Notez des films
Mon AlloCiné
    Sonita
    note moyenne
    3,9
    92 notes dont 9 critiques
    répartition des 9 critiques par note
    0 critique
    7 critiques
    2 critiques
    0 critique
    0 critique
    0 critique
    Votre avis sur Sonita ?

    9 critiques spectateurs

    Seemleo
    Seemleo

    Suivre son activité 34 abonnés Lire ses 888 critiques

    4,5
    Publiée le 12 mars 2016
    La réalisatrice a rencontré Sonita à Téhéran et réussi à filmer son parcours dramatique, entre interdiction iranienne et sacrilège afghan. La jeune fille, droit dans ses baskets, défie des milliers d'années de tradition, sans faillir, avec courage et maturité pour ses 15 ans. Elle suit son rêve, écrit des textes percutants et justes et grâce à la Toile, touche la planète.. Vivre avec Sonita pendant 1h30 et apprendre à la connaitre est un vrai bohneur. A ne pas rater..
    WutheringHeights
    WutheringHeights

    Suivre son activité 76 abonnés Lire ses 930 critiques

    4,0
    Publiée le 15 octobre 2016
    Ce documentaire témoigne d’une belle solidarité (féminine essentiellement d’ailleurs) et dresse le portrait d’une incroyable artiste. LA SUITE :
    Laurent C.
    Laurent C.

    Suivre son activité 189 abonnés Lire ses 1 084 critiques

    4,0
    Publiée le 23 octobre 2016
    Grande question que pose "Sonita" qui n'est pas tout à fait un documentaire, pas tout à fait une fiction, mais quelque chose d'hybride : le cinéma peut-il sauver une vie et transformer le monde ? C'est bien là l'intérêt majeur de cette immersion au cœur de l'Iran, mais aussi, en contrepoint absolu, de l'Afghanistan, où le destin des jeunes-femmes mariées de force à des hommes riches, pour pouvoir payer la dot des fils, interpelle sur la condition humaine en général et l'impuissance occidentale. Sonita est une jeune rappeuse de 15 ans qui a été confiée à un pensionnat en Iran, et qui se bat pour faire vivre son art, la chanson. Elle crie sa colère, son histoire, à la façon d'une autofiction en littérature où il est question de vente de femmes, de domination masculine et du poids de la tradition si puissant que le changement des mentalités semble impossible. La réalisatrice prend une place assez particulière dans son œuvre, puisqu'elle devient elle-même un personnage qui va permettre à la jeune chanteuse de s'extirper de son destin fermé. Le problème, c'est que l'on ne peut pas s'empêcher de penser à toutes ces petites et jeunes-filles qui traversent le film et dont on sait qu'elles ne bénéficieront pas de l'appui exceptionnel de Sonita. On est tout aussi admiratif du courage avec lequel ce petit bout de femme revendique la condition féminine, le droit à la musique, dans un contexte qu'on imagine violent et contrôlé. Il manque peut-être l'explication de texte, à savoir pourquoi cette jeune-fille et pas une autre a été capable d'exprimer son art (qui n'est pas formidable d'un point de vue de l'écriture), a bénéficié d'autant de soutiens, là où des milliers de jeunes-filles cachées derrière leur tchador seront mariées à des hommes âgées et privées de toute existence sociale. La mère de Sonita incarne bien cet enfermement de la culture, où les choses sont perçues comme normales, parce que traditionnelles. "Sonita" est un film qui donne de l'espoir dans notre monde où plus personne n'ose se regarder, laissant partir à l'abandon des projets de bonheur.
    Daniel C.
    Daniel C.

    Suivre son activité 109 abonnés Lire ses 707 critiques

    4,0
    Publiée le 29 octobre 2016
    Aller au cinéma, c'est être un spectateur parmi d'autres. C'est assister à un spectacle en compagnie d'inconnus si l'on s'y rend seul comme ce fut mon cas ce soir là. À la sortie du film, une conversation s'engage avec une femme à l'accent américain. Elle vient de voir le film et me raconte qu'elle est allée à Kaboul en 1966 pour sa thèse, qui portait sur Alexandrie. Elle a circulé en Jordanie peu avant la guerre des six jours. Voilà, j'apprends tout cela en quelques stations de métro au sortir d'un documentaire bouleversant. Le cinéma, c'est aussi ce qui se passe après un film. Sonita, c'est l'histoire d'une jeune fille de quinze ans, afghane de naissance, émigrée clandestine en Iran. Elle va être mariée parce que c'est la tradition, parce que c'est une ressource financière pour la famille. Quel sera le montant de la transaction ? Tel est l'enjeu au nom du Coran tel qu'il est professé par les talibans. Lorsque le documentaire nous conduit en Afghanistan, la caméra croise des femmes "encagées" dans des burkas. Quelle violence tout de même ! Quelle régression ! Comment une telle soumission a-t-elle pu s'installer ? Sonita va être "délivrée" par les américains, qui sont plein de bonnes intentions. Partir serait donc la seule issue pour combattre l'oppression des femmes ? Pourquoi la dangerosité féminine vantée par les prêcheurs rencontre-t-elle autant d'audience ? L'obsession de la femme tentatrice, alors que la polygamie masculine serait possible, rend surtout compte de ce qui rôde dans la tête de ces hommes uniquement préoccupés à "dompter" les femmes. Cet hymne rendu par Sonita, à la liberté de chanter lorsqu'on est une femme, mérite d'être acclamé. Le documentaire rappelle aussi qu'en Iran, une femme ne peut chanter seule, ainsi que le présentait avec brio "No land's song" d'Ayat Najafi. Souhaitons un avenir ouvert à la jeune et talentueuse Sonita.
    ferdinand75
    ferdinand75

    Suivre son activité 199 abonnés Lire ses 3 014 critiques

    3,0
    Publiée le 16 avril 2017
    Un film bien construit, assez astucieusement monté pour un film documentaire. La réalisatrice garde beaucoup de sobriété et évite le piège de tomber dans le pathos ou le trop "bien pensant". Car le sujet est effectivement d'actualités et très politiquement correct. La coutume qui veut que l'on marie les fillettes très jeunes pour se créer une dote, comme un retour de capital sur investissement. Les différentes étapes de l'évolution de la jeune fille , son entrée dans le milieu du rap, comme un échapatoire, sa volonté d'exister par elle même. Le facteur chance aussi n'est pas occulté, sa rencontre en Iran avec des gens qui vont l'aider. La réalisatrice ne porte pas de jugement de valeur et arrive à nous livrer un vrai documentaire, puissant et rigoureux dans la démarche.
    Maite.ferhat
    Maite.ferhat

    Suivre son activité 45 abonnés Lire ses 32 critiques

    4,5
    Publiée le 15 mars 2020
    Rokhsareh Ghaem Maghami, réalisatrice du documentaire, nous plonge dans la vie de Sonita Alizadeh, jeune afghane de 15 ans, clandestine en Iran. Depuis 10 ans, elle habite dans la banlieue pauvre de Téhéran, et est destinée à être mariée/vendue. Depuis toujours, elle crie sa colère contre la condition des femmes. Le documentaire nous fait poser la question de l’impuissance face aux traditions tellement encrées depuis des années; comment enrayer un tel « système »? Les femmes sont-elles condamnées à subir la violence patriarcale? Faut-il partir pour y échapper? C’est avec un immense courage que Sonita, à travers son art, chante une hymne à la liberté. Rappelons qu’en Iran, il est interdit pour une femme de chanter seule.. Je n’en dirai pas plus. C’est une oeuvre à voir, et à méditer…
    Sébastien R.
    Sébastien R.

    Suivre son activité 11 abonnés Lire ses 8 critiques

    4,0
    Publiée le 15 octobre 2016
    Un documentaire qui raconte simplement l'histoire d'une jeune fille Afghane, mais alors quelle histoire ! Ou comment passer de petite fille prête à être mariée de force en Afghanistan à rappeuse aux USA qui dénonce avec génie ce qui se passe de l'autre côté du globe. Un point également pour la réalisatrice pour l'avoir suivie dans ces zones en guerre.
    Sauva Geon
    Sauva Geon

    Suivre son activité Lire ses 18 critiques

    4,0
    Publiée le 22 octobre 2016
    Tout en délicatesse, en prudence et sans aucun artifice, la vie de Sonita nous est conté par la voie du documentaire. Caméra à l'épaule, sans voix off plombante et intrusive, l'on suit le destin d'une jeune femme talentueuse et d'une beauté époustouflante à travers l'afghanistan, l'Iran et les Etats Unis. Un parcours vrai et singulier, un portrait touchant en plein cœur que l'on devrait projeter dans les collèges et lycées tant le film touche la vérité et la sincérité. Ma fille de 14 ans en gardera certainement un souvenir impérissable. Merci !
    Lise S.
    Lise S.

    Suivre son activité Lire sa critique

    3,5
    Publiée le 16 octobre 2016
    Ca se passe en Iran qui s'avère être un havre de paix pour les afghans qui fuient la guerre. Ca fait echo à toutes les problélatiques que l on a en France sur l'accueil des refugiers. Enfin ça interroge sur notre capacité d'intervenir. En plus c'est beau. la vie de Sonita est comme un scenario bien construit. Ca donne un documentaire qui pourrait être une fiction, avec les moments de doutes, de jeux de la caméra en plus.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top