Notez des films
Mon AlloCiné
    Ce Qui Nous Lie
    Note moyenne
    3,2
    31 titres de presse
    • 20 Minutes
    • Bande à part
    • Closer
    • Culturebox - France Télévisions
    • Femme Actuelle
    • LCI
    • La Croix
    • Le Dauphiné Libéré
    • Le Journal du Dimanche
    • Le Parisien
    • Marianne
    • Positif
    • Studio Ciné Live
    • Télé 2 semaines
    • Voici
    • aVoir-aLire.com
    • CNews
    • Ecran Large
    • La Voix du Nord
    • Le Nouvel Observateur
    • Les Fiches du Cinéma
    • Les Inrockuptibles
    • Rolling Stone
    • Télérama
    • Cahiers du Cinéma
    • Critikat.com
    • Libération
    • Sud Ouest
    • L'Humanité
    • Le Figaro
    • Le Monde

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    31 critiques presse

    20 Minutes

    par Caroline Vié

    Le réalisateur de "Casse-tête chinois" a tourné au rythme des saisons cette chronique tendre, drôle et instructive qui se révèle un excellent cru dans sa filmographie.

    La critique complète est disponible sur le site 20 Minutes

    Bande à part

    par Pierre Charpilloz

    Entre amour, jalousie, tendresse et énervement entremêlés, Klapisch peint avec une grande finesse les relations fraternelles.

    La critique complète est disponible sur le site Bande à part

    Closer

    par La Rédaction

    Une belle fable sur les relations fraternelles.

    Culturebox - France Télévisions

    par Marie-Hélène Bonnot

    Les images de la Bourgogne, des vallons, des coteaux, des vignes, sont un hymne à la région. "Ce qui nous lie" de Cédric Klapisch, un film sur le vin, la Bourgogne, la famille : une excellente cuvée !

    La critique complète est disponible sur le site Culturebox - France Télévisions

    Femme Actuelle

    par Amélie Cordonnier

    Au fil d'une année et quatre saisons, Cédric Klapisch nous livre une tranche de vie d'une touchante justesse avec ses fous rires, ses instants d'émotion et ses moments de vérité. A savourer sans modération.

    LCI

    par Jérôme Vermelin

    Entre drame et comédie, l'auteur de "L’Auberge Espagnole" et "Les Poupées Russes" signe une chronique familiale pleine de charme, tournée sur une période d’un an en Bourgogne auprès de vrais producteurs de vin qui ont enseigné leur savoir aux comédiens

    La critique complète est disponible sur le site LCI

    La Croix

    par Corinne Renou-Nativel

    Le film fourmille de scènes hilarantes, délicieux contrepoints à la mélancolie d’une enfance qui s’enfuit.

    La critique complète est disponible sur le site La Croix

    Le Dauphiné Libéré

    par Jean Serroy

    Sur le double thème du récit de domaine et du monde du vin, un film qui, en évitant la plupart du temps les clichés, accorde son rythme à celui des saisons, équilibrant la douceur sucrée de l’émotion par l’acidité vive d’une chronique de la transmission.

    Le Journal du Dimanche

    par Barbara Théate

    Après "L'Auberge espagnole", le cinéaste recrée une nouvelle famille de jeunes comédiens attachants et enthousiasmants : Pio Marmaï en grand frère pas si adulte, Ana Girardot toute en délicatesse dans un univers d'hommes, et François Civil, jeune talent à suivre. On a envie de trinquer avec eux. À la vie, à l'amour, à l'espoir.

    Le Parisien

    par Pierre Vavasseur

    Un regard vif et tendre sur une saga familiale habitée d'une nouvelle équipe d'acteurs charismatiques, comme le cinéaste sait en assembler. Un film reçu cep sur cep.

    La critique complète est disponible sur le site Le Parisien

    Marianne

    par Olivier de Bruyn

    Le résultat. un film émouvant, profond et (parfois) cocasse où le cinéaste, bien aidé par ses excellents acteurs, ne se contente pas de mettre en scène les relations à la fois tendres et conflictuelles au sem d'une famille Avec sa description réaliste d'un domaine viticole, Cédric Klapisch aborde d'autres thèmes qui lui sont chers.

    Positif

    par Ariane Allard

    Moins calibré et plus émouvant que prévu. Persistant en bouche, in fine.

    Studio Ciné Live

    par Thierry Cheze

    Quant à Klapisch, "Ce qui nous lie" apparaît comme son premier film d homme mûr qui regarde la jeunesse avec distance sans nostalgie facile maîs avec une empathie généreuse pour ses comédiens et ses personnages qui file le frisson.

    Télé 2 semaines

    par Gwénola Trouillard

    La famille, l'héritage et la transmission sont au cœur de ce millésime racé qui voit s'épanouir et mûrir, comme un bon meursault, trois magnifiques personnages dont la complicité retrouvée éclate dans une scène d'ivresse gouleyante.

    Voici

    par Lola Sciamma

    Un cru généreux et gouleyant qui sent bon le terroir.

    aVoir-aLire.com

    par Claudine Levanneur

    Sur fond de terroir et de liens du sang, Cédric Klapisch nous sert l’un de ses meilleurs crus.

    La critique complète est disponible sur le site aVoir-aLire.com

    CNews

    par La Rédaction

    (...) la musique, les images et la mise en scène déployées par Klapisch peinent à marquer sur les motifs de la terre et des saisons qui passent. En revanche, le réalisateur (...) cerne avec justesse les thèmes de la tradition, de l’héritage et de l’émancipation.

    Ecran Large

    par Simon Riaux

    Malgré des choix narratifs un peu bouchonnés, ce Klapisch est la meilleure cuvée du réalisateur depuis longtemps.

    La critique complète est disponible sur le site Ecran Large

    La Voix du Nord

    par Philippe Lagouche

    Si sympathique soit-il, "Ce qui nous lie" apparaît un peu trop formaté (voix off, flash-back), un peu trop consensuel (tout est bien qui finit bien), un peu trop prévisible (ces bons, ces méchants). Mention spéciale tout de même à la figure qu’incarne Ana Girardot, la plus intéressante des trois parce (...).

    La critique complète est disponible sur le site La Voix du Nord

    Le Nouvel Observateur

    par Nicolas Schaller

    On n'attendait pas forcément un grand cru, mais davantage de corps qu'il n'y en a dans cet aimable vin de table tout à fait digne, cela dit, d'accompagner une soirée d'été.

    La critique complète est disponible sur le site Le Nouvel Observateur

    Les Fiches du Cinéma

    par Aude Jouanne

    Un “feel good movie” sympathique qui, sans faire preuve d’une grande originalité, séduit par la tendresse et la sincérité qu’il dégage.

    La critique complète est disponible sur le site Les Fiches du Cinéma

    Les Inrockuptibles

    par Jacky Goldberg

    Portant des valeurs progressistes (…), féministes (…) et écolos (…) le réalisateur de "Ni pour ni contre" (…) s’affirme une fois de plus comme le promoteur de la France “sympa”. C’est déjà ça.

    La critique complète est disponible sur le site Les Inrockuptibles

    Rolling Stone

    par Jessica Saval

    "Ce qui nous lie" s’observe, se sent et se déguste comme un bon vin. Voilà un film qui vieillira fort bien !

    La critique complète est disponible sur le site Rolling Stone

    Télérama

    par Jérémie Couston

    Les larmes sont également convoquées avec trop de ­facilité dans les scènes intimes mais le cinéaste réussit, comme souvent, les scènes de groupe, notamment lors de la fête qui célèbre la fin des vendanges et donne envie de prendre un aller simple pour Beaune.

    La critique complète est disponible sur le site Télérama

    Cahiers du Cinéma

    par Jean-Philippe Tessé

    Klapisch, en faisant droit à l’esprit de tangente, aère un peu le sous-genre du film de vignoble et sa logique centripète qui s’acharne à accrocher des personnages à un territoire.

    Critikat.com

    par Fabien Reyre

    Ça et là, quelques scènes se détachent, des moments rendus réellement touchants par la grâce de la générosité du regard que pose le réalisateur sur ses personnages, mais cela reste bien insuffisant pour élever Ce qui nous lie au-delà de ses promesses.

    La critique complète est disponible sur le site Critikat.com

    Libération

    par Julien Gester

    Klapisch esquive toutefois toute élégie rance pour focaliser sur des dynamiques d’émancipations individuelles qui l’obsèdent depuis toujours, en grand publicitaire de l’invention de soi. Dans son éloge du temps long (...), sa mise en scène capte à peu près tout à l’identique, avec la même tendresse mollassonne (...).

    La critique complète est disponible sur le site Libération

    Sud Ouest

    par Sophie Avon

    Film d’initiation (...) Film d’acteurs aussi (...) Film limité enfin, qui malgré sa tendresse, dispense des leçons rebattues.

    La critique complète est disponible sur le site Sud Ouest

    L'Humanité

    par Vincent Ostria

    Cela conviendrait à la rigueur à une grande saga pour le petit écran. Mais les trémolos nostalgiques sur les racines et la famille sentent le renfermé.

    La critique complète est disponible sur le site L'Humanité

    Le Figaro

    par Eric Neuhoff

    La voix off souligne l'action de phrases pompeuses. Les retours en arrière, les ralentis désolent par leur balourdise. On voit même le personnage principal dialoguer avec lui-même en culottes courtes. Aïe. Sinon, l'histoire se déroule sans accroc, sans surprise non plus.

    La critique complète est disponible sur le site Le Figaro

    Le Monde

    par Thomas Sotinel

    Le cinéaste Cédric Klapisch s’aventure loin des villes et bascule dans l’imagerie bucolique, version bourguignonne.

    La critique complète est disponible sur le site Le Monde
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top