Notez des films
Mon AlloCiné
    Ce Qui Nous Lie
    note moyenne
    4,0
    4298 notes dont 371 critiques
    répartition des 371 critiques par note
    57 critiques
    140 critiques
    115 critiques
    38 critiques
    14 critiques
    7 critiques
    Votre avis sur Ce Qui Nous Lie ?

    371 critiques spectateurs

    labellejardinière
    labellejardinière

    Suivre son activité 47 abonnés Lire ses 263 critiques

    0,5
    Publiée le 18 juin 2017
    Il y a ceux qui crachent, et ceux qui avalent. Le vin dégusté. Voilà ce que le falot Jérémie réussit à dire à son méchant beau-père, un jour de grand courage. C'est-à-dire qu'il y a deux sortes de vignerons, ceux sans générosité (comme le très riche Anselme, avant tout un homme d'affaires), et ceux qui savent "Ce qui nous lie" (l'amour de la vigne), comme son moins riche gendre - héritier indivis (avec un frère aîné et une cadette) de 6 millions d'euros de terres viticoles bourguignonnes (dont on ne nous cèle rien des attraits cinégéniques, 5 saisons durant), quand même. C'est sans doute le (seul) message de cet ultra médiocre nouvel opus Klapisch..... Plutôt court en bouche.
    Chris58640
    Chris58640

    Suivre son activité 88 abonnés Lire ses 576 critiques

    4,0
    Publiée le 2 juillet 2017
    Ah, le pinard ! Il n’y a qu’en France que l’on peut construire des films quasiment intégralement sur le seul sujet du vin ! Quand on lit le pitch de « Ce qui nous lie » (joli titre, au passage), on pense d’emblée au film de Gilles Legrand « Tu seras mon fils », qui évoquait peu ou prou le même sujet, en le situant dans le Bordelais. Mais la comparaison n’est pas pertinente. Le film de Gilles Legrand était lourd, versait dans le drame psychologique alors que le film de Cédric Klapisch est beaucoup plus léger. Pour reprendre la comparaison avec le vin, le cru Klapisch est plus agréable en bouche et moins complexe que le cru Legrand, un bon Bourgogne bien charpenté face à un Bordeaux plus ambitieux, ou plus prétentieux, ça dépend de quel point de vue on se place. Klapisch, qui n’est pas le premier venu, filme avec une tendresse évidente les vignes de Cote d’Or et de Saône et Loire. Ces paysages (que je connais un petit peu, c’est ma région quand même…) vaguement vallonnés, avec des vignes à perte de vue, des petits murets, des grandes exploitations avec la cour intérieure, où chaque mètre carré porte un pied de vigne, jusqu’au bord du bord de la route, Cédric Klapisch leur rend hommage, en proposant de beau time-laps (soit en plans très larges, soit en plans très rapprochés), c’est un effet un peu facile mais qui fonctionne toujours. Il réussi un film bien charpenté, qui ne connait pas (trop) de longueurs (à part peut-être sur la fin, qui tarde un tout petit peu à venir), bien rythmé, avec des jolis plans. Il propose des petits flash back plein de tendresse, qui parfois même se mêlent au présent. Là encore, ce n’est pas un procédé révolutionnaire mais c’est bien fait, c’est bien dosé. Le film, qui dure presque deux heures, passe tout seul et si j’osais, je dirais qu’il se boit comme du petit lait ! Klapisch est un réalisateur qui a, quoi qu’on en dise, une « patte », même si elle est subtile. Et il s’offre un petit rôle de figurant, à la fin, juste le temps d’un mouvement de caméra. Bref, techniquement je ne vois pas grand-chose à redire, c’est un réalisateur que j’affectionne particulièrement et depuis bien longtemps. Pio Marmaï, Ana Giradot et François Civil sont parfaits, immédiatement attachants, parfaitement crédibles et bien entourés de quelques seconds rôles bien croqués. Difficile de départager ces trois comédiens, qui d’emblée nous donnent l’impression d’une fratrie crédible, à la fois pétrie d’affection mais en même temps minée par les problèmes habituels de la fratrie : rivalités, difficulté d’être dans la position de l’ainé, problème de succession et d’indivision spoiler: (car le papa va rapidement mourir…), agrémenté d’un soupçon de chantage affectif, comme dans toutes les fratries qui se respectent ! Tout cela est psychologiquement bien crédible. D’ailleurs, c’est d’abord le sérieux du scénario que je veux souligner, car « Ce qui nous lie » est un film sur le vin d’abord et avant tout. C’est un sujet sérieux et le film de Klapisch est très documenté : on y discute technique, œnologie, chimie organique mais aussi « robe », « cuisse » et « longueur en bouche ». La trame du scénario n’est pas bien compliquée : une fratrie de trois se retrouve, des décisions sont à prendre concernant la terre, le vin, le domaine, les parcelles, la maison, tout cela sur fond de droits de succession et de rivalités avec les viticulteurs voisins, qui lorgnent sur les parcelles « grands crus ». Jean l’ainé, n’en finit pas d’hésiter entre sa famille en France, et celle qu’il s’est construit en Australie et qui lui manque, il est à la fois incapable de rester et incapable de partir, et il résiste mal, malgré tout, à l’envie de régler quelques comptes avec une adolescence pénible. Jeremy, le petit dernier, qui a épousé la fille d’un viticulteur voisin très riche et très autoritaire, à bien du mal à tenir tête à un beau-père envahissant et péremptoire. Et puis au milieu Juliette, certainement la plus douée et la plus passionnée, qui peine à trouver sa place dans un monde assez masculin. C’est assez subtil mais c’est toujours là, ce machisme ambiant et inconscient qu’elle doit subir : quand elle prend une décision, on lui demande si elle est sure d’elle, on s’adresse toujours à ses frères en premier, et elle mettra longtemps avant de taper un peu du poing sur la table ! Le scénario, même s’il souffre de quelques faiblesses et cède parfois un petit peu à la facilité, est quand même bien solide. spoiler: On peut regretter une « happy end » qui tarde à venir, alors qu’elle faisait bien peu de doute. On peut trouver aussi que certains rebondissements sont un peu gros, un peu téléphonés spoiler: (la lettre trouvée dans la poche) mais ce ne sont que des tout petits défauts. Le film est plein d’humour, un humour à la Cédric Klapisch, tendre et léger, sucré en première intention mais avec une pointe d’acidité en fin de bouche, jamais lourd, jamais malvenu, parfaitement dosé pour faire passer les moments plus douloureux, plus tendres ou plus complexes. Non, franchement, « Ce qui nous lie » est un film réussi devant lequel j’ai passé un excellent moment de cinéma, et c’est en plus un hommage à la Bourgogne, ce qui me touche particulièrement.
    aurore a.
    aurore a.

    Suivre son activité Lire sa critique

    3,0
    Publiée le 25 juin 2017
    Film sans grand intérêt.... Sujet qui aurait pu être traité de manière plus succincte. Manque de surprise, d'émotion
    Mathilde B.
    Mathilde B.

    Suivre son activité Lire sa critique

    5,0
    Publiée le 26 mars 2017
    J'ai eu la chance de voir ce film hier, en avant - première à Mâcon et je n'ai pas été déçue. Ce film, à la fois fiction et documentaire, nous offre de superbes images de la Bourgogne aux 4 saisons et de la viniculture. Nous en apprenons plus sur la fabrication du vin de A à Z, tout en suivant la vie de ces 3 frères et sœurs, confrontés à la perte d'un être cher. Leurs choix, leurs parcours de vie différents, leurs doutes, leurs certitudes, tout cela est sublimé par la caméra de Cédric Kaplisch. Pio Marmaï est excellent dans le rôle du fils tourmenté par son passé et par son couple, le semblant de fragilité et la sensibilité d'Ana Girardot ne la rendent que plus touchante, Jean - Marc Roulot est excellent dans son rôle de vigneron (milieu qu'il connaît, vu qu'il exerce également ce métier en parallèle de sa carrière d'acteur) et enfin, mon gros coup de cœur va à François Civil. En effet, c'est lui qui m'a le plus ému et qui m'a également fait le plus rire. Son rôle de petit frère, qui peine à trouver sa place au sein du domaine familial, sans cesse soumis aux ordres de son beau-père, lui va à merveille. Il est touchant de justesse et je lui souhaite (comme aux autres d'ailleurs) une longue et belle carrière. Courez voir ce film, du grand Cédric Klapisch.
    gene B.
    gene B.

    Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 33 critiques

    1,0
    Publiée le 18 juin 2017
    Pas d'intrigue, peu d'émotion, lent et plat. Un film télé et encore! Dans mon canapé je me serais sans doute endormie! L'étoile que je lui donne est destinée aux comédiens qui jouent les deux frères . Pour le reste: TRÈS DÉCEVANT.
    Gfa Cro
    Gfa Cro

    Suivre son activité 30 abonnés Lire ses 549 critiques

    5,0
    Publiée le 16 juin 2017
    Vu et avis le 20170615 Il a la touche en plus par rapport à un film qui n a rien à changer. Fin, intelligent, intéressant, touchant sa touche en plus est peut être la vérité, il touche souvent à des formes de grâce. Je ne sais pas si le film est vrai dans ce qu'il dit. Par exemple la date de première vendange en fonction de l épaisseur de la peau, de la couleur des pépins, mais au fond peu importe, ça fait vrai et c est ce qui importe. A tout moment, à tous les niveaux, le film fait vrai : la perte des consonnes, les ordres du père relayés aux enfants, tout change tous les jours et rien ne change sur 100 ans en même temps, pourquoi s embêter à travailler ? Parce que c est le moment de le faire, la sur-réaction par rapport au raisin gâché, pourquoi parler français alors que personne ne le comprend en Australie, payer pour hériter, etc. Tout dans ce film sonne / semble vrai. Les acteurs, la mise en scène, le scénario. On peut surprendre quelques rares effets artistiques. Le réalisateur s est fait plaisir mais ils ne sont pas du tout gênant. Par exemple au moment de l escalade dans l arbre qui fini en câlin familial. Au moment où la mère appelle pour réunir les enfants et faire un câlin collectif, coupure sèche sur jean en plein écran, et juliette et Jérémie qui sortent de derrière jean - les 3 se séparent donc, coupure sèche à nouveau sur la câlin familial tous réunis.Autre exemple du réalisateur qui se fait plaisir : la relation du passé et du présent qui évolue progressivement jusqu à la scène : c est elle ta femme ? Elle est jolie. A partir du moment où ce point a été atteint, il me semble que le film n évoque plus le passé - où en tout cas ce passé là - le présent est en paix avec le passé. Le film me parle et me parlera, je suis capable de le voir plusieurs fois d affilé dans la même journée. Peu de films y résisteraient.
    Claudine G
    Claudine G

    Suivre son activité 82 abonnés Lire ses 414 critiques

    3,5
    Publiée le 14 juin 2017
    Un excellent trio de jeunes acteurs qui, chacun dans son personnage, a bien assuré son rôle. Mais quel métier!!! Les vendanges c'est toute l'année, à chaque saison, sans timing vraiment précis car il faut jouer avec la météo, la récolte en plein soleil n'est pas une mince affaire, de plus choisir les bonnes grappes qui feront les délices de nos papilles demandent non seulement un odorat mais également un goût raffinés. Je n'y connaissais rien dans ce métier mais j'ai vu avec ce film que ce n'est pas un jeu d'enfant. La Bourgogne est vraiment une très belle région. Quant à la famille, entre le passé et l'avenir, chacun a sa théorie, mais une chose est sûre le lien qui les unit est très fort et l'attachement à la terre, une corde solide. J'ai passé un agréable moment et ce que je peux dire c'est que ce film est un excellent crû.
    Lorène H.
    Lorène H.

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 2 critiques

    5,0
    Publiée le 14 juin 2017
    Un pur moment de poésie où nous vivons au rythme des émotions des personnages et de la vigne. Un vrai klapisch plein de finesse, de psychologie et de réalité.
    virnoni
    virnoni

    Suivre son activité 77 abonnés Lire ses 578 critiques

    3,5
    Publiée le 17 juin 2017
    Jolie film de Klapish qui réussit encore le pari de nous émouvoir en parlant si bien, comme d'habitude, des émotions de la vie, de l'amour (sous toutes ses formes), la famille... C'est toujours bien vu, juste, sensible, intelligent, si vrai. Sa réalisation est tout autant subtile, tour à tour serrée sur ses personnages vibrants (qui vont reprendre vie par un deuil paradoxalement) ou large quand il s'attarde (longuement parfois!) sur la nature et ses méandres. Car on sent que Klapish, plus "mature", nous offre aussi SA vision du temps qui vit et passe, à travers le vin (on finit par l'aimer même quand on n'y connait rien!). C'est le dernier personnage du film, presque documentaire. MAIS l'ensemble peut semble assez faiblard côté écriture. Rien de neuf, rien d'inventif, scénario assez plat même. Il ne se passe pas grand chose et tant en même temps. Le réal prend son temps justement...ce qui fait un rythme qui peut sembler longuet. L'ensemble est "sauvé" par la force du réalisateur de tout embarquer avec lui quand il donne à montrer le sens de la vie, le courage d'avancer de ses personnages; d'exister tel qu'ils sont. Il n'y pas mieux que lui pour montrer la réalité du couple aussi (magnifiques moments d'ailleurs, de sensualité aussi entre Pïo et son amie). Reste dc la pâte si brillante du réalisateur qui emporte tout par une vague émotionnelle tjs aussi prégnante. Reste un trio d'acteurs sensationnels! Certaines critiques semblent s'étonner de voir ainsi Pio Marmaï alors qu'il a su montrer depuis lgtps son vrai et grand talent, choisissant avec patience, parcimonie, intelligence ses rôles. IL est ici plus mature tout en gardant sa grande finesse, sensibilité et fraicheur (voire naïveté). Ana Giradrdot éclate de plus en plus dans ses rôles. Révélation avec François Civil (vu dans la série 10%), avec un rôle en or : il y fait des merveilles. On en sort un peu sur sa faim, parfois déçu mais aussi ému et heureux de ce moment tout simple, sincère surtout.
    Sarah M.
    Sarah M.

    Suivre son activité Lire ses 2 critiques

    2,0
    Publiée le 19 juillet 2017
    Ennuyant au possible... ça traîne à n'en pas finir ! Des dialogues remplis de clichés, des scènes longues sans grand intérêt bref décevant.
    CatAstrophe2012
    CatAstrophe2012

    Suivre son activité Lire ses 7 critiques

    2,0
    Publiée le 17 juin 2017
    Quel dommage les acteurs sont tous formidables . Mais... le scénario est plat , les situations familiales tellement stéréotypées , les dialogues si convenus, les personnages aux limites de la caricature. On les aime bien pourtant tous . Quel dommage. On vous attend tous, chers réalisateur, acteurs et actrices dans vos prochains rôles .
    Luis O.
    Luis O.

    Suivre son activité 5 abonnés Lire ses 79 critiques

    3,5
    Publiée le 14 juin 2017
    Un bon film français comme on devrait en voir olus souvent. Les acteurs sont bons, le scénario aussi, la réalisation intéressante, rien à redire
    Francesco D.
    Francesco D.

    Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 6 critiques

    3,0
    Publiée le 15 juin 2017
    Un trio d'acteurs qui marche parfaitement bien et qui oscille entre humour et émotion Mais quelques longueurs et un scénario trop plat pour espérer mieux Dommage, bien que l'on passe tout de même un bon moment
    Laurent L
    Laurent L

    Suivre son activité 22 abonnés Lire ses 30 critiques

    4,0
    Publiée le 8 juillet 2017
    Un beau film, un bon moment, de bons acteurs (j'ai adoré Pio Marmai). Je n'ai pas toujours aimé Klapish mais là ça vaut vraiment le coup.
    cinesylvain
    cinesylvain

    Suivre son activité 22 abonnés Lire ses 215 critiques

    4,0
    Publiée le 2 juillet 2017
    Une agréable immersion dans le monde des vignerons sans un grand casting, mais avec des acteurs convaincants et qui se déroule sur quatre saisons, sans la musique de Vivaldi... Une intéressante histoire de famille au milieu des vignes en compagnie de trois adultes après le retour de l'un d'eux suite au décès du père, après une très longue absence. Certes, l'ensemble est plutôt convenu et avec parfois une certaine lenteur qui pourrait faire penser à un téléfilm, mais on se laisse prendre par ces histoires de famille et d'héritage, et quelques scènes sont franchement drôles, et plutôt inattendues dans le contexte de l'histoire évoquée.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top