Notez des films
Mon AlloCiné
    Ce Qui Nous Lie
    note moyenne
    4,0
    4250 notes dont 371 critiques
    répartition des 371 critiques par note
    57 critiques
    140 critiques
    115 critiques
    38 critiques
    14 critiques
    7 critiques
    Votre avis sur Ce Qui Nous Lie ?

    371 critiques spectateurs

    benoitG80
    benoitG80

    Suivre son activité 2742 abonnés Lire ses 1 444 critiques

    2,5
    Publiée le 21 juin 2017
    "Ce qui nous lie" ne nous lie déjà en aucune manière avec la célèbre trilogie de Cédric Klapisch, où la philosophie de l'insouciance primait avant tout... Cette fois c'est le milieu des beaux vignobles qui sert de toile de fond avec des problèmes de riches et d'héritage compliqué, ce qui laisserait penser qu'au fond, mieux vaut ne rien posséder pour être heureux et tranquille ! Mais peut-être pas quand même quand on y songe bien ! Et donc le réalisateur perd ici cette sensation de légèreté et de bohème qui caractérisait ses autres réalisations... Le terroir, la tradition, la famille et surtout le vin, pèsent lourd à travers ces retrouvailles. Et même peut-être trop ? Cédric Klapisch a en effet bien du mal à trouver l'équilibre parmi les apparents problèmes de cette fratrie qui bon an, mal an ne s'entend pas si mal ! Certes les malaises existent mais il manque un élément important, le secret de famille enfoui ou une extrême souffrance, qui aurait permis d'expliquer et de justifier le départ prolongé de ce fils aîné, dont au contraire tous les flash backs nous renvoient l'image d'une famille aimante et heureuse ! Et donc le film reste bancal car rien de profond, de très douloureux n'émane de cette relation qui se veut plus compliquée qu'elle ne l'est vraiment... Entre un bon documentaire sur le vin, quelques rudiments de droit notarial, et beaucoup de larmoiements entrecoupés de rires et de fous rires, ce trio ne trouve pas sa place, ne nous apprend rien d'essentiel malgré quelques moments un peu plus décisifs et prenants, qui laissaient espérer enfin un envol attendu. À ce propos, Ana Girardot au fond est sans doute la plus persuasive à vouloir donner un peu d'émotion, tandis que Pio Marmaï et François Civil restent eux, un peu sur le côté. Ce drame plutôt léger et bon enfant, sans être désagréable, n'a pas su trouver sa raison d'être, sa justification dans ce qu'il avait à nous révéler, en nous baladant tantôt dans les vignobles, tantôt dans les problèmes plus ou moins existentiels de ces trois frères et sœur pas si mal lotis par la vie en définitive dans cette belle et riche Bourgogne... Une déception pour un film qui se devait au minimum d'avoir un autre enjeu pour nous interpeller quelque part.
    tupper
    tupper

    Suivre son activité 39 abonnés Lire ses 905 critiques

    2,5
    Publiée le 18 juin 2017
    Difficile de mal noter ce film. On passe plutôt un bon moment, la nature est bien filmée, les acteurs sont plutôt bons. Mais j'ai eu l'impression que Cédric Klapisch ronronnait, qu'il assurait. Pas d'originalité, pas de prise de risque, un brin de facilité quand il cherche à susciter l'émotion. En définitive c'est assez efficace mais très convenu.
    pog1970
    pog1970

    Suivre son activité 11 abonnés Lire ses 156 critiques

    1,5
    Publiée le 28 juin 2017
    Très ennuyeux ce film ressemble à un épisode de plus belle la vie. Tous les clichés de la comédie dramatique collés bout à bout sur fond de vignoble. Je passe sur les analogies viticoles pour traduire la complexité des rapports humains
    traversay1
    traversay1

    Suivre son activité 1059 abonnés Lire ses 3 362 critiques

    3,0
    Publiée le 16 juin 2017
    Tous les films dits de "vignoble" obéissent peu ou prou aux mêmes thématiques : l'amour de la terre, le passage des saisons, la transmission familiale, les problèmes de gestion. Ce qui nous lie n'échappe pas à la règle, avec une constante narrative de Klapisch en sus : la difficulté des choix de vie. Le film, plutôt boisé et élégant, avec une attaque suave se révèle finalement peu tannique avec des notes un peu sucrées en fin de bouche. Pas un cru millésimé mais un nectar léger et agréable qui ne provoquera pas l'ivresse pour ceux qui l'attendaient. Klapisch s'avère toujours aussi efficace dans les scènes de groupe et peine davantage à évoquer les destinées individuelles, assez conservatrices dans l'ensemble hormis peut-être concernant Ana Girardot qui aurait mérité plus d'espace. Pio Marmaï est séduisant comme à l'accoutumée mais son personnage indécis manque quelque peu de profondeur. Klapisch a essayé de donner un rythme tempéré pour s'accorder avec les 4 saisons mais le moment des vendanges est bien entendu privilégié pour des scènes parfois un peu trop attendues (la fête). Une voix off, comme souvent inutile, alourdit quelque peu l'ensemble avec des flashbacks de la même façon peu probants. Reste le regard plein d'empathie du réalisateur, l'attachement au terroir teinté de modernité. Cela suffit pour étancher en partie notre soif.
    dominique P.
    dominique P.

    Suivre son activité 591 abonnés Lire ses 2 027 critiques

    3,0
    Publiée le 15 juin 2017
    En général j'apprécie beaucoup les films de Klapisch. Cette histoire de famille, de vins, de temps qui passe est émouvante et touchante et bien vue. Mais sans plus. L'ensemble reste assez plat et banal. On s'ennuie malgré le côté émouvant et touchant qui se dégage.
    missfanfan
    missfanfan

    Suivre son activité 30 abonnés Lire ses 699 critiques

    5,0
    Publiée le 15 juin 2017
    Pour moi le meilleur de tout les Klapisch j'avais 3 bonne raison de voir ce film Pio Marmaï d'abord puis la Bourgogne région que j'adore comme sont vin et ma passion pour celui-ci Je n'ai pas été déçue loin sans faut j'y ai même été de ma petite larme ce film est vraiment superbe de bout en bout , avec des acteurs qui s'en sont donnés à coeur joie, belle émotion , et souvenir pas si lointain où c'est posé le soucis de la succession pour notre fratrie bref un très bon film Français qui à passé trop vite à mon goût à consommer sans modération
    orlandolove
    orlandolove

    Suivre son activité 60 abonnés Lire ses 1 654 critiques

    2,5
    Publiée le 28 juin 2017
    L'histoire de "Ce qui nous lie" est émouvante, et on s'identifie assez aisément aux dilemmes que traversent l'un ou l'autre des personnages. La plongée dans le monde viticole est également intéressante. Pour autant on sort de la salle en se disant qu'il manque un petit quelque chose au film, un peu de piquant dans le scénario ou la mise en scène...
    Freakin' Geek
    Freakin' Geek

    Suivre son activité 181 abonnés Lire ses 868 critiques

    1,5
    Publiée le 12 mai 2017
    Contrairement au bon vin, l’âge ne semble pas réussir à Cédric Klapisch. Lui qui a si bien su filmer la jeunesse qu’on a vu grandir et mûrir en même temps que son acteur fétiche Romain Duris depuis Le Péril Jeune jusqu’à Casse Tête Chinois, semble prendre un sacré coup de vieux avec Ce Qui Nous Lie. Même avec une nouvelle génération d’acteurs talentueux et prometteurs tous impeccables dans leurs rôles, ce nouveau film ressemble plus à une série télé pour France 3 qu’à un véritable long métrage dans sa succession de scènes qui veulent en dire beaucoup sans vraiment rien raconter au final.
    Sylvain P
    Sylvain P

    Suivre son activité 143 abonnés Lire ses 1 186 critiques

    2,5
    Publiée le 21 juin 2017
    Cédric Klapish nous avait habitué aux films de potes réalisés à 100 à l'heure, il se lance dans la saga familiale dans la plus pure tradition des sagas de l'été télévisées à épisodes, sauf qu'ici, on n'a qu'un seul épisode. Ce qui nous lie est un film agréable, joliment réalisé, mais sans aucun enjeu et à l'intensité dramatique faible. On en sort comme après un téléfilm, dans son canapé, un peu endormi et prêt à l'oublier.
    Guiciné
    Guiciné

    Suivre son activité 48 abonnés Lire ses 1 029 critiques

    2,5
    Publiée le 21 juin 2017
    Un film plutôt plaisant mais qui n'a rien d'exceptionnel non plus, on ne ressent pas le grain de folie ou l'originalité qui pourrait nous enflammer davantage, reste une belle interprétation et une bonne mise en scène. Sans plus!
    btravis1
    btravis1

    Suivre son activité 69 abonnés Lire ses 519 critiques

    2,0
    Publiée le 19 juin 2017
    Comme tous les films de Klapish depuis des années, le film souffre d'un manque cruel d'ambition, c'est plat, sans grande saveur. Le réalisateur place ici son histoire dans une exploitation viticole, c'est le seul véritable intérêt du film. Ceux qui n'ont jamais fait de vendanges pourront voir un aperçu du travail quotidien, pour les autres, pas grand chose à se mettre sous la dent. L'histoire est très moyenne (surtout celle du fils aîné qui englue le film dans une sorte de surplace), le reste n'est pas nouveau (reprendre ou pas l'exploitation familiale, si oui de quelle manière ?). Les acteurs s'en tirent pas mal. La réalisation est sans éclat (voix-off flashs back moyens).
    Christoblog
    Christoblog

    Suivre son activité 437 abonnés Lire ses 1 262 critiques

    2,0
    Publiée le 18 juin 2017
    Ce qui nous lie, pour faire bref, présente les habituels défauts d'un Klapisch, qui pourront être vus suivant le point de vue comme des qualités : une grande générosité dans la mise en scène qui avoisine souvent la facilité ou le mauvais goût, une bonne direction d'acteur, qui peut s'approcher du cabotinage, et une faculté assez sidérante à réussir certaines scènes et à en rater d'autres. On retiendra ici un scénario assez faiblard (on a l'impression d'avoir vu ce type de situation mille fois), mais des acteurs plutôt convaincants, à l'image d'Ana Girardot, que j'ai trouvé excellente. Parfois, Klapisch parvient susciter une émotion brute qui nous tire (presque) des larmes : c'est la force de son cinéma désinhibé et éternellement adolescent. Si l'impression générale est cette fois plutôt négative, c'est parce que le contexte de ce film (le milieu des vignerons bourguignons) supporte moins bien le style déluré et foutraque de Klapisch que celui des étudiants de L'auberge espagnole. Ce qui nous lie est loin d'être un bon film (le nombre de clichés et de facilités qu'il empile est colossal), mais il faut reconnaître à son réalisateur le talent de nous faire ressentir la libération sensuelle et rythmée qu'est une Paulée, et celui de nous amuser par une ou deux trouvailles rondement menées (comme Pio Marmaï qui invente par deux fois des dialogues de scènes observées).
    Julia Moreau
    Julia Moreau

    Suivre son activité 64 abonnés Lire sa critique

    5,0
    Publiée le 15 juin 2017
    Encore un grand Klapisch ! À voir ! Très beau film à la fois très drôle et émouvant, dans des paysages de toute beauté.
    galau7
    galau7

    Suivre son activité 20 abonnés Lire ses 719 critiques

    2,5
    Publiée le 3 juillet 2017
    À part un hommage appuyé au monde viticole,pas grand chose d'autre dans cette histoire familiale. Le semblant d'histoire se noie dans les plus ou moins grands crus. Quelques belles scènes d'acteurs néanmoins.
    Benjamin A
    Benjamin A

    Suivre son activité 429 abonnés Lire ses 1 901 critiques

    3,5
    Publiée le 20 mai 2017
    Alors que j'ai découvert son cinéma assez jeune, je dois bien reconnaître que j'aime beaucoup Cédric Klapisch, notamment sa façon de dresser le portrait d'une génération (Le Péril Jeune, sa saga L'Auberge Espagnole...) ou de tisser des liens entre humains, étudier les rapports familiaux ou encore les tranches de vies (Un Air de Famille). Ici, il s'intéresse à la transmission d'une génération à une autre et aux rapports familiaux, que ce soit entre enfants ou avec les parents, et il choisit le cadre ô combien passionnant de la Bourgogne et du vin, mes contrées en plus. C'est d'ailleurs là que le film est une réussite, dans la façon de mêler le côté intime d'une famille, avec celui de la saison des vignerons, sachant rendre les deux passionnants et se les faire entrecroiser avec brio, mais surtout mélancolie, justesse et même humour, Klapisch écrivant un scénario bien ficelé. C'est à travers ses personnages qu'il transmet une certaine émotion, teintée d'une dose de nostalgie où il est question de la transmission, que ce soit des biens ou de la pensées, et du passage à un vrai âge adulte, à l'heure où il faut réellement faire des choix. Ils sont aussi bien écrits que joués (notamment Pio Marmai et Ana Girardot) et attachants, ils rendent les enjeux principaux passionnants, et arrivent à nous faire ressentir ce qu'ils pensent, leurs doutes et sensations. Klapisch montre souvent une vraie justesse dans leur traitement ainsi que les rapports qu'ils vont entretenir. Néanmoins, et sans que ce soit vraiment gênant, il pêche parfois dans les histoires secondaires, comme celle opposant nos protagonistes évidemment bio face à un autre viticulteur qui ne l'est pas, où là il montre même quelques lourdeurs, notamment dans le message (les non-bios ne sont pas systématiquement des assassins de la planète...). Il se montre moins lourd avec le passage "australien", bien que pas toujours très bien traités, mais qui lui arrive à transmettre une certaine émotion, et même profondeur aux personnages. Le contexte de l'oeuvre est passionnant et surtout assez juste, il y évoque la vinification sans être dans la caricature et on retrouve plusieurs aspects de ce métier aussi exigeant que passionnant. L'humour est au rendez-vous, grâce aux trois jeunes protagonistes, tandis qu'il sait manier les non-dits pour exprimer des sentiments, notamment entre le père et le fils aîné. Ce qui nous lie a aussi la chance de bénéficier d'une bande son agréable, ainsi que d'un travail sur les lumières et les prises de vues vraiment réussi, Klapisch sachant sublimer ce qu'il met en scène. Tout en nous emmenant au cœur du vignoble bourguignon, Cédric Klapisch étudie les sentiments humains et les rapports fraternels à travers les quatre saisons vues par la vigne, sachant alterner avec justesse entre mélancolie et humour.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top