollyanna McIntosh, découverte dans "The Woman", mais là aussi c'est une petite déception, est-ce dû à la direction d'acteur ? Mystère ... Reste que le scénario est fort sympathique et change quelque peu de ce qu'on a pu voir jusqu'à présent, sans oublier une belle bande son mais le problème majeur réside véritablement dans le rythme, c'est d'un longuet ! Malgré les pointes de gore et tout l'aspect surnaturel, je n'ai pas pu m'empêcher de m'ennuyer, j'avais bien hâte que le final se ramène. En somme, l'idée est pas mal du tout mais ça pèche clairement dans la mise en scène, en revanche la réalisation tient la route. Dispensable.
    anonyme
    Un visiteur
    3,0
    Publiée le 3 novembre 2016
    « Let Us Prey » est un film d’horreur correct clairement axé sur le gore, disposant d’une histoire qui laisse planer juste ce qu’il faut de mystère avant de déclencher les hostilités. La majorité des protagonistes passent à la trappe pour le plus grand plaisir des fans du genre. Le film oscille entre esprit maléfique et slasher, avec le balancier qui penche très vite vers cette seconde option. Le casting offre des prestations convenables et l’action est suffisamment présente pour rendre le film prenant.
    F-abian
    F-abian

    Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 11 critiques

    1,0
    Publiée le 23 avril 2016
    Ce film est au cinéma ce qu'un kebab avarié est à la gastronomie. J'ai rien contre les séries b nanardesque, çà permet de bien rigolé mais là on en est loin . Si le film était déjanté du début à la fin ce serait bien passé mais c'est pas le cas , on est sur le rythme d'un Derrick avec un scénario sans queue ni tête enfin si une queue de poisson car la fin est du même niveau que le reste sans saveur . Ce film m'a tout de même offert un peu de plaisir , quand il s'est terminé... J'ignore quels produits stupéfiants ils faut avoir consommés pour classé ce film en chef d'oeuvre mais çà me laisse rêveur.
    black B.
    black B.

    Suivre son activité 17 abonnés Lire ses 508 critiques

    3,0
    Publiée le 9 mai 2016
    Plus proche d'un thriller sombre et gore, que du film d'épouvante. Un 8 clos déjanté qui plaira à l'un et déplaira à l'autre, ce qui est sur, c'est que let us prey a su se trancher un style a part entière, dans un univers glauque et envahi par le surnaturel. Il ne laisse pas indifférent mais souffre encore de quelques lacunes. Tentez votre chance 3/5
    Christophe V.
    Christophe V.

    Suivre son activité Lire ses 22 critiques

    4,5
    Publiée le 19 avril 2016
    Petit film d'horreur irlandais, Let Us Prey serait passé relativement inaperçu si ce n'était la présence au casting de Liam Cunningham - oui, le mec de Game Of Thrones -. Ça aurait été une grave injustice car la première réalisation de Brian O'Maley déroule de sérieux arguments qui la placent très haut dans le rang des petites productions horrifiques proliférant sur les étagères de votre vidéothécaire préféré. D'une maîtrise technique indéniable, Let Us Prey se révèle d'une redoutable efficacité lorsqu'il s'agit de relever le trouillomètre et ce, avec une économie de moyens qui force le respect. Let Us Prey donne le ton dès les premières minutes avec des plans d'une beauté à couper le souffle : des flots d'écume furieux s'écrasant sur les récifs rocheux irlandais. Au milieu, un homme sorti de nulle part se met en route, accompagné par une nuée de corbeaux. Cet homme, dont la nature maléfique ne fait aucun doute, sera l'élément catalyseur des événements funestes qui suivront. Il est déjà rare de prendre la peine de soigner le générique dans ce genre de films, ça l’est encore plus de le faire d'une manière aussi pertinente. Let Us Prey ne perds donc pas une seconde et commence à construire minutieusement son récit en plantant le décor -le commissariat d'une bourgade qui a tout d'une ville fantôme- et en présentant sa galerie de personnages, qu'il place comme des pions sur un échiquier. Une analogie qui n'est pas très loin de la vérité puisque c'est bien une macabre partie d'échec qui se jouera sous nos yeux, en ces lieux perdus. Le film suit la ronde de nuit d'une nouvelle recrue, Rachel Heggie, récemment transférée au commissariat d’un patelin complètement paumé dans la lande irlandaise. Grande gueule et droite dans ses bottes, elle a du mal à s'intégrer surtout que ses collègues ont l'air d'être de sacrées raclures. Inutile de préciser que la nuit qu'elle va passer sera mortellement intense. Si la bouille de Rachel vous semble vaguement familière, c'est normal, il s'agit de Pollyanna McIntosh, the woman dans The Woman. Elle campe ici une héroïne Badass dans la plus pure tradition du survival d'horreur. Oui, vachement bonne aussi, ce que ne laissait pas paraître the Woman, mais cela est une autre histoire. Toujours est-il qu'elle sera le personnage central dont la caméra ne déviera presque jamais tout au long du métrage. Ce sera d'ailleurs elle qui fera rentrer le loup dans la bergerie. Loup en la personne de l'inquiétant Liam Cunningham au contact duquel les choses tournent au vinaigre à mesure que les secrets les plus glauques refont surface. Si les prémisses du récit ne sont pas des plus originales -on lorgne autant du côté du cinéma de John Carpenter que de l'univers littéraire de Stephen King- la suite s'avère par contre extrêmement bien troussée et pas mal surprenante. Brian O'malley, dont c'est pourtant le premier long, s’acquitte d'un film formellement impeccable. Connaissant sa grammaire cinématographique sur le bout des doigts, le réalisateur soigne chaque plan grâce à une belle gestion de la lumière et des décors contribuant ainsi à créer une tension continue et une sensation d'étouffement même dans les -rares- plans extérieurs. Comme chez Carpenter, un soin évident à aussi été apporté au sound design avec sa musique électronique minimaliste et insidieuse qui garantit une immersion totale -en plus de rendre plus efficace les jump scares obligatoires-. Tout ceci aurait pu sentir l'hommage à peine déguisé où virer à la simple copie appliquée si ce n'est que Let Us Prey tente un coup de poker scénaristique assez couillu, mais qui pourrait laisser une grande partie de l'audience, la plus sceptique, sur le bas-côté : le scénar' s'appuie sur un concept religieux rabâché et fourre-tout mais qui s'avère libératoire et ouvre des possibilités infinies. Dès lors, on ne s'étonnera pas trop de la -grosse- coïncidence qui a réuni autant de psychopathes en un seul endroit, la même nuit : Ce ne sont après tout que des âmes damnées dont le châtiment ne saurait tarder. Un châtiment bien entendu mis en image avec force détails et une générosité qui fait chaud au cœur. Tout ceci nous mène vers un dernier tiers explosif et confirme le grain de folie qui planait sur le métrage jusque là. C'est justement ce côté extrême qui pourra diviser mais cette démesure reste indéniablement bienvenue, rien qu'à voir la prestation "démente" de Douglas Russell en shérif biblique. Rien de transcendant dans Let Us Prey mais un film d'horreur solide et bien foutu. Malgré de grosses ficelles scénaristiques et un thème fourre-tout, le résultat est une franche réussite qui augure le meilleur pour son réalisateur.
    apotheme
    apotheme

    Suivre son activité 60 abonnés Lire ses 1 878 critiques

    2,0
    Publiée le 22 août 2016
    ce film d'horreur nous ennuie vite de part son scénario qui est loin d'être intéressant. a zapper de toute urgence.
    cracov02
    cracov02

    Suivre son activité Lire ses 9 critiques

    1,0
    Publiée le 22 avril 2016
    un vrai navet. J'avais vu des notes correctes pour un film soi disant d'épouvante, mais quelle déception. Ne perdez pas votre temps à regarder ce film, aucun intérêt. Scénario inexistant. Je me suis endormi devant.
    darkvash
    darkvash

    Suivre son activité 33 abonnés Lire ses 1 275 critiques

    3,0
    Publiée le 21 novembre 2017
    Ne m'attendant pas à grand chose du coté du genre (épouvante , gore, matiné de fantastique...) depuis quelques temps déja, je dois dire que ce fût une surprise plutôt agréable. Point de spoil ici, les acteurs font bien le boulôt, l'histoire est assez glauque et le background des personnages bien amené. La réalisation sans être bluffante tient la route et on se retrouve avec peu de personnages dans cette petite ville mais largement représentatif de la lie de l'humanité. Pas besoin d'aller chercher du coté des EU pour trouver quelques productions interessantes dans le genre.
    gpasdepseudo
    gpasdepseudo

    Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 247 critiques

    4,0
    Publiée le 29 avril 2016
    Let Us Prey n'est pas révolutionnaire. Il pique une partie de son scénario au film "Emprise" et semble réalisé (à la perfection jusqu'à la musique même) par John Carpenter. Certes, il s'agit également d'un film minimaliste, mais le tout reste cohérent jusqu'au bout. Pas de blagues vaseuses pour ado pré-pubères, pas de twist final à la rebondissement de je ne sais quoi, mais une ligne directrice qui tient la route sans dévier une seule fois de son chemin. Plus le film avance, plus la tension devient palpable et plus la folie rejoint la violence. Film qui lorgne plus du fantastique que du gore (quoique...), il devient une excellente carte de visite pour son réalisateur Brian O'Malley. On espère bien plus maintenant, d'autant que le réalisateur manie à la perfection les codes du genre. L'introduction inquiétante en est un parfait exemple. Ça augure du meilleur dans les prochains longs-métrages d'horreur de Brian O'Malley. spoiler:
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top