Mon AlloCiné
    Ava's Possessions
    note moyenne
    1,9
    64 notes dont 15 critiques
    répartition des 15 critiques par note
    0 critique
    4 critiques
    7 critiques
    1 critique
    1 critique
    2 critiques
    Votre avis sur Ava's Possessions ?

    15 critiques spectateurs

    RedArrow
    RedArrow

    Suivre son activité 866 abonnés Lire ses 1 211 critiques

    3,5
    Publiée le 12 avril 2016
    Oooh, en voilà un bien délicieux vent de fraîcheur que vient souffler cet "Ava's Possessions" dans les films de possession, sous-genre horrifique que l'on croyait condamné (à quelques exceptions près) à se répéter éternellement.
    Après tout, pas grand monde n'avait pensé à traiter l'après-exorcisme. Ben oui, que se passe-t-il une fois les jets de vomi vert et les rotations de tête à 180 degrés terminés ? Que devient l'ancienne possédée après une cohabitation démoniaque ?
    Ça, "Ava's Possessions" va nous le raconter grâce à une héroïne atypique obligée de suivre le programme "Spirit Possession Anonymous" (la même chose que les alcooliques mais en version post-exorcisme) pour échapper aux condamnations judiciaires qu'elle encourt suite aux actes commis pendant sa possession.

    Jordan Galland nous plonge donc dans une société où les démons venus envahir nos petits corps d'humains sont une chose on ne peut plus courante et dont les conséquences sont gérées par un partenariat religion-justice.
    "Ava's Possessions" est un parfait numéro d'équilibriste entre plusieurs registres : le film réussit à conserver un ton sérieux à la fois sur son sujet en lui-même, habile métaphore du retour à la vie après une addiction où les notions de rédemption et de rechute se côtoient comme deux sœurs ennemies, et sur son intrigue surnaturelle avec ce démon à percussions jamais très loin de faire son retour.
    Mais le tout est aussi surtout raconté de manière terriblement sarcastique de par le lot de situations incongrues engendrées par ce pitch improbable et par la personnalité absolument géniale de l'héroïne (excellente Laura Krause) au regard distancié et cynique sur sa possession et totalement incomprise par son entourage familial et amical.

    Superbement réalisé avec une palette de plans colorés à l'opposé des canons actuels et doté d'une BO qui tutoie la perfection, "Ava's Possessions" avait tout pour devenir un incontournable "ofniesque" du genre.
    Il est juste dommage que, dans ses derniers instants, le film cède à une surenchère de mini-twists finaux qui viennent un peu gâcher la fête. "Ava's Possessions" n'avait aucunement besoin d'eux pour que l'on continue à s'éclater autant devant lui.
    Pascal I
    Pascal I

    Suivre son activité 329 abonnés Lire ses 3 498 critiques

    4,0
    Publiée le 14 avril 2016
    Très décalé (on aime ou on déteste ...), le coté humour noir est délicieux en flirtant avec le drame. Bonnes interprétations et créativité dans le scénario. Très peu d'effets, l'histoire satisfait à elle seule. A découvrir ! 4/5 !!!
    AM11
    AM11

    Suivre son activité 3448 abonnés Lire ses 6 150 critiques

    2,5
    Publiée le 7 mars 2016
    Si l'on s'arrête uniquement sur le titre et l'affiche, on pourrait croire qu'il s'agit encore d'un film d'horreur sur une personne qui va se faire posséder comme il en existe des tas avec toujours le nom de la personne dans le titre comme pour "la malédiction de...", "la possession de..." ou "l'exorcisme de..." seulement même s'il s'agit d'une histoire de possession, le sujet est traité d'une façon différente. En fait, c'est plus un thriller puisque l'on suit Ava qui cherche à découvrir ce qu'il s'est passé et pourquoi le démon s'en est pris à elle. Dans le film, la possession est quelque chose d'assez classique et n'étonne personne puisqu'il y a même une réunion des possédés anonymes ce qui donne des moments un peu plus légers puisque les gens qui participent à cette réunion sont assez atypiques. Jordan Galland est parvenu à faire un film vraiment original avec de bonnes idées, mais il manque ce petit quelque chose pour en faire un bon film, il y a aussi un manque de rythme à certains moments donc ça se laisse regarder sans souci, mais ça aurait pu être bien meilleur.
    nicothrash60
    nicothrash60

    Suivre son activité 155 abonnés Lire ses 2 018 critiques

    3,0
    Publiée le 25 avril 2016
    Petit film d'épouvante sans prétention, "Ava's possessions" bénéficie d'une trame de fond assez originale puisque l'on suit le quotidien d'une jeune fille post-possession qui cherche tant bien que mal à reformer le puzzle de ces dernières semaines dont elle n'a aucun souvenir. En dehors du schéma narratif étonnant, le ton du métrage n'est pas en reste avec un décalage constant qui finalement fait glisser le film vers la comédie noire pour un résultat enthousiasmant. Dans l'ensemble, ça ne joue pas trop mal et les quelques effets spéciaux, très sobres, rendent le tout assez appréciable malgré la prévisibilité du scénario. Ne vous attendez pas à de grosses frayeurs, il n'en est rien, par contre préparez vous à sourire de temps à autre, à noter également un bande originale intéressante. Bien sympa tout ça ...
    Ludovic E
    Ludovic E

    Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 35 critiques

    4,5
    Publiée le 26 avril 2016
    bonsoir :

    je te conseil vraiment ce film, plein d'humour ( un peu noire) d'intelligence, de recul...et de sagesse )
    Il te parle de la vie, sans faire de grande leçon, il t'en parle de façon très simple il t'explique que peu importe pourquoi tu as un démon en toi, ( ou précisément là dans le film, pourquoi tu as eu un moment ou le "mal " en toi à triomphé, puisque on arrive quand Ava est " libérée" du démon) est ce ton karma? toi ? une tierce personne ( le monde qui t'entoure) ? L'essentiel est de le vaincre, commence par changer ton regard ' " ava dit " qu'est ce que j'ai fait ( dans ma possession ) que le c...de base n'a pas fait ? ) le guide ( le real) lui dit " tu as une vision pitoyable du monde, changes ta vision ....pour résumer si je puis ) ne cherches pas de coupable, ( perte de temps) va demander pardon à ceux que tu as blessé( lors de ta possession, car quand on se maîtrise plus, on n'est plus nous même, pas responsable mais on peut ensuite essayer de chercher ( dans nos souvenir) à qui on a fait du mal et demander pardon... c'est cela le film, et c'est ce que va faire ava...( tout cela est montré de façon très intelligente, avec donc un grand recul, car " la vraie histoire est juste derrière, en 2eme plan" tu le comprendras) Le metteur en scène à un grand recul, il se présente comme un ami, un guide mais très cool qui t'aide :)) il prends une "histoire" qu'il exploite extrêmement bien, mais tu as donc compris que cela se passe" derrière" et il fait tout cela avec peu de mots "dit", ( pas comme moi là, qui essaie de t'expliquer en te rabâchant les choses;

    tu te sens rassasié après le film, c'était très bon, tu as tout compris;

    du moins pour moi ce que j'ai pu en retirer, il y a peu être plus mais je suis limitée :

    C'est réellement un super bon film, très bien interprété, très bien maîtrisé ( mais avec un grand recul, un grand détachement, la sagesse du réalisateur ) donc l'histoire montre sans le dire, nous et notre vie, nous et " notre démon " le mot interdit" car accepter son " démon", voir vouloir le dompter ;) ....( ne peut mener qu'a l'asile, tu comprendras en regardant le film ) et l'essentiel apprendre à nous maîtriser petit à petit après avoir essayer de changer de regard et d'aller réellement demander pardon à ceux, qu'on à pas vu, à ceux qu'on à fait du mal...tout cela est offert avec un langage d'ami, d'humain et non de moralisateur....Un langage que j'ai eu grand plaisir à entendre ( avec de surcroît donc de l'humour ) tout cela très bien filmé ( le manque de moyen ne se sens pas, il nous le fait oublier lui et sa petite équipe derrière la cam ) devant, tous sont très convaincant, très concernés, et très bonne interprétation...merci profondément à eux et j’espère que j'ai su te convaincre toi qui me lis :)) Pour conclure, ce film te veux du bien tu ne peux que sortir rassasié et grandi ;

    mme avec "sa fin" tu comprendras aussi en voyant le film) bon film, je te souhaite bonne soirée et prends soin de toi
    karine
    Monaël
    Monaël

    Suivre son activité Lire ses 8 critiques

    3,5
    Publiée le 9 avril 2016
    Bien qu'etant categorise dans Epouvante/Horreur, il est inutile d'esperer un quelconque frisson venant de ce film ...
    Est pourtant, contrairement a ce que les 1ere minutes du film laisse presager, a savoir un gros navet, le film nous surprant dans sa façon de nous inviter a connaitre le comment du pourquoi.
    En effet, le film parle d'une post-possession, donc comment vivre apres cela, l'aperçu du monde par rapport a vos actes mais aussi du pourquoi j'ai etait possede, qu'ai je veritablement fait durant cette possession, qui etait le demon qui m'habitait.
    Ainsi, si le film ne fait guere peur il est bien meilleur quand il s'agit d'agiter notre curiosite et nous pousse ainsi a finir le visionnage du film.
    Ainsi et contrairement a de nombreux films de possessions, peut etre que la meilleur façon de lutter contre un demon, c'est de l'accepter. C'est aussi a cette question que tente de repondre le film.
    Bref, c'est un film assez sympathique, qui ne restera pas dans les memoires mais qu'il serais dommage de louper ;-)
    AMANO JAKU
    AMANO JAKU

    Suivre son activité 247 abonnés Lire ses 797 critiques

    3,0
    Publiée le 2 novembre 2016
    Ah, les films de possession, voilà un sous-genre du cinéma horrifique qui semblait depuis plusieurs années condamné à se répéter éternellement en étant plus que l’ombre de lui-même (exposition d’un protagoniste tout ce qu’il y a de plus lambda, libération d’une force maléfique, actions et paroles à l’encontre de la personnalité du protagoniste, violence exacerbée, jets de vomi vert fluo, rotations de tête à 360°, exorcisme libérateur, protagoniste heureux, le soleil brille les petits oiseaux chantent et tout va bien, générique de fin). Mais il y a un petit malin, Jordan Galland, qui arrive avec son bébé pour nous proposer un petit renouveau du genre en se basant sur une seule idée : qu’est ce qui se passe après un exorcisme ? C’est ainsi que "Ava’s Possessions" nous prend à rebrousse-poil (rien que le titre, on est déjà en plein paradoxe !) en nous invitant à suivre Ava, une jeune fille qui vient tout juste de se faire exorciser après plusieurs jours de collocation forcée avec un démon qui a fait quelques dégâts sur son passage. Elle va alors tenter de reprendre le contrôle de sa vie, de son corps, de ses relations et de s’excuser tous ceux qu’elle a pu blesser…Et oui, voilà la grande originalité de "Ava’s Possessions" : traiter la possession de façon décalée comme un mal qui vous ronge et donc les conséquences se répercutent sur « l’après » tout en mettant en avant deux questionnements précis et intéressants : 01) La rédemption est-t-elle possible pour les ex-possédés ? et 02) Le démon attaque-t-il un innocent purement au hasard ou ce dernier est-t-il en partie responsable de sa possession ? La première chose qui m’a plu dans ce métrage, c’est que la possession est reconnue par le gouvernement comme une maladie commune et que l’on puisse suive une thérapie pour pouvoir retrouver une vie normale : ainsi les anciens possédés peuvent se réunir en cercle de discussions pour échanger leur expérience et en tirer profit (une sorte de « Anciens Possédés Anonymes » comme on peut le voir de nos jours pour les alcooliques ou les drogués). Et c’est au cours de ces séances, en cherchant à recoller les morceaux de sa vie, que l’héroïne va chercher à savoir ce qui s’est réellement passé lors de sa possession. S'en suit donc un récit proche du polar où un amnésique enquête sur ces propres actes (un peu comme dans "Memento" et "Angel Heart", toutes proportions gardées bien entendues ! ^^). Bien sûr, cela serait plus facile si le cerveau de la pauvre fille n’était plus en bordel : encore traumatisée, elle doit faire face à des « visions » et à beaucoup de mal à faire la différence entre fiction et réalité. En bref, nous sommes devant un simple (mais pas simpliste !) whodunit tinté de surnaturel qui se révèle être une subtile métaphore du retour à la vie après une addiction où rédemption et rechute se disputent le devant de la scène. Donc, pour tous ceux qui espéraient assister à de l’épouvante pure et dure, "Ava’s Possessions" risque de grandement vous décevoir puisqu’il demeure au final un film très humain : le contenu horrifique à proprement parler est quasi inexistant…Voyez le plus comme une comédie légèrement fantastique que comme un film d’horreur. Côté réalisation, on ne peut que souligner le bon travail de Jordan Galland : la mise en scène fait la part belle aux personnages (les plans larges les mettent en valeur dans leur environnement et des gros plans avec une mise au point très précise sur leur visage et le contour flou imposent leur présence), aux émotions (de nombreux plans obliques insistent sur les brouilles psychologiques de l’héroïne ; la caméra se la joue « sexy » en se fixant sur les seins, les fesses, les jambes, les mains et les pieds des filles lorsque le démon du protagoniste se sert du sexe comme moyen de finalité), et même aux décors (mis en valeur par de lents mouvements panoramiques plutôt classes). Même lorsqu’on passe en caméra portée pour soutenir l’action, cela reste lisible à l’écran (tiens : prends ça dans les dents maudite saga Jason Bourne !!) Il y a aussi un jeu avec la lumière et les couleurs assez intéressant : en journée, on a des teintes plutôt pastels et douces ; alors que le soir, nous avons un effet néon fluo très vif à la limite de la surexposition (ça rappelle d’ailleurs pas mal les giallo de Dario Argento). Alors qu’il n’est pas à proprement dit un film 100% fantastique ou horreur, "Ava’s Possessions" propose aussi quelques scènes pas piquées des hannetons contenant des effets spéciaux convaincants agréables à l’œil ( spoiler: un ours en peluche vivant, une photo animée, un œil crevé, une dégustation à la mode cannibalisme, corps démembré, le visage de l’héroïne qui devient celui du démon par morphing
    ). Au niveau du casting c’est plutôt correct sans plus, avec un plus tout de même pour l’actrice principale, Louisa Krause, qui utilise subtilement son physique pour livrer une interprétation intense et très sexy. Mais alors, "Ava’s Possessions" est un film parfait alors ?...Et bien non, en tout cas moi, j’ai été tout de même assez déçu : si le propos et le contexte sont originaux et vraiment intéressants, les révélations et la conclusion du récit sont assez simples dans le sens où on les sent venir vachement à l’avance (certains plans ou dialogues s’attardent trop sur des indices très facilement identifiables). C’est dommage car avec un meilleur traitement, on aurait pu obtenir un final mieux ficelé, voire même une nouvelle surprise bienvenue. Avec "Ava’s Possessions", Jordan Galland réussit un joli petit exploit, celui de proposer une alternative décalée du genre du film de possession et ce, pour mieux le renouveler. Le métrage est donc une sorte de bouffée d’air frais qui prend le spectateur par surprise par son originalité et son approche à la fois sérieuse et drôle. Le seul reproche vient de son aboutissement mal jaugé et très (trop ?) convenu…point noir qui pourra être compensé par le charme de la kawaï Louisa Krause. Si vous voulez voir des exorcismes, des démons et du sang : passez votre chemin !!
    Félix F
    Félix F

    Suivre son activité 150 abonnés Lire ses 2 420 critiques

    1,0
    Publiée le 24 mai 2016
    Un énième film d'exorcisme, enfin non, parce que cette fois on commence directement par l'exorcisme et on continu derrière, seulement voilà, faire une comédie horrifique branchée humour noir, ce n'est pas donné à tout le monde. Qui plus est quand on réalise quelque chose comme Ava's, on essaie un minimum de captiver le spectateur. Ce n'est pas le cas ici, puisque le film est long, sans rebondissement, avec une touche humoristique quasi absente. Ava's possession est un mauvais film d'horreur, qui ne parvient ni à surprendre, ni à faire rire mais plutôt qui enfonce le spectateur profondément dans son fauteuil, somnolent en attendant que les pénibles 90 minutes à venir défilent.
    Christophe V.
    Christophe V.

    Suivre son activité Lire ses 22 critiques

    4,0
    Publiée le 12 avril 2016
    Un autre film sur la possession me direz-vous. Oui, mais traité d'une manière différente ! Que ce passe t'il après avoir été possédé ? Comment reconstruire sa vie et surtout prendre conscience des maux qui ont été fait autour de vous ... C'est de cela que parle AVA'S POSSESSION, mais d'une manière "drôle". En effet c'est une comédie horrifique ou l'on ne rit pas. Mais le ton est léger, assez léger pour être grave. Film à voir, avec une bande son superbe !!
    Ykarpathakis157
    Ykarpathakis157

    Suivre son activité 134 abonnés Lire ses 7 574 critiques

    0,5
    Publiée le 23 juillet 2020
    Ce désordre amateur de film essaie d'être une horreur/comédie mais tombe à plat. Ce n'est ni effrayant ni humoristique. J'ai passé tout le film à me demander pourquoi des acteurs respectés comme William Sadler, Carol Kane et Lou Taylor Pucci (qui est méconnaissable ici) se pencheraient pour participer à cette triste excuse de film. Peut-être devaient-ils une faveur à quelqu'un. Lorsque le personnage principal a assisté à une réunion de «Spirit Possessions Anonymous», j'ai pensé que cela pouvait être similaire à Scary Movie, Naked Gun et d'autres comédies satiriques mais pas de chance. Je ne prendrai pas la peine de décrire l'intrigue de ce désastre. Mais une partie du dialogue n'a pas de prix comme "Je pense que mon démon m'aime bien et je suis la première fille dans laquelle il a jamais été si bien".,,
    karpathakis y
    karpathakis y

    Suivre son activité 7 abonnés Lire ses 633 critiques

    0,5
    Publiée le 25 février 2020
    Un film qui essaie d'être une horreur/comédie mais qui tombe à plat. Ce n'est ni effrayant ni drôle. Lorsque le personnage principal assiste à une réunion de "Spirit Possessions anonymous", je pensais que cela pourrait être similaire à un "Scary Movie", "Naked Gun" et autres comédies satiriques, mais pas de chance. Je ne prendrai pas la peine de décrire l'intrigue de cette catastrophe, mais une partie du dialogue est inestimable comme "Je pense que mon démon m'aime, je suis la première fille dans laquelle il se plaisait". Monstrueux navet !!!
    Cind' A.
    Cind' A.

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 19 critiques

    4,0
    Publiée le 16 avril 2018
    Malgré son thème, ce n'est pas un film d'horreur mais plutôt un thriller avec pour toile de fond la possession.
    Si on le visionne en sachant ça, on peut l'apprécier à sa juste valeur.
    Une idée originale sombre et teintée d'humour.
    Petit : une b.o sympa :)
    Nicolas G.
    Nicolas G.

    Suivre son activité 2 abonnés Lire sa critique

    3,0
    Publiée le 10 mai 2020
    Dans l'ensemble, le film est bien mais il manque des confrontations démoniaques. spoiler: Surtout quant l'héroïne combat et gagne contre son démon.
    Marjorie B
    Marjorie B

    Suivre son activité Lire ses 6 critiques

    3,5
    Publiée le 17 mai 2016
    Très bonne surprise ce petit film sans prétention. Etant adepte de films de possession, je m'attendais à voir un film avec un scénario vu et revu, et bien pas du tout. Le sujet est plutôt original, l'actrice principale est assez convaincante. On ne s'ennuie pas, je le conseille !
    Opal C.
    Opal C.

    Suivre son activité Lire sa critique

    3,0
    Publiée le 6 mars 2019
    Un film qui mélange habillement l humour à l horreur et s en sort malgré un scénario un peu mou et qui nous laisse sur notre faim
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top