Notez des films
Mon AlloCiné
    Logan Lucky
    note moyenne
    3,5
    3307 notes dont 213 critiques
    répartition des 213 critiques par note
    7 critiques
    54 critiques
    104 critiques
    36 critiques
    5 critiques
    7 critiques
    Votre avis sur Logan Lucky ?

    213 critiques spectateurs

    Laurent C.
    Laurent C.

    Suivre son activité 196 abonnés Lire ses 1 084 critiques

    4,0
    Publiée le 6 novembre 2017
    Steven Soderbergh est l'un des plus grands réalisateurs de ce monde, tout aussi inégal que prolixe et talentueux. "Logan Lucky" en est la parfaite illustration, a fortiori pour un film qui ne devait pas exister, à la suite des dernières révélations du cinéaste qui avait décidé de se mettre en congés de son art. Mais il a pris la décision de commettre de nouveau ce long-métrage, à la fois avec légèreté et détermination, tout en signant un malicieux clin d'oeil à son propre cinéma en citant "Ocean's Eleven" derrière un écran de télévision. Grand bien lui a pris de réaliser ce nouveau numéro de braquage. Pour toute banque, les malfrats décident de s'attaquer à un circuit d'automobile où l'argent coule à flots, capitalisme oblige, dans des tubes de plexiglace ingénieusement reliés à un coffre-fort indestructible. Tout est cocace dans ce film, jusque les personnages principaux, une sorte de fratrie désargentée et malchanceuse qui se séparent, perdent leur travail, et même leur bras ou l'agilité de la jambe. "Logan Lucky" est un genre proche de la bande-dessinée. Le film, particulièrement drôle et perché, constitue un hommage non dissimilé aux pieds-nickelés de Lucky Luck avec ses tolards en pijama rayé et surtout la succession de situations tout aussi hilarantes qu'improbables. Mais le génie de Soderbergh demeure malgré tout. Il ne plonge jamais dans le ridicule. Le réalisateur fait la brillante démonstration que le cinéma demeure un subtil mélange entre un scénario précis et magnifiquement écrit, une mise en scène ingénieuse, et un montage abracadantesque qui permet de donner corps à des scènes dont on aurait imaginé qu'elles faillissent dans l'invraisemblance et le grotesque.
    Félix F
    Félix F

    Suivre son activité 149 abonnés Lire ses 2 420 critiques

    3,0
    Publiée le 7 janvier 2018
    Surement pas le film de l'année, mais néanmoins quelque chose de très correct, avec un petit coté Danny Ocean, le film n'a rien d'explosif ou quoi que ce soit, mais les personnages sont attachants et drôle. Et le mélange donne quelque chose de très sympa, qui pour une fois change un peu des films de braquages habituels.
    Xavi_de_Paris
    Xavi_de_Paris

    Suivre son activité 138 abonnés Lire ses 2 850 critiques

    3,0
    Publiée le 14 juin 2020
    Pas très emballé par ce film de braquage, qui joue sur un registre trop classique. Tant la réalisation que l'interprétation ont un air de déjà vu de la part de Soderbergh, malgré le casting cinq étoiles. Pas de prise de risque, un humour un peu éculé pour le genre, "Logan Lucky" a dix ans de retard. Le final est un peu bidon, ce qui n'aide pas. Bref, c'est peu mémorable et décevant de la part d'un réalisateur qui nous a habitués à mieux.
    Jérémie Deuzé
    Jérémie Deuzé

    Suivre son activité 89 abonnés Lire ses 638 critiques

    3,0
    Publiée le 15 novembre 2020
    Un bon gros film américain par excellence, essayant de surfer sur la vague de la comédie d'action. Pourtant, tout n'est pas à jeter, loin de là. L'histoire reste bien ficelée, intelligente par moment même. Les personnages sont travaillés et on s'attache à eux, à leurs traits de caractères, surtout aux Logan maudits. Oui mais voilà. Cette dose d'absurdité, qui marche sur certaines scènes, fatigue sur la durée. On retrouve malheureusement les phrases insipides d'un humour lourd. Et ce braquage arrive sans réel changement, le final n'apporte guère plus de réponse, et aucune morale. Tout ça manque et laisse un sentiment un peu mitigé, où le seul élément qu'on a c'est que l'on a vu un film sympa, mais sans intérêt.
    pfloyd1
    pfloyd1

    Suivre son activité 56 abonnés Lire ses 1 682 critiques

    3,0
    Publiée le 6 octobre 2018
    Logan lucky où la malédiction des frères Logan . Frais et moderne, ce thriller vitaminé nous fait passer un bon moment devant l’écran. Belles poupées, belles voitures et acteurs de charmes, il semble que les bons ingrédients soient là pour nous faire passer un bon moment. Deux frères s’embarquent dans le casse de l'année, le coffre fort de la course annuelle Coca-Cola 600, bien caché dans les sous sols de la piste. Deux autres frangins pas bien futés et un Daniel Craig bien surprenant participent à l'action. Le film se veut un brin drôle et entreprenant, il bénéficie d'une excellente bande son à base de guitares blues et Rock’n’roll.Cependant, quelques scènes incohérentes peuvent agacer comme spoiler: les deux frères cachés sous les tuyaux d'un camion de pompier qui entre dans la prison, gardiens en évidence à moins de 5 mètres...ils sortent de leur cachette devant eux...
    . Malgré des personnages attachants, à la personnalité interessante, quelques longueurs subsistent tout de même, de quoi ralentir la trame, dommage.
    tupper
    tupper

    Suivre son activité 45 abonnés Lire ses 955 critiques

    4,0
    Publiée le 29 octobre 2017
    Ce film était un peu passé sous mes radars. Il eut pourtant été dommage de passer à côté. Scénario excellent, très belle distribution qui ne joue pas les stars et se met humblement au service du film. L’originalité n’est pas son fort. Il fait dans le classicisme mais il le fait bien.
    Stéphane D
    Stéphane D

    Suivre son activité 51 abonnés Lire ses 1 626 critiques

    2,5
    Publiée le 10 novembre 2020
    Comme très souvent avec ce réalisateur, on a beaucoup de promesses pour un contenu souvent un peu vide. Autant Ocean's 11 marquait par son casting et ses décors à paillettes, autant ici on a juste un ensemble de têtes connues à qui on demande de croire au comique des situations. Insignifiant.
    darkvash
    darkvash

    Suivre son activité 39 abonnés Lire ses 1 293 critiques

    3,0
    Publiée le 13 décembre 2017
    Pas besoin de s'étendre ici, Logan Lucky est un film de braquage dans la veine des Ocean Eleven et autres où on sait vers quoi on se dirige. Néammoins le film le fait bien et se laisse porter par son casting de têtes connues et une bonne réalisation. Assez convenu, mais largement regardable.
    anonyme
    Un visiteur
    3,0
    Publiée le 29 octobre 2017
    Logan Lucky marque le retour de Sodenbergh au cinéma. Le réalisateur revient de loin et pour revenir, il nous sort une espèce de remake d’Ocean’s Eleven à la sauce Amérique profonde. Le scénario a tout de même pas mal de lacunes et par moment, on peut trouver que le montage est un peu trop sévère au niveau des coupures, car on a l’impression que des plans manques dans certaines scènes. Le casting est assez aléatoire, mais l’on ne retiendra que l’interprétation assez bonne de Channing Tatum et l’absence totale de présence et de charisme d’Adam Driver qui joue tout de la même façon quel que soit le film. Ce n’est pas le meilleur film du réalisateur, mais c’est tout de même un film qui se regarde sans difficulté et qui a le mérite de nous divertir un peu.
    kevinsolstice
    kevinsolstice

    Suivre son activité 36 abonnés Lire ses 1 931 critiques

    4,0
    Publiée le 27 octobre 2018
    Un Soderbergh mineur, mais parfaitement maîtrisé, on tombe vite sous le charme de cette bande de pieds nickelés et on suit le film avec plaisir. Même si le tout est classique, le scénario est assez malin pour maintenir un peu le suspense jusqu'à la fin et le ton léger et plutôt drôle du film finit de nous convaincre.
    nico550m
    nico550m

    Suivre son activité 24 abonnés Lire ses 725 critiques

    3,5
    Publiée le 8 janvier 2018
    Pas mal, bien ficelé, belle équipe. Un moment divertissant. A regarder en famille. On retrouve même en agent du FBI, HILARY SWANK. Surpris de la voir joué mais au final, le casting est assez bien choisit.
    bibtar
    bibtar

    Suivre son activité 24 abonnés Lire ses 597 critiques

    3,5
    Publiée le 11 novembre 2020
    Voilà comment SODERBERGH sait faire plaisir cinématographiquement, car même si cela laisse penser plutôt à une redite de ce qu’il à su faire avec sa saga « Ocean’s Eleven », l’originalité ici réside avant tout dans la toile de fond choisie et sa manière de l’utiliser dans tout le film. Car cette histoire de braquage ne ressemble en rien aux œuvres précédentes du réalisateur et offre un angle de vue assez singulier d’abord par le lieu choisi, mais surtout par le prisme social qu’il entreprend ici, creusant bien plus loin que la classique opposition entre ruraux et urbains. Là où la trilogie « Ocean’s » usait des ficelles usuelles du genre et jouant de l’incroyable plutôt que sur la subtilité du plan d’attaque, ce nouveau braquage met parfaitement en avant la place des protagonistes dans leur classe sociale, qui eux subissent véritablement leur condition et se voient obligés de monter quelque chose d’incroyable sur le papier mais dans la mise en œuvre plus « artisanale », et bien que les personnages font avant tout l’intérêt du déroulé des éventements plus que l’acte en soi, car c’est leur interaction dans un mode de vie bien loin de ceux qu’ils connaissent qui donne cette saveur si plaisante à ce qui se déroule. D’ailleurs, le dénouement du plan offre un moment qui ne peut que rappeler « Ocean’s Eleven » tellement cette élément est flagrant, à tel point que l’on peut se demander si SODERBERGH n’est pas en manque d’inspiration, le poussant à revisiter un genre qu’il a déjà bien abordé, et il en va de même en ce qui concerne le montage général du film, à l’image de la fin du film qui est clairement rythmée et exprimée de la même façon que sa trilogie à succès. En soi, cela n’a absolument rien de dérangeant puisqu’il montre clairement sa volonté de mettre en scène le paysage sociale des États Unis, et de faire du braquage un simple enjeu pour dépeindre l’Amérique profonde d’un côté, chose qui est faite à la perfection et bien loin des habituels clichés, mais surtout en abordant un sujet d’autant plus lié au Midwest américain et faisant pleinement partie de la culture, celui qui se joue autour des courses automobiles et des circuits qui y sont liés, mettant en lumière un écosystème social inédit en tant que tel, offrant des enjeux bien différents de ce qui est habituellement traité dans les films de braquages, et surtout qui donne lieu à certains moments tant passionnant que brillant dans l’écriture. Ce côté du scénario est l’une des forces de ce film, en plongeant une pléiade de personnages pures archétypes de cette tranche de la société américaine dans un univers original, assez méconnu pour les européens et qui compte clairement dans cette culture, et non pas que le sujet n’ai jamais été traité, mais la manière dont cela est amené dans le film est d’une singularité intéressante, qui laisse l’attention accrochée à chaque élément de leur plan et apporte son lot de messages sociaux. Il est indéniable que la confrontation de la société rurale à celle de l’ère urbaine (l’utilisation du circuit de course comme espace de vie à part entière est archi bien amené et utilisé) fonctionne à la perfection car cet aspect de réflexion sur ce qui est constitutif de la société américaine laisse traiter tout au long du film une vision passionnante puisqu’il devient évident au fur et à mesure que les deux faces de l’Amérique qui sont montrées ici sont indissociables, mais diffèrent par bien des aspects, et c’est sur ce constat que le scénario distille ses idées et critiques de façon à retenir l’attention sans aucuns efforts. L’image étant évidement à l’appui de cette exposition, tout est fait pour illustrer le poids du message donné, l’histoire du braquage offrant surtout une bonne dose de moments cocasses dus à cette opposition, néanmoins l’ensemble de ce qui est développé par le scénario fonctionnent très bien, donnant lieu à une vraie aventure, et même si le dénouement se traîne un peu trop pour ce qu’il souhaite apporter comme sens, il n’est pas difficile de se faire happer par cette histoire, dont certains détails scénaristiques sont très bien pensés, surtout en ce qui concerne les personnages qui sont sans aucun doute la pièce maîtresse de cette loufoquerie. Le casting est non seulement composé d’une belle poignée d’acteur qui ne laissent que peu de doute sur la qualité du métrage, sauf que là les attentes sont clairement dépassées, chacun d’entre eux offrant des héros bien malgré eux, et peu de fois l’expression ne semble avoir autant correspondu à la galerie de protagonistes exposés ici, tous aussi mémorables les uns que les autres, que ce soit par leur interprétation assez bluffante pour la majorité d’entre eux (même les rôles de soutien ou les « guest » sont irrésistibles), mais surtout par ce qu’ils peuvent incarner et apporter à cette observation passionnante de ce que l’on pourrait appeler assez péjorativement « l’Amérique profonde », sauf que SODERBERGH transforme cela en une force magistralement mise en scène et raconté de façon à en faire de vrais héros. Bien sur à commencer par la fratrie incarnée par C. TATUM, A. DRIVER et R. KEOUGH qui fonctionne aussi bien de manière unie qu’en tant que protagoniste à part entière, la part de tendresse dans un corps et un esprit d’une montagne de muscle et le lien familial qui est traité de façon très touchante à travers le personnage de C. TATUM en passant par la folie douce que représente celui d’A. DRIVER, chacun d’entre eux porte fièrement les traits du Midwest américain pour donner une puissance géniale aux différents messages sous-jacents de ce film, et donnant vie à de vrais personnages de cinéma dans le sens où chacun d’entre eux incarne un symbole identifiable sans équivoques, et qui donne ainsi un rythme à l’ensemble de l’histoire qui emporte aisément dans ce qui se déroule du début à la fin, avec finalement peu de baisse d’intérêt puisque la musique et le montage parviennent subtilement à faire oublier les différentes expositions purement scénaristiques, donnant à l’ensemble une certaine fluidité. Mais là où ce film fonctionne très bien aussi, c’est par le ton employé pour décrire et mettre en scène tout ces aspects très critiques qu’utilise l’ensemble du scénario pour raconter ce braquage assez singulier, puisque cela ressemble avant tout à une satyre sociale puisque l’humour est très présent à travers chacun des personnages, et des fois malgré eux par ce qu’ils peuvent illustrer, mais l’exemple le plus criant et le plus réussi de tout le film est le rôle du prisonnier qu’incarne D. CRAIG qui est non seulement parvient totalement à jouer à contre pied de ce qu’il propose habituellement, mais qui en plus est tordant de rire, tant par son look que par bon nombre de ses lignes de dialogues à se plier en deux, offrant là des moments mémorable à l’image de la scène de l’explosif maison qui est drôle à souhait, tant par la mise en scène que par l’interprétation somptueuse de CRAIG ainsi que ses comparses dans ce passage. Donc sachant autant divertir que dépeindre une certaine réalité, SODERBERGH parvient à refaire du cinéma avec du sens qui peut parler tant au grand public cherchant à s’évader devant une histoire intéressant qu’au cinéphile plus exigeant concernant le contenu d’une œuvre de cinéma, et même si la facilité semble se cacher derrière cette nouvelle vision du genre qui avait sa renommée populaire, la vision et les messages portés par le réalisateur sont bien différents et bien plus proche de l’œuvre d’auteur que du spectacle commercial (expliquant aussi peut être un succès et une visibilité moindre que la trilogie « Ocean’s »), mais la recette consistant à allier réflexion et distraction dans les bonnes proportions semblent une fois de plus faire ses preuves, car ce film là est autant réussi par ce qui se déroule et la manière de le mettre en œuvre que par ce qui y est dépeint, et se faisant ce métrage à clairement sa place dans la filmographie du réalisateur, définitivement très éclectique.
    cineccita
    cineccita

    Suivre son activité 23 abonnés Lire ses 1 412 critiques

    4,0
    Publiée le 20 novembre 2017
    Le scénario est ingénieux, on retrouve le style Soderberg , mêlant humour , finesse et originalité. En plus, il y a un casting de rêve.
    Regis D
    Regis D

    Suivre son activité 20 abonnés Lire ses 167 critiques

    3,5
    Publiée le 7 novembre 2017
    Franchement, le casting est génial, le jeu est top, ils m'ont fait passer un bon moment tous ces débiles.
    Une belle équipe de bras cassés, sans mauvais jeu de mot, pour un braquage atypique.
    Notre James Bond en Jean-Paul Gautier mauvais garçon, ça fonctionne très bien.
    C'est drôle, principalement, après il y a un peu d'émotion, une pseudo morale, film américain quoi.
    Il y a de belles mécaniques aussi.
    spoiler: Et faut quand même dire que c'est assez dingo, de faire évader mec de prison pour un braquage et le remettre en tôle, ahah

    Et surtout, le rebondissement, qui n'est pas surprenant mais que je n'ai pas vu venir...
    Après, on reste un peu sur sa faim peut-être, à cause de la sempiternelle happy end, ou pas.
    Bon film !
    iceman7582
    iceman7582

    Suivre son activité 20 abonnés Lire ses 1 042 critiques

    2,0
    Publiée le 6 octobre 2018
    Je m'attendais à bien mieux de cette comédie. Au vu du casting et du scénario hilarant, j'imaginais un film bien supérieur. D'une part on s'ennui régulièrement, ensuite les dialogues ne sont pas terribles, c'est mou du genou. Malgré tout, certaines situations sont drôle. Mais sincèrement, on a vu bien mieux dans le genre...
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top