Mon compte
    Moi, Tonya
    Note moyenne
    4,0
    4380 notes En savoir plus sur les notes spectateurs d'AlloCiné
    Votre avis sur Moi, Tonya ?

    280 critiques spectateurs

    5
    20 critiques
    4
    146 critiques
    3
    99 critiques
    2
    10 critiques
    1
    4 critiques
    0
    1 critique
    Trier par :
    Les plus utiles Les plus récentes Membres avec le plus de critiques Membres avec le plus d'abonnés
    Nicolas S
    Nicolas S

    40 abonnés 523 critiques Suivre son activité

    3,5
    Publiée le 1 mars 2018
    Rythmé, drôle et inventif tant sur le plan visuel que narratif, 'Moi, Tonya' parvient à donner de la substance à un sujet qui en manque a priori beaucoup, et à donner un nouveau souffle au genre du biopic. Ses limites se situent dans son traitement parfois maladroit des problématiques de classe, et dans sa tendance abusive à vouloir sauver tous ses personnages, même ceux qui ne le méritent absolument pas.
    Christophe R
    Christophe R

    25 abonnés 465 critiques Suivre son activité

    4,0
    Publiée le 26 février 2018
    " Moi, Tonya " est un excellent moment de cinéma. Ce film m'a définitivement beaucoup plu pour son humour corrosif, pour cette histoire passionnante et pour le jeu des acteurs absolument déroutant (l'Oscar de la meilleure actrice dans un second rôle est promis à juste titre à la brillante Allison Janney).
    A travers ce film, j'ai aussi revécu ces histoires incroyables du début des années 90 autour du patinage artistique féminin et du célèbre fait divers qui entourait les Jeux Olympiques de Lillehammer en 1994 : le scandale Harding vs Kerrigan.
    De mes souvenirs, les aspects techniques et sportifs sont tous vrais et rendent finalement un sacré hommage à Tonya Harding qui, à défaut d'être une femme intelligente et attachante, était une sacrée championne pour avoir réussi à faire ce qu'elle a fait (le triple axel, ni plus ni moins !), venant d'où elle venait.
    Un très bon film drôle, touchant et particulièrement original.
    Hugma33
    Hugma33

    20 abonnés 40 critiques Suivre son activité

    4,0
    Publiée le 28 février 2019
    Un grand film de Craig Gillespie.
    Grande interprétaion de Margot Robbie ireconnaissable dans ce rôle.
    Belle interprétation d'Alison Janney en mauvaise mère.
    Je le recommande.
    Stefan R
    Stefan R

    23 abonnés 83 critiques Suivre son activité

    3,5
    Publiée le 29 juin 2018
    Il ne faut vraiment pas voir le film comme la biographie de Tonya Harding, car le réalisateur prend bcp de liberté avec la réalité. Dommage, car Tonya méritait qu'on explique sérieusement en quoi elle fut une patineuse imbattable à un moment de sa vie. Un drôle de film qui oscille entre comédie et drame, avec beaucoup de violence et de souffrance.
    Alison Janney est comme toujours génialissime et mérite tant son oscar!
    bobbyfun
    bobbyfun

    34 abonnés 1 228 critiques Suivre son activité

    3,5
    Publiée le 12 février 2020
    Aussi rythmé que virevoltant en alternant constamment le tragi-comique, "I Tonya" demeure un biopic certes classique mais réellement étonnant.
    DestroyGunner
    DestroyGunner

    22 abonnés 870 critiques Suivre son activité

    4,0
    Publiée le 14 avril 2018
    Excellente surprise que ce film très bien réalisé, avec d'excellents acteurs. Les scènes de patinage de l'actrice principale sont particulièrement incroyables. La fable sociale est très crédible et la satire du milieu sportif également. De beaux portraits de pauvres hères qui essaient de se dépasser, pour le meilleur et, souvent, pour le pire tant le fatalisme social et culturel les soumet. Tiré d'un fait réel qui avait défrayé la chronique sportive, le scénario joue toutefois habilement pour en donner une portée bien plus large et en dresser un portrait de femme et la description d'un milieu social de "petits blancs", très loin du rêve américain. A voir, absolument.
    Steven O.
    Steven O.

    24 abonnés 676 critiques Suivre son activité

    3,5
    Publiée le 28 juin 2019
    J'ai franchement bien aimé ce biopic avec son côté décalé et sa réalisation faite "d'interview" et de flash back qui font en sorte d'apporter beaucoup de rythme au film et évite l'ennui.

    Margot Robbie est franchement au top dans son rôle pourtant je ne suis généralement pas fan du jeu de l'actrice.

    Partant de son enfance pour arriver à la fameuse agression et ses conséquences on comprend mieux l'histoire de Tonya Harding qui est loin d'être un conte de fée et fait parfois froid dans le dos.

    Il dépend clairement aussi une certaine frange de la population américaine de ces années vivant non pas dans la misère mais dans une certaine précarité pas assez montré au cinéma et/ou en série à mon gout
    Diabloxrt
    Diabloxrt

    22 abonnés 1 327 critiques Suivre son activité

    4,0
    Publiée le 25 novembre 2023
    "Moi, Tonya" vient nous raconter l'histoire assez particulière de la patineuse Tonya Harding. Réalisé sous la forme d'un faux documentaire, le long-métrage est le genre de biopic qui essaye de casser certains codes de son genre. Là où d'autres productions auraient pris le parti-pris de glorifier Tonya, celle-ci a décidé de refléter les événements de manière assez honnête. Par conséquent, notre héroïne ne sera jamais vraiment bonifiée, on y découvre beaucoup de ses défauts et de ses erreurs. Et en ce sens, cela permet d'être assez fidèle à la véritable Tonya Harding, qui a toujours été une personne haut en couleur. Margot Robbie l'interprète parfaitement et elle arrive à faire ressortir son côté spontané et qui n'essaye jamais de se montrer autrement que sous son vrai visage. Cependant, cette approche n'empêche pas l'attachement à celle-ci, au contraire même. Ce côté très naturel permet de s'identifier assez rapidement à elle, car c'est un personnage qui est finalement assez simple et proche de chacun d'entre nous dans sa vie. Le film dépeint donc ses erreurs, mais aussi les raisons de son caractère si particulier, sans oublier de nous montrer sa passion pour cette discipline tout au long du film. C'est un récit qui sera donc assez dense, mais qui réussira à raconter beaucoup de choses de manière cohérente. À certains moments, il est vrai que l'histoire pouvait développer certains éléments de manière un peu plus approfondie. Je pense notamment à la relation qu'entretenaient Tonya et Nancy Kerrigan, celle-ci étant totalement survolée. Mais on réussit à avoir un ensemble assez large malgré tout, et qui sait jongler entre différentes ambiances. Globalement, c'est un côté assez pathétique qui ressort du projet, avec pas mal d'humour pour se moquer de ce quotidien. Mais on aura aussi quelques moments de grâce pour illustrer le patinage, et ces séquences seront vraiment très intéressantes à suivre. Craig Gillespie s'amuse à faire tourner sa caméra autour de son personnage, et il réussit à faire ressortir la grâce et la complexité de cette discipline. Par conséquent, même si tout n'est pas parfait, c'est un biopic assez différent de la norme que ce projet a tenté de proposer. C'est une proposition originale et qui réussit à être vraiment prenante sous bien des aspects. Pour conclure, une histoire particulière.
    Sang-Coeur
    Sang-Coeur

    18 abonnés 198 critiques Suivre son activité

    3,0
    Publiée le 18 novembre 2020
    Moi Tonya est un film qui est assez difficile de noter.
    J'ai apprécié la réalisation et le jeu des acteurs (Margot Robbie est vraiment très impressionnante) ainsi que la bande originale.
    C'est un très bon biopic qui m'a fait découvrir cette histoire que je ne connaissais pas du tout.
    Après il est difficile d'avoir de l'empathie devant ce type de film car les personnages sont tous détestables et finalement je n'étais pas vraiment impliqué émotionnellement dans cette histoire.
    C'est bien fait, c'est efficace, je le recommande bien sûr, mais ce ne sera pas un classique que j'aurais envie de revoir et je ne pense pas qu'il me laisse une empreinte durable d’où la note assez faible.
    Vanessa W
    Vanessa W

    24 abonnés 88 critiques Suivre son activité

    4,5
    Publiée le 5 mars 2018
    quelle belle découverte ce film! entre interview loufoque, d un humour grinçant mais attachant, film et scène de patinage, ce film est une pépite. le rôle de la mère de tonya est si fascinant. le rôle du mari du ambivalent. l actrice qui joue le rôle de tonya rend grâce à tonya car avec son physique plus avenant et son attitude moins arrogante nous fait presque l aimer ...à moins que ce ne soit son histoire qui nous fait nous attendrir. ce pauvre canard noir " c est pas ma faute" qui se révèle que dans le combat. et finalement on parle si peu de Nancy et je conviens que ce film ait pu déranger. mais vu que tonya a tout perdu..laissons lui le mérite d essayer d être aimée vu que ce film montre que c est le but de cette patineuse. originalité, humour, bande son qui dépôte. film qui decape et nous met une claque
    Clé menteur
    Clé menteur

    14 abonnés 20 critiques Suivre son activité

    4,5
    Publiée le 2 mars 2018
    Je ne suis vraiment pas du tout fan de ce sport mais cette histoire est folle et super bien montée... On reste accroché du début a la fin sans longueur. TOP
    Gregory S
    Gregory S

    18 abonnés 517 critiques Suivre son activité

    3,5
    Publiée le 21 avril 2019
    La réalisation et les interprétations dont impeccables, avec mention spéciale pour la mère de Tonya. Margot Robbie est excellente mais néanmoins elle est trop "belle" pour le rôle car pourquoi tout le monde était pour Nancy Kerrigan ? parce que Tonya Harding, et dans le film ça ne ressort pas du tout, était pas très gracieuse et n'avait pas un très joli visage, et il faut être honnête le physique joue beaucoup sur le soutien ou non des gens.
    romain G.
    romain G.

    12 abonnés 119 critiques Suivre son activité

    2,0
    Publiée le 25 mars 2018
    Film dérangeant car malhonnête intellectuellement. C'est une opération de réhabilitation de Tonya Harding selon le discours "elle venait d'un milieu populo et violent, sa maman était méchante, ses complices étaient des pieds nickelés, ce qu'a subi Kerrigan n'était pas si grave, qualifié d'incident, Harding n'était pas au courant, elle est victime d'un délit de faciès, etc...". Tout est fait pour minimiser l'acte. Le ton humoristique, une BO anachronique (années 70 alors que les évènements se passent dans les années 90) vieillissant artificiellement le scandale, viennent compléter le tableau. Pourtant, tous les faits montrent que l'acte était prémédité et moralement indéfendable. Tonya harding reste un symbole du patriotisme américain et de l'Amérique d'en bas dans un milieu du patinage aristocratique, et sa performance d'être la première femme à réaliser un triple axel méritaient sans doute bien ce portrait éhonté à décharge.
    Yves G.
    Yves G.

    1 338 abonnés 3 334 critiques Suivre son activité

    3,5
    Publiée le 27 février 2018
    Une petite leçon de rattrapage pour ceux qui, en janvier 1994, ne s'intéressaient pas au patinage artistique et/ou n'avaient pas encore atteint l'âge de raison : à quelques semaines des Jeux olympiques de Lillehammer, la patineuse Nancy Kerrigan était tabassée. Une autre patineuse, Tonya Harding, elle aussi en lice pour la qualification aux J.O., fut accusée d'avoir fomentée cette agression.

    "Moi, Tonya" est un faux documentaire qui revient sur un fait divers qui, quelques mois avant l'affaire O.J. Simpson, avait tenu l'Amérique en haleine et marqué les débuts de l'info en continu. Ses principaux protagonistes, interprétés par des acteurs professionnels, sont interviewés face caméra, comme le seraient les participants à une enquête télévisée.

    Mais "Moi, Tonya" s'intéresse moins à "l'incident" de janvier 1994 qu'à la vie de Tonya Harding. Abandonnée par son père, élevée par une mère violente, trop tôt mariée à un parfait loser, Tonya Harding était une "white trash" dans un sport qui ne lui a pas laissé sa chance.

    Le scénario de Steven Rogers est subtil qui évite le manichéisme. Il donne la part belle à Tonya Harding, que campe une Margot Robbie enlaidie, une gageure pour l'actrice sans doute la plus sexy du moment (je ne me suis pas remis de sa scène dans "Le Loup de Wall Street"). Mais pour autant, "Moi, Tonya" n'instruit pas le procès en réhabilitation de l'athlète la plus haïe de l'histoire du patinage artistique. Si Tonya démontre un courage admirable, physique et psychologique, face à l'adversité, elle n'en affiche pas moins un refus buté d'accepter ses responsabilités.

    C'est avec un humour jubilatoire, qui rappelle celui des frères Cohen, que ces pauvres types décérébrés et violents sont croqués. Il faut rester jusqu'au bout du générique, qui nous montre les interviews des véritables protagonistes pour constater avec effarement que la réalité surpassait la fiction : Tonya, sa coiffure ridicule, ses tenues impayables, son mari bas du front avec son inénarrable moustache, sa mère (interprétée avec une délectation sadique par Allison Jeanney l'inoubliable porte-parole de la Maison-Blanche dans "West Wing") et un garde du corps glouton et mythomane...
    ManoCornuta
    ManoCornuta

    236 abonnés 2 816 critiques Suivre son activité

    3,0
    Publiée le 6 mars 2020
    Il n'était sans doute pas si évident de tirer un récit passionnant de ce qui a été, somme toute, un fait divers quelque peu ridicule. De là le choix d'un pseudo-documentaire aux allures de comédie, certes porté par un casting qui se donne à fond (Margot Robbie est vraiment très crédible, de même que Sebastian Stan) et une bande-son qui se pose là, mais dont les ressorts sont finalement bien faibles. L'ensemble se suit quand même avec quelques belles séquences, mais l'on sent bien les limites du sujet.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Meilleurs films
    • Meilleurs films selon la presse
    Back to Top